De bonnes choses arrivent aux gens après avoir démissionné du Parti communiste chinois

Écrit par un pratiquant de Falun Dafa en Chine

(Minghui.org) Depuis que la persécution du Falun Dafa a commencé en juillet 1999, j’ai parlé aux gens de la pratique et de la persécution et je les ai aidés à démissionner du Parti communiste chinois (PCC), ainsi ils peuvent avoir un bon avenir. De bonnes choses sont déjà arrivées à certains qui ont démissionné du PCC.

Un couple sans enfant a eu un petit garçon en bonne santé

Un couple marié depuis des années ne pouvait pas avoir d’enfant. Ils sont allés dans de nombreux hôpitaux, mais en vain.

J’ai trouvé une occasion pour leur parler des démissions du PCC et je leur ai parlé du Falun Dafa. Je leur ai donné des documents d’information et leur ai demandé de réciter : « Falun Dafa est bon. Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon. »


http://fr.minghui.org/articles/2016/11/24/60416.html

Publicités

Le Falun Gong guérit une grave maladie cardiaque et du cerveau

Écrit par un pratiquant de Falun Gong de Chine

(Minghui.org) Quand Mme Gao Ping était enfant, sa mère a été frappée de diverses maladies chroniques. Étant l’aînée de la famille, Mme Gao s’occupait de ses frères et sœurs et faisait tous les travaux ménagers, car sa mère était trop malade pour faire quoi que ce soit. Plus tard dans la vie, Mme Gao a elle-même eu de graves problèmes de santé. C’est le Falun Gong qui a sauvé sa vie et celle de sa mère.

Un mariage malheureux

La vie conjugale n’était pas facile pour Gao Ping. Après la naissance de leur fils, son mari a commencé à s’adonner à l’alcool et était fréquemment ivre. Il ne pouvait pas garder un travail régulier et frappait souvent sa femme après avoir bu. Les mauvais traitements ont graduellement fait partie de la vie de Mme Gao, passant de quelques fois par mois à chaque jour. Elle était couverte de bleus et de blessures.

Le mari de Mme Gao se rendait même à son lieu de travail pour la contrarier. Le directeur de Mme Gao lui a dit de contrôler ses émotions et d’essayer d’éviter la confrontation pour que son mari arrête de la frapper. Par conséquent, elle a essayé de ne pas se défendre des coups et blessures infligés par son mari, alors son mari est passé des coups et blessures à la violence verbale – il lui criait après et l’empêchait de dormir jusqu’à ce qu’il soit lui-même épuisé physiquement.

Travaillant toute la journée et faisant tous les travaux ménagers chez elle, en plus des nuits blanches, Mme Gao pensait que sa vie n’avait aucun espoir. Elle a alors demandé le divorce et a obtenu la garde de son fils âgé de six ans à l’époque.

Vengeance du mari

Peu de temps après le divorce, le mari de Mme Gao s’est rendu à son lieu de travail et l’a poignardée deux fois devant ses collègues. Le couteau a transpercé un de ses poumons et a tranché un vaisseau sanguin près de son cœur.

Ne pouvant pas financer les traitements médicaux, Mme Gao a démissionné de son travail pour se reposer chez elle. La blessure au cœur a créé une série d’autres problèmes physiques qui ont finalement causé une attaque et de graves maux de tête. Sa vie était remplie de souffrance et de malheur.

Mme Gao s’est remariée quelques années plus tard à un praticien de médecine chinoise qui a aidé à guérir beaucoup de ses maladies, sauf le problème du cœur et les séquelles de l’attaque. La moitié de ses vaisseaux sanguins dans son cerveau était bloqués, lui causant des maux de tête.

Le miraculeux pouvoir de guérison du Falun Gong

La mère de Mme Gao souffrait d’un grand nombre de maladies graves. Cependant, son état fragile s’est amélioré de façon extraordinaire en 1997, quelques jours après avoir commencé à pratiquer le Falun Gong. Plus d’une douzaine d’années se sont écoulées, et sa mère est toujours en très bonne santé.

Après que Mme Gao a reçu le diagnostique concernant les vaisseaux sanguins bloqués en 2009, sa mère l’a exhortée à pratiquer le Falun Gong avec elle. Elle avait en fait enseigné à sa fille les exercices du Falun Gong en 2004, mais elle ne les avait pas pris au sérieux à l’époque. Ayant peur des graves conséquences de ses maladies cette fois, Gao Ping a accepté de pratiquer avec sa mère.

