Les pratiquants à la Haye commémorent l’Appel du 25 avril (Photos)

Écrit par les pratiquants de Falun Gong à la Haye

(Minghui.org) Le 25 avril 2013, les pratiquants de Falun Gong de toute la Hollande sont allés à la Haye. Ils ont fait les exercices et la méditation et clarifié la vérité aux passants devant l’ambassade de Chine. Ils ont conscientiser les gens au sujet de ce qui est arrivé vraiment à Pékin le 25 avril 1999, lorsque plus de 10 000 pratiquants de Falun Gong ont fait appel pacifiquement aux autorités à Zhongnanhai, l’enceinte du gouvernement central.

2013-4-29-holland-01
Thijs Berman, membre du Parlement européen de la Hollande, a signé la pétition pour soutenir les efforts des pratiquants demandant de mettre fin à la persécution

2013-4-29-holland-02
Ahmed Marcouch, membre du parlement de Hollande (2e à gauche), était très content de prendre un exemplaire de l’Hebdomadaire Minghui d’un pratiquant

2013-4-29-holland-03
Les pratiquants de Falun Gong clarifient les faits sur la persécution devant l’ambassade de Chine

2013-4-29-holland-04

Les Chinois à l’étranger qui sont allés à l’ambassade de Chine ce jour-là se sont arrêtés pour regarder. Certains ont pris des photos avec leur téléphone portable et certains ont même pris des prospectus. À l’heure du déjeuner après l’événement, plusieurs pratiquants sont allés à la Place du Parlement de la Haye, où ils ont distribué des prospectus et parlé aux passants du Falun Gong. Après avoir appris les graves persécutions en Chine, beaucoup ont décidé de signer la pétition pour arrêter la persécution.

Un néerlandais a dit que, depuis une centaine d’années, le mouvement communiste a déjà prouvé être un symbole de brutalité, de tromperie, de mort et être un régime de terreur. Il s’est montré très compatissant envers les Chinois qui ont souffert la persécution. Il souhaite que tout le monde se lève et dise : « Non ! » à cette brutalité.

Deux touristes femmes de Montréal, Québec, Canada, ont pris plusieurs prospectus et ont dit que la gentillesse, la sincérité, la modestie et la tolérance des pratiquants de Falun Gong étaient bien respectées dans les communautés multiculturelles du Canada et que le gouvernement du Canada était très en faveur de Falun Gong. Elles ont commenté que c’était agréable de rencontrer des pratiquants en Europe et de recevoir d’eux plus d’informations. Elles ont dit qu’elles allaient garder les dépliants et jeter un coup d’œil sur le site Web du Falun Gong à leur retour chez elles

Binnenhof est le lieu où siège la Chambre des représentants. Les membres du parlement dans ce pays travaillent ici. Ils sont responsables de surveiller et superviser le travail du Cabinet, ainsi que de considérer des nouveaux projets de loi. Au cours de l’événement de clarification de la vérité près de Binnenhof, les pratiquants de Falun Gong ont rencontré plusieurs membres de la Chambre des représentants et leur ont remis des exemplaires de l’Hebdomadaire Minghui.

Le législateur de l’Union européenne de la Hollande, Thijs Berma, a signé la pétition pour montrer son soutien. Ahmed Marcouch (au centre de la photo), un membre la Chambre des représentants a pris un exemplaire de l’Hebdomadaire Minghui d’un pratiquant et s’est renseigné sur le Falun Gong.

Plus de la moitié des gens qui sont passés par la Place du Parlement ont dit qu’ils avaient entendu parler du Falun Gong ou en connaissaient déjà un peu plus concernant la persécution tragique contre la pratique en Chine. Beaucoup de gens croient que les efforts pacifiques et non violents, la clarification de la vérité des pratiquants de Falun Gong ont permis à plus de gens de comprendre la vérité et de ce fait, de se lever pour la justice.

Traduit de l’anglais au Canada

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2013/5/4/139183.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2013/4/30/272703.html

Publicités

L’appel du 25 avril a inspiré plus de personnes à pratiquer (Photo)

Écrit par Tang En, un correspondant de Minghui

(Minghui.org) Depuis que le Falun Dafa (Falun Gong) a été présenté au public en mai 1992, il diffuse les principes fondamentaux de la pratique et de l’Univers, Authenticité-Bienveillance-Tolérance. Ceux qui pratiquent le Falun Gong jouissent d’une meilleure santé et d’un meilleur caractère. Le Falun Gong a connu une grande popularité et s’est rapidement propagé de bouche à oreille.

