Présentation du Falun Gong dans la communauté vietnamienne à Sacramento en Californie

(Minghui.org) Les pratiquants de Falun Gong de Sacramento en Californie ont participé à une célébration du Nouvel An chinois organisée par la communauté vietnamienne locale.

2016-2-11-californie-1

2016-2-11-californie-2
Présentation du Falun Gong dans la communauté vietnamienne locale à Sacramento

Des pratiquants nés au Vietnam ont présenté l’ancienne cultivation et pratique du Falun Gong dans leur propre langue.

Un homme a dit aux pratiquants que sa nièce avait appris le Falun Gong au Vietnam et le lui avait recommandé. Il avait également lu le Zhuan Falun, mais n’avait pas encore pris contact avec le site de pratique local. Il était très heureux qu’il ait finalement trouvé des pratiquants.

Un couple âgé vietnamien avait eu une expérience similaire. La femme avait voulu apprendre les exercices après avoir entendu parler du principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance de la pratique. Elle a dit aux pratiquants qu’elle attendait avec impatience de rejoindre les pratiquants au site d’exercices local.

Traduit de l’anglais au Canada

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2016/1/29/154993.html
Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2016/1/27/322757.html

Les pratiquants de Falun Dafa âgés deviennent très habiles en informatique

Écrit par une pratiquante de Falun Dafa en Chine

(Minghui.org) Pour les gens de cinquante ou soixante ans, apprendre à utiliser un ordinateur, installer un système d’exploitation ou comment utiliser d’autres avancées technologiques, cela leur semble assez saugrenu. Pourtant, dans notre équipe, deux pratiquants de Falun Dafa âgés qui avaient peu d’instruction, ont appris à maîtriser des compétences en informatique et sont devenus l’épine dorsale de leur groupe local de pratiquants.

Refuser d’abandonner malgré le manque d’éducation

Je suis âgée de soixante ans et suis née dans un village de montagne. Je suis allée à l’école seulement pendant trois mois.
J’ai aidé un autre pratiquant à entrer en contact avec quelqu’un qui pourrait installer un système d’exploitation d’ordinateur. Ce pratiquant m’a dit que je pourrais aussi l’apprendre, mais je pensais que c’était pratiquement impossible. Il m’a dit : « Tant que tu peux persévérer, tu peux l’apprendre. » J’étais d’accord d’essayer malgré mon faible niveau d’instruction.

Il faut connaître la phonétique chinoise avant de pouvoir s’attaquer à des connaissances en informatique, donc j’ai demandé de l’aide à mon mari. Mais il a tourné la tête et a prétendu qu’il ne se souvenait pas de grand chose.

Sa réponse ne m’a pas découragée. J’ai acheté un tableau qui montre comment enseigner la phonétique à un enfant. J’ai commencé avec les sons pour « Falun Dafa est merveilleux ! » Chaque fois que je marchais ou attendais un bus, j’écoutais des enregistrements de la phonétique.

Quand une pratiquante a vu que je voulais vraiment apprendre, elle a accepté de m’enseigner. Il m’a fallu environ un demi-mois pour apprendre le système. Mon mari a dit : « Le Falun Dafa est vraiment incroyable – vois à quelle vitesse tu l’a appris ! »

Au début, quand j’apprenais à utiliser un ordinateur, je ne pouvais pas comprendre ce qu’on m’avait appris, ni ce qui était écrit dans les manuels d’informatique, mais je n’ai pas abandonné.

« Peu importe le temps qu’il faudra », ai-je pensé, « tant que la pratiquante est prête à me montrer, je ne vais pas abandonner. Cela profitera aussi à mes compagnons de cultivation. Tant que c’est ce que le Maître a arrangé pour que je le fasse, je le ferai. »

Enfin, avec l’aide du Maître, nous avons installé le premier système dans un ordinateur. J’ai également pu comprendre le manuel de l’ordinateur à temps.

La pratiquante Yan et moi avons très bien coopéré ensemble lorsque nous avons installé des systèmes informatiques. Rapidement, Yan et moi avons mis à niveau les systèmes d’exploitation pour nos pratiquants locaux de Windows XP à Windows 7 et inclus les fonctions de sécurité.

Produire des cartes de félicitations

Quand nous avons clarifié les faits à propos de Dafa, nous avons rencontré plusieurs pratiquants qui voulaient apprendre à faire des cartes de félicitations, mais ils ne trouvaient personne pour leur apprendre. Cela m’a rappelé que je voulais aussi faire une carte pour le Maître.