Peu de temps après que Mme Gao a commencé à pratiquer le Falun Gong, toutes ses maladies ont disparu. Témoins de deux miracles dans la même famille, sa famille et ses amis ont été tous profondément impressionnés par le pouvoir de guérison du Falun Gong. Beaucoup d’entre eux ont commencé à aider les pratiquants impactés par la persécution et ont expliqué aux autres à quel point le Falun Gong peut apporter la bonne santé et d’autres grands bienfaits à ceux qui le pratiquent.

Traduit de l’anglais au Canada

Version anglaise :
http://en.minghui.org/html/articles/2016/10/4/159401.html

Version chinoise :
http://www.minghui.org/mh/articles/2016/9/21/335301.html

Une famille bénéficie du Falun Dafa

Écrit par un pratiquant de Dafa en Chine

(Minghui.org) Un jour de mai 1992, je suis passé devant un kiosque et j’ai vu que la revue Qigong et science avait la photo de Maître Li Hongzhi en couverture.

À l’intérieur se trouvait un article qui présentait le Falun Gong et listait les conférences qui devaient se tenir près de chez moi. Probablement qu’alors ce n’était pas le bon moment pour moi, puisque j’ai perdu l’opportunité d’assister aux conférences.

Ce n’est que cinq ans plus tard que ma femme et moi avons obtenu le livre Zhuan Falun. Quand j’ai lu le Zhuan Falun pour la première fois, j’ai réalisé que c’était ce que j’avais attendu ma vie entière.

Depuis la lecture du Zhuan Falun, nous étions déterminés à cultiver le Falun Dafa et à suivre le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance.

Au début de la persécution du Falun Dafa, nos parents et nos proches ne soutenaient pas notre cultivation, à cause de la peur et des préoccupations de sécurité. Cependant, grâce à de fréquents évènements miraculeux qui se sont passés, et dont je vais parler plus-bas, et à nous qui leur avons parlé continuellement des faits sur le Falun Dafa, les membres de notre famille ont finalement surmonté leur peur et ont changé leur cœur.

Du fait de savoir que le Falun Gong est vraiment bon, ils ont approuvé notre cultivation et ils ont tous démissionné du Parti communiste chinois et soutenu la poursuite en justice de Jiang Zemin.

Un énorme incendie s’éteint instantanément

Ma sœur est une bonne personne et elle sait que le Falun Dafa est bon. Chaque fois que ma femme et moi allons lui rendre visite, nous lui disons les faits sur le Falun Gong et que le Falun Gong est bon.

Une année au cours de la période des récoltes du blé, ma sœur en avait terminé avec sa récolte et a décidé de brûler la paille résiduelle dans son champ. À cause du vent, le feu s’est propagé rapidement. Ma sœur a vite réalisé que le blé sur les terres voisines n’était pas encore récolté et le feu était sur le point d’atteindre le blé non récolté de son voisin.

Quelques jeunes gens sont venus pour éteindre le feu, mais le feu se propageait vite et il était impossible de l’éteindre. Si le blé du voisinage était brûlé, ma sœur aurait à compenser les pertes du voisin et la totalité de son revenu de l’année serait perdu.

Ma sœur a imploré l’aide de Maître Li dans son cœur et en un clin d’œil le feu s’est arrêté. Tous les villageois étaient stupéfaits et tout le monde a dit que c’était une bénédiction du ciel. Ma sœur a compris que, parce qu’elle connaissait la vérité sur le Falun Dafa et qu’elle avait demandé de l’aide à Maître Li, le feu avait été éteint.

Mon beau-frère échappe à une tragédie

Parce qu’il savait que le Falun Dafa est bon et qu’il a compris que la persécution du Falun Dafa est mauvaise, mon beau-frère a protégé les livres et les documents de Falun Dafa de la confiscation quand la police est venue perquisitionner notre domicile.

Grâce à son soutien au Falun Dafa, je crois qu’il reçoit un grand mérite pour ses actes et de plus, il a obtenu une bonne fortune.

Une fois, mon beau-frère conduisait un tracteur pour labourer sa terre. Il se tenait sur la herse (outil pour labourer) qui avait été attaché au tracteur avec d’épaisses cordes. Soudain, la herse s’est empêtrée et ses jambes ont presque heurté la roue, au risque d’être gravement mutilées. À ce moment dangereux, l’épaisse corde s’est soudain rompue et mon beau-frère n’a pas été blessé.