Suite à l’arrestation illégale de 45 pratiquants de Falun Gong par la police armée à Tianjin, 10 000 pratiquants se sont rendus le 25 avril 1999 au Bureau des appels du conseil de l’état près de l’enceinte de Zhongnanhai à Pékin pour demander leur libération et un environnement où cultiver et pratiquer sans harcèlement. Cet événement est connu internationalement comme « l’incident du 25 avril ».

Le rassemblement pour l’appel à Pékin a été largement rapporté par les médias à la fois en Chine et à l’étranger. 10 000 pratiquants de Falun Gong se sont tenus silencieusement le long de la rue sans crier aucun slogan. Ils lisaient ou pratiquaient les exercices. Ils n’ont pas laissé un seul déchet au sol quand ils sont partis. Ce groupe respectable de pratiquants a impressionné le monde dans son ensemble et le Falun Gong est devenu une présence sur la scène internationale. Beaucoup de gens à Taiwan ont commencé à pratiquer.

2012-11-17-cmh-taiwan-paizi-02
5 000 pratiquants de Falun Gong de Taiwan créent les idéogrammes « Le Fa rectifie le Ciel et la terre » et l’emblème du Falun devant l’immeuble du Bureau présidentiel en 2012.

Le Falun Dafa à Taiwan

Dès le lendemain, les médias à Taiwan ont largement rapporté l’appel du 25 avril dès le lendemain. Beaucoup de gens ont commencé à chercher des points de pratique des exercices. Certains ont dit : « Si le Parti communiste chinois n’aime pas cela, cela doit être bon. » L’appel a inspiré un nombre important de gens à rejoindre la pratique. Les séminaires des conférences en 9 jours dans les différentes villes se sont remplis. Il y avait au moins 70 personnes lors de chaque séminaire. Des espaces plus grands ont été requis pour organiser les séminaires et les conférences étaient diffusées les unes après les autres sur deux télévisions.

Lorsque Maître Li Hongzhi a donné une conférence à Taiwan en novembre 1997, il n’existait que 35 points de pratique à Taiwan. 2 000 lots de livres de Falun Dafa ont été vendus en moins d’un mois en 1998. 14 000 exemplaires du Zhuan Falun ont été publiés en avril 1999. Afin de répondre à la demande croissante, la maison d’édition a imprimé 15 000 autres livres de Falun Dafa en mai 1999.

Le Falun Gong s’est propagé de bouche à oreille. Des gens de tous les milieux sociaux —professeurs, médecins, avocats, ingénieurs, fonctionnaires, agents de police, soldats, fermiers, hommes d’affaires, étudiants et femmes au foyer— tous ont bénéficié de cette cultivation et pratique grandiose. Les Taïwanais sont devenus le deuxième plus grand groupe de pratiquants de Falun Gong. Le gouvernement et la société en général font l’éloge des bienfaits du Falun Gong sur la santé et de l’amélioration de la moralité. Aujourd’hui, plus de 1 000 points de pratique sont situés dans plus de 300 villes et villages à Taïwan.

Des miracles lors des conférences de neuf jours

Mme Chu, une avocate, se rappelle à quel point elle a été impressionnée par le fait que 10 000 pratiquants de Falun Gong n’aient laissé aucun déchet derrière eux. Elle a pensé que le Falun Gong devait être quelque chose d’extraordinaire. Elle a fait des appels téléphoniques pour savoir où l’apprendre. Elle souffrait d’un cancer du col de l’utérus et mettait de l’ordre dans ses dernières affaires. Mais son cancer a miraculeusement guéri après qu’elle ait assisté au séminaire des conférences de neuf jours.

M.You est une autre personne qui a commencé à pratiquer le Falun Gong après avoir été informé de l’appel du 25 avril. Il a acheté un lot de DVD des conférences de Maître Li à Guangzhou et a terminé de les regarder en quelques jours. Il a confié : « J’ai cessé de boire après avoir commencé à pratiquer le Falun Gong. Ma santé et mon esprit se sont tous deux améliorés. » Il partage toujours avec les autres à quel point il est bénéfique de pratiquer le Falun Gong.