Un autre pratiquant m’a dit que je devrais être plus calée en informatique pour le faire, mais j’ai ôté les doutes de mon esprit et maîtrisé comment faire une carte. J’ai aussi compris les espoirs des autres pratiquants, car j’avais été à leur place avant, alors j’ai décidé de leur apprendre.

Ils y ont mis tout leur cœur et je leur ai montré étape par étape. Ils ont finalement réussi et ont fait des cartes de félicitations pour le Maître.

Faire ce qui est le plus important dans votre région

Parce que j’étais affairée à apprendre les techniques informatiques, je ne sortais plus pour parler de Dafa aux gens.

« Je suis préoccupée », ai-je dit à un pratiquant qui enseignait des connaissances en informatique. « Comme j’apprends l’informatique, je ne peux plus sortir pour parler de Dafa aux gens. Je ne veux pas sacrifier cette tâche : que dois-je faire ? »

Il a répondu : « Vous devez penser à ce qui est le plus nécessaire dans votre région. Si la plupart d’entre vous sort pour parler de Dafa aux gens, vous devriez étudier la technologie informatique. Si c’est le contraire, alors vous devriez sortir et clarifier les faits sur Dafa. Si vous vous harmonisez avec l’ensemble du corps et faites ce qui est nécessaire, alors c’est très bien. » Ses paroles m’ont encouragée.

La clé pour réparer l’ordinateur dépend de l’état du xinxing

Une pratiquante a apporté son ordinateur et a dit qu’il était cassé. Lorsque je l’ai allumé, je me suis aperçue que c’était parce qu’elle avait formaté son disque dur en effaçant le système d’exploitation. Je lui ai dit : « Nous avons installé cet ordinateur pour vous il y a deux jours. Maintenant, vous devrez nous le laisser pour tout réinstaller. » Puis je suis sortie pour clarifier les faits.

Ensuite, j’ai remarqué que j’avais eu un attachement au sentiment d’être irritée et que je manquais de bonté, alors j’ai émis la pensée droite pour éliminer ces attachements.

Soudain, une pensée a surgi dans mon esprit : « Est-ce que cela marcherait si je copiais juste le système de mon disque sur son disque dur ? » J’ai senti que le Maître m’avait éclairée. Quand j’essayé cela, ça a marché.

J’ai réalisé : « La clé pour réparer son ordinateur réside dans l’état de mon xinxing. »

Croire en Dafa a résolu le problème

Sur un ordinateur, nous ne pouvions pas installer le pilote. J’ai parlé à quelques pratiquants doués en informatique, mais ils ne pouvaient pas résoudre le problème. Même les techniciens de quelques magasins d’informatique n’arrivaient pas à le résoudre.

Soudain, j’ai pensé à des « solutions bienveillantes » du Fa du Maître. J’ai parlé à l’ordinateur et lui ai dit : « Tout est vivant. Tu es également venu pour le Fa. Si tu n’es pas en harmonie avec le Fa, nous devons te donner à une personne ordinaire. »

Je me suis arrêtée, puis j’ai repris : « Cependant, nous avons encore de l’espoir que tu puisses t’harmoniser avec le Fa afin que tu puisses avoir un bon avenir. S’il te plaît rappelle-toi : « Le Falun Dafa est merveilleux ! Authenticité-Bienveillance-Tolérance est merveilleux ! » Nous avons réinstallé le système à nouveau et l’ordinateur a fonctionné.

Donner la priorité à ce qu’il faut faire

Une certaine application nécessitait une mise à niveau lorsque les pratiquants ont commencé à poursuivre l’ancien dictateur chinois, Jiang Zemin. La pratiquante Yan et moi étions bloquées avec les mises à jour quand je sentais que je n’étais pas sur la bonne voie. Le Maître a dit :

« Mieux faire, bien sûr que c’est bien, mais même si on ne fait pas aussi bien, ne faites pas non plus traîner les choses. Certaines choses ne sont pas si bien faites, mais peuvent aussi avoir un effet ; le faire mieux, bien sûr que cela aura plus d’effet ; mais ne faites pas traîner les choses, ne faites pas en sorte qu’il n’y ait aucun effet. » (« Enseignement du Fa à la conférence de Fa de New York 2015 »)

C’était la pression dont j’avais besoin pour écrire ma plainte pénale. À cette période, j’avais beaucoup d’interférences qui me rendaient très fatiguée. Je voulais cultiver ma persévérance et éliminer l’attachement à la peur qui me faisait vaciller. J’ai envoyé ma plainte juste après que je l’ai préparée. L’accusé de réception est venu le lendemain.

