Plus de gens parlent ouvertement du Falun Dafa

Écrit par Yuan Hui, une pratiquante de Falun Dafa en Chine

(Minghui.org) Avec les pratiquants de Falun Dafa parlant à leurs concitoyens de la pratique, de plus en plus de gens comprennent qu’il n’y a rien de mal concernant le Falun Dafa. Moins de gens ont peur de parler ouvertement de la persécution et de démissionner du Parti.

Le propriétaire d’un magasin fait la promotion de Dafa et conseille aux gens de démissionner du Parti

Je vais souvent dans un parc pour parler aux gens du Falun Dafa. Il y a un magasin de location de vélos à proximité.

Le propriétaire du magasin de vélos est venu vers moi quand je jouais au badminton et m’a demandé mon âge. Je lui ai dit que j’étais septuagénaire. Il a été vraiment surpris par mon apparence jeune. Il ne croyait pas vraiment que j’avais plus de 70 ans.

Ce fut une excellente occasion de lui dire que je paraissais plus jeune que mon âge parce que je pratique le Falun Dafa et que la pratique me garde en bonne santé. J’ai parlé du Parti communiste chinois (PCC) et de ses filiales et j’ai suggéré qu’il devrait démissionner du Parti avant que celui-ci ne tombe en disgrâce. Il a démissionné.

Il m’a dit qu’il aimait lire les documents d’information sur le Falun Dafa et regarder les DVD que je lui avais donnés. Il m’a beaucoup soutenu en me voyant parler aux gens et les aider à démissionner du PCC.

Une fois, il y a eu une panne de courant dans son magasin, je lui ai apporté de l’eau chaude et de la nourriture. Mes actes lui ont montré que les pratiquants sont respectueux des autres.

Il m’a vu parler aux gens de Dafa, malgré le soleil chaud ou le froid glacial.

« Mon amie », a-t-il dit, « je sais maintenant que vous endossez de grandes responsabilités. Nous sommes 1,5 milliard de personnes en Chine. Sur les 1,5 milliard, seulement 0,2 milliard ont choisi de démissionner du PCC. Il y a encore beaucoup à faire. Cependant, quand le grand malheur viendra, les gens qui ont démissionné du PCC vont vraiment être reconnaissants de tout ce que vous aurez fait. »

Il parle aussi aux gens du Parti et du Falun Dafa. Une dame russe louait souvent un vélo à son magasin. Il lui a parlé de la persécution en Chine.

Protéger les pratiquants

Je suis allée au parc Shanshang avec une autre pratiquante et j’ai vu quatre hommes parlant des affaires courantes. Je les ai aidés à démissionner du PCC.

Un homme a dit : « Nous avons été à Hong Kong et à Macao. Nous avons tous les deux démissionné du Parti et de ses filiales. »

J’ai dit : « Félicitations !! Vous aurez un grand avenir ! »

L’autre pratiquante a donné une brochure d’information de Dafa à un homme dans la soixantaine. Il l’a prise avec plaisir.

Un homme qui nous écoutait, a pointé du doigt vers nous et a dit : « Vous les Falun Dafa, avez des tripes. Savez-vous qui je suis ? Je travaille pour la police. Je suis en charge des questions du Falun Dafa. »

Nous lui avons dit qu’il était quand même quelqu’un que notre Maître veut que nous sauvions, quel que soit le travail qu’il fait. Nous avons parlé avec lui au sujet du Falun Dafa, mais il a continué à crier après nous et nous a menacées de nous arrêter.

Pour le calmer, nous avons dit au revoir aux trois personnes à qui nous avions parlé et nous sommes parties. Nous avons également émis la pensée droite pour l’empêcher de commettre de mauvaises actions.

Nous descendions une colline dans le parc quand un homme dans la soixantaine, qui venait de prendre une de nos brochures nous a rattrapées et a dit : « Vous êtes si merveilleuses ! »

Il nous a dit qu’il travaillait comme rédacteur en chef et qu’après notre départ, il avait dit au policier : « Ces dames du Falun Dafa sont de bonnes personnes. Elles ont de grandes aspirations dans leur cœur et n’ont pas peur des difficultés. Elles ne gagnent pas d’argent pour ce qu’elles font et elles ne font pas de discrimination sur la base des riches ou des pauvres ou quelle position une personne détient et ne font qu’apporter une contribution à notre société. Est-ce que tous les fonctionnaires du PCC peuvent être ainsi ? J’espère que vous n’allez pas faire de mauvaises choses contre elles. Surtout maintenant que les gens qui persécutent le Falun Dafa souffrent de rétribution. »

Cet éditeur a fini par expliquer à l’officier les faits sur le Falun Dafa selon sa compréhension. En conséquence, l’agent n’a pas commis de mauvaises actions contre nous.

Traduit de l’anglais au Canada

Version anglaise :
http://en.minghui.org/html/articles/2016/8/15/158267.html
Version chinoise :
http://www.minghui.org/mh/articles/2016/7/9/330919.html

Une chaîne d’approvisionnement d’organes redoutable en Chine basée sur l’assassinat – un nouveau rapport rendu public au National Press Club

Écrit par He Yu et Mu Wenqing, correspondants pour Minghui

(Minghui.org) Trois enquêteurs internationaux ont publié une mise à jour en profondeur sur l’assassinat des prisonniers d’opinion pour leurs organes en Chine au National Press Club à Washington le 22 juin 2016.

Leur recherche approfondie, basée sur les rapports des médias, les revues médicales, les sites Internet hospitaliers et les archives Internet, conclut que le nombre de transplantations effectuées en Chine – et le nombre de victimes – sont beaucoup plus élevés que précédemment estimés.

