Des protestataires de New York, Washington, D.C., Berlin et Hambourg demandent à la Chine de redélivrer le passeport à un pratiquant de Falun Gong

(Minghui.org) L’absurdité du système légal chinois a encore une fois choqué la communauté internationale, y compris ceux qui en ont fait l’expérience plusieurs fois, et a provoqué des manifestations dans de grandes villes aux États-Unis et en Allemagne.

Cela a débuté avec le refus du régime chinois de permettre à un pratiquant de Falun Gong, M. Wang Zhiwen, de voyager à l’extérieur du pays.

M. Wang, âgé de 67 ans, un ingénieur ferroviaire et un coordinateur bien connu de l’ancienne Association du Falun Dafa en Chine, a été arrêté le 20 juillet 1999 et condamné à seize ans de prison. Il a été libéré en octobre 2014 et a depuis été assigné à résidence.

Comme il a été rapporté préalablement : « La demande de passeport de M. Wang a été approuvée de façon inattendue en janvier 2016. Sa fille, Danielle Wang, une citoyenne des États-Unis, et son mari sont allés à Pékin récemment pour l’aider à obtenir un visa. Mais le 6 août 2016, la patrouille frontalière de Guangzhou de la province du Guangdong a révoqué son passeport et a bloqué son voyage à l’étranger, sans donner de raison, juste avant qu’ils essaient de quitter la Chine. »

On a laissé entendre à Danielle que l’annulation avait été ordonnée par le ministre de la Sécurité publique. Elle n’a pas été capable de contacter son père puisqu’elle et son mari sont retournés aux États-Unis les mains vides après l’incident.

Les pratiquants de Falun Gong et les sympathisants ont fait des protestations hier devant les consulats et les ambassades chinoises de New York, Washington, D.C., Berlin et Hambourg en Allemagne.

New York

Danielle et son mari ont parlé au rassemblement de New York. Elle a dit aux sympathisants qu’elle avait écrit à plusieurs bureaux du gouvernement, y compris celui du président Obama, demandant de l’aide pour secourir son père.

2016-8-11-call-4-wang-zhw-01
Avec son mari devant le consulat de New York, Danielle Wang a dit : « J’essaie d’appeler mon papa toute les nuits, mais son téléphone portable est toujours fermé. Depuis que je suis revenue de la Chine, je suis incapable de dormir. »

2016-8-11-call-4-wang-zhw-02
La manifestation dans la ville de New York

Le Dr Li Tianxiao, un des orateurs au rassemblement, a indiqué que traduire en justice le grand responsable de la persécution – l’ancien chef communiste Jiang Zemin – est la seule manière de mettre fin à la persécution du Falun Gong en Chine, puisque plusieurs de ses acolytes contrôlent encore le système légal en Chine.

Au rassemblement, plusieurs émigrants chinois qui ne pratiquent pas le Falun Gong ont condamné l’agression effrénée du régime chinois.

Xin Xiulu, un musicien chinois, a dit : « J’ai été emprisonné en Chine, où tuer un prisonnier est comme tuer une fourmi. J’admire l’esprit de M. Wang pour son refus d’abandonner sa croyance. »

M. Yu Chunguang, un ancien professeur d’école secondaire, a dit : « Le refus du voyage montre que le Parti communiste a peur. Ils sont faibles, ainsi ils ont peur que M. Wang révèle le vérité une fois rendu ici. »

Washington, D.C.

Ceux qui ont participé à la manifestation devant l’ambassade chinoise à Washington, D.C. ont aussi demandé au gouvernement chinois de redélivrer les documents de voyage à Wang Zhiwen.

2016-8-11-call-4-wang-zhw-03
Manifestation devant l’ambassade chinoise à Washington, D.C.

Le pratiquant de Falun Gong M. He a dit à la manifestation de Washington, D.C. : « Le manque d’humanité du Parti communiste peut être vu partout. Le cas de Wang est un bon exemple. Le père et la fille sont séparés depuis dix-huit ans. Cependant, même après quinze ans d’emprisonnement, le gouvernement ne leur permet pas d’être réunis. »

Lors d’une interview le 10 août 2016, Chris Smith, membre du Congrès et président du Global Human Rights and International Organization Subcommittee of the House, a appelé le gouvernement chinois à laisser M. Wang rendre visite à sa fille en Amérique.

Hambourg et Berlin

Des manifestations similaires ont eu lieu devant le consulat chinois à Hambourg et devant l’ambassade chinoise de Berlin en Allemagne.

2016-8-11-call-4-wang-zhw-04
La manifestation à Hambourg, Allemagne

2016-8-11-call-4-wang-zhw-05

2016-8-11-call-4-wang-zhw-06
La manifestation à Berlin

Franze, l’organisateur de la manifestation à Berlin, a dit que de graves tortures en prison ont détruit la santé de M. Wang et il a besoin de traitements aux États-Unis.

2016-8-11-call-4-wang-zhw-07
Franze, l’organisateur de la manifestation de Berlin, a dit : « M. Wang est juste un des centaines de milliers de pratiquants de Falun Gong qui sont persécutés en Chine. Pour les secourir, le Parti communiste doit être désintégré. »

Les protestataires à Berlin croient que les gens dans les sociétés libres ont l’obligation d’aider ceux qui ont perdu leur liberté en Chine. Leur opinion a trouvé écho chez de nombreux Allemands. Une dame a dit aux pratiquants de Falun Gong : « Le régime de l’Allemagne de l’Est pensait que le mur de Berlin était solide, mais il est tombé en une nuit. Un jour, le Parti communiste chinois tombera aussi. »

2016-8-11-call-4-wang-zhw-08
Plusieurs personnes ont signé la pétition lors de la manifestation devant l’ambassade chinoise à Berlin.

Voir aussi en chinois :

美首都中使馆前抗议 呼吁让王治文父女团聚 图

柏林中使馆前抗议 呼吁立即还王治文赴美权利 图

汉堡中领馆前抗议 促立即给王治文重发护照 图

Traduit de l’anglais au Canada

Version anglaise :
http://en.minghui.org/html/articles/2016/8/13/158242.html

Version chinoise :
http://www.minghui.org/mh/articles/2016/8/12/332855.html

Des non-pratiquants expriment leur gratitude envers Maître Li

Écrit par un pratiquant de Falun Dafa

(Minghui.org) Chaque année, un nombre croissant de salutations affluent vers le site Minghui lors des jours de fêtes traditionnelles chinoises et de l’anniversaire de Maître Li.

Cet article rassemble les vœux que le site Minghui a reçu en mai de la part des non-pratiquants en Chine.

La Coalition chinoise contre la persécution a souhaité à Maître Li un heureux anniversaire. Dans les vœux on pouvait lire : « Le 13 mai 2015 est le 64e anniversaire de Maître Li Hongzhi et la 23e Journée mondiale du Falun Dafa. C’est le jour le plus sacré de l’univers. Comme Chinois, nous nous sentons très honorés et fiers que le Maître Bouddha ait descendu ici en Chine pour enseigner Dafa. Nous, les membres de la Coalition chinoise contre la persécution et ses branches provinciales, envoyons notre gratitude et nos respects les plus grands au Maître alors que nous nous prosternons à genoux et que nous vous souhaitons un heureux anniversaire. »

Un technicien d’un institut de recherche marine a écrit : « Vénérable Maître Li, bonjour. Il nous est impossible d’exprimer toute notre gratitude envers vous, nous épuiserions tout le langage humain. Le grand Maître nous a sauvