Mme Fang Zhengrong a été jugée dans le Sichuan pour sa foi

Écrit par un correspondant de Minghui de la province du Sichuan, en Chine

(Minghui.org) Les pratiquants de Falun Gong, Mme Fang Zhengrong, âgée de 64 ans et M. Zhang Zhonghua, âgé de 50 ans, ont été jugés le 14 octobre 2016, par le tribunal du district de Chuanshan, ville de Suining, province du Sichuan. Un avocat de Pékin a défendu Mme Fang pendant le procès.

Mme Fang et M. Zhang ont été détenus pendant près d’un an. Ils ont été amenés dans la salle d’audience en menottes et étaient clairement en mauvaise santé. Mme Fang paraissait maigre et pâle et elle marchait très lentement. M. Zhang a dû être escorté dans la salle d’audience par deux policiers.


http://fr.minghui.org/articles/2016/11/17/60363.html

Au moins 14 pratiquants arrêtés dans le canton de Chaoyang pour avoir poursuivi Jiang Zemin en justice

Écrit par un correspondant de Minghui dans la province du Liaoning, Chine

(Minghui.org) Le département de police du canton de Chaoyang dans la province du Liaoning a lancé une autre série d’arrestations illégales de pratiquants ayant intenté des plaintes au pénal contre Jiang Zemin, l’ancien dictateur responsable du lancement de la persécution des pratiquants de Falun Gong en 1999.

Les différents sous-postes de police se sont vu assigner des quotas de pratiquants à arrêter. Au moins 14 pratiquants du canton de Chaoyang ont été arrêtés au cours du mois précédant le 27 octobre 2016.


http://fr.minghui.org/articles/2016/11/15/60346.html

Dans la province du Hubei, une fille témoigne en faveur de son père jugé pour sa croyance

Écrit par un pratiquant de Falun Dafa de la province du Hubei, Chine

(Minghui.org) Un habitant du canton de Tongcheng a été condamné le 2 novembre pour avoir refusé de renoncer au Falun Dafa, une discipline spirituelle qui est actuellement persécutée par le PCC en Chine.

M. Zheng Zixiang a été attrapé à son domicile le 3 septembre. En exactement deux mois de détention, l’homme qui a 72 ans a été maltraité à tel point qu’il a été frappé d’incapacité. Sa mobilité, sa vue et son ouïe ont été sérieusement atteintes et il a souffert de maux de tête atroces.

Comme le tribunal de la localité n’accordait pas suffisamment de temps pour engager des avocats, la fille de M. Zheng, Me Zheng Wei’e a témoigné pour sa défense.


http://fr.minghui.org/articles/2016/11/14/60336.html

Des habitants de Munich : Une action s’impose pour que cesse la persécution

Écrit par Li Xinci, correspondant pour Minghui

(Minghui.org) Le 5 novembre 2016, près d’un millier de pratiquants de Falun Gong ont marché dans Munich, en Allemagne, pour éveiller les consciences sur la persécution du Falun Gong par le Parti communiste chinois, incluant le massacre des pratiquants pour leurs organes.

La marche a duré près de trois heures. Elle a commencé à Odeonsplatz et a passé devant plusieurs bâtiments emblématiques et dans les rues principales avant d’arriver à Max-Joseph-Platz. La marche a attiré l’attention de nombreux habitants et touristes, y compris des Chinois.


http://fr.minghui.org/articles/2016/11/14/60334.html

Un avocat demande l’acquittement d’une pratiquante de Falun Gong

Écrit par un correspondant de Minghui de la province du Liaoning

(Minghui.org) Une pharmacienne de la ville d’Anshan a été accusée le 18 octobre d’utiliser une secte pour saper l’application de la loi, un prétexte habituel utilisé par le régime communiste chinois dans sa tentative de piéger et d’emprisonner les pratiquants de Falun Gong.

L’avocat de Mme Dai Yajuan a argumenté qu’aucune loi en Chine ne criminalise le Falun Gong et que sa cliente n’aurait jamais due être poursuivie pour avoir exercé son droit constitutionnel à la liberté de la croyance.