Dénoncer les mensonges du PCC

Un homme d’affaires taïwanais était en visite en Chine continentale en 1999 et il a été témoin de la façon dont le Falun Gong était calomnié aux informations télévisées. Il a été surpris que les autorités d’un pays aussi grand réprime une méthode de cultivation et pratique. Après être rentré à Taïwan, il est allé à un séminaire des conférences de neuf jours par simple curiosité. Il a découvert que le Falun Gong enseignait aux gens à être bons. Il n’y avait rien de mauvais dans cette pratique. Le PCC trompait les gens. L’insomnie, dont il souffrait depuis 17 ans, a disparu après la quatrième leçon.

Beaucoup de pratiquants de Falun Gong à Taïwan ont partagé la même expérience. Ils ont entendu parler du Falun Gong grâce à la couverture des médias lors de l’appel du 25 avril et ils ont été inspirés à se renseigner sur la pratique.

Le PCC a lancé une persécution brutale du Falun Gong trois mois après l’appel du 25 avril. Au cours des 14 dernières années, les pratiquants de Falun Gong ont continué de clarifier les faits auprès de la communauté internationale. De plus en plus de gens ont appris la vérité. Plus de 100 pays autour du monde ont adopté le Falun Gong. Cent millions de personnes ont bénéficié de cette cultivation et pratique grandiose.

Traduit de l’anglais au Canada

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2013/4/27/139076.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2013/4/25/272485.html

Toronto : Les pratiquants de Falun Gong exposent la persécution lors de l’anniversaire de l’Appel du 25 avril (photos)

Écrit par Zhang Yun, correspondant de Minghui à Toronto

(Minghui.org) L’Appel du 25 avril des pratiquants de Falun Gong au Bureau d’appels du Conseil d’État à Pékin en 1999 a été l’appel le plus pacifique et le plus grand en Chine. Les pratiquants ont reçu des éloges de la presse internationale, pour leur rationalité et leur tranquillité. Après 14 ans de persécution brutale par le Parti communiste chinois (PCC), la rationalité et la tranquillité du Falun Gong restent inchangées.

Pour commémorer l’Appel du 25 avril, des centaines de pratiquants du Falun Gong à Toronto ont organisé un rassemblement et une exposition contre la torture devant le consulat chinois à midi le 25 avril 2013, attirant l’attention sur la brutale persécution contre le Falun Gong en Chine par le Parti communiste chinois (PCC).

Les pratiquants ont mis en place des banderoles à l’intersection des rues Bloor et de l’Université. Ils ont exposé le crime du prélèvement des organes par le PCC sur des pratiquants de Falun Gong vivants, et collecté des signatures pour une pétition demandant la fin des atrocités. Une veillée aux chandelles a eu lieu devant le consulat chinois de 20 h à 22 h pour pleurer les victimes de la persécution.

2013-4-25-toronto-01

2013-4-25-toronto-02

2013-4-25-toronto-03

2013-4-25-toronto-04

2013-4-25-toronto-05
Des centaines de pratiquants de Falun Gong ont organisé un rassemblement et une exposition anti-torture devant le consulat chinois à midi le 25 avril 2013, exposant la persécution du Parti communiste chinois contre le Falun Gong en Chine.

2013-4-25-toronto-06
Xiaoyu, une pratiquante de Falun Gong de la province du Liaoning, a raconté son expérience personnelle lors du premier Appel du 25 avril et exposé la persécution contre le Falun Gong dans les camps de travail chinois.

2013-4-25-toronto-07
Steve Engholl, qui vit dans un quartier près du consulat chinois, a été témoin des manifestations pacifiques des pratiquants de Falun Gong au cours des quatorze dernières années. Il a fait un voyage spécial pour montrer son soutien à l’activité.

