Présenter le Falun Dafa dans quatre villes du Danemark

Écrit par Shu Hui, correspondant pour Minghui

(Minghui.org) La pittoresque voie navigable de Limfjord, le Parc national de Thy, et Skagen entre la mer du Nord et la mer Baltique font partie des attractions touristiques les plus populaires au Danemark. Ces derniers jours, les résidents locaux et les touristes ont eu la chance d’en apprendre davantage sur une ancienne pratique de méditation venue de la lointaine terre de Chine.

Entre les 25 et 28 août, les pratiquants du Danemark se sont rendus dans les villes de Holstebro, Nyköping Mors, Thisted et Hjørring afin d’informer le public à propos du Falun Dafa et de l’actuelle persécution en Chine.

Désireux d’en savoir plus

Une femme à Holstebro a dit qu’elle avait regardé un documentaire à la télévision sur les prélèvements forcés d’organes en Chine. « C’est une véritable tragédie qu’une telle chose se produise dans le monde aujourd’hui », a-t-elle dit.

2016-9-4-falun-dafa-denmark-1
Une femme à Holstebro a dit qu’elle était affligée par l’assassinat des pratiquants de Falun Dafa pour leurs organes par le régime chinois.

Un homme qui attendait un bus touristique avec ses deux enfants à Thisted a dit qu’il avait appris la persécution du Falun Dafa en Chine par les médias : « C’est épouvantable que le Parti communiste tue les pratiquants de Falun Dafa et vende leurs organes pour le profit. »

2016-9-4-falun-dafa-denmark-2
Les pratiquants font la démonstration des exercices du Falun Dafa sur la place de l’hôtel de ville à Thisted.

Le bon accueil du Sommet culturel

Lorsque le Sommet culturel (Kulturmødet) a eu lieu à Nykøbing Mors entre les 25 et 27 août, plus de 20 000 visiteurs ont afflué dans cette ville du XIIIe siècle comptant une population de 9000 habitants. Issus de divers milieux professionnels, y compris des arts de la scène, de la musique, du cinéma, de la littérature, de l’architecture et des arts visuels, beaucoup d’entre eux ont exprimé leur intérêt pour la culture chinoise et ont été heureux de voir les pratiquants.

Un journaliste de la télévision a dit qu’il avait entendu parler du Falun Dafa : « Vous avez mon soutien », a-t-il déclaré avec un sourire aux pratiquants.

Certains passants ne pouvaient pas comprendre pourquoi le Parti communiste chinois maltraite un groupe de méditation paisible comme le Falun Dafa. Après qu’un pratiquant a expliqué comment le régime avait purgé un grand nombre de personnes innocentes dans ses précédentes campagnes politiques, un vieil homme a hoché la tête et dit qu’il espérait que la répression prendrait bientôt fin.

Apprendre les exercices

Les étudiants du club de photographie d’un lycée ont été ravis de voir les pratiquants à Hjørring. Ils ont pris beaucoup de photos des exercices et certains ont commencé à les apprendre sur-le-champ.

2016-9-4-falun-dafa-denmark-3
Des lycéens apprennent les exercices de Falun Dafa à Hjørring.

Une femme a dit qu’elle avait essayé les médicaments et l’acupuncture, mais que rien n’avait marché pour sa maladie des yeux. En apprenant que beaucoup de pratiquants avaient amélioré leur santé par la pratique du Falun Dafa, elle a dit qu’elle allait essayer.

Mikkel, qui travaille dans une compagnie de téléphone à Holstebro, a longuement discuté avec un pratiquant. Outre les bienfaits physiques du Falun Dafa, il était particulièrement intéressé par son sens spirituel avec le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance.

« Je me suis toujours demandé d’où vient la vie et où elle va. Je pense que je vais trouver la réponse ici », a-t-il dit.

2016-9-4-falun-dafa-denmark-4
Mikkel espère trouver une direction spirituelle dans le Falun Dafa.

Traduit de l’anglais en Europe

Version anglaise :
http://en.minghui.org/html/articles/2016/9/8/158602.html

Version chinoise :
http://www.minghui.org/mh/articles/2016/9/5/334012.html

Publicités

Un journal danois : La Chine a essayé d’arrêter le spectacle de Shen Yun à Aarhus

Écrit par Shu Hui, correspondant pour Minghui

(Minghui.org) Le 26 mai 2016, le Politiken, un journal quotidien danois de premier plan, a réalisé un reportage intitulé : « La Chine essaie d’arrêter le spectacle de Shen Yun à Aarhus » (Kina forsøgte at stoppe forestilling i Aarhus). Le reportage révèle une lettre envoyée par l’ambassade de Chine au Concert Hall, dans la tentative de bloquer le spectacle programmé de Shen Yun Performing Arts à Aarhus, au Danemark.

2016-6-10-denmark-1
Le Politiken danois rapporte l’intention de l’ambassade de Chine d’empêcher le spectacle.

Dans le reportage du Politiken, il est déclaré : « On dit depuis plusieurs années que la Chine essaie, à travers le monde, y compris au Danemark, d’arrêter la production du spectacle de danse de la compagnie de danse chinoise Shen Yun Performing Arts qui est basée à New-York. Récemment la compagnie de danse a accusé la Chine de [faire de la pression sur un théâtre pour annuler] quatre représentations à Séoul. Et maintenant l’ambassade de Chine a essayé de pousser le Concert Hall, à Aarhus, en avril, à abandonner deux représentations de Shen Yun Performing Arts. »

L’ambassade de Chine a averti le Concert Hall de se tenir éloigné de Shen Yun et a diffamé le groupe artistique. La lettre allègue que le spectacle « essaie de ‘miner’ les relations entre la Chine et le Danemark. »

L’ambassade « a franchi la ligne », a dit Alex Arendtsen, porte-parole du Département de la culture du Parti du peuple danois.