Je n’ai pas abandonné

Je suis âgée de 59 ans, et j’ai terminé mon instruction au premier cycle du secondaire. Je suis la plus jeune dans notre groupe de pratiquants. Maintenant, je suis considérée comme une pratiquante ayant des compétences techniques. En fait, tout ce que je faisais était d’utiliser les connaissances que j’avais apprises à partir d’un site Internet, en suivant les exemples des compagnons de cultivation et les transmettant à d’autres pratiquants.

Lorsque Microsoft a amélioré son système de Windows XP à Windows 7 en 2014, nous avions besoin de faire la mise à niveau sur nos ordinateurs. Les pratiquants sont allés dans les groupes pour faire la mise à niveau en même temps.

Cependant, cela prenait du temps pour aider tout le monde, car chacun n’avait pas le même niveau de compétence et avait diverses difficultés dans l’apprentissage de ce qui devait être fait.

Comme je n’étudiais pas le Fa, je ne pouvais pas élever ma compréhension du Fa et il en résultait que j’utilisais une approche humaine. J’avais atteint mes limites et ne faisais plus de progrès. Grâce à la compassion et la compréhension des autres pratiquants, notre groupe a tout de même avancé.

Parce que j’ai pris du retard dans l’étude du Fa, j’ai vécu aussi une certaine interférence physique. Je sentais que je n’arrivais plus à enseigner le cours de formation et je voulais abandonner.

Un pratiquant a dit : « Tout le monde a montré beaucoup d’attention pendant votre cours et beaucoup d’entre nous attendent que nos systèmes soient mis à niveau. Vous voulez vraiment abandonner ? Je pense que la perversité aimerait que vous le fassiez. »

Il m’a regardée avec des yeux pleins d’espoir, d’encouragement et de compréhension, et j’ai décidé de continuer les cours de formation.

Le Maître a dit :

« Le Fa peut briser tous les attachements, le Fa peut briser toutes les perversités, le Fa peut briser tous les mensonges, le Fa peut affermir la pensée droite. »

(«Eliminer les interférences » dans Points essentiels pour avancer avec diligence II)

Pendant ce temps, j’ai poursuivi l’étude du Fa, et ma condition physique s’est améliorée. Grâce aux efforts conjoints des pratiquants, nous avons fait une percée et avons appris comment mettre à niveau le système. Finalement, tout ceux qui n’ont pas abandonné sont devenus des techniciens.

Traduit de l’anglais en Suisse

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2016/2/1/155022.html
Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2016/1/9/321989.html

Pennsylvanie, États-Unis : Les pratiquants de Falun Gong participent à la célébration du Nouvel An chinois

(Minghui.org) Les pratiquants de Falun Gong de Philadelphie, en Pennsylvanie, ont participé à la célébration du Nouvel An chinois organisée par l’Université de Pennsylvanie le 30 janvier 2016. Ils ont projeté un bref documentaire suivi d’une séance de questions et réponses et une démonstration d’exercices pour introduire cette ancienne cultivation et pratique au public.

2016-2-9-pennsylvanie-1
Tena Thomason, organisatrice de la fête du Nouvel An chinois, a fait remarquer : « J’aime leurs exercices paisibles qui sont toujours chaleureusement accueillis. »

Au troisième étage du hall d’exposition, les pratiquants ont passé un court documentaire pour introduire le Falun Gong. Ensuite, ils ont répondu aux questions et fait des démonstrations des exercices.

2016-2-9-pennsylvanie-2
Lu Zhuhan, dix ans, (en vert) et sa grand-mère (à droite) ont fait la démonstration de la méditation assise, qui a attiré beaucoup de gens. Mary Tale, huit ans, (en rose) et sa mère dans le public ont voulu essayer, donc elles ont rejoint la méditation.

Les pratiquants étaient également invités à démontrer les exercices dans le hall. Plusieurs personnes les ont approchés après la démonstration et ont exprimé un intérêt pour apprendre la pratique.

Simon, le propriétaire d’une société de conseils médicaux, a dit aux pratiquants qu’il avait entendu parler de la persécution du Falun Gong quelques années auparavant lors d’une conférence médicale. Un médecin à la conférence lui avait donné un livre sur les prélèvements d’organes soutenus par l’État en Chine.