Xiaoyu, de la province du Liaoning, a raconté son expérience personnelle lors du premier Appel du 25 avril. Prenant la parole lors du rassemblement, elle a dit : « J’ai reçu un appel téléphonique d’un pratiquant, me parlant de l’arrestation des pratiquants de Falun Gong à Tianjin. Je suis allée à Zhongnanhai [l’enceinte du gouvernement central à Pékin] vers 8 h. Les pratiquants de Falun Gong étaient bien alignés le long de la rue Fuyou. Beaucoup d’entre eux venaient des autres villes. Tout le monde avait l’air calme et paisible. Nous étions sur un côté de la chaussée, laissant la place aux piétons. Les personnes âgées, les enfants, les paysans, les hommes d’affaires – des personnes de différents milieux, formaient une ligne droite parfaite. Seuls quelques policiers étaient visibles sur la rue. Ils étaient détendus après avoir vu combien les pratiquants de Falun Gong étaient pacifiques.

« J’ai entendu dire que le Premier ministre avait rencontré les représentants du Falun Gong. Les pratiquants au premier rang sont restés debout, alors que ceux à l’arrière lisaient des livres de Falun Gong ou faisaient les exercices. Dix mille personnes sont restées calmes. J’ai vu un pratiquant ramasser des mégots de cigarettes sur le trottoir laissés par les policiers. Une policière a fait la remarque : « C’est la vertu. » La foule a commencé à partir après avoir entendu parler de la décision [positive] du Premier ministre vers 17 h. Ils ont ramassé les détritus dans la rue, y compris les mégots de cigarettes que les policiers avaient laissés. La rue avait l’air plus propre qu’avant notre arrivée. »

Daphné de Pékin a aussi personnellement été sur les lieux lors de l’Appel du 25 avril. Elle a dit : « Tous les pratiquants de Falun Gong lors de l’appel sont restés tranquillement le long de la rue, avec le sourire et la paix sur leur visage. Nous savions tous que les pratiquants ne seraient pas inquiétés avec les choses de ce monde. Tout ce que nous voulions faire, c’était de prouver notre innocence et d’assurer un bon environnement pour la cultivation et pratique. Il n’y avait personne qui criait des slogans ou faisait du bruit. Nous étions calmes et détendus. Nous avions confiance et gardions à l’esprit [les principes de Falun Gong de] Authenticité-Bienveillance-Tolérance. »

Daphné a également rappelé que les pratiquants ont nettoyé les toilettes publiques à proximité. Elle a dit : « Comme ils sont admirables ! Quel groupe de cultivation au cœur pur ! Leur gentillesse et leur autodiscipline ont surpris le monde. Cependant, au cours des 14 dernières années, un groupe de gens sincères et innocents souffre de la plus brutale persécution que le PCC n’ait jamais accomplie. »

Liu Zhiming vient de la province du Sichuan. En tant que jeune âgé de quinze ans en 1999, il a été témoin de l’Appel du 25 avril. Il a dit : « Ma mère avait un cancer. Elle avait été guérie en pratiquant le Falun Gong. Face à l’injustice [le harcèlement par le gouvernement], nous avons décidé d’exposer les mensonges avec notre expérience personnelle. Mes parents et moi sommes allés au gouvernement provincial. Beaucoup de gens se sont rendus aux bureaux du gouvernement. De nombreux policiers ont formé une ligne. Mes parents et moi avons été arrêtés par la police. Nous leur avons dit que nous pratiquions le Falun Gong et que nous voulions parler au gouvernement de notre expérience. Ils nous ont laissés franchir le barrage policier pour aller rejoindre d’autres pratiquants. Bientôt, des autobus sont arrivés. Nous avons été renvoyés. Quand la répression écrasante a commencé en juillet, nous avons réalisé que le gouvernement avait lancé une persécution.

« Mon père a été arrêté pour avoir distribué de la documentation sur les faits au sujet du Falun Gong en 2002. Les policiers du Bureau 610 l’ont battu jusqu’à ce que ses oreilles soient meurtries et que ses yeux soient enflés. Mon père a été envoyé au centre de détention. Il a été traîné aux toilettes sans caméra de sécurité, dépouillé de ses vêtements et aspergé d’eau froide. À ce moment, les détenus ont fait marcher un ventilateur vers lui. C’était glacial en janvier. Mon père frissonnait dans cette température glaciale. Deux mois plus tard, il a été transféré dans un autre centre de détention. Une fois, il a été contraint de rester debout pendant vingt et un jours et privé de sommeil. »

La mère de Zhiming a été jetée dans une prison pendant quatre ans et demi. Zhiming lui-même a été également harcelé par la police, alors qu’il était à l’école en Chine.

M. Steve Engholl, qui vit dans le quartier près du consulat chinois, a été témoin des manifestations pacifiques des pratiquants de Falun Gong au cours des quatorze dernières années. Il a dit que les pratiquants de Falun Gong ont exposé la persécution avec des moyens pacifiques. Il a dit que le prélèvement d’organes par le PCC sur des pratiquants de Falun Gong vivants est totalement inacceptable. Les droits de l’homme devraient être encouragés dans le monde et il demande comment ces atrocités peuvent encore exister. M. Engholl soutient les pratiquants de Falun Gong dans tous les sens qu’il peut et a aidé les gens à en savoir plus sur la persécution, afin que plus de personne se lèvent pour arrêter les crimes horribles.

Traduit de l’anglais au Canada

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2013/4/28/139089.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2013/4/26/272537.html

Canada : Un rassemblement à Montréal commémore l’Appel du 25 avril et en appelle à la conscience

Écrit par Xiao Yan de Montréal, Canada

(Minghui.org) Une rafale soudaine et de la grêle se sont abattus sur le Chinatown de Montréal dans l’après-midi du 20 avril 2013. Les panneaux d’affichage claquaient au vent et la grêle bombardait les pratiquants assis par terre, mais personne n’a bougé pour se mettre à l’abri. C’était presque comme une métaphore des 14 ans de persécution du Falun Gong, où le Parti communiste chinois a tenté d’éradiquer la pratique par tous les moyens, alors que les pratiquants de Falun Gong résistaient pacifiquement à la persécution illégale et sortaient pour éveiller les consciences de ce monde.

2013-4-21-falun-gong-montreal-01

2013-4-21-falun-gong-montreal-02

Les pratiquants de Falun Dafa de Montréal, Canada, se sont rassemblés dans le Chinatown, appelant les Chinois à l’étranger à reconnaître la nature perverse du Parti communiste chinois et aider à mettre fin à la persécution.

Durant 14 ans, le Parti communiste chinois a brutalement réprimé le Falun Gong, utilisant des mensonges et une propagande continuels. Mais un mensonge ne survivra jamais à la vérité. Grâce à une clarification persistante des faits, un grand nombre de Chinois se sont éveillés et ont annoncé publiquement leur démission du Parti communiste chinois et de ses organisations affiliées. L’effondrement du Parti communiste chinois est inévitable.

Un Chinois de l’étranger, M. Zhang, a déclaré : « Le Parti communiste chinois doit tomber. C’est inévitable. C’est une chose sûre. Le Parti communiste ne changera jamais en mieux. Il est fondamentalement pervers. »

« Son effondrement est juste une question de temps. Il tombera plus rapidement lorsque davantage de sa nature et de ses actes pervers seront exposés, tels que la collecte forcée d’organes sur des pratiquants de Falun Gong de leur vivant et la torture des pratiquantes dans le camp de travaux forcés de Masanjia. Les communistes affirment une chose, mais font le contraire. Ils assassinent, puis le dissimulent. Ils produisent des informations fabriquées pour tromper les gens. Ils font toujours le contraire de ce qu’ils promettent. Par exemple, ils ont affirmé qu’ils libéreraient le pays, mais en réalité, ils l’ont asservi ; ils ont promis de donner au peuple chinois la liberté de penser et de s’exprimer, mais en réalité, ils lavent le cerveau des gens. Ils affirment avoir sauvé les gens de l’exploitation capitaliste et des propriétaires terriens, mais finalement, le Parti communiste est devenu le plus important capitaliste et propriétaire terrien. »

Zhang a exprimé son respect aux pratiquants de Falun Gong pour leurs efforts depuis une décennie.