Le reportage se poursuit ainsi : « Et il demandera au Ministre de la culture, Bertel Haarder, de souligner à l’ambassade : ‘ qu’ils ont le droit de dire ce qu’ils pensent. Mais ils ne peuvent pas dire aux Danois ce à quoi ils doivent dire oui aussi. À cette sorte de chose, nous devons clairement dire non, parce que c’est ainsi que les dictatures opèrent’, a-t-il dit au journal Politiken. »

Le Concert Hall a ignoré le demande de l’ambassade. Son directeur, Jan Christensen a dit : « Nous avons évalué le contenu du spectacle comme étant suffisamment élevé pour que nous puissions leur louer la salle. Il existe la liberté d’expression au Danemark et nous avons l’intention de nous y conformer, alors nous avons évalué très, très rapidement que nous ne pouvions pas prendre en considération la requête [de l’ambassade]. »

Christensen a dit au journaliste du Politiken que les billets pour les deux spectacles au Concert Hall étaient presque tous vendus. Près de 3 000 personnes avaient acheté des billets.

Le reportage a déclaré : « Shen Yun Performing Arts est en tournée à travers le monde et se produit sur plusieurs grandes scènes. La compagnie dit qu’à travers la musique et la danse, [elle] dépeint des légendes anciennes, des royaumes célestes et des contes héroïques modernes qui emmènent le public dans un voyage à travers une histoire culturelle de 5 000 ans, en Chine. »

Les représentations de Shen Yun touchent le public à Aarhus, Danemark

2016-6-10-denmark-2
Une représentation de Shen Yun Performing Arts à Aarhus, Danemark en avril 2016

Les 12 et 13 avril 2016, Shen Yun a donné deux spectacles à Aarhus

Des producteurs de télévision, Mme Thera Hoeymans, une journaliste et animatrice de TV, et M. Jorgen Vang, un vidéographe et producteur de films, tous deux mari et femme, ont dit que la Chine a 5 000 ans de civilisation et qu’ils les ont vu renaître avec Shen Yun Performing Arts. Le 12 avril, le couple a dit qu’ils avaient vu une beauté absolue lors du spectacle à Aarhus.

« La légèreté gracieuse et l’élégance et la musique et l’expression corporelle, m’ont fait ressentir comme si tout était très… Il me semble comme si tout était si léger et joyeux et plein d’émotions, très spirituel et vous avez le sentiment que vous êtes soulevé par l’univers », a dit Mme Hoeymans. Elle a dit qu’elle avait ressenti ceci en profondeur et qu’elle avait vu la beauté dans chacune des performances.

« Je ressens une paix. C’est le cas. J’ai eu une magnifique expérience et je me sens élevée de quelque chose, oui,c’est ça ! » a-t-elle dit.

Le 12 avril, M. Uffe Jensen de Odder, le maire d’une petite ville à environ 30 km (12 milles) de Aarhus, a regardé le spectacle. Il a dit qu’il n’avait jamais vu un spectacle comme celui-ci. Il a trouvé l’orchestre, mixant les instruments traditionnels occidentaux et orientaux, incroyable, même superbe et il était ravi de voir les danses raconter des histoires et des légendes traditionnelles chinoises.

Que le Danemark ait bien accueilli la compagnie de danse ne fait aucun doute. Les deux représentations ont été données salle comble et le public était très chaleureux, avec des ovations debout et trois rappels de rideau.

Traduit de l’anglais au Canada

Version anglaise :
http://en.minghui.org/html/articles/2016/6/12/157390.html

Version chinoise :
http://www.minghui.org/mh/articles/2016/6/11/329925.html

Copenhague : Sensibiliser les esprits et appeler au soutien pour faire cesser les prélèvements forcés d’organes en Chine

Écrit par Shuhui, correspondant à Copenhague, Danemark

(Minghui.org) Les pratiquants de Falun Gong au Danemark ont organisé une activité le 8 mars 2014, sur la Place de l’Hôtel de ville à Copenhague afin d’informer les résidents et les touristes des prélèvements forcés d’organes en Chine. Beaucoup de gens ont signé la pétition initiée par Doctors against Forced Organ Harvesting (DAFOH) pour condamner ce crime odieux et appeler à la fin de la persécution du Falun Gong.


Les gens viennent pour s’informer davantage à propos du Falun Gong et la persécution sur la place de l’hôtel de ville à Copenhague le 8 mars 2014


Une femme signe la pétition de DAFOH

Se libérer du contrôle mental du PCC

Un jeune chinois étudiant actuellement au Royaume-Uni s’est approché quand il a vu la bannière « Stop aux prélèvements d’organes à vif sur les pratiquants de Falun Gong en Chine. » Il a pris une photo et a dit qu’il se renseignerait davantage sur les prélèvements d’organes.

Un pratiquant lui a dit : « La plupart des organisations dans le monde autorisent l’adhésion et la démission volontaires. Seules les sectes ne laissent pas les gens partir. Le Parti communiste chinois (PCC) agit comme une secte qui contrôle les esprits du peuple chinois. Les écoliers doivent tous rejoindre les Jeunes Pionniers communistes sans qu’on leur donne le choix. La plupart sont contraints d’adhérer à la Ligue de la jeunesse communiste au collège et au lycée.