Mon neveu a récité « Falun Dafa est bon » et sa maladie incurable a disparu

Il y a plusieurs années, mon neveu a eu une forte fièvre et tous les examens hospitaliers montraient des résultats anormaux. Chaque jour on lui faisait des intra-veineuses, mais rien n’aidait. L’hôpital a dit que mon neveu présentait les signes d’une leucémie. La famille était très inquiète.

Je suis allé lui rendre visite un soir. Sur le chemin pour l’amener aux toilettes, je lui ai dit de réciter avec sincérité « Falun Dafa est bon, Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon ». Plusieurs jours plus tard, mon neveu s’est miraculeusement rétabli et a pu rentrer chez lui.

Le jour où il a quitté l’hôpital, le médecin ne pouvait pas comprendre pourquoi les résultats des examens étaient normaux. Cependant, mon neveu savait au fond de son cœur que c’était parce qu’il avait récité « Falun Dafa est bon, Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon », qu’il lui avait été donné une seconde chance.

Alors qu’il roulait à bicyclette vers l’école mon fils a été protégé

Mon fils est un jeune disciple de Dafa. Un jour, alors qu’il roulait en bicyclette vers l’école, il était sur le point de traverser la rue puisque le feu de croisement était passé au vert. Mais soudain, son vélo s’est bloqué et une voiture est passée à toute vitesse au feu rouge, manquant de peu mon fils.

Son vélo était à l’arrêt parce que la chaîne était mystérieusement tombée. À cette instant, il a réalisé que le Falun Dafa lui avait sauvé la vie.

Encore plus mystérieux, comme il essayait de repartir à bicyclette, sans avoir replacé la chaîne, le vélo fonctionnait très bien.

Ce qui précède sont des histoires d’évènements miraculeux que ma famille a vécus.

Traduit de l’anglais en France

Version anglaise :
http://en.minghui.org/html/articles/2016/9/23/159269.html

Version chinoise :
http://www.minghui.org/mh/articles/2016/8/18/333131.html

Transformer ma vie pour trouver le bonheur et l’harmonie

Écrit par un pratiquant de Falun Gong de Chine

(Minghui.org) Je suis un jeune homme d’une trentaine d’années. J’avais un emploi stable dans une entreprise publique et chacun m’enviait moi et ma famille, mais je n’étais pas heureux.

Comme beaucoup de jeunes adultes, j’ai commencé à jouer aux jeux vidéo, et c’est devenu une obsession. Une fois, j’ai passé 36 heures à jouer sans interruption. Suite à quoi, je me suis senti vraiment mal.

Mais malgré cela, je n’avais aucun contrôle sur moi-même et je ne pouvais pas arrêter. Je perdais beaucoup de temps à jouer et négligeais mes responsabilités.

Au travail, il était important pour moi d’être reconnu et promu. Je tentais toujours de plaire à mon superviseur. Je n’aime pas l’alcool et n’ai jamais tenu l’alcool. Cependant, mon superviseur semblait l’apprécier, alors je buvais pour lui plaire.

Une fois rentré à mon hôtel ou chez moi, je vomissais et me sentais affreusement mal. Un jour, j’ai trop bu et j’ai vomi du sang.

Je voulais que les gens aient une bonne opinion de moi, alors j’agissais souvent comme si je connaissais tout et étais meilleur que les autres.

J’étais très compétitif et médisais de mes collègues derrière leurs dos lorsque je m’inquiétais qu’il puisse me dépasser. Je me croyais intelligent.

À la maison, je déversais ma colère sur mon épouse et mon enfant. Plus tard, je regrettais en larmes. « Est-ce là la vie que je voulais », me demandais-je. « Est-ce une bonne vie ? Quelle vie devrais-je avoir ? »

Transformer ma vie

C’est alors que j’ai lu le Zhuan Falun, le livre principal du Falun Dafa, ce qui m’a procuré un sentiment de soulagement. Ce livre m’expliquait le but de la vie, comment je devais me comporter et enseignait à vivre selon le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance. Nous faisons partie de l’univers, ainsi tout, y compris nos vies quotidiennes, doivent être en phase avec ce principe. Une fois que j’ai compris cela, j’ai changé.