M. Su de Chine a expliqué : « Du Grand Appel du 25 avril à la décennie de résistance à la persécution, je peux voir que les pratiquants de Falun Gong sont des gens de grande valeur. Je pense que c’est parce qu’ils suivent le principe Authenticité–Bienveillance-Tolérance. Ils ont tant enduré pour leur foi. »

Il a alors mentionné les récents reportages sur les tortures ayant cours dans le camp de travaux forcés de Masanjia. « Les porte-paroles du Parti communiste chinois ont récemment exposé les tortures à Masanjia. Mais ils ont ensuite tenté de tout nier et affirmé que c’était dû à ‘un grave manquement au devoir’. Non ! Il ne s’agit pas d’un manquement au devoir. La vérité est bien pire que ce qui a été exposé. »

M. Su a instamment demandé aux Chinois de ne se faire aucune illusion sur une éventuelle amélioration du Parti communiste chinois.

De nombreux Chinois ont saisi cette opportunité du rassemblement pour démissionner du Parti communiste chinois et de ses organisations affiliées. Un homme d’une cinquantaine d’année qui avait accompagné un homme plus âgé à la station de bus, a vu le rassemblement sur son chemin. Après avoir écouté les informations qui lui ont été présentées, il a immédiatement quitté le PCC.

Un autre Chinois arrivé au Canada voici peu s’est dirigé directement vers la table du Service pour Démissionner du PCC et a demandé à démissionner des Jeunes Pionniers (une organisation affiliée au PCC). Après s’être enregistré sous un pseudonyme, il a pris les copies de divers documents de clarification des faits et a immédiatement commencé à les lire.

Un pratiquant a offert une copie gratuite des Neuf commentaires sur le Parti communiste à un couple chinois qui passait près du rassemblement. Ils ont déclaré avoir déjà lu le livre et démissionné du PCC et de ses organisations affiliées. En partant, ils ont ajouté : « Nous vous soutenons ! »

Traduit de l’anglais en Europe

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2013/4/25/139050.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2013/4/22/272377.html

Canberra, Australie : Une veillée aux chandelles commémorant l’appel du 25 avril (Photos)

(Minghui.org) Le 24 avril, les pratiquants de Falun Gong de Canberra en Australie, ont tenu une veillée aux chandelles devant l’ambassade de Chine pour commémorer le 14ème anniversaire de l’appel du 25 avril et pour appeler à mettre fin à la persécution du Falun Gong en Chine.

2013-4-25-au-224257

Mme Chen, une pratiquante de Falun Gong, a prononcé un discours lors de l’événement. Elle a dit dans son discours que la persécution du Falun Gong est la persécution de l’esprit, qui viole les droits de l’homme, ruine les normes morales et la loi et représente la persécution de la justice et de la conscience. La persécution n’est pas seulement un désastre pour les Chinois, mais aussi une catastrophe pour l’humanité tout entière.

Beaucoup de citoyens sont passés devant la veillée aux chandelles et ont exprimé leur soutien.

Traduit de l’anglais au Canada

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2013/4/28/139086.html
Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2013/4/26/272524.html

L’appel du 25 avril : Les mensonges tordus du PCC ne peuvent pas arrêter l’acceptation du Falun Gong partout à l’étranger

(Minghui.org) Le 25 avril 1999, plus de 10 000 personnes sont allées faire appel au Bureau des appels du Conseil d’état à Pékin pour avoir le droit de pratiquer librement le Falun Gong. Ils exerçaient leurs droits constitutionnels de citoyens. Leur rassemblement était pacifique et ordonné.

Néanmoins, Jiang Zemin, alors dirigeant du Parti communiste chinois (PCC), et ses partisans ont déformé les faits à l’aide de la propagande mensongère, utilisant ces mensonges comme base pour persécuter le Falun Gong. Cependant, ils ne pouvaient pas tromper les citoyens du monde libre. En fait, la propagande calomnieuse du régime a eu juste l’effet inverse : beaucoup plus de personnes du monde entier ont entendu parler du Falun Gong et embrassé la pratique.

L’appel du 25 avril

Peu avant le 25 avril 1999, le magazine Science et technologie pour les jeunes de la Faculté d’éducation de Tianjin a publié un article qui calomniait le Falun Gong. L’auteur de l’article, He Zuoxiu, avait inventé des histoires pour tromper le public. En réaction, plusieurs pratiquants de Tianjin sont allés au siège du magazine à Tianjin pour clarifier les faits au sujet de la pratique spirituelle.

Même si les pratiquants n’ont pas violé les lois et se sont conduits de façon pacifique et civile, le département de police de Tianjin a déployé la police anti-émeute pour les battre violemment ; 45 pratiquants de la région ont été arrêtés. Les responsables de la police ont dit aux pratiquants d’aller faire leur appel au Bureau des appels de l’état à Pékin.