« Quand ils grandissent, ils doivent rejoindre le PCC s’ils veulent un développement de carrière. Puis ils font le serment qu’ils lutteront pour le PCC pour le reste de leur vie et consacreront leur vie au PCC. En faisant cela, les Chinois ont remis sans le savoir leur vie et leur avenir entre les mains du PCC. N’est-ce pas pervers ? »

L’étudiant a acquiescé et a dit : « C’est logique. » Il a ensuite pris une copie des Neuf commentaires sur le Parti communiste.

Il a posé une autre question : « Que ferons-nous si le PCC s’effondre ? » Le pratiquant a dit : « Le PCC et la Chine sont deux choses différentes. La Chine continuera même sans le PCC. » Il a compris et a renoncé à son appartenance à la Ligue de la jeunesse communiste.

Au cour de l’après-midi, plus de 10 Chinois ont renoncé au PCC et à ses organisations affiliées.

« Le meilleur cadeau d’anniversaire »

Un couple et leur enfant ont été attirés par la paisible musique des exercices. La famille s’est arrêtée pour lire les affiches posées sur le sol et a regardé les pratiquants faire la présentation des exercices. En apprenant les faits sur la persécution, les parents ont signé la pétition de DAFOH. Ils ont également prévu d’apprendre les exercices sur un point de pratique en groupe.

Le 8 mars était aussi le jour de l’anniversaire du monsieur. La femme a dit : « C’est le meilleur cadeau d’anniversaire pour lui. » Il se trouve qu’il s’intéresse à la Chine et qu’il y est allé quatre fois. Cependant, c’est la première fois qu’il entendait parler de la persécution du Falun Gong en Chine.

Un soutien croissant

Une femme a signé la pétition et en a signé un deuxième exemplaire au nom de son mari. Elle a dit qu’elle espérait que plus de gens s’engageraient pour mettre fin aux atrocités.

Elle avait déjà obtenu de la documentation relative aux prélèvements forcés d’organes à vif, mais n’avait signé aucune pétition. Elle a récemment effectué des recherches sur la persécution sur Internet, y compris sur les crimes des prélèvements d’organes. Elle a dit : « Je suis heureuse de vous voir de nouveau récolter des signatures. Je voudrais me joindre aux efforts pour mettre fin à la persécution. »

Elle a lu avec attention une copie de la résolution que le Parlement européen a adoptée en décembre 2013 et a déclaré qu’elle informerait aussi d’autres personnes. La résolution du Parlement européen exprime sa « profonde inquiétude » sur « des rapports crédibles de prélèvements systématiques d’organes approuvés par l’État sur des prisonniers de conscience non-consentants. »

Un touriste américain a pris des photos des pratiquants et des affiches par terre. Il a dit qu’il avait vu de nombreux événements organisés par les pratiquants de Falun Gong et avait de ce fait acquis plus de connaissance sur la situation en Chine. Il a dit : « Vous allez certainement réussir. Le divin vous aidera. »

Traduit de l’anglais en Europe

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2014/3/13/145821.html

Version chinoise : 哥本哈根-解开心中的迷惑(图)

Danemark : Présenter le Falun Dafa et dénoncer les crimes de prélèvement d’organes du PCC au Salon de la Santé de la ville d’Odense

Par un pratiquant de Falun Dafa du Danemark

(Minghui.org) Le Salon de la Santé annuel d’Odense a eu lieu les 15 et 16 février 2014 dans le Centre des conventions. Les pratiquants de Falun Dafa y participent depuis huit années consécutives afin de présenter Falun Dafa et de dénoncer la persécution brutale par le Parti communiste chinois (PCC) étant allé jusqu’à prélever les organes de pratiquants de Falun Gong de leur vivant.


Des visiteurs au stand du Falun Dafa dans le cadre du Salon Santé 2014 d’ Odense


De nombreuses personnes ont signé la pétition condamnant le prélèvement d’organes sur des pratiquants de Falun Gong de leur vivant par le Parti communiste chinois.


Des visiteurs apprennent les exercices du Falun Gong.

Odense est une ville avec plus d’un millier d’années d’histoire, et le lieu de naissance de l’auteur Hans Christian Andersen. Des milliers de visiteurs de nombreux pays visitent la ville chaque année.

Les pratiquants avaient préparé deux séries de documents d’information à l’attention des visiteurs du Salon. L’une afin de présenter la pratique et ses principes d’Authenticité-Bonté-Tolérance, et ses effets reconnus remarquables sur la santé. L’autre dénonçait les 14 ans de persécution brutale du Falun Gong en Chine et jusqu’au prélèvement d’organes approuvé par le Parti communiste chinois sur des pratiquants de Dafa emprisonnés sous la persécution

Huit ans à prendre part au Salon Santé d’Odense

Karin Seebach, habitante d’ Odense, se fait un honneur depuis huit ans de présenter Falun Dafa au salon de santé annuel de la ville. Le 15 février au matin, elle et plusieurs autres pratiquants étaient déjà sur place à installer le stand et préparer les matériaux de présentation. En voyant ses mouvements énergiques et vifs, il est difficile de croire que Karin a presque 76 ans. Elle a suspendu une banderole avec imprimés les mots « Falun Dafa », accroché des photos et placé des documents imprimés sur la table, puis disposant avec goût quantité de petites fleurs de lotus de papier, faites par ses soins pour les offrir aux visiteurs.

Le salon a ouvert à dix heures et une vaste souffle s’est aussitôt engouffrée dans le hall d’exposition. Les pratiquants présents ont présenté la beauté du Falun Dafa et répondu aux questions. Ils ont aussi rappelé aux gens que la persécution du Falun Gong sévissait toujours en Chine.