David Kilgour, ancien secrétaire d’État canadien pour l’Asie-Pacifique, et l’avocat des droits de l’homme David Matas ont publié Bloody Harvest : Organ Harvesting of Falun Gong Practitioners in China en 2009 pour faire la lumière sur les prélèvements d’organes sur des pratiquants de Falun Gong encore vivants en Chine, des millions d’entre eux sont détenus ou emprisonnés en raison de leur croyance.

Ethan Gutmann, un analyste de la Chine et un journaliste d’enquête primé, a publié The Slaughter : Mass Killings, Organ Harvesting and China’s Secret Solution to its Dissident Problem en 2014, après avoir mené une enquête indépendante.

2016-6-23-oh-dc-1
David Kilgour, ancien secrétaire d’État canadien pour l’Asie-Pacifique, a mené une conférence de presse sur la sortie de leur nouveau rapport au National Press Club le 22 juin.

2016-6-23-oh-dc-2
David Matas, avocat des droits de l’homme, a publié Bloody Harvest: Organ Harvesting of Falun Gong Practitioners in China en 2009, en collaboration avec David Kilgour.

La sortie du rapport et la conférence de presse se sont produits quelques jours après que la Chambre des représentants des États-Unis a adopté à l’unanimité la résolution 343, le 13 juin, condamnant les prélèvements systématiques d’organes soutenus par l’État sur des prisonniers d’opinion non-consentants en Chine, y compris un grand nombre de pratiquants de Falun Gong et des membres d’autres groupes minoritaires religieux et ethniques.

« La Chine perpétue certaines des violations peut-être les plus horribles et flagrantes des droits de l’homme contre le Falun Gong et d’autres prisonniers d’opinion, mais n’a pratiquement pas eu à faire face aux critiques et encore moins aux sanctions pour ces abus », a expliqué la députée Ileana Ros-Lehtinen (R-FL), qui a initié cette résolution l’année dernière. Elle a déclaré que la persécution et les prélèvements d’organes « doivent être dénoncés universellement et arrêtés sans condition. »

Une enquête en profondeur

Ce nouveau rapport de 680 pages (disponible en téléchargement sur www.endorganpillaging.org) fournit une mise à jour complète du travail d’enquête des trois auteurs au cours de la dernière décennie. Avec plus de 2 300 références, il comprend un grand volume d’informations recueillies à partir des rapports des médias, du matériel promotionnel en Chine, des revues médicales et des sites Internet des hôpitaux.

Parce que de nombreux sites Internet liés à la transplantation chinoise ont été supprimés ou modifiés après que les prélèvements forcés d’organes ont été mis en lumière en 2006, le rapport a également puisé dans l’information trouvée dans les archives des sites Internet. En outre, les chercheurs ont examiné le nombre de transplantations, la capacité de lit d’hôpital, la formation du personnel médical, les politiques gouvernementales et le financement.

Transplantations d’organes sur demande

Dans la plupart des pays, les patients doivent attendre des années pour une transplantation de rein ou de foie. En Chine, cependant, de nombreux organes compatibles ont été localisés en quelques semaines ou même quelques jours, y compris des milliers de transplantations de foie d’urgence pour les patients nécessitant un nouvel organe dans les 72 heures. Certains hôpitaux ont même offert la garantie de trouver un donneur vivant ou un donneur de rein dans les deux semaines.

À partir de documents promotionnels ou des sites Internet des hôpitaux chinois, il a été affirmé que les donneurs sont facilement disponibles pour les patients qui ont besoin d’organes. En cas de rejet, certains hôpitaux ont pu se procurer plusieurs organes pour un même patient.

En outre, les hôpitaux ont indiqué leurs frais en ligne pour les transplantations d’organes. Certains ont construit des installations pour attirer des patients étrangers (touristes de transplantation), un certain nombre d’entre eux ont dû payer des centaines de milliers, voire des millions de dollars pour une transplantation d’organe. Les temps d’attente sont généralement de courte durée, beaucoup sont de l’ordre de semaines.

2016-6-23-oh-dc-3
Ethan Gutmann, un analyste de la Chine et un journaliste d’enquête primé, a présenté des mises à jour sur les prélèvements forcés d’organes en Chine.

Un grand nombre de transplantations d’organes, peu de donneurs

Un autre phénomène que les enquêteurs ont découvert, était le grand nombre de transplantations d’organes effectuées en Chine. Selon les sites Internet des hôpitaux, les expériences des médecins ou les rapports des médias, certaines équipes médicales effectuent des transplantations d’organes les unes après les autres, presque sans pause. Certains centres de transplantation voient l’utilisation des lits dépasser régulièrement le 100 %. Alors que de nouveaux bâtiments sont construits, des installations agrandies et des lits ajoutés, le directeur de la transplantation d’organes Huang Jiefu a annoncé son plan en 2015 pour émettre des licences de transplantation à plus d’hôpitaux, de 169 à 300.

En raison des traditions chinoises exigeant que les corps soient conservés en un tout après la mort et l’absence d’un système de don efficace, le don d’organes volontaire est très rare en Chine. Cependant, le grand nombre d’organes trouvés dans ces délais aussi courts soulèvent des questions au sujet de leurs sources. Les sources revendiquées par les fonctionnaires chinois – des prisonniers exécutés (avant 2015) et les dons volontaires – ne comptent que pour une petite fraction du nombre de transplantations réalisées.

Après que les prélèvements forcés d’organes ont attiré l’attention internationale pour la première fois en 2006, les institutions chinoises se sont précipitées pour modifier ou supprimer des données en ligne liées à la transplantation d’organes. Bien que le nombre officiel de transplantations de la Chine soit d’environ 10 000 par année, ce nombre pourrait facilement être dépassé par juste quelques hôpitaux. En 2007, plus de 1 000 hôpitaux ont fait des demandes de permis de transplantation d’organes auprès du ministère de la Santé, ce qui indique qu’ils ont rencontré au moins le minimum de nombre de lits nécessaires pour les transplantations.

Sur la base des exigences minimales de capacité prévues par le ministère, les 146 hôpitaux autorisés à effectuer des transplantations rénales et hépatiques pourraient avoir effectué au moins un million de chirurgies de transplantation depuis 2000. En réalité, toutes ces institutions fonctionnent bien au-dessus de la capacité minimale. En outre, de nombreuses institutions sans permis du ministère mènent également des transplantations d’organes à grande échelle.

Un crime de l’État

Après que les médias ont dénoncé les prélèvements forcés d’organes en Chine en 2006, des preuves ont démontré que cette pratique a continué, bien qu’elle soit devenue plus secrète. En raison de « problèmes avec les sources d’organes », comme indiqué par un médecin de transplantation bien connu, le nombre de transplantations est souvent sous-déclaré et mal documenté, ce qui rend la détermination de nombres précis très difficile.

Le rapport porte également sur la participation de l’armée, du Parti communiste et des organismes gouvernementaux dans la réalisation des prélèvements d’organes sur des prisonniers d’opinion, y compris les disparitions et les examens médicaux forcés sur des pratiquants de Falun Gong détenus par l’État.

Traitant des sources de patients et des compétences, capacité d’accueil, qualifications du personnel et financement des hôpitaux, le rapport rassemble des informations détaillées conjointement avec des témoignages des dénonciateurs qui ont été témoins de l’établissement d’un réseau de chaînes d’approvisionnement de prélèvements systématiques d’organes, un crime axé sur le profit et soutenu par l’État.

La tragédie ne se termine pas avec les prélèvements d’organes et les transplantations d’organes. Lorsque de nombreuses expositions de corps plastifiés ont fait le tour du monde entier, les sources des corps de la plupart d’entre eux, en provenance de la Chine, étaient un mystère. Des preuves croissantes les ont liés aux pratiquants de Falun Gong détenus et beaucoup d’entre eux sont traités dans le rapport.

Traduit de l’anglais au Canada

Version anglaise :
http://en.minghui.org/html/articles/2016/6/24/157546.html
Version chinoise :
中共强摘器官最新调查报告华府发布

« Pratiquer le Falun Dafa en vaut indéniablement la peine ! »

Écrit par un pratiquant en Chine

(Minghui.org) Beaucoup de gens m’ont dit au cours des années : « Vous êtes si brillant ! Si vous ne pratiquiez pas le Falun Dafa, vous auriez gagné une tonne d’argent ! »

En tant que personne sans éducation universitaire, je suis reconnaissant envers le Falun Dafa pour m’avoir donné la sagesse et m’avoir donné la possibilité d’exceller dans mon travail. J’ai une fois résolu un problème technique qui déconcertait les spécialistes du secteur et fait économiser à l’usine où je travaillais des centaines de milliers de yuans. De nombreuses entreprises locales ont bataillé pour m’embaucher.

J’ai été détenu en de multiples occasions après le début de la persécution en 1999, il a alors été difficile de garder un emploi stable et de gagner un revenu suffisant. Beaucoup de gens de la région étaient désolés pour moi et demandaient s’il valait la peine de sacrifier ma carrière pour ma croyance.

Je répondais toujours : « Pratiquer le Falun Dafa en vaut indéniablement la peine ! » Dafa m’a sauvé de la misère et m’a donné un but, la santé et la sagesse.

Ma petite enfance dans la pauvreté

Je suis né au début des années 1950 dans une famille pauvre d’un petit village d’extraction de charbon. Mes parents avaient du mal à mettre de la nourriture sur la table et j’avais l’habitude d’aller avec ma mère cueillir des plantes sauvages pour manger. En grandissant, je redoutais les épreuves.

Je suis allé loin de chez moi pour mes études secondaires et j’ai rêvé d’une nouvelle et meilleure vie grâce à une éducation universitaire et un travail décent.

Rêves brisés, santé détruite

La réalité brutale de la « révolution culturelle » dans les années 1960 a brisé mon rêve. Ironiquement, à l’âge de 16 ans et sans aucun enseignement supérieur, j’ai été forcé d’être « rééduqué » dans la Chine rurale où les difficultés étaient pires que là où j’avais grandi.

Je devais faire le travail d’un homme adulte, transportant des sacs de blé qui pesaient plus de 136 kilogrammes et faisant toutes sortes d’autres travaux manuels de routine. Quatre ans plus tard, j’ai eu mon premier emploi exécutant les mêmes sortes de travaux pénibles dans une usine.

Des problèmes de santé m’ont vite rattrapé. Je souffrais de calculs rénaux, d’une maladie cardiaque, de gastroentérite et d’une appendicite. J’avais eu une fille entre temps et je me demandais souvent vers où ma vie déprimante se dirigeait. Je me disais en moi-même : « La vie est si difficile. Je vais devoir élever ma fille. Mais après cela, je vais trouver un temple dans les montagnes et devenir un moine. »

Réconforté et stupéfié par le Falun Dafa

Je me suis penché sur les pratiques de qigong en 1994 pour un soulagement temporaire de mes maux et j’ai assisté par hasard aux conférences de Fa du Maître. Je n’avais aucune idée de ce que le Falun Dafa était et j’ai été déçu quand le Maître a dit que les conférences n’étaient pas destinées à guérir les maladies. Près d’un an plus tard, j’ai lu le Zhuan Falun et Lunyu et j’ai finalement réalisé que c’était le Fa de Bouddha que je recherchais.

Pour la première fois de ma vie, mon corps entier se sentait léger et j’étais libre de toutes maladies. Le travail quotidien est devenu plus facile et je surprenais souvent mes collègues et mon superviseur par la rapidité avec laquelle je pouvais avec facilité finir des tâches qui requièrent de soulever des charges lourdes et sont habituellement effectuées par plusieurs hommes costauds.

Dafa m’a doté de la sagesse

Une entreprise cliente a acheté une machine à l’usine où je travaillais. Après l’installation de la machine dans une autre ville, elle n’a pas fonctionné. L’acheteur était furieux et était prêt à nous poursuivre en justice. La perte potentielle de mon entreprise pouvait s’élever à des centaines de milliers de dollars sans prendre en compte d’autres pertes intangibles.

Quand j’ai été désigné pour régler le problème et suis arrivé sur place, tout le monde était sur la défensive. Après avoir rapidement examiné la machine, je leur ai dit que je pouvais la réparer en quatre heures et j’ai commencé à travailler dessus. Quatre heures plus tard, la machine a démarré et très bien fonctionné.

L’un d’entre eux m’a dit plus tard : « Vous êtes incroyablement talentueux. Pourquoi voulez-vous travailler pour une telle entreprise incompétente ? Nous pourrions vous embaucher sur le champ avec un salaire très élevé. »

Pas de regrets au sujet de la pratique dans Dafa

Quand plus tard j’ai été persécuté pour la pratique du Falun Dafa et détenu dans un camp de travail et un centre de lavage de cerveau, de nombreuses personnes m’ont posé cette même question : « Vous êtes très intelligent. Est-ce que ça vaut vraiment la peine que vous pratiquiez le Falun Dafa ? Si vous n’étiez pas un pratiquant, vous gagneriez tellement d’argent. »

Je répondais du fond du cœur : « Ça en vaut indéniablement la peine. J’ai tant obtenu de la pratique de Dafa. En premier lieu, je n’aurais pas la santé ou mon intelligence sans le Falun Dafa. »

Traduit de l’anglais en France

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2016/4/19/156340.html
Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2016/4/10/326383.html

Un nouveau pratiquant : J’ai trouvé le Falun Dafa !

Écrit par un pratiquant de Falun Dafa en Chine

(Minghui.org) Je suis un pratiquant de la province du Jilin. Je suis né en 1990. J’ai commencé à pratiquer le Falun Dafa au mois de novembre 2014. Je cherchais partout la signification de la vie. Je me suis également rendu dans des temples et monastères taoïstes, jusqu’à ce que je trouve Dafa.

S’éveiller

Depuis mon enfance, je savais qu’il y avait une raison d’être sur la terre. Je cherchais la signification de la vie et j’étais toujours intéressé par la cultivation.

Lorsque j’ai commencé à pratiquer le Falun Dafa, j’ai immédiatement su que c’était ce que j’avais toujours cherché. J’ai plusieurs amis qui sont bouddhistes, mais ils étaient encore en train de chercher une voie de cultivation authentique. Lorsque je leur ai présenté le Falun Dafa, deux d’entre eux ont commencé à pratiquer.

J’ai découvert le Falun Dafa et j’ai appris sur la persécution avec l’Internet. J’ai téléchargé des vidéos et j’ai lu beaucoup de documents à propos de la persécution. J’ai réalisé que le Falun Dafa n’était pas seulement la cultivation personnelle.

J’aime beaucoup lire les livres de Dafa. Chaque fois que j’en avais la chance, je lisais. Après un mois, j’ai terminé de lire tous les enseignements du Maître. Je n’arrivais pas à croire la chance que j’avais d’avoir découvert une voie si formidable et que je pouvais la pratiquer.

La cultivation de Dafa est différente de toutes les autres voies de cultivation à travers l’histoire. Non seulement nous nous cultivons nous-mêmes, nous avons également la mission d’aider le Maître dans la rectification de Fa et aussi pour sauver les êtres. Les Trois Mondes ont été créés pour le Fa. Les pratiquants de Dafa sont les représentants de différents univers. Ceci est réellement magnifique !

Je ne comprenais pas pourquoi mes amis avaient peur de mentionner le Falun Dafa jusqu’à ce que je lise les Neuf commentaires sur le Parti communiste chinois. Après l’avoir lu, j’ai réalisé que c’était parce que les facteurs pervers manipulaient les gens. Les êtres sont en grand danger et attendent que nous les sauvions. Le Maître guide les pratiquants de Dafa pour les sauver et rectifier l’univers. J’étais étonné par l’importance de notre mission et j’ai immédiatement commencé à faire les trois choses.

Éveil

Bien que je savais que Dafa était merveilleux, au début j’étais réticent à pratiquer les exercices et émettre les pensées droites. J’ai même perdu patience sans raison à plusieurs occasions. Je n’étais pas capable de me contrôler lorsque j’avais des conflits avec les autres. Je croyais que ma vie allait être plus facile et que j’allais être plus calme après avoir commencé la cultivation. Je me suis demandé pourquoi ce n’était pas le cas pour moi.

Un jour, alors que je regardais un film avec un camarade de classe, il n’arrêtait pas de faire des commentaires. Habituellement, ça ne me dérangeait pas s’il parlait, mais ce jour-là, j’ai senti ma colère monter et je lui ai dit de partir. Il était un peu surpris. J’ai continué à le gronder et il s’est vraiment énervé, même s’il a accepté mes excuses après coup.

Je ne comprenais pas pourquoi j’avais agi ainsi. Plus tard, lorsque j’ai lu ce passage du Fa, j’ai compris. Le Maître a dit :

« Bien sûr, vous n’allez pas être prévenu de l’arrivée des tribulations et des conflits ; si tout vous était annoncé, comment pourriez-vous cultiver et pratiquer ? Ils ne produiraient plus d’effet. Habituellement, ils surgissent de manière inattendue, c’est seulement ainsi que l’on peut mettre à l’épreuve le xinxing d’une personne, c’est seulement ainsi qu’elle peut élever vraiment son xinxing et c’est seulement ainsi qu’on peut voir si elle est capable de maîtriser son xinxing, donc quand un conflit surgit, il n’est pas fortuit. » (Zhuan Falun)

J’ai réalisé que ma vie avait été réarrangée par le Maître et que maintenant ma vie était pour la cultivation.