Après deux jours dans cette cultivation et pratique, j’ai cessé de jouer aux jeux vidéo. Ce n’était pas quelque chose qui m’était imposé. Je n’avais tout simplement plus aucune envie de jouer.

J’ai commencé à travailler dur et à mettre réellement mon cœur dans les tâches assignées. Je prenais mon temps et prêtais attention à chaque détail. Ce fut un soulagement.

Lire le Zhuan Falun m’a fait comprendre que le chemin de vie de chacun est pré-arrangé. Ainsi, j’ai cessé de rechercher la renommée et la fortune et je les ai pris légèrement. Je ne fais plus de zèle devant mon superviseur, ni ne dis plus de mal de quiconque.

Lorsque je suis dehors avec mon superviseur, je ne bois plus d’alcool. Je me demandais si les autres trouveraient cela étrange, mais, au contraire, chacun l’a accepté sans poser de question. Une seule fois, les autres ont essayé de me convaincre de boire et mon superviseur m’a défendu. Lorsque je dîne avec des clients, je suis le seul qui ne boit pas et ce n’est pas un problème.

Le pouvoir de Dafa apporte des changements

Comment a-t-il été possible que je cesse de courir après ce que je faisais avant de pratiquer Dafa ?

Socialement, il est encore commun pour les hommes de boire. Lorsque je suis au restaurant pour dîner, je réalise que je suis le seul qui soit sobre, et je suis le seul ayant un esprit clair. Auparavant, j’étais comme eux. Maintenant, je comprends la grandeur de Dafa.

Je comprends que je dois aussi suivre Authenticité-Bienveillance-Tolérance à la maison. Je dois penser d’abord aux autres. Je ne me dispute plus avec mon épouse et je réalise qu’elle travaille dur à la maison. Lorsque mon enfant fait une erreur, je suis patient et lui explique les choses au lieu de m’emporter.

J’écoute et communique avec ma famille. Je réalise combien il est ridicule d’être bouleversé par tant de petites choses. Ma maison est aujourd’hui pleine d’amour et de rires.

C’est la vie que j’ai choisie et c’est une vie heureuse ! De nombreuses personnes se demandent quelle sorte de vie ils veulent. Ils sont tristes et ne peuvent trouver leur vrai soi.

Lisez le livre Zhuan Falun. Vous aussi pouvez avoir une vie heureuse !

Traduit de l’anglais en Europe

Version anglaise :
http://en.minghui.org/html/articles/2016/8/5/158113.html

Version chinoise :
我现在选择的人生

Des maladies graves transforment un mal pour un bien

Écrit par une pratiquante de Falun Gong en Chine

(Minghui.org) La santé d’une artiste s’est détériorée sur une période de deux ans, en dépit de l’intervention médicale. Elle a ensuite souhaité que la pratique du qigong puisse la ramener à une bonne santé. Sa recherche d’un qigong efficace l’a conduite à trouver une pratiquante de Falun Gong. Elle a guéri de ses maladies après s’être lancée dans cette cultivation et pratique. Voici son histoire.

Le diagnostic d’une maladie dévastatrice

En traversant la rue le 28 juillet 2014, je suis tombée, me suis évanouie et j’ai été emmenée au centre d’urgence de l’hôpital local. On m’a diagnostiqué un saignement dans la zone située entre le cerveau et le tissu qui recouvre le cerveau, un accident vasculaire cérébral causé par un blocage dans les vaisseaux sanguins, une tension artérielle élevée et le rétrécissement des artères suite à la formation de plaques.

L’hôpital m’a laissé sortir après deux mois. J’étais faible et avais besoin d’aide, même pour me tenir debout, à cause de la dystrophie musculaire, qui est un trouble musculaire non-inflammatoire, mais progressif.

De nombreux symptômes me tourmentaient, dont l’insomnie, la perte de cheveux et des vertiges. Bien que les médecins aient prescrit de nombreux médicaments, ma santé ne s’améliorait pas.

À la mi-novembre 2015, suite à un problème cardiaque, j’ai dû rentrer de nouveau à l’hôpital. D’autres tests ont montré que je souffrais aussi d’une maladie cardiaque, d’une hyperthyroïdie et d’une pneumonie.

J’ai sombré dans le désespoir, car aucun traitement ni médicament ne semblait aider. Je ne croyais plus qu’un hôpital pouvait m’aider à guérir, alors j’ai décidé de chercher une pratique de qigong.