Les gens se sont arrêtés au stand pour s’informer davantage à propos du Falun Gong, et beaucoup d’entre eux ont appris les exercices sur place. En apprenant que le PCC assassinait des pratiquants en prélevant leurs organes pour les vendre à bons prix sur le marché de la transplantation, l’indignation était partagée et une queue s’est immédiatement formée pour condamner une si terrifiante pratique en signant la pétition.

“Une source d’énergie puissante m’a guidée jusqu’ici!”

Une résidente s’est arrêtée au stand et a dit qu’elle connaissait le qigong. Quand elle a appris les effets remarquables du Falun Gong pour améliorer la santé ainsi que l’actuelle persécution en Chine, elle a immédiatement signé deux formulaires de pétition. Une pétition vient de DAFOH (Médecins contre le prélèvement d’organes forcés) et l’autre doit être envoyée à l’Assemblée législative danoise afin de demander leur aide pour mettre fin au prélèvement forcé d’organes forcés.

Ensuite, elle a voulu apprendre le deuxième exercice du Falun Gong. Seulement quelques minutes plus tard, elle a dit sentir la circulation de l’énergie dans son corps ainsi qu’une autre source d’énergie entourant l’extérieur de son corps. Elle sentait même l’énergie se déplacer le long de son corps et ressortir par ses pieds. Elle était très enthousiaste: « C’est magique! Je n’avais pas l’intention de venir ici au début, mais une source d’énergie puissante m’a guidée jusqu’ici. Je ne savais pas que les exercices étaient aussi puissants. C’est génial! Je dois apprendre le Falun Gong. »

Elle a acheté la version danoise de Zhuan Falun et est repartie toute heureuse. Peu de temps après, elle est revenue avec une amie. Elle a demandé aux pratiquants de tout expliquer à son amie au sujet du Falun Gong. Puis son amie a signé la pétition et elles ont pris rendez-vous avec Karin pour apprendre les exercices.

Je veux être jeune et heureux comme vous l’êtes

Un homme d’affaires israélien à la retraite est venu au stand du Falun Dafa et Karin lui a appris qu’elle pratiquait le Falun Gong depuis dix-huit ans et n’avait depuis jamais eu besoin de prendre le moindre médicament. Regardant les cheveux blancs de Karin et son sourire radieux, l’homme a dit qu’il voulait aussi apprendre la méthode. « Je veux être jeune, heureux et aimable comme vous l’êtes » a-t-il dit.

Ce que vous faites est important

Une femme et son enfant sont venus au stand et ont demandé : « Vous dîtes que les exercices sont enseignés gratuitement et que les enseignements peuvent être téléchargés gratuitement depuis internet, mais vous devez payer pour le stand et donnez de votre temps et de votre énergie, que vendez-vous donc ? Une pratiquante lui a expliqué : « Sans la persécution du Falun Gong en Chine, nous n’aurions pas besoin d’être ici. Nous voulons que les gens sachent ce qui est arrivé aux pratiquants de Falun Gong en Chine et dénoncer les mensonges et la diffamation du Parti communiste chinois à l’encontre du Falun Gong. Notre but est que chacun puisse prendre une position informée en toute conscience. »

La femme a pu également apprendre que le Falun Gong avait été adopté dans plus d’une centaine de pays et aidé des millions de gens à retrouver leur santé et à élever leurs critères moraux. Mais que ce n’était qu’en Chine que le Falun Gong était persécuté et que des milliers de pratiquant avaient été emprisonnés, battu et torturé et que beaucoup étaient morts en ayant leurs organes prélevés. La femme a vite compris et a signé son nom avec soin sur les pétitions. Elle a déclaré : Vous faites une chose importante. J’espère que la persécution prendra bientôt fin et que le monde connaîtra la paix. »

Traduit de l’anglais en Europe

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2014/2/21/145544.html

Version chinoise : 在丹麦健康博览会上弘扬大法-揭露迫害(图)

Des gens de tous les horizons soutiennent le Falun Gong au Festival multiculturel du Danemark

Écrit par un correspondant de Minghui, Lin Tongdan, Copenhague

(Minghui.org) Le 31 août, habitants et touristes ont afflué au Festival multiculturel annuel du Danemark, qui a eu lieu deux jours dans la capitale, Copenhague.

Organisé par la municipalité de Copenhague, l’événement largement populaire a attiré quelques 35 000 visiteurs. Les pratiquants de Falun Gong y participaient pour la seconde fois.

Diffuser la bonté de Dafa

L’événement a commencé avec un défilé coloré et chaleureux. Le char allégorique, les démonstrations des exercices, le stand d’information et la campagne de signatures des pratiquants ont attiré beaucoup d’attention positive.

2013-9-4-minghui-falun-gong-233250-0
Les pratiquants participent au défilé multiculturel du Festival.

Lorsque huit pratiquants de Falun Gong sont montés sur le podium pour présenter la pratique et faire la démonstration des exercices de Dafa, une large foule s’est approchée.

Le public a semblé très intéressé, et a spontanément suivi les mouvements des pratiquants, accompagnés par la jolie musique diffusée en arrière-plan.

Lorsque la présentation de 25 minutes du Falun Gong a pris fin, un tonnerre d’applaudissements s’est fait entendre.

2013-9-4-minghui-falun-gong-233250-2
Les pratiquants font la démonstration des exercices sur le podium.

2013-9-4-minghui-falun-gong-233250-1
La démonstration des exercices a attiré beaucoup de monde.