J’ai également compris ceci après avoir étudié les enseignements de Maître : tel que je le comprends, nous avons tous un esprit originel principal et un esprit originel secondaire. Normalement, l’esprit originel secondaire vient d’un niveau plus élevé que l’esprit originel principal. Anciennement, les voies de cultivation donnaient le salut à l’esprit originel secondaire, donc les pratiquants n’avaient pas de si grands conflits. Étant donné que l’esprit principal est difficile à sauver, il va faire face directement à des conflits prononcés. Dafa cultive le cœur. C’est seulement durant les conflits que les attachements peuvent être exposés et que chaque pratiquant peut réellement abandonner leurs attachements.

Après cette réalisation, chaque fois que j’abandonnais un petit peu d’attachement, je me sentais plus solide dans ma cultivation. J’étais reconnaissant envers le Maître de m’avoir donné une voie de cultivation aussi bonne.

Clarifier la vérité

Auparavant, je cultivais et clarifiais la vérité seul. Un jour, un camarade de classe de l’école secondaire m’a contacté et nous avons décidé de trouver d’autres pratiquants et de clarifier la vérité ensemble. Je chérissais cette opportunité de travailler avec mes compagnons de cultivation.

Je savais qu’il allait y avoir des conflits entre les pratiquants et que ce serait des opportunités pour nous de cultiver. Mais lorsque les conflits se sont manifestés, je n’ai pas passé le test.

Un autre pratiquant et moi parlions aux gens à propos du Falun Dafa, mais nous utilisions des méthodes différentes. Il pensait que ma façon de faire n’était pas appropriée et j’étais d’accord que sa façon était plus accessible pour que les gens comprennent. Mais je n’étais pas réellement convaincu. Bien que j’aie émis la pensée droite pour le soutenir, j’étais un peu fâché.

Ce soir-là, je lui ai dit que nous devrions coopérer ensemble lorsque nous parlons aux gens. Il m’a écouté patiemment, mais m’a pointé mes insuffisances. Je savais qu’il avait raison, mais je me sentais tout de même fâché après lui.

Après qu’il fut parti, j’ai pensé à ce qui était arrivé et j’ai réalisé que le Maître avait arrangé cette opportunité pour exposer mes insuffisances. Les pratiquants sont comme des miroirs qui reflètent nos insuffisances et attachements. Je sais que je dois chérir ces opportunités.

Traduit de l’anglais au Canada

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2016/4/11/156242.html
Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2016/3/14/325327.html

Les professionnels du monde juridique changent d’attitude envers le Falun Gong

(Minghui.org) Après avoir vu des rapports récents sur le site Internet Minghui chinois, il semble y avoir des indications montrant que de nombreux professionnels du domaine juridique changent leur positionnement quant au Falun Gong et ne suivent plus à la lettre la politique du Parti communiste chinois (PCC) de persécuter les pratiquants de Falun Gong. Plusieurs exemples récents sont cités ci-dessous.

Réouverture d’un dossier en vue d’un nouveau procès

Les pratiquants de Falun Gong Zhou Xiangyang et Li Shanshan de Tianjin ont été jugés et condamnés par le tribunal populaire du district de Dongli. Leurs avocats et familles ont déposé une plainte contre le juge pour avoir violé les procédures légales lors du procès. Le tribunal a donc décidé de tenir un nouveau procès.

Un incident comme celui-ci aurait eu peu de chance de se produire dans le passé. Selon des analystes, il pourrait y avoir deux raisons à ce nouveau procès. D’abord, le juge a peur d’être tenu responsable de sa violation de la procédure légale. Deuxièmement, ceux qui ont participé au premier procès essaient de montrer qu’ils respectent la loi à la lettre, prouvant ainsi qu’ils ne devraient pas être tenus responsables des violations du droit survenus avant, au moment où la persécution du Falun Gong s’arrêtera et que les responsables seront jugés.

Le Parquet renvoie un dossier de dépôt de plainte

Le 10 novembre 2015, les pratiquants de Falun Gong Gao Jianping, Wei Ningju et Wu Jinlan ont été arrêtés par des agents de la Division de la sécurité intérieure du district de Litong de la ville de Wuzhong, région autonome du Ningxia, parce qu’ils avaient déposé une plainte contre Jiang Zemin, l’ancien dirigeant du PCC qui a lancé la persécution brutale. Le dossier a été expédié au Parquet, mais a été renvoyé à deux reprises à la Division de la sécurité intérieure.

Le procureur : « J’espère que l’on traitera le dossier avec indulgence

Le dossier de M. Zhang Jinsheng a fait l’objet d’une deuxième audience au tribunal du canton de Gucheng de Hengshui, province du Hebei. L’accusation était la même phrase passe-partout « utiliser une secte pour saboter le respect de la loi ». L’avocat de la défense a réfuté les accusations et a fait remarquer que M. Zhang avait été torturé par la police.

Le procureur a sorti le CD du Falun Gong que M. Zhang distribuait comme « preuve ». M. Zhang a demandé qu’on l’écoute dans le tribunal. Le juge y a consenti. Le procureur ne voulait pas qu’on permette d’écouter le CD, mais a été obligé de suivre les ordres du juge. Le CD contenait des articles comme « Poursuivons Jiang Zemin en justice », « Procès mondial contre Jiang Zemin », une lettre à Qu Hongjun et un article intitulé « Désintégrer la culture du Parti ».

L’avocat de M. Zhang a fait valoir que le contenu du CD prouvait que M. Zhang n’était pas coupable d’une activité criminelle, mais montrait seulement la bienveillance des pratiquants de Falun Gong envers le peuple chinois.