« La persécution du Falun Gong est absolument injuste. Elle devrait cesser maintenant », a-t-il ajouté.

M. Chen avait un stand à la fête du Nouvel An, où il a présenté la culture chinoise aux visiteurs. Il a salué l’approche des pratiquants de la promotion de la culture traditionnelle chinoise.

« La culture traditionnelle chinoise est très bien, mais de nos jours, très peu de gens savent quelle est la véritable culture chinoise », a dit M. Chen. « Vos efforts sont louables. Bien que je ne pratique pas le Falun Gong, j’ai souvent lu les documents du Falun Gong. Donc, je connais bien la situation. »

Il a ajouté : « Le peuple chinois croit au karma et à la réincarnation, et quoi que vous fassiez maintenant, vous serez soit puni ou récompensé plus tard. La persécution, en particulier les prélèvements d’organes, est assurément injuste.

« Tous les Chinois veulent un avenir prometteur pour la Chine. Mais les critères moraux corrompus et l’environnement pollué en Chine apporteront des catastrophes à la Chine. C’est vraiment dangereux. Les pratiquants de Falun Gong tentent de ralentir ou inverser cette tendance. Je vois l’espoir de la Chine en vous », a dit M. Chen.

Tena Thomason, l’organisatrice de l’événement, a remercié les pratiquants de venir à la célébration chaque année depuis 1998.

Traduit de l’anglais au Canada

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2016/2/5/155094.html
Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2016/2/3/323111.html

« Le Falun Dafa et ses pratiquants méritent notre respect »

Écrit par la petite-fille d’une pratiquante de Dafa de la province du Hebei en Chine

(Minghui.org) Je suis une personne ordinaire dont la grand-mère est une pratiquante de Falun Dafa. Il y a longtemps, ma grand-mère m’a demandé : « Crois-tu en l’existence de Dieu ? » J’ai répondu : « Il faudrait que je le voie de mes propres yeux pour y croire ! » Les faits extraordinaires dont j’ai été témoin par la suite m’ont convaincue qu’une puissance supérieure existe vraiment dans les mondes au-dessus de nous et que cette puissance peut changer notre destinée.

Une grossesse difficile

Au cours de ma première grossesse, le fœtus a arrêté de se développer à neuf semaines, si bien que pour me préparer à une deuxième tentative, j’ai dû subir un examen prénatal. Il s’avéra que j’avais une cloison utérine, une malformation où la cavité utérine est fractionnée par une fente longitudinale. Cette situation provoque un haut risque d’infertilité, de fausse couche et de naissance prématurée.

Notre désir d’avoir un enfant dépassait la conscience des risques et je suis tombée enceinte peu après. À deux mois de ma grossesse, j’ai commencé à montrer les signes d’une fausse couche imminente et on m’a emmenée d’urgence à l’hôpital. Le médecin m’a dit que ma grossesse était risquée et il m’a recommandé de me faire avorter. Même si j’accouchais à terme, l’enfant pourrait souffrir de malformations. Heureusement, ma grand-mère était là pour nous apporter son soutien et nous avons décidé de garder l’enfant.

Peu de temps après, ma grand-mère m’a dit : « Si tu désires vraiment cet enfant, tu devrais réciter avec sincérité « Falun Dafa est bon, Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon. » » J’ai suivi son conseil et donné naissance à un bébé en bonne santé quelques mois plus tard.

Manifestation des miracles de Dafa

Le Falun Dafa apprend aux gens à suivre des critères moraux élevés et à être bon et bienveillant. Mais les pratiquants ont été sévèrement persécutés par l’ancien dirigeant du régime communiste chinois Jiang Zemin et sa clique. Dans cette situation difficile, si une personne peut discerner le bien du mal et réciter « Falun Dafa est bon », elle sera bénie par le ciel.

Durant ma grossesse, j’ai souvent vu des choses étranges. J’ai vu une fois une multitude de bulles blanches transparentes entourant mon corps. Elles étaient légères et chaudes, et elles me suivaient partout. À trente-deux semaines de grossesse, j’ai vu un objet brillant semblable à une météorite tomber sur mon oreiller. Non seulement cela, il y avait aussi les grandes marques sur mon estomac qui ressemblaient au symbole de la svastika.