2013-9-4-minghui-falun-gong-233250-3

2013-9-4-minghui-falun-gong-233250-4
Les passants signent la pétition de soutien au Falun Gong.

Les gens condamnent les crimes contre l’humanité du PCC

De nombreux passants ont été choqués en apprenant que le Parti communiste chinois (PCC) prélevait les organes des pratiquants de Falun Gong de leur vivant, qu’il n’a cessé de gravement persécuter depuis plus de 14 ans. Ils ont trouvé difficile de comprendre que la communauté internationale ait si peu fait pour empêcher ces atrocités immorales de se produire.

Des gens de tous les horizons ont lu attentivement l’information exposée sur des panneaux puis ont signé la pétition initiée par Docteurs Contre le prélèvement forcé d’organes (DAFOH), ou la pétition appelant les députés danois à aider à mettre fin à la persécution du Falun Gong en Chine.

Plusieurs fois tout au long de la journée, il y avait tellement de gens voulant signer la pétition qu’ils faisaient la queue. « Merci de nous transmettre ce message oh combien important », a déclaré une femme. « Vous faites un travail formidable. Continuez ! »

« Je vais signer cette pétition quand bien même cela affecterait mon commerce florissant avec la Chine ! »

Une mère et trois de ses amies ont immédiatement signé la pétition, montrant leur vif soutien au Falun Gong. Lorsqu’elles ont vu deux autres amies passer, elles les ont pressées de signer elles aussi. Avant que le groupe ne reparte, elles ont demandé huit formulaires vierges afin que tous les membres de leurs familles respectives puissent également signer promettant d’envoyer les formulaires remplis aux pratiquants.

Une Danoise d’un certain âge et deux de ses enfants adultes se sont arrêtés à la table d’information. Un de ses fils a dit qu’ils rentraient juste d’un voyage d’affaires en Chine. Après avoir appris les crimes contre l’humanité du PCC, ils ont aussitôt signé la pétition.

« Quand bien même le fait de signer cette pétition affecterait mon commerce florissant avec la Chine, je la signerai ! », a déclaré la mère. « Il n’y a pas à s’inquiéter », a expliqué un pratiquant, « parce que les formulaires de pétition sont envoyés directement aux Nations Unies et l’information qu’ils contiennent est considérée privée et confidentielle. »

Une femme danoise a lu attentivement la lettre des pratiquants à son représentant au Parlement, puis a immédiatement signé. Elle a suggéré que le Danemark passe des lois empêchant ses citoyens d’aller en Chine pour des greffes d’organes. Elle a dit que cela empêcherait les Danois de devenir, sans le vouloir, complices des crimes contre l’humanité effectués par le Parti.

Lorsque Gorm Anker Gunnarsen, un professeur du secondaire et nouveau candidat local au Parlement, a appris le total mépris du régime chinois pour la vie humaine, il a été effaré.

« Ces atrocités doivent être arrêtées », a-t-il dit. « On ne peut pas rester assis sans rien faire alors que de tels crimes se produisent ! »

Une personnalité médiatique connue condamne le prélèvement d’organes à vif du PCC

Morten Lindberg, souvent appelé « Maître Fatman » est une personnalité médiatique bien connue. Il a signé le formulaire de pétition puis s’est fait prendre en photo avec une pratiquante de Falun Gong pour afficher son soutien.

M. Lindberg est également acteur, instrumentaliste, chanteur et un D.J.populaire.
2013-9-4-minghui-falun-gong-233250-5
Un célèbre artiste danois exprime son soutien au Falun Gong.

« J’ai signé la pétition aujourd’hui », a déclaré M. Lindberg dans une interview, « parce que je veux appeler les gens à aider à mettre fin à la pratique de prélèvement forcé d’organes, y compris les Chinois et les Tibétains. »

« Aucun être humain ne peut accepter qu’on lui vole ses organes. Mais le Parti extrait intentionnellement les organes d’une personne pour les greffer sur une autre.

« C’est horrible et un mal absolu, non seulement pour ceux sur qui on prélève leurs organes de force, mais aussi pour le monde entier. C’est terrifiant ! »

« Le communisme est dénué de tout côté spirituel »

M. Lindberg a partagé son point de vue sur le communisme. « Le communisme semble bon sur le papier, « Wow, tout le monde est égal » et tout est merveilleux. Mais il n’y a dans cette idéologie aucun côté spirituel. Il ne parle que de choses qui peuvent être vues ou touchées, comme votre chandail, mon manteau, une caméra etc., mais nous savons tous que la vie n’est pas que ça ! Il semble que le communisme ait totalement oublié cette partie là.

« Ils ont aussi oublié le sentiment d’amour entre les gens, la joie qu’une personne ressent lorsqu’elle rencontre les autres ; ils ont oublié tout cela ! »

Le Parti communiste « ne pense qu’à moi, moi, moi »

« Je suis allé de nombreuses fois dans d’anciens pays communistes, comme l’Union soviétique et la Tchécoslovaquie, et le seul sujet dont les membres du Parti semblent discuter, c’est comment chacun dans la société est égal. Toutefois, je pense que c’est une imposture. En réalité, la seule chose à laquelle ils pensent c’est à eux-mêmes. Ils sont très égoïstes.