Quand le juge a demandé au procureur s’il avait quelque chose à ajouter, le procureur a répondu : « Rien à ajouter. J’espère que le dossier sera traité avec indulgence. »

Un juge ne confirme pas un verdict

Le 25 mars, le dossier de Mme Cai Suping, une pratiquante de Falun Gong, a fait l’objet d’une troisième audience au tribunal du parc industriel de Suzhou, province du Jiangsu. L’avocat de Mme Cai a soutenu qu’elle était innocente. Le juge a enfin rendu un verdict qui annonçait une peine de huit mois de prison et a ensuite informé le mari de Mme Cai qu’il pouvait la ramener à la maison le 7 avril.

Un tribunal refuse de juger une pratiquante

Une pratiquante a été libérée récemment après qu’un tribunal local a refusé de la juger pour avoir révélé la persécution du Falun Gong

Le 25 septembre 2015, Mme Li Meiling, une pratiquante de Falun Gong de la ville de Houma, province du Shanxi, a été arrêtée lorsqu’elle distribuait de l’information concernant la persécution. Le 30 octobre, le Parquet a émis un mandat d’arrêt officiel et a transféré son dossier au tribunal local.

Cependant, le tribunal a refusé de poursuivre Mme Li. Le bureau judiciaire local n’a montré aucun intérêt non plus à s’y impliquer.

La police n’avait d’autre choix que de donner un ordre de détention de six mois avec effet rétroactif et le 25 mars ils l’ont libérée.

Traduit de l’anglais en France

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2016/4/10/156222.html
Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2016/4/1/326091.html

Chine : Une énorme stèle de pierre portant une calligraphie signée de Jiang Zemin se brise mystérieusement en deux

5 mars 2016 Larry Ong

2016-03-04-jiang-slab
Une pierre commémorative près d’un pont dans la ville de Xiamen s’est mystérieusement cassée en deux le 29 février 2016. La pierre porte la calligraphie et la signature de l’ancien dirigeant chinois Jiang Zemin. (Capture d’écran / Sina Weibo)

Au moment des heures de pointe matinales dans une grande ville portuaire du sud de la Chine, une grosse pierre portant une inscription commémorative à l’entrée d’un pont s’est brisée en deux par le milieu. Une moitié de la pierre est tombée sur la route. Mais ce n’était pas une pierre ordinaire.

La dalle de granit blanc portait la calligraphie et la signature de l’ancien dirigeant du Parti communiste chinois Jiang Zemin. Elle avait été érigée en 2008 lors de la cérémonie d’inauguration de ce pont de 2,95 milliards de yuans (environ 413 millions d’euros) reliant le district de Jimei et l’île de Xiamen dans la province du Fujian.

L’inscription indiquait  » Pont de Jimei  » et était suivie du nom de Jiang Zemin dans le coin inférieur droit.

Selon plusieurs reportages des médias de Chine continentale, des employés d’entretien de la voirie ont témoigné que la dalle en pierre, mesurant près de deux fois la taille d’une personne, s’est cassée entre 3 h et 4 h du matin le 29 février dernier. Personne n’a été blessé, mais une moitié de la pierre a écrasé la barrière métallique de protection et bloqué la moitié d’une voie.

Un des employés a commenté pour le Southeast Express, le quotidien officiel du Fujian, que la pierre en granit portant l’inscription était peut-être déjà fissurée et qu’elle s’était probablement cassée toute seule après avoir été longtemps exposée aux intempéries.

Pourtant, la pierre s’est cassée lors d’une matinée calme et claire – la station météorologique de Xiamen a précisé que la vitesse du vent n’atteignait au maximum que 1,9 m à la seconde ce 29 février – ce qui a incité les internautes chinois à échanger de nombreux commentaires sur les causes de cet incident.

 » C’est par trop ‘naturel’ « , a écrit un internaute sur Sina Weibo, l’équivalent chinois de Twitter. Un autre internaute a écrit :  » Est-ce la volonté du Ciel ? C’est très inhabituel.  »

Une vidéo montrant la pierre qui se casse a également été mise en ligne et diffusée dans plusieurs émissions d’informations. On ne sait pas qui a enregistré la vidéo, il semble qu’il s’agisse d’images de caméra de sécurité re-filmées avec un téléphone portable.

Les inscriptions sur pierres faites par des hauts responsables du Parti restent une question hautement politique en Chine communiste. Les entreprises publiques invitent souvent les hauts dirigeants, qui expriment parfois leur générosité en léguant une calligraphie ou une inscription qui est ensuite gravée dans le granit ou sur une plaque métallique. Jiang Zemin est particulièrement connu pour avoir laissé des inscriptions dans toute la Chine, comme celle-ci.

La longévité de ces monuments est donc aussi une question politique.

C’est pourquoi de nombreux Chinois ont immédiatement interprété cet accident insolite comme un signe selon lequel la fortune politique de Jiang Zemin est épuisée. Dans un post qui a été plus tard censuré sur Weibo, l’internaute  » ShuibinKK » a écrit : « L’inscription du vieux Jiang sur le pont Jimei à Xiamen a été enlevée ! … Il semble que les informations selon lesquelles le vieux Jiang sera ‘écarté’ du pouvoir sont exactes. »

Epoch Times a publié de nombreux articles éditoriaux soulignant que la lutte entre Jiang Zemin, parrain du Parti communiste pendant des décennies, et Xi Jinping, arrivé au pouvoir fin 2012, était derrière presque tous les événements importants survenus en Chine au cours des quatre dernières années.

Depuis son arrivée au pouvoir en 2012, Xi Jinping a cherché à déraciner le réseau politique de Jiang Zemin par une vaste campagne de lutte contre la corruption. Ces derniers mois, Xi Jinping a ordonné une importante réforme de l’armée et a effectué une visite très médiatisée des agences de presse du Parti, ce que les analystes politiques considèrent comme des efforts pour consolider son pouvoir.

Jiang Zemin a officiellement quitté son poste de dirigeant du Parti en 2002, mais il a préservé pendant plus d’une décennie une emprise considérable sur les affaires du Parti et la gouvernance du pays, en suivant l’exemple de ses prédécesseurs Deng Xiaoping et Mao Zedong.