Il a également questionné l’authenticité des preuves présentées par l’accusation et a protesté contre la violation des procédures juridiques perpétrées par la police.

Mme Dai a été saisie chez elle le 28 juin. Aucun des policiers n’a montré de pièce d’identité ou de mandat de perquisition. La police l’a conduite au poste de police avant de revenir pour saccager son domicile.


Un avocat demande l’acquittement d’une pratiquante de Falun Gong

La résistance pacifique du Falun Gong récolte un large soutien à Munich

Écrit par Tang Xiuming et Dexiang, correspondants pour Minghui

(Minghui.org) À Munich, un grand défilé des pratiquants de Falun Gong européens samedi dernier a obtenu un vif soutien à la résistance pacifique contre les 17 ans de persécution de cette discipline traditionnelle en Chine.

Partis d’Odeonplatz, près d’un millier de pratiquants de Falun Gong suivant les sonorités émouvantes du Tian Guo Marching Band sont passés devant la Cour suprême, Karplatz, la gare ferroviaire, puis l’avenue Maximilien, pour finalement arriver à Max-Joseph-Platz quelques trois heures plus tard.


Le Tianguo Marching Band conduit le défilé.

2016-11-6-falun-dafa-munich-2

2016-11-6-falun-dafa-munich-3
Près d’un millier de pratiquants de Falun Gong ont organisé un défilé pacifique à travers Munich.

2016-11-6-falun-dafa-munich-4
L’arrivée du défilé sur Max-Joseph-Platz

2016-11-6-falun-dafa-munich-5
Des pratiquants occidentaux interprètent la danse traditionnelle du dragon.

2016-11-6-falun-dafa-munich-6

2016-11-6-falun-dafa-munich-7
Banderoles appelant à la fin de la persécution et des prélèvements forcés d’organes sur des pratiquants de Falun Gong emprisonnés en Chine

Le défilé a présenté le Falun Gong, une paisible pratique basée sur Authenticité-Bienveillance-Tolérance, et dénoncé la persécution brutale du Falun Gong en Chine. Les pratiquants ont en particulier attiré l’attention sur les prélèvements forcés d’organes par le Parti communiste chinois, dont les victimes sont en majorité des pratiquants de Falun Gong emprisonnés mais aussi d’autres prisonniers d’opinion en Chine.

Des gens de tous milieux ont fait écho à l’appel à mettre fin à la persécution tout au long du défilé.

Michelle, une enseignante de maternelle, a été enthousiasmée par le défilé. Elle avait assisté à un évènement similaire à Vienne en allant rendre visite à son visite, lors duquel elle avait appris le prélèvement forcé d’organes.

« C’est un désastre pour les êtres humains. C’est tellement, tellement horrible », a-t-elle dit. « Je sais pourquoi le gouvernement prélève les organes d’un groupe de méditants – c’est parce que leurs organes sont sains. »

Michelle a dit qu’elle ne pouvait pas comprendre le parti communiste. « Ils essaient de détruire tout ce qui est beau, bon ou spirituel », a-t-elle dit. « Mais ils ne l’emporteront jamais. »

« Le Parti communiste semble fort, mais l’énergie du Falun Gong est plus subtile et persistante. Comment le Parti l’emporterait-il. Vous devez continuer à apporter la vérité aux gens jusqu’à ce que la persécution prenne fin », a dit Michelle encourageant les pratiquants.

Lina, doctorante en zoologie dans une université locale, a accepté un dépliant que lui tendait un pratiquant. C’était la première fois qu’elle apprenait l’existence du Falun Gong, elle était vivement préoccupée par les prélèvements forcés d’organes dénoncés dans le dépliant.

« Lors d’un voyage aux États-Unis voici dix ans, j’ai entendu parler du commerce d’organes en Chine. J’avais alors quatorze ans et cela a été un choc », a-t-elle dit. Mais elle ignorait que le gouvernement chinois lui-même opérait les prélèvements forcés d’organes, crime derrière lequel il y avait la persécution du Falun Gong et ce depuis dix-sept ans.