Bénéficier du Falun Gong

Un jour, alors que j’attendais le bus, j’ai rencontré une dame qui avait l’air en très bonne santé. Nous avons parlé et j’ai appris que nous étions de la même ville.

Quelques jours plus tard, elle est venue chez moi et m’a raconté son histoire. Elle a dit qu’auparavant elle était très faible et en mauvaise santé. Cependant, après avoir commencé à pratiquer le Falun Gong, elle avait retrouvé la santé. Elle m’a présenté le Falun Gong et m’a donné une copie du livre Zhuan Falun, le texte principal de la cultivation et pratique.

À peine dix jours après que j’ai commencé à pratiquer le Falun Gong, ma santé s’est améliorée. Non seulement je dormais bien, mais je n’étais plus aussi souvent étourdie et j’avais un bon appétit.

Un examen médical à l’hôpital communautaire, après trois mois de pratique, a révélé que ma tension artérielle et mes taux de lipides étaient à un niveau sain. J’avais aussi plus d’énergie et peu après je suis retournée à mon poste d’enseignante.

L’étude du Fa et la pratique des exercices font maintenant partie de ma vie quotidienne. Je fais de mon mieux pour suivre le principe « Authenticité-Bienveillance-Tolérance ».

Cultiver la parole

Ma relation avec ma fille n’a pas été très bonne pendant un certain temps. Je la mettais en colère, même pour de petites choses, et elle se disputait avec moi. Parfois, nous ne nous parlions pas pendant des jours. Avant de pratiquer le Falun Gong, je ne me retenais pas quand j’étais en colère. Aujourd’hui, j’essaie d’être tolérante.

Le Maître a également parlé de cultiver la parole dans le Zhuan Falun. J’ai compris que j’avais fait du tort aux autres avec mes paroles, sans même y penser. Alors j’ai travaillé dur sur l’élimination de tout ce qui pourrait blesser les autres. Je comprends aussi maintenant qu’il est important de croire en Dafa.

Au début de ma cultivation et pratique, je n’étais pas tout à fait certaine quant à la consommation de médicaments si on se sent malade. Cependant, les compagnons de cultivation m’ont dit que je ne devais pas le considérer comme une maladie, mais à la place, je devais y songer plutôt comme étant un remboursement du karma.

Un jour, j’ai senti tout à coup que tous mes symptômes, que j’estimais disparus à jamais, étaient revenus. J’avais froid et mes os me faisaient mal. J’ai compris que mon corps était en train d’être purifié et je n’ai pris aucun médicament. Au lieu de cela, j’ai fait les exercices du Falun Gong. Le deuxième jour, je me suis sentie beaucoup mieux, et le troisième jour, mes symptômes de maladie avaient disparu. Maintenant, je ne suis plus en mauvaise santé et je jouis d’une vie sans maladie.

Traduit de l’anglais au Canada

Version anglaise :
http://en.minghui.org/html/articles/2016/7/19/157877.html

Version chinoise :
http://www.minghui.org/mh/articles/2016/7/10/331064.html

Un médecin militaire stupéfié par la guérison du cancer des poumons de son père

Écrit par une pratiquante de Falun Dafa en Chine

(Minghui.org) Le 9 mars 2016, mon mari avait une forte fièvre et a été transporté à l’hôpital. On lui a diagnostiqué un cancer à un stade avancé dans les deux poumons.

Le plus jeune de mes enfants a appelé mon fils aîné pour son avis, car mon fils aîné est médecin dans l’armée. Il a dit : « Si le diagnostic est correct, la vie de papa ne peut pas être sauvée. » J’ai saisi le téléphone et j’ai demandé : « Crois-tu que c’est mieux pour ton père de bénéficier d’un traitement à l’hôpital ou de pratiquer le Falun Dafa avec moi ? »

Mon fils était habituellement opposé à ma pratique du Falun Dafa, mais il a répondu : « Tu peux le laisser pratiquer avec toi. »

Mon mari est très têtu et il m’a donné une fin de non-recevoir quand je lui ai demandé de répéter « Falun Dafa est bon » et « Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon ». Je lui ai dit : « Tu as un cancer à un stade avancé. Maître Li [le fondateur du Falun Dafa] est le seul qui peut te sauver maintenant. »

Incrédule, il a répondu : « Quel cancer ? Je suis en bonne santé. Comment puis-je avoir un cancer ? C’est une infection. J’irai bien après avoir pris des antibiotiques. »