Le fort symbolisme des inscriptions calligraphiées sur pierre a pu être observé en août dernier, lorsqu’une stèle en pierre portant l’inscription de Jiang Zemin en haut de la pelouse à l’entrée de l’École centrale du Parti à Pékin, a été subitement exhumée par les tracteurs et enlevée. L’École du Parti est le principal centre d’endoctrinement idéologique et de formation professionnelle des cadres supérieurs du Parti. Les observateurs de la politique chinoise ont vu dans ce fait une indication claire de l’intention de Xi Jinping de marginaliser davantage Jiang Zemin, un processus qui pourrait finalement aboutir à l’arrestation de l’ancien dirigeant.

Après la chute de la pierre du pont Jimei, les recherches des termes ‘Jiang Zemin’ sur Sina Weibo aboutissaient au message suivant : « Selon les lois, les règlements et les politiques en vigueur, les résultats de la recherche pour ‘Jiang Zemin’ ne peuvent être affichés. »

2016-03-04-weibo.jpg
Le 29 février dernier, les censeurs chinois ont bloqué les résultats de recherche pour les termes ‘Jiang Zemin’ sur Sina Weibo, un réseau de micro-blogging populaire chinois. (Capture d’écran / Sina Weibo)

Version anglaise :
Huge Stone Sign, Inscribed by Former Chinese Leader, Mysteriously Snaps in Two

Clearharmony

Les pratiquants de Falun Dafa âgés deviennent très habiles en informatique

Écrit par une pratiquante de Falun Dafa en Chine

(Minghui.org) Pour les gens de cinquante ou soixante ans, apprendre à utiliser un ordinateur, installer un système d’exploitation ou comment utiliser d’autres avancées technologiques, cela leur semble assez saugrenu. Pourtant, dans notre équipe, deux pratiquants de Falun Dafa âgés qui avaient peu d’instruction, ont appris à maîtriser des compétences en informatique et sont devenus l’épine dorsale de leur groupe local de pratiquants.

Refuser d’abandonner malgré le manque d’éducation

Je suis âgée de soixante ans et suis née dans un village de montagne. Je suis allée à l’école seulement pendant trois mois.
J’ai aidé un autre pratiquant à entrer en contact avec quelqu’un qui pourrait installer un système d’exploitation d’ordinateur. Ce pratiquant m’a dit que je pourrais aussi l’apprendre, mais je pensais que c’était pratiquement impossible. Il m’a dit : « Tant que tu peux persévérer, tu peux l’apprendre. » J’étais d’accord d’essayer malgré mon faible niveau d’instruction.

Il faut connaître la phonétique chinoise avant de pouvoir s’attaquer à des connaissances en informatique, donc j’ai demandé de l’aide à mon mari. Mais il a tourné la tête et a prétendu qu’il ne se souvenait pas de grand chose.

Sa réponse ne m’a pas découragée. J’ai acheté un tableau qui montre comment enseigner la phonétique à un enfant. J’ai commencé avec les sons pour « Falun Dafa est merveilleux ! » Chaque fois que je marchais ou attendais un bus, j’écoutais des enregistrements de la phonétique.

Quand une pratiquante a vu que je voulais vraiment apprendre, elle a accepté de m’enseigner. Il m’a fallu environ un demi-mois pour apprendre le système. Mon mari a dit : « Le Falun Dafa est vraiment incroyable – vois à quelle vitesse tu l’a appris ! »

Au début, quand j’apprenais à utiliser un ordinateur, je ne pouvais pas comprendre ce qu’on m’avait appris, ni ce qui était écrit dans les manuels d’informatique, mais je n’ai pas abandonné.

« Peu importe le temps qu’il faudra », ai-je pensé, « tant que la pratiquante est prête à me montrer, je ne vais pas abandonner. Cela profitera aussi à mes compagnons de cultivation. Tant que c’est ce que le Maître a arrangé pour que je le fasse, je le ferai. »

Enfin, avec l’aide du Maître, nous avons installé le premier système dans un ordinateur. J’ai également pu comprendre le manuel de l’ordinateur à temps.

La pratiquante Yan et moi avons très bien coopéré ensemble lorsque nous avons installé des systèmes informatiques. Rapidement, Yan et moi avons mis à niveau les systèmes d’exploitation pour nos pratiquants locaux de Windows XP à Windows 7 et inclus les fonctions de sécurité.

Produire des cartes de félicitations

Quand nous avons clarifié les faits à propos de Dafa, nous avons rencontré plusieurs pratiquants qui voulaient apprendre à faire des cartes de félicitations, mais ils ne trouvaient personne pour leur apprendre. Cela m’a rappelé que je voulais aussi faire une carte pour le Maître.

Un autre pratiquant m’a dit que je devrais être plus calée en informatique pour le faire, mais j’ai ôté les doutes de mon esprit et maîtrisé comment faire une carte. J’ai aussi compris les espoirs des autres pratiquants, car j’avais été à leur place avant, alors j’ai décidé de leur apprendre.

Ils y ont mis tout leur cœur et je leur ai montré étape par étape. Ils ont finalement réussi et ont fait des cartes de félicitations pour le Maître.

Faire ce qui est le plus important dans votre région

Parce que j’étais affairée à apprendre les techniques informatiques, je ne sortais plus pour parler de Dafa aux gens.

« Je suis préoccupée », ai-je dit à un pratiquant qui enseignait des connaissances en informatique. « Comme j’apprends l’informatique, je ne peux plus sortir pour parler de Dafa aux gens. Je ne veux pas sacrifier cette tâche : que dois-je faire ? »

Il a répondu : « Vous devez penser à ce qui est le plus nécessaire dans votre région. Si la plupart d’entre vous sort pour parler de Dafa aux gens, vous devriez étudier la technologie informatique. Si c’est le contraire, alors vous devriez sortir et clarifier les faits sur Dafa. Si vous vous harmonisez avec l’ensemble du corps et faites ce qui est nécessaire, alors c’est très bien. » Ses paroles m’ont encouragée.