Lina a condamné le régime communiste. « On doit y mettre fin ! En Europe, un patient doit attendre des années pour obtenir un organe. Comment le temps d’attente peut-il n’être que de deux semaines en Chine ? »

Sensibiliser les esprits sur Marienplatz

Le défilé de samedi s’inscrivait dans une série d’activités organisées à Munich la semaine dernière. Le vendredi, les pratiquants ont installé deux stands sur Marienplatz, où ils ont fait des démonstrations des exercices du Falun Gong, distribué des dépliants et recueilli des signatures contre le crime des prélèvements forcés d’organes.

2016-11-6-munich-parade-01

2016-11-6-munich-parade-02
Les gens regardent la démonstration des exercices du Falun Gong sur Marienplatz.

2016-11-6-munich-parade-03

2016-11-6-munich-parade-04
Signer la pétition condamnant la persécution

2016-11-6-munich-parade-05
Parler du Falun Gong aux gens

2016-11-6-munich-parade-06
Les gens lisent l’information sur le crime des prélèvements forcés d’organes en Chine.

De 10 h à 20 h, les pratiquants de nombreux pays européens présents ont informé les touristes de la persécution en des dizaines de langues. Beaucoup de gens ont signé la pétition sans hésitation en apprenant les prélèvements forcés d’organes.

Susanna Sonnleiter, une infirmière de Allgäu, et son amie Sabine Palme avaient vu le documentaire à propos des prélèvements d’organes en Chine sur 3Sat TV.

2016-11-6-munich-parade-08
Mme Palme, professeur, et Mme Sonnleiter, infirmière, pensent que la persécution du Falun Gong est foncièrement mauvaise.

« Notre première impression en voyant le documentaire a été un choc. C’est incroyable. C’est inacceptable », a dit Susanna. « Nous devons soutenir de tels évènements. Les prélèvements d’organes doivent cesser. »

« C’est une question de dignité humaine. Nous sommes tous égaux, et chacun devrait jouir de la liberté de croyance, où qu’il soit », a ajouté Susanna.

Sabine a eu des mots d’encouragement pour les pratiquants. « Vous devez préserver votre croyance, même face à la persécution. Si vous pensez que votre chemin est juste, vous pourrez le parcourir jusqu’à la fin et serez victorieux. »

2016-11-6-munich-parade-09
Susan, une styliste de mode de Munich : « Les prélèvements d’organes doivent cesser. De nombreux Allemands ignorent encore cela, et certains ne veulent pas y croire. Mais il est temps d’y faire face à présent. »

2016-11-6-munich-parade-10
Marcus, un membre du gouvernement à la retraite, a signé une pétition exigeant que le gouvernement chinois mette fin au crime des prélèvements forcés d’organes.

Traduit de l’anglais en Europe

Version anglaise :
http://en.minghui.org/html/articles/2016/11/7/159843.html
Version chinoise :
http://www.minghui.org/mh/articles/2016/11/6/337344.html

Le Falun Dafa a guéri ma dépendance au jeu

Écrit par un pratiquant de Dafa de la province du Heilongjiang en Chine

(Minghui.org) J’ai de la chance d’avoir commencé mon chemin de cultivation dans le Falun Dafa en 1997.

J’ai rejoint l’armée chinoise en 1966 et peu de temps plus tard, j’ai été choisi comme chef de section exemplaire et je suis devenu membre du Parti communiste chinois (PCC).

Quand mon père a été appréhendé comme espion pendant un changement politique lancé par le PCC, notre famille a été affectée à cause de la politique de culpabilité par association du PCC. J’ai été renvoyé de l’armée et je suis retourné dans ma ville natale. Ma sœur cadette a été licenciée de son unité de travail et est devenue sans emploi.

J’ai finalement trouvé un emploi comme gardien d’entrepôt. Cependant, à l’âge de 30 ans, je suis devenu joueur pathologique. Ma dépendance causait non seulement des problèmes à ma femme et mes enfants, mais également à mon travail. De temps en temps, j’étais secoué par de forts sentiments de regret, cependant, ils ne duraient jamais longtemps.

En ayant une dépendance au jeu, j’ai perdu non seulement de l’argent, mais aussi l’amour de ma famille et de mes amis. J’ai également perdu ma dignité.