« Étant donné qu’ils ne pensent qu’à moi, moi, moi, leurs actions diffèrent grandement de leur philosophie idyllique. Elles sont juste à l’opposé. Il est parfaitement clair que le PCC persécute le Falun Gong parce qu’ils ne veulent pas que d’autres s’élèvent du plan matériel au plan spirituel. C’est quelque chose qui les effraie. Le Falun Gong et les Tibétains traversent des temps difficiles, mais ça ne durera plus longtemps. Le Parti est voué à sa fin ! »

Traduit de l’anglais en Europe

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2013/9/15/142005.html

Version chinoise : 在丹麦文化节讲真相

Les pratiquants européens ont organisé plusieurs activités de sensibilisation à propos du Falun Gong et de la persécution en Chine à Copenhague, Danemark

Écrit par Shu Hin, de Minghui

(Minghui.org) Le 20 juillet 2013, les pratiquants de 27 pays d’Europe ont assisté à la Conférence européenne 2013 de partage d’expériences de cultivation de Falun Dafa à Copenhague, au Danemark. Ils ont également tenu une série d’activités visant à montrer au public la beauté du Falun Dafa et promouvoir le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance.

Les pratiquants de Copenhague font les exercices à Kings Park depuis 1998 quel que soit la température. Lorsque d’autres pratiquants européens sont arrivés à la conférence de partage d’expériences, beaucoup sont allés au parc pour participer à la pratique en groupe, donner à voir la beauté et la tranquillité du Falun Dafa, et appeler à la fin de la persécution du Falun Gong en Chine.


Les pratiquants européens participent à la pratique des exercices en groupe à King’s Park.

Bien que venant de différents pays, avec différentes origines ethniques, cultures et éducation, tous étaient unis par la reconnaissance de ce que le Falun Dafa a apporté à leur vie et un souhait profond de mettre fin à la persécution brutale en Chine.

Le Falun Gong a changé ma vie

Verdnica, une pratiquante de Falun Gong de Suède, a raconté qu’elle avait obtenu une copie du livre Falun Gong, « apparemment par hasard » alors qu’elle était en pleines difficultés et détresse dans sa vie. Elle a lu attentivement le livre. Les principes qui y sont décrits lui ont fait comprendre que c’était une méthode de cultivation profonde de l’esprit et du corps. Elle en a ressenti la bonté et a commencé à pratiquer.

« Toute ma vision de la vie a changé », a-t-elle expliqué, « c’est comme si j’étais devenue une personne complètement différente. Le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance est extraordinaire. Je suis très heureuse !

« Je suis venue à Copenhague pour participer à plusieurs activités de sensibilisation à la persécution et faire les exercices avec le grand groupe ici. Le champ d’énergie est très bon, très paisible. J’espère transmettre la beauté du Falun Dafa au public. »

Elle pense que de bonnes personnes ne devraient pas être persécutées par le régime chinois parce qu’elles veulent pratiquer le Falun Gong. « C’est un sujet très sensible », a-t-elle dit les larmes aux yeux, « il est difficile d’imaginer supporter une telle persécution en Chine. »

En Suède, elle participe souvent à diverses activités pour aider à dénoncer la nature perverse du régime chinois. Elle parle du Falun Gong et de la persécution à ses amis, sa famille et aux gens qu’elle rencontre.

Elle était vêtue de blanc, la couleur traditionnelle pour les funérailles dans de nombreux pays asiatiques, prête à prendre part à un défilé dans lequel les pratiquantes tiennent des photos de pratiquants qui ont été persécutés à mort par le PCC.

« Dans le passé », a-t-elle dit, « je distribuais des dépliants et souvent les gens ne les acceptaient pas parce qu’ils ne savaient pas ce qu’ils contenaient. Quand les pratiquantes, toutes habillées en blanc, tiennent des photos de pratiquants qui ont été persécutés à mort par le Parti, les gens peuvent voir clairement ce que nous faisons et comprennent rapidement la cruauté de la persécution. C’est une très bonne approche. »

Authenticité-Bienveillance-Tolérance offre l’espoir au monde

Un jeune homme chinois, Xiao Lu, a personnellement constaté les changements physiques que sa mère a connus après avoir commencé à cultiver le Dafa, y compris la disparition de toutes ses maladies. Il est depuis lors convaincu de la bonté du Falun Gong.

Lorsque le régime chinois a commencé à persécuter le Falun Gong en juillet 1999, Xiao Lu a été confondu par les calomnies et les mensonges du Parti et a commencé à se demander : « Le Falun Gong est-il bon ou mauvais ? »

Un jour il a percé le blocage d’Internet et découvert ce que les gens en dehors de Chine disaient à propos du Falun Gong. En découvrant le site Minghui, il a été très touché en réalisant que de nombreux pratiquants persistaient non seulement dans leur pratique mais risquaient aussi l’arrestation, les coups et l’envoi en camps de travaux forcés pour clarifier les faits au public.

« En 2004, la coquille d’athéisme qui m’entourait s’est brisée en morceaux », a-t-il expliqué, « la vérité du Fa de Bouddha s’est révélée. Le Falun Dafa est si extraordinaire. À ce moment-là, j’ai ressenti du fond de mon cœur que je voulais cultiver ! Seul Authenticité-Bienveillance-Tolérance peut offrir un espoir au monde. »

Xiao Lu avait souffert depuis un très jeune âge d’une hépatite et d’un mauvais système immunitaire. Depuis qu’il s’est mis à cultiver dans Dafa, il n’a plus jamais eu besoin d’aller à l’hôpital. Il a aussi changé au niveau psychologique. Avant de pratiquer le Falun Dafa, il était souvent attristé par la corruption ambiante dans son environnement de travail. À présent il n’est plus affecté par son entourage.