La clé pour réparer l’ordinateur dépend de l’état du xinxing

Une pratiquante a apporté son ordinateur et a dit qu’il était cassé. Lorsque je l’ai allumé, je me suis aperçue que c’était parce qu’elle avait formaté son disque dur en effaçant le système d’exploitation. Je lui ai dit : « Nous avons installé cet ordinateur pour vous il y a deux jours. Maintenant, vous devrez nous le laisser pour tout réinstaller. » Puis je suis sortie pour clarifier les faits.

Ensuite, j’ai remarqué que j’avais eu un attachement au sentiment d’être irritée et que je manquais de bonté, alors j’ai émis la pensée droite pour éliminer ces attachements.

Soudain, une pensée a surgi dans mon esprit : « Est-ce que cela marcherait si je copiais juste le système de mon disque sur son disque dur ? » J’ai senti que le Maître m’avait éclairée. Quand j’essayé cela, ça a marché.

J’ai réalisé : « La clé pour réparer son ordinateur réside dans l’état de mon xinxing. »

Croire en Dafa a résolu le problème

Sur un ordinateur, nous ne pouvions pas installer le pilote. J’ai parlé à quelques pratiquants doués en informatique, mais ils ne pouvaient pas résoudre le problème. Même les techniciens de quelques magasins d’informatique n’arrivaient pas à le résoudre.

Soudain, j’ai pensé à des « solutions bienveillantes » du Fa du Maître. J’ai parlé à l’ordinateur et lui ai dit : « Tout est vivant. Tu es également venu pour le Fa. Si tu n’es pas en harmonie avec le Fa, nous devons te donner à une personne ordinaire. »

Je me suis arrêtée, puis j’ai repris : « Cependant, nous avons encore de l’espoir que tu puisses t’harmoniser avec le Fa afin que tu puisses avoir un bon avenir. S’il te plaît rappelle-toi : « Le Falun Dafa est merveilleux ! Authenticité-Bienveillance-Tolérance est merveilleux ! » Nous avons réinstallé le système à nouveau et l’ordinateur a fonctionné.

Donner la priorité à ce qu’il faut faire

Une certaine application nécessitait une mise à niveau lorsque les pratiquants ont commencé à poursuivre l’ancien dictateur chinois, Jiang Zemin. La pratiquante Yan et moi étions bloquées avec les mises à jour quand je sentais que je n’étais pas sur la bonne voie. Le Maître a dit :

« Mieux faire, bien sûr que c’est bien, mais même si on ne fait pas aussi bien, ne faites pas non plus traîner les choses. Certaines choses ne sont pas si bien faites, mais peuvent aussi avoir un effet ; le faire mieux, bien sûr que cela aura plus d’effet ; mais ne faites pas traîner les choses, ne faites pas en sorte qu’il n’y ait aucun effet. » (« Enseignement du Fa à la conférence de Fa de New York 2015 »)

C’était la pression dont j’avais besoin pour écrire ma plainte pénale. À cette période, j’avais beaucoup d’interférences qui me rendaient très fatiguée. Je voulais cultiver ma persévérance et éliminer l’attachement à la peur qui me faisait vaciller. J’ai envoyé ma plainte juste après que je l’ai préparée. L’accusé de réception est venu le lendemain.

Je n’ai pas abandonné

Je suis âgée de 59 ans, et j’ai terminé mon instruction au premier cycle du secondaire. Je suis la plus jeune dans notre groupe de pratiquants. Maintenant, je suis considérée comme une pratiquante ayant des compétences techniques. En fait, tout ce que je faisais était d’utiliser les connaissances que j’avais apprises à partir d’un site Internet, en suivant les exemples des compagnons de cultivation et les transmettant à d’autres pratiquants.

Lorsque Microsoft a amélioré son système de Windows XP à Windows 7 en 2014, nous avions besoin de faire la mise à niveau sur nos ordinateurs. Les pratiquants sont allés dans les groupes pour faire la mise à niveau en même temps.

Cependant, cela prenait du temps pour aider tout le monde, car chacun n’avait pas le même niveau de compétence et avait diverses difficultés dans l’apprentissage de ce qui devait être fait.

Comme je n’étudiais pas le Fa, je ne pouvais pas élever ma compréhension du Fa et il en résultait que j’utilisais une approche humaine. J’avais atteint mes limites et ne faisais plus de progrès. Grâce à la compassion et la compréhension des autres pratiquants, notre groupe a tout de même avancé.

Parce que j’ai pris du retard dans l’étude du Fa, j’ai vécu aussi une certaine interférence physique. Je sentais que je n’arrivais plus à enseigner le cours de formation et je voulais abandonner.

Un pratiquant a dit : « Tout le monde a montré beaucoup d’attention pendant votre cours et beaucoup d’entre nous attendent que nos systèmes soient mis à niveau. Vous voulez vraiment abandonner ? Je pense que la perversité aimerait que vous le fassiez. »

Il m’a regardée avec des yeux pleins d’espoir, d’encouragement et de compréhension, et j’ai décidé de continuer les cours de formation.

Le Maître a dit :

« Le Fa peut briser tous les attachements, le Fa peut briser toutes les perversités, le Fa peut briser tous les mensonges, le Fa peut affermir la pensée droite. »

(«Eliminer les interférences » dans Points essentiels pour avancer avec diligence II)

Pendant ce temps, j’ai poursuivi l’étude du Fa, et ma condition physique s’est améliorée. Grâce aux efforts conjoints des pratiquants, nous avons fait une percée et avons appris comment mettre à niveau le système. Finalement, tout ceux qui n’ont pas abandonné sont devenus des techniciens.

Traduit de l’anglais en Suisse

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2016/2/1/155022.html
Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2016/1/9/321989.html