Je lui ai dit : « Tu dois me croire. Ton fils a raison. Ne sois pas têtu. J’ai pratiqué le Falun Dafa pendant près de vingt ans. Ai-je jamais été malade ? Rappelle-toi de la femme qui avait une maladie mortelle, ne va-t-elle pas bien après avoir pratiqué le Falun Dafa ? »

En entendant que notre fils aîné était en chemin pour venir à l’hôpital et voyant nos visages anxieux, il a fini par croire ce que nous étions en train de dire. Il a baissé la tête, a réfléchi un moment puis il a dit avec sincérité : « D’accord, je vais le réciter ! »

Quand notre fils aîné est arrivé, il a dit à son père : « Tu dois suivre maman pour la pratique du Falun Dafa. »

Mon mari est colérique, mais quand il décide de faire quelque chose, il s’y consacre. Il a sincèrement répété « Falun Dafa est bon. Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon » de tout son cœur.

Je lui ai donné des exemplaires de l’Hebdomadaire Minghui à lire. Après les avoir lus, il les a partagés avec d’autres patients : « Lisez-les. Ils sont bons pour vous quelle que soit la maladie que vous avez. »

Sa fièvre s’en est allée trois jours après qu’il a commencé à réciter les mots. Quelques jours plus tard, son médecin a voulu le faire sortir de l’hôpital. Mon mari était très heureux d’entendre cela. Il est en bonne santé depuis.

Quand ma belle-soeur a entendu que son frère avait un cancer à un stade avancé, elle a été si stressée qu’elle est tombée malade après nous avoir rendu visite. Après son rétablissement elle nous a à nouveau rendu visite, mais a été surprise de voir que son frère allait tout à fait bien. Mon mari lui a dit : « Tu devrais réciter  »Falun Dafa est bon. Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon ». Le Falun Dafa est vraiment puissant ! »

Des douzaines de nos proches ont célébré l’anniversaire de ma belle-soeur peu de temps après. Au cours du dîner, des gens ont voulu savoir comment le cancer de mon mari avait été guéri. Il a dit ouvertement et à voix haute : « C’est parce que j’ai récité  »Falun Dafa est bon. Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon. » Le Falun Dafa est super ! Les médecins ne pouvaient pas guérir ma maladie. C’est le Maître du Falun Dafa qui m’a sauvé la vie ! Chacun de vous doit se souvenir :  »Falun Dafa est bon. Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon. » »

Ma belle-soeur a dit qu’elle répète les mots tous les jours.

Mon fils nous a invités mon mari et moi à un de ses cours. Mon fils a annoncé à ses camarades : « Je n’ai pas pour habitude de croire en le Falun Dafa, mais le rétablissement de mon père d’un cancer ne laisse pas de place au doute. L’hôpital ne pouvait pas le guérir, mais le Falun Dafa l’a fait ! Si ce n’était pas arrivé à mon propre père, je ne l’aurais pas cru. Mais aujourd’hui je ne peux pas ne pas le croire ! La science du Falun Dafa est absolument au-delà de la connaissance de la médecine moderne ! »

Traduit de l’anglais en France

Version anglaise :
http://en.minghui.org/html/articles/2016/6/14/157408.html
Version chinoise :
http://www.minghui.org/mh/articles/2016/5/27/329217.html

[Célébrer la Journée mondiale du Falun Dafa] Un homme mourant ramené à la vie

Écrit par un pratiquant de Falun Dafa de la province du Heilongjiang en Chine

(Minghui.org) Un homme qui avait une septicémie et avait été déclaré incurable par son médecin a décidé de mettre sa foi en le Falun Dafa. Une semaine plus tard, il était capable de manger et de marcher. Il n’avait plus besoin du cercueil que sa femme avait préparé pour lui. Il a partagé son expérience avec d’autres, dont plusieurs ont plus tard aussi appris le Falun Dafa.

Voici son histoire.

De près de mourir à une santé parfaite

On m’a diagnostiqué une septicémie en 2011. Le médecin a dit que la seule façon de prolonger ma vie était d’avoir une transfusion de sang, mais il m’a averti que même si je pouvais me le permettre, j’allais quand même mourir bientôt. Il m’a renvoyé chez moi et m’a conseillé de passer les jours qu’il me restait avec ma famille. Quelques jours plus tard, je ne pouvais plus manger ni boire et je n’avais pas d’énergie pour parler.