Comme ma grossesse se passait si tranquillement, au moment de la naissance du bébé, j’avais complètement oublié la malformation de mon utérus. Ma césarienne a été faite par le plus expérimenté des chirurgiens obstétriques de l’hôpital ainsi que l’anesthésiste. Étant consciente pendant l’opération, j’ai pu entendre les conversations autour de moi et voir mon bébé tout de suite après sa naissance.

Cependant, vers la fin de l’opération, la salle a été prise soudain d’une activité fébrile. J’ai entendu le chirurgien donner des instructions aux infirmières d’amener plus de sang, et l’atmosphère dans la salle est devenue très tendue. J’ai immédiatement fermé les yeux pour demander son aide au Maître du Falun Dafa : « Maître, vous seul pouvez me sauver. Aidez-moi, je vous prie ! »

Le reste de l’opération s’est déroulé tranquillement, et on m’a emmenée en fauteuil roulant dans la salle d’accouchement quand j’ai entendu le chirurgien faire des reproches à ma mère : « Pourquoi ne m’avez-vous pas prévenu que la mère avait une cloison utérine ? Elle a eu une forte hémorragie après l’accouchement, et même après avoir utilisé les méthodes de points de suture B-Lynch les plus efficaces, on ne pouvait arrêter les saignements. J’allais extraire son utérus quand soudain les saignements se sont arrêtés. » J’ai compris que ma requête au Maître compatissant à ce moment critique m’avait sauvé la vie.

Un enfant béni par Dafa

Ma grand-mère lisait souvent les livres de Dafa à ma fille. Lorsqu’elle a appris à parler, ses premiers mots ont été « Falun Dafa hao » [Falun Dafa est bon], « Zhen-Shan-Ren hao » [Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon], suivi par les paroles de la chanson « Falun Dafa hao ». Ma fille a maintenant trois ans et demi. Elle demande souvent à offrir de l’encens au Maître.

Contrairement aux prévisions de mon médecin, ma fille est en parfaite santé et très intelligente. Beaucoup de choses extraordinaires lui sont arrivées aussi.

Mon grand-père a emmené ma fille au restaurant pour lui offrir une glace. Quand ils sont entrés dans l’établissement, mon grand-père s’est approché trop près de la porte et accidentellement, il a coincé la main de ma fille entre les lourdes portes vitrées. En regardant sa main attentivement, il n’a vu qu’une légère égratignure tachée de sang sur sa paume. Le lendemain, la blessure était complètement guérie et ma fille n’avait aucun problème pour se servir de sa main.

Le Falun Dafa est vraiment bon

Ma grand-mère m’a appris qu’une personne doit apprendre à exprimer sa gratitude envers Dafa. Dafa m’a apporté beaucoup de bienfaits et en retour, il est de mon devoir de protéger la dignité de Dafa. Je défendrai Dafa et corrigerai quiconque calomnie ou accuse injustement le Falun Dafa.

En tant que personne ordinaire vivant avec des pratiquants de Falun Dafa, j’ai personnellement fait l’expérience de la protection bienveillante de Dafa et de la bonté sincère de ses pratiquants. Je voudrais saisir cette opportunité pour dire aux autres : « Le Falun Dafa et ses pratiquants méritent notre respect. »

Traduit de l’anglais en Europe

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2016/1/25/154939.html
Version chinoise : 法轮功学员家属 感恩大法的慈悲保护

France : Rassemblement à la Tour Eiffel pour souhaiter une bonne fête du Nouvel An chinois à Maître Li Hongzhi

(Minghui.org) Les pratiquants de Falun Dafa en France se sont rassemblés devant la Tour Eiffel pendant le week-end avant le Nouvel An chinois pour envoyer des vœux au fondateur du Falun Dafa, Maître Li Hongzhi. Ils souhaitaient exprimer leur reconnaissance pour sa transmission de cette ancienne cultivation et pratique dans le monde entier.

2016-2-france-falun-gong
Souhaiter une bonne fête du Nouvel An à Maître Li Hongzhi

« Pratiquer le Falun Dafa a changé ma vie et ma vision du monde », a dit Hélène, une Française qui a commencé à pratiquer le Falun Dafa en 1999.