Le 25 avril 1999, plus de 10 000 pratiquants se sont réunis silencieusement devant le Bureau des appels de l’état à Pékin adjacent à l’enceinte des autorités centrales de Zhongnanhai pour faire appel du droit de pratiquer librement le Falun Gong et sans subir le harcèlement injustifié des autorités.

Vers midi, e premier ministre Zhu Rongji a rencontré les représentants des pratiquants. Après avoir discuté les questions, il a ordonné au Département de police de Tianjin de libérer les pratiquants innocents et réaffirmé la politique selon laquelle l’État n’interférerait pas avec les personnes pratiquant le Falun Gong.

Dès qu’ils ont appris que la question a été réglée, tous les pratiquants réunis se sont dispersés dans le calme. L’ensemble du processus a été pacifique et ordonné. Les pratiquants ne se sont pas attardés dans les rues, ni crié de slogans ou agité de panneaux. Ils ont simplement nettoyé les alentours, même ramassé les mégots de cigarettes jetés par la police en surveillance avant de partir paisiblement.

La calomnie du Falun Gong par le régime ne peut pas bloquer la vérité

Afin de persécuter le Falun Gong, Jiang Zemin et ses partisans ont étiqueté l’appel pacifique du 25 avril comme un « siège de l’enceinte des autorités centrales de Zhongnanhai ». Ils ont utilisé les médias contrôlés par l’état comme une machine de propagande pour déformer les faits et dénoncer l’incident. Cependant, la propagande n’a pas pu empêcher les gens à l’étranger d’apprendre la vérité sur le Falun Gong.

Prenons l’exemple de Taïwan. Quand le Falun Gong a été pour la première fois introduit sur l’île en 1995, il y avait moins de 10 000 pratiquants. À la suite de l’appel du 25 avril, tous les médias taïwanais ont parlé du Falun Gong. Ainsi, les séminaires d’introduction au Falun Gong à travers Taïwan ont été remplis à capacité et le nombre de pratiquants sur l’île a augmenté rapidement.

Aujourd’hui, 600 à 700 000 personnes pratiquent à Taïwan et de plus en plus de gens continuent à venir pour apprendre la pratique.

Selon Mme Huang, qui organise chez elle des séminaires de présentation du Falun Gong et montre la série vidéo des neuf jours de conférences de Maître Li, avant l’appel du 25 avril, une dizaine de personnes environ assistait à chaque séminaire. Mais après l’appel du 25 avril, en général plus de 40 personnes venaient.

Les gens à Taïwan et dans le monde embrassent Falun Gong

Mme Liu Wenge travaille pour Chunghwa Telecom à Taïwan. Elle s’est rappelée comment elle a commencé à pratiquer le Falun Gong : « Quand j’ai vu la propagande du PCC en 1999, je suis devenue très curieuse au sujet du Falun Gong. Je me suis demandé ce qu’était cette méthode de cultivation et pratique contre laquelle le PCC s’efforçait tant de répandre la propagande négative à travers le monde. »

Elle a continué d’expliquer : « Le PCC est connu dans le monde entier pour son terrible bilan des violations des droits de l’homme. Ils n’ont jamais cessé de persécuter le peuple chinois. Comment un parti aussi pervers peut-il dénoncer un groupe de cultivation ? À ce moment-là, j’ai senti que tout ce que le PCC classe comme mauvais doit être bon. Donc, je savais que le Falun Gong doit être très bon. »

Un mois plus tard, un ami de Mme Liu lui a présenté le Falun Gong. Elle était impatiente de savoir plus sur la pratique. Dès qu’elle a lu le Zhuan Falun, elle a pratiqué.

Mme Pan Lizhao, de Taichung, a également dit qu’elle n’avait pas entendu parler du Falun Gong avant 1999. Toutefois, à la fin d’avril 1999, en regardant les informations et en et apprenant que le PCC diffamait le Falun Gong, les mots « Falun Gong » se sont fermement implantés dans son esprit. Elle a senti qu’entendre le reportage sur l’appel du 25 avril l’a amenée à pratiquer plus tard.