Près de la fin de l’année, ma femme est allée faire fabriquer un cercueil pour moi. Sur son chemin du retour, elle a rencontré une amie. L’amie, me voyant horriblement enflé et pouvant à peine respirer, m’a dit que ma dernière chance de vivre était le Falun Dafa. Elle m’a dit de réciter sincèrement : « Falun Dafa est bon, Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon. »

Je me méfiais au début, mais j’ai pensé que j’allais essayer, puisque je n’avais rien à perdre. J’ai répété ce qu’elle m’avait dit nuit et jour. Quelques jours plus tard, j’ai pu m’asseoir, manger et boire. Quelques jours plus tard, je marchais lentement.

Je suis allé remercier l’amie qui m’avait parlé du Falun Dafa. Quand les gens qui me connaissaient m’ont vu, ils ont été étonnés, parce qu’ils pensaient que j’aurais dû être déjà mort. L’amie de ma femme était tellement heureuse pour moi qu’elle m’a donné une copie du Zhuan Falun, le livre principal du Falun Dafa.

J’ai fini de lire le livre aussi vite que j’ai pu. J’avais pratiqué le bouddhisme pendant dix ans dans le passé, mais ce n’est qu’à ce moment-là que j’ai compris que je ne savais pas ce que la cultivation et le vrai but de la vie étaient. J’avais enfin trouvé mes réponses.

À partir de ce moment-là, j’ai étudié les enseignements tous les jours. Six mois plus tard, j’ai commencé à faire les exercices de Falun Dafa et ma santé a continué à s’améliorer. Pendant environ 20 jours, j’ai eu de la diarrhée tous les jours et j’ai perdu beaucoup d’eau. Je n’étais plus gonflé. Les membres de ma famille ont été tellement surpris qu’ils sont aussi devenus pratiquants.

Un jour j’ai soudainement eu un grave saignement de nez. Quand j’ai essayé de pincer mon nez, le sang giclait de ma bouche. Ma femme était terrifiée, mais je me sentais très calme, car je savais que la pratique aidait encore poour ma santé. Le saignement s’est arrêté après que j’aie recueilli un demi-seau de sang. Je n’étais pas étourdi du tout et j’ai continué à faire le travail que je faisais. La même chose est arrivée à sept reprises au cours des deux années suivantes. La dernière fois que j’ai eu un saignement de nez c’était en 2014 et depuis lors ma septicémie est partie.

Je savais que la pratique avait rétabli ma santé et m’avait sauvé la vie.

Parler à la police et aux gardes à propos du Falun Dafa

Lorsque le régime chinois a commencé à persécuter le Falun Dafa en 1999, j’ai décidé que je devais sortir et parler aux autres des faits derrière la persécution et des bienfaits de la pratique. Un jour, je distribuais des dépliants de Falun Dafa et j’ai été arrêté. Je leur ai dit ce qui m’était arrivé et parlé à propos de la propagande du gouvernement. Ils m’ont libéré le jour même.

Neuf mois plus tard, la police m’a arrêté ainsi qu’un autre pratiquant alors que nous distribuions des dépliants de Falun Dafa. On nous a mis dans un centre de détention. J’avais un gâteau avec moi que j’avais acheté ce jour-là. Au cours des 20 jours suivants, je n’ai rien mangé d’autre que ce gâteau. L’autre pratiquant a fait une grève de la faim pendant 11 jours pour protester contre l’arrestation illégale.

Aucun de nous n’avions d’inconfort physique. Les gardiens et les autres détenus étaient dans l’incrédulité après avoir vu ce qui nous était arrivé. Ils nous ont écoutés expliquer les faits sur le Falun Dafa et ils étaient d’accord avec nous. Plus de 40 détenus et une dizaine de gardiens ont décidé de démissionner du Parti communiste chinois et de ses organisations affiliées pour montrer leur désapprobation de la persécution.

Quand nous avons été libérés, le chef du centre de détention est venu nous dire que si d’autres pratiquants de Falun Dafa étaient envoyés là-bas : « Je vais bien les traiter. Falun Dafa est vraiment bon. »

Traduit de l’anglais au Canada

Version anglaise :
http://en.minghui.org/html/articles/2016/5/25/157153.html
Version chinoise :
http://www.minghui.org/mh/articles/2016/5/16/327530.html