« Je suis devenue plus optimiste », a-t-elle dit. « Quand nous rencontrons des difficultés, j’ai confiance que je peux les surmonter, parce que le principe que je suis dans ma vie de tous les jours, Authenticité-Bienveillance-Tolérance, me donne de la force. Je sais que tant et aussi longtemps que je respecte le principe, je peux vaincre toutes difficultés. »

Hélène a poursuivi : « Nous sommes rassemblés ici et souhaitons à Maître Li Hongzhi une bonne fête du Nouvel An. C’est notre manière d’exprimer notre reconnaissance. Je souhaite remercier Maître Li Hongzhi et le Falun Dafa pour avoir renouvelé ma vie. »

Isabelle, de Marseille, a dit qu’elle a reçu un dépliant de Falun Dafa il y a longtemps, mais qu’elle l’avait à l’époque juste mis de côté et n’y avait pas pensé jusqu’en 2009. Un jour, elle s’est soudainement souvenue du dépliant et elle est allée le chercher. Sur le dépliant, elle a trouvé le site Internet du Falun Dafa. Elle a téléchargé le livre principal, le Zhuan Falun, et a fini de le lire en trois jours.

« Je crois tout ce que Maître Li a dit dans ce livre », a expliqué Isabelle. « C’est ce que j’ai toujours cherché. »

Isabelle a dit que pratiquer le Falun Dafa a guéri son problème de genoux et l’a aidée à devenir une personne joyeuse, efficace et digne de confiance.

Lors de l’événement, une pratiquante chinoise, Mme Gao, a dit : « Tous les ans devant la Tour Eiffel, nous prenons des photos et envoyons des vœux du Nouvel An à Maître Li. Je suis reconnaissante que Maître Li nous enseigne la Grande Loi. J’ai trouvé les réponses à de nombreuses questions profondes dans mon cœur. Il n’y a pas de mots pour exprimer ma gratitude envers Maître Li. »

Traduit de l’anglais au Canada

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2016/2/6/155127.html
Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2016/2/5/323447.html

Melbourne, Australie : Des pratiquants de Falun Gong participent au défilé du Jour de l’Australie

Écrit par un correspondant de Minghui à Melbourne

(Minghui.org) Le défilé annuel du Jour de l’Australie a eu lieu dans le centre-ville de Melbourne, le matin du 26 janvier 2016. L’Association de Falun Dafa locale a été invitée à participer. La Fanfare du pays céleste, composée de pratiquants de Falun Gong avec des costumes bleu et blanc, étaient accrocheur dans le défilé, qui a eu lieu par une belle journée avec un ciel clair.

2016-2-1-melbourne-au-1

2016-2-1-melbourne-au-2

2016-2-1-melbourne-au-3
Des pratiquants de Falun Gong participent au défilé annuel lors du Jour de l’Australie dans le centre-ville de Melbourne. Les spectateurs sont impressionnés et applaudissent chaleureusement.

La fanfare avait une bonne discipline et était de bonne humeur lorsqu’ils ont joué leur musique, qui a ému les spectateurs. À la suite de la fanfare, il y avait des pratiquants de Falun Gong présentant les exercices et un char bien décoré avec une fleur de lotus. Le cortège du Falun Gong a été acclamé et applaudi, et de nombreux spectateurs ont pris des photos et des vidéos.

L’organisation d’accueil a fourni du matériel audio le long du trajet du défilé, de sorte que les spectateurs le long du parcours pouvaient clairement entendre la présentation faite par l’hôte lorsque le défilé est passé devant la scène principale. L’hôte a présenté le cortège du Falun Gong en disant : « Le Falun Dafa est une pratique basée sur Authenticité-Bienveillance-Tolérance. Il existe des sites de pratique à Victoria et à d’autres endroits en Australie. Il s’est propagé dans plus de 100 pays. Comme vous avez vu ou entendu, la Fanfare du pays céleste est composée de pratiquants de Falun Gong. Merci Falun Dafa ! »

« Je suis ému au-delà des mots »

Giuseppe en provenance d’Italie a déclaré avec enthousiasme après avoir vu la performance du groupe : « Bien qu’il existe plusieurs groupes dans le défilé, la Fanfare du pays céleste m’a le plus impressionné. Je suis ému au delà des mots. » Il a louangé les artistes et la musique mélodieuse. Il a dit : « Si tout le monde suivait Authenticité-Bienveillance-Tolérance, le monde serait pacifique. Je remercie le groupe pour la belle prestation. »

M. Liu, qui a immigré en Australie, a déclaré : « Les touristes chinois doivent être fiers, car il n’y a pas de prestation aussi splendide en Chine. »

2016-2-1-melbourne-au-4
Adrian, un ingénieur, de St-Kilda, et sa femme ont amené leurs enfants pour regarder le défilé. Adrian a félicité le groupe en disant : « Je sens une énergie positive. »

Claire et Keith ont apprécié la prestation du Falun Gong. Keith a dit : « Le cortège du Falun Gong a été le meilleur dans le défilé. Chaque partie était merveilleuse. »

Claire a dit qu’elle aimait les couleurs du cortège du Falun Gong et la prestation du groupe. Elle a dit qu’elle sentait une forte énergie.