Deux options : voir un médecin ou pratiquer le Falun Dafa

Un collègue de ma femme lui a dit que le Falun Dafa enseignait les gens à cultiver le corps et l’esprit, et qu’il était remarquablement efficace pour guérir toute maladie.

Sans hésitation, ma femme est allée avec son amie à un site de pratique de Falun Dafa. Ce jour-là, elle s’est engagée sur sa voie de cultivation. Elle a raconté qu’elle était destinée à obtenir le Fa et la pratique du Falun Dafa, et qu’elle ne s’était jamais sentie aussi légère qu’en faisant les exercices du Falun Dafa et en écoutant la musique des exercices.

J’ai souffert d’une grave maladie de l’épiderme en 1997. Mon visage était enflé et du sang suintait à plusieurs endroits de mon visage et de mon corps. J’ai dépensé beaucoup d’argent pour un traitement médical à l’hôpital de notre localité, mais le problème ne s’est pas résolu.

Finalement, ma femme m’a donné deux options : aller à Harbin voir un médecin ou la rejoindre dans la pratique du Falun Dafa – j’ai choisi la dernière option.

Environnement harmonieux

Après avoir fait les exercices du Falun Dafa pendant quatre jours, ma peau a commencé à peler et le sixième jour, j’ai été guéri de ma maladie de la peau. J’ai été témoin du pouvoir de guérison énorme du Falun Dafa sans avoir dépensé un sou ni avoir pris un médicament. Grâce à l’étude du Fa, j’ai compris la raison pour laquelle je devrais être une bonne personne et aspirer à un niveau spirituel plus élevé. J’ai appris beaucoup sur la cultivation et pratique grâce au Zhuan Falun, y compris le concept de rétribution karmique. J’ai abandonné le jeu et la cigarette, et j’ai remarqué un changement radical en moi-même.

J’ai essayé de suivre le principe du Falun Dafa Authenticité-Bienveillance-Tolérance et j’ai traité avec gentillesse non seulement ma femme et mes enfants, mais aussi toutes les personnes autour de moi. Finalement, les rires égayaient notre maison et nous avons fait l’expérience d’un environnement harmonieux.

Ma femme et moi avons démarré une épicerie dans le quartier. Chaque jour, de nombreux clients, y compris des enfants et adultes, venaient à notre magasin pour acheter leurs besoins quotidiens. Tous ceux qui me connaissaient ont compris que c’était le Falun Dafa qui m’avait guéri de ma dépendance au jeu, m’avait changé et avait apporté cette nouvelle vie magnifique à ma famille.

La persécution : expulsé du PCC

Quand la persécution illégale du Falun Dafa a été lancée par le PCC en 1999, ma femme et moi nous sommes rendus avec d’autres pratiquants aux bureaux du gouvernement provincial à Pékin, où nous avons fait appel pour le droit de pratiquer le Falun Dafa.

Nous avons été arrêtés et persécutés par les agents du PCC de nombreuses fois au cours de ces dix-sept dernières années. Aussi, quelques personnes de mon lieu de travail sont venues à mon domicile. Ils ont lu un document qui annonçait que j’avais été expulsé du PCC pour ne pas avoir obéi aux règles et ils m’ont demandé de signer ce document. Je l’ai fait sans hésitation.

Je leur ai raconté comment le Falun Dafa m’avait enseigné à être une bonne personne et qu’il m’avait accordé une nouvelle vie. J’ai dit d’un air décidé qu’aucun mot ne pouvait exprimer ma gratitude envers le Falun Dafa et que j’étais très content de me dissocier du PCC pervers. Comme des centaines de millions de pratiquants de Falun Dafa, ma femme et moi étions prêts à défendre le Falun Dafa.

Je me rends très bien compte que, si je n’avais pas pratiqué le Falun Dafa, ma vie aurait été perdue. Je me serais noyé dans la perversité et la corruption morale. Le Falun Dafa a non seulement guéri mes maladies, mais a également sauvé mon âme.

Traduit de l’anglais en Belgique

Version anglaise :
http://en.minghui.org/html/articles/2016/11/2/159776.html
Version chinoise :
http://www.minghui.org/mh/articles/2016/10/4/332562.html