Au lieu de suivre l’état d’esprit perverti de ses supérieurs, il a simplifié sa façon de penser et s’est discipliné lui-même afin d’être une bonne personne. Il était autrefois déprimé et attrapait même des maux de tête en raison des relations avec les autres dans un environnement de travail aussi complexe. Il se sent aujourd’hui détendu et arrive à traiter toute chose sans avoir à faire d’efforts particuliers.

« Bien que la persécution ne soit pas terminée », a dit Xiao Lu, « les facteurs pervers n’ont plus la capacité de contrôler les esprits à une si grande échelle. Les gens se réveillent. Lorsque nous appelons les gens en Chine continentale pour leur clarifier les faits concernant le Falun Dafa, cela semble relativement facile pour eux d’accepter la vérité.

« Les attitudes des gens travaillant dans les départements de la sécurité publique ont changé. Dans le passé, ils étaient très arrogants et proféraient des insultes, ils disaient : « Rentrez en Chine vous allez voir si je ne vais pas vous arrêter ! » Aujourd’hui, la plupart du temps ils écoutent en silence ce que nous avons à dire. »

Faire connaître la beauté du Falun Gong


Palacek, un pratiquant de Croatie

Palacek, un pratiquant de Croatie, pratique le Dafa depuis 2003. Lorsqu’il a lu pour la première fois le livre Zhuan Falun, le livre essentiel du Falun Gong, il a trouvé le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance vraiment bon. En particulier après avoir appris les cinq séries d’exercice et commencé à étudier sérieusement le Fa. Il a dit avoir beaucoup plus d’énergie et que son esprit était aussi passé par de grands changements.

« Je souhaite faire connaître aux gens la bonté du Falun Gong parce que j’en ai moi-même tant bénéficié. Je suis venu au Danemark pour participer à plusieurs activités publiques, permettant aux gens de constater la beauté de la pratique, et appeler le public à aider à mettre fin à la persécution du Falun Gong par le PCC en Chine. »

Traduit de l’anglais en Europe

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2013/8/8/141425.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2013/7/26/277260.html

La délégation chinoise tente de contrecarrer les manifestations du Falun Gong au Danemark, suscitant un tollé général

Écrit par Shuhui, correspondant de Minghui, au Danemark

(Minghui.org) Du 3 au 7 juin 2013, Yu Zhengsheng, un membre du Comité permanent du Bureau politique du Parti communiste chinois (PCC) et président de la Conférence consultative politique du peuple chinois, a visité Copenhague au Danemark. Les pratiquants de Falun Gong ont dénoncé la brutale persécution du régime chinois contre le Falun Gong et demandé aux fonctionnaires danois de traduire les coupables en justice.

La délégation chinoise qui accompagnait Yu a exigé que le gouvernement danois fasse le nécessaire pour limiter ou empêcher la présence et l’influence du Falun Gong pendant la visite de Yu.

À cette fin, la délégation en visite a fait pression sur les fonctionnaires danois pour qu’ils annulent toutes les autorisations délivrées aux médias The Epoch Times et NTDTV – deux sociétés chinoises internationales et indépendantes connues pour leurs reportages objectifs.

Les sociétés de médias nationales ont condamné la tentative du PCC d’attenter à la liberté d’expression au Danemark, et de nombreux députés ont exprimé leur indignation.


Les pratiquants protestent pacifiquement devant le consulat chinois au Danemark


Pratique des exercices de Falun Dafa sur King’s New Square à Copenhague


Les passants signent une pétition appelant à la fin de la persécution

La délégation chinoise tente d’entraver la protestation pacifique des pratiquants

Du moment où Yu Zhengsheng est descendu de son avion, il a été accueilli par des protestations solennelles partout où il est allé.

Le 5 juin, les pratiquants sont allés à l’ambassade chinoise à Copenhague pour protester contre les 14 ans de persécution du Falun Gong par le Parti et ont appelé le gouvernement danois et ses citoyens à aider à arrêter le prélèvement d’organes en Chine sur des pratiquants de Falun Gong encore vivants.

Les pratiquants ont ensuite clarifié la vérité aux passants sur New King’s Square et ont tenu des banderoles avec des messages en anglais et en chinois. Les gens qui n’avaient jamais entendu parler de la persécution ont été choqués et ont signé une pétition de soutien au Falun Gong.

Lorsque la délégation chinoise a vu les banderoles des pratiquants exposant les crimes du régime, ils ont dit aux responsables danois d’ordonner à la police d’arrêter la manifestation.

La délégation chinoise est pétrifiée par les t-shirts jaunes des pratiquants

Le 6 juin, trois pratiquantes qui portaient des t-shirts jaunes ont été poussées de force dans une voiture de police qui attendaient et emmenées.

Mme Wu, qui ne portait pas de t-shirt jaune, a demandé au policier debout à côté d’elle : « Pourquoi la police a-t-elle forcé ces femmes d’aller dans la voiture et est partie ? Elles portaient simplement un t-shirt jaune, elles ne tenaient même pas de banderoles. » Le policier a répondu : « La délégation chinoise a dit qu’ils ne veulent pas voir de t-shirts jaunes durant le reste de leur visite. »

Mme Wu a déclaré : « Si j’étais le gouvernement danois, j’aurais dit à la délégation chinoise : le Danemark est un pays démocratique et en tant que tel, les gens peuvent porter ce qu’ils veulent ici, nous n’avons pas le droit d’interférer. » Le policier a déclaré qu’il partageait le même point de vue.