« Le Parti communiste chinois doit disparaître »

Sandy Sunnessy en provenance d’Afrique du Sud a déclaré : « La prestation de la Fanfare du pays céleste était si gracieuse. Je suis heureux de voir que la communauté chinoise participe au défilé. » Il a dit que le Parti communiste chinois (PCC) avait peur de la démocratie et que priver les gens de leurs droits est terrible. Il a trouvé odieux que les prélèvements d’organes à vif par le PCC se produisent dans la société moderne et civilisée. Il a dit que le PCC doit disparaître.

2016-2-1-melbourne-au-5
Myrin (deuxième à gauche) de Canberra et ses amis

Myrin de Canberra soutient les pratiquants de Falun Gong et leurs efforts dans la recherche de la liberté de croyance. Elle a dit : « La prestation du groupe était superbe. Respecter les droits de l’homme est une valeur fondamentale. Tout le monde devrait avoir le liberté de croyance. Les pratiquants de Falun Gong sont courageux et sont conformes aux valeurs australiennes. Je leur souhaite de réussir ! »

Traduit de l’anglais au Canada

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2016/1/31/155013.html
Version chinoise : 澳洲国庆日大遊行 观众盛赞法轮功(图)

Le Falun Dafa m’a sauvé la vie et m’a libérée de la peur

Écrit par Qing Xin, une pratiquante de Dafa de la province du Hubei en Chine

(Minghui.org) J’ai à l’origine démarré la pratique du Falun Dafa en 1994. Puis, après que la persécution a commencé, la peur m’a submergée et j’ai abandonné Dafa. Cependant, j’ai repris la pratique et j’en ai grandement bénéficié. J’ai commencé à parler aux gens du Falun Dafa et ma peur s’est résorbée de plus en plus au fur et à mesure que j’étudiais les livres de Dafa.

Revenir sur le chemin de la cultivation

La persécution du Falun Dafa a commencé en 1999. Mon mari et d’autres membres de la famille ne me permettaient pas de voir les compagnons de cultivation. Par conséquent, je n’avais plus d’environnement de cultivation. Je pratiquais les exercices et étudiais de moins en moins et finalement, j’ai arrêté la cultivation.

Des maladies qui avaient disparu après avoir pratiqué Dafa sont réapparues comme des kystes ovariens et ma glande thyroïde est devenue trop active. De plus, ma maladie cardiaque et l’accumulation excessive de liquide dans mes tissus m’importunaient de nouveau. J’ai eu des examens médicaux, des injections et j’ai pris des médicaments. J’avais l’impression d’être perpétuellement dans le cabinet du médecin, mais je n’obtenais aucune amélioration et je me sentais épuisée. Je sentais que je n’allais plus vivre bien longtemps et j’étais désespérée.

Alors, le Falun Dafa m’est venu à l’esprit. Comme je me sentais proche de la mort, qu’avais-je à perdre et je me suis dit : pourquoi ne pas retourner sur le chemin de la cultivation dans Dafa ? Immédiatement, mon esprit s’est élevé. Après seulement vingt jours de pratique, mes symptômes de maladie ont disparu et j’ai jeté tous mes médicaments.

Mon mari a été témoin de mes changements et donc a changé son attitude envers Dafa.

Mon beau-frère démissionne du PCC

Le frère de mon mari est venu nous rendre visite. Il a été surpris de voir mes changements. Il a dit : « Tu as l’air en si bonne santé, ton visage est radieux. »

Je lui avais parlé du Falun Dafa et de la persécution auparavant, mais il ne l’avait pas accepté. Cette fois-ci quand je l’ai exhorté à démissionner du Parti communiste chinois (PCC) et ses organisations affiliées, il a accepté et a exprimé ses remerciements. Mon mari et moi étions très heureux pour lui.