Mme Zhu, une avocate, s’est rappelé : « J’ai entendu parler de l’appel du 25 avril dans un journal. J’ai été très impressionnée par le fait que plus de 10 000 pratiquants soient allés à Zhongnanhai et sont ensuite repartis sans même laisser un bout de papier derrière. J’ai pensé que si le Falun Gong pouvait développer de telles valeurs civiques chez les Chinois, cela doit être une pratique extraordinaire. Cela m’a incitée à appeler un site de pratique local et j’ai commencé à apprendre le Falun Gong. »

Mme Cai travaille à l’école primaire de Xinsheng à Taïwan. Elle s’est rappelée qu’après l’appel du 25 avril, les journalistes des télévisions locales sont venus au point de pratique du Falun Gong à l’école pour interviewer les pratiquants. En plus des interviews, ils ont également diffusé la vidéo de Maître Li enseignant les exercices dans leur programme, qui a permis de diffuser largement des informations sur la pratique. Plus de 20 personnes sont ensuite venues sur le point de pratique de l’école pour apprendre le Falun Gong. Lorsque les pratiquants ont montré la série vidéo des neuf jours de conférences de Maître Li, la participation a aussi augmenté ; parfois plus de 100 personnes sont venues.

Il existe de nombreux exemples similaires à Taïwan, ainsi que dans le reste du monde.

Ces 14 dernières années, le Falun Gong s’est propagé dans plus de 100 pays et régions, il est accueilli par des gens de toutes les races et classes sociales. Le texte principal du Falun Gong, Zhuan Falun, a été traduit dans plus de 30 langues et est publié dans le monde entier. La calomnie et la persécution par le PCC ne peuvent pas arrêter le Falun Gong d’être adopté partout dans le monde.

Source : http://en.minghui.org/html/articles/2012/4/19/132781.html

http://www.minghui.org/mh/articles/2011/10/16/247916.html

Traduit de l’anglais au Canada
Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2013/4/24/139034.html

République tchèque : Les pratiquants de Falun Gong commémorent l’Appel du 25 avril

(Minghui.org) Les pratiquants de Falun Gong de la République tchèque ont tenu une activité pour commémorer l’Appel du 25 avril sur la place Wenceslas de Prague le 20 avril 2013. Ils ont distribué aux touristes et aux passants une information à propos de la persécution du Falun Gong en Chine et du crime de prélever des organes sur des pratiquants de Falun Gong encore vivants commis par le Parti communiste chinois. Ils ont aussi collecté des signatures de soutien.

2013-4-22-minghui-falun-gong-czech
Les gens signent une pétition pour condamner les atrocités

Des touristes de différents pays et les passants ont été choqués d’apprendre la persécution brutale. Ils ont lu les documents affichés et signé une pétition de soutien aux efforts des pratiquants de Falun Gong pour mettre fin à la persécution, et condamné les atrocités.

Des touristes de Chine ont reçu des documents imprimés des pratiquants de Falun Gong. D’autres Chinois dans leur groupe les ont suivis pour en obtenir aussi. L’un d’entre eux a dit : « Ces bulletins méritent vraiment d’être lus. » Un jeune homme a déclaré : « Nous pouvons lire ce qui concerne le Falun Gong sur internet grâce à un logiciel pour contourner le blocus. » Une étudiante chinoise de la province du Hunan a dit : « Le PCC est si cruel ! Si inhumain ! Les Chinois peuvent rarement apprendre la vérité concernant la persécution. La seule façon de pouvoir s’informer à ce propos est d’utiliser les logiciels anti-blocus ou de venir à l’étranger. » Elle a demandé un exemplaire des documents imprimés et a démissionné du PCC. Un pratiquant de Falun Gong lui a a appris à réciter intérieurement « Falun Dafa Hao », »Zhen-Shan-Ren Hao » (« Falun Dafa est bon », « Vérité-Bonté-Tolérance est bon ») afin de recevoir des bénédictions et la paix. Elle a répondu « Je vais assurément m’en souvenir ! »

La population locale a fait preuve d’une grande sympathie pour ceux qui sont persécutés. Certains ont même appris les exercices du Falun Gong sur place.

Traduit de l’anglais en Europe

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2013/4/24/139033.html
Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2013/4/23/272416.html