« Savez-vous pourquoi ces trois femmes sont venues ici, aujourd’hui ? », a demandé Mme Wu au policier. « Elles voulaient juste informer les gens sur la persécution en Chine et leur demander d’aider à mettre fin à la pratique de prélèvement d’organes par le régime chinois sur des pratiquants de Falun Gong vivants. »

« En Chine, si vous écrivez une lettre à vos parents et mentionnez le fait que le Falun Gong est bon et que la persécution est mauvaise, vous serez emprisonné pendant trois ans. » Le policier a compris, mais il a dit qu’il ne pouvait rien faire.

Un journaliste du journal danois Ekstra Bladet a demandé à la pratiquante de Falun Gong Mme Li ce qu’elle pensait de la situation. « Nous trois étions tranquillement debout portant un t-shirt jaune », a-t-elle expliqué. « En tant que citoyennes danoises, nous avons le droit de dire aux autorités chinoises en visite de cesser immédiatement la persécution du Falun Gong. Plusieurs responsables ont dit qu’ils sympathisaient avec le Falun Gong, mais ils ont dû exécuter les ordres qui leurs ont été transmis. »

Les médias condamnent la violation de la liberté d’expression du Danemark par le PCC

Le Parlement danois et les départements médias de la Famille royale avaient délivré des autorisations officielles au journal The Epoch Times et NTDTV, autorisant les journalistes à assister à deux rencontres entre la délégation chinoise et les responsables danois. Cependant plus tard, on a dit à ces journalistes que le gouvernement danois n’« autorisait que les médias d’État à couvrir » ces deux réunions.

Plus tard dans l’après-midi, ces mêmes journalistes se sont vus refuser l’entrée au Palais royal, en raison d’un soi-disant « changement de programme ». On leur a dit que seuls les photographes de la royauté danoise et des journalistes chinois spécifiquement choisis seraient autorisés à entrer dans le palais.

Les principaux médias du Danemark ont été scandalisés par les pitreries du PCC et les ont publiquement condamnés pour entrave à la liberté d’expression dans leur pays.

Le 8 juin, le journal Jyllands-Posten a publié un article d’une page sur la façon dont le gouvernement danois avait rampé devant le PCC. La légende de la photo sous l’article disait : « Le n°4 chinois, Yu Zhengshen, rencontre les députés danois. La photo ci-dessus a été fournie par les photographes des médias officiels chinois parce que les journalistes danois n’ont pas été autorisés à prendre de photos, sauf pour la photo de Yu sur les marches du Parlement. »

L’article notait que selon le programme officiel original, Yu et sa délégation devaient se réunir avec le président du Parlement danois, le matin du 6 juin. La coutume veut que tous les journalistes des médias soient autorisés à photographier un tel événement.

Ainsi, le 5 juin, le département des médias du Parlement danois, qui est responsable de la délivrance des autorisations pour les médias, avait envoyé un courriel aux journalistes de The Epoch Times déclarant:  « Votre demande pour assister à la rencontre entre M. Yu et le Président du Parlement a été approuvée. »

Cependant, plus tard dans l’après-midi, le département des médias du Parlement danois a informé The Epoch Times qu’ils avaient retiré l’autorisation initiale déclarant : « À la demande de la délégation chinoise, seuls les photographes danois officiels seront autorisés à assister à l’événement. Le Parlement danois a décidé d’accepter la demande. »

Selon Jyllands-Posten, les fonctionnaires danois ont d’abord hésité à accepter la demande de la délégation chinoise. La délégation chinoise a alors répondu en disant : « Ok, n’ayons alors aucun média présent à l’événement ! » À ce moment, le Parlement danois a décidé de réduire le nombre de journalistes à l’événement et a annulé les autorisations de The Epoch Times et NTDTV.

C’est une pratique courante du gouvernement danois d’inviter tous les médias à la salle de réunion du Parlement, chaque fois qu’un fonctionnaire étranger est en visite au Danemark. Les fonctionnaires danois n’ont pas pu expliquer clairement pourquoi ils ont changé cette politique de longue date à la demande d’un fonctionnaire chinois en visite.

Des députés vont poser la question au Ministre danois des Affaires étrangères

Quand un journaliste de Jyllands-Posten a interrogé le ministre adjoint de la commission des affaires étrangères danoise, Søren Espersen, au sujet de l’incident controversé, le ministre a répondu : « C’est totalement inacceptable et doit cesser immédiatement ! C’est du jamais vu au Danemark. »

« Si le PCC n’aime pas notre démocratie, alors ils devraient simplement partir. Je vais demander au ministre des Affaires étrangères Villy Søvndal d’expliquer devant la commission des Affaires étrangères du Parlement pourquoi cette chose a pu se produire, et bien sûr, nous allons aussi discuter de pourquoi des choses semblables se sont déroulées lors de la visite du Président Hu Jintao l’année dernière. »

Quand les journalistes de Ekstra Bladet ont interrogé M. Simpson, un membre parlementaire du Parti du peuple et Pernille Skipper, porte-parole du pouvoir judiciaire de la coalition du Parti Rouge-Vert, M. Skipper a déclaré : « Ces choses continuent d’arriver encore et encore, avec tous les médias dissidents qui sont interdits de présence aux événements programmés de l’État.

« Encore et encore, les policiers ont forcé les manifestants à se disperser simplement à cause d’une banderole innocente. M. Skipper a dit qu’il allait demander à M. Bødskov ce qui s’est réellement passé, qui a émis ces ordres à la police, ce que la liberté d’expression et la liberté de réunion signifient au Danemark, et pourquoi la police a empêché les gens d’exprimer leurs points de vue ? »

Traduit de l’anglais en Europe

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2013/6/19/140571.html

Version chinoise : 中共政协主席访丹麦 惧怕法轮功抗议(图)