La peur me gardait toujours sous son emprise

J’ai trouvé un travail dans une fabrique de tissu en 2008. En tant que pratiquante, je considérais en premier les autres collègues et ne luttais pas pour un gain personnel. J’aidais toujours les autres et jouissais d’une bonne réputation. On disait que si quelqu’un était en conflit avec moi, l’autre personne devait être en tort.

Chaque employé était assigné à une machine sauf moi. Quand la collègue A a été transférée à un autre poste, sa machine m’a été attribuée. C’était une très bonne machine facile à utiliser. Toutefois, la collègue B voulait cette machine. Elle se plaignait de sa machine tombée en panne et qu’elle ne pouvait pas travailler dessus. J’ai donc échangé la machine avec elle. Notre patron était impressionné et me l’a dit. Cependant, je n’avais toujours pas dit à qui que ce soit que je pratiquais le Falun Gong.

Quand j’ai travaillé sur la machine de B, j’ai découvert qu’elle était facile à utiliser et marchait parfaitement bien. La collègue C n’y croyait pas alors elle l’a essayée elle-même et a trouvé qu’elle allait assez bien.

Deux jours plus tard, la bonne machine de B est tombée en panne à nouveau. Pendant la nuit, B et une autre collègue ont essayé d’échanger ma machine avec la leur mais n’ont pas pu la retirer. Le lendemain, la collègue D m’a demandé si je croyais en Dieu, parce que même deux personnes n’avaient pas pu bouger ma machine quand normalement une seule suffirait à la porter.

« Vous n’êtes pas une personne ordinaire », a-t-elle dit. « Vous devez être protégée par les divinités. »

Par peur, je ne lui ai pas dit que je pratiquais dans Dafa. À cette époque, les membres de ma famille étaient impliqués à cause de la politique de culpabilité par association du régime communiste chinois, parce que je pratiquais dans Dafa. Je ne leur ai rien dit à propos de Dafa jusqu’à ce que je démissionne. Mais, je n’ai retrouvé que deux de mes anciennes collègues et l’une a accepté de démissionner du PCC.

Abandonner la peur

Ma confiance est remontée après avoir étudié les livres de Dafa et j’ai pu parler aux gens directement de cette cultivation et pratique et de la persécution. Alors un jour, j’ai remarqué que ma peur avait disparu.

Quand je distribuais des documents d’information, un couple m’a agrippée et a essayé d’appeler la police. Je leur ai demandé de ne pas le faire et j’ai dit que ce que je voulais leur dire était pour leur bénéfice. Rien de ce que j’ai dit n’a fait la différence pour la dame et ils ont appelé la police.

Les policiers sont arrivés et ont jeté mon sac de documents sur le sol. J’ai dit : « Je pratique le Falun Dafa. Nous sommes de bonnes personnes. Savez-vous pourquoi il y a beaucoup de calamités et de catastrophes d’origine humaine de nos jours ? C’est parce que le cœur de l’homme a dégénéré. »

J’ai ramassé mon sac, en ai sorti des dépliants et les ai donnés aux passants qui regardaient. Mais, ils étaient effrayés et ne les acceptaient pas. Un policier m’a demandé mon nom. Je lui ai dit que je croyais en le Falun Dafa et que le Falun Dafa enseigne aux gens à être bons.

Dans mon cœur, je récitais le poème du Maître « Vertu Majestueuse » :

« Dafa ne quitte pas le corps,
Le cœur rempli de Zhen Shan Ren ;
Dans ce monde un grand Arhat,
Pour les divinités et les démons, pleine crainte respectueuse. »
(Hong Yin)

[Zen Shan Ren – Authenticité-Bienveillance-Tolérance]

Un des policiers est devenu effrayé et a arrêté de crier contre moi. Le couple a aussi pris peur. J’ai su que les forces anciennes, derrière leurs actions, avaient été éliminées.

Sortir du poste de police

Les policiers m’ont emmenée au poste de police et à nouveau m’ont demandé mon nom. Je leur ai répété que je croyais en le Falun Dafa. Ils ont téléphoné au Bureau 610.

J’ai parlé à la personne près de moi au sujet du Falun Dafa. Il m’a incité à m’échapper. J’ai réalisé qu’il était temps pour moi de partir alors je lui ai demandé de garder le silence et je suis sortie après moins de deux heures. J’ai compris que c’est parce que je pratique le Falun Dafa que j’ai été protégée.

Traduit de l’anglais en France

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2016/1/30/154996.html
Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2015/12/30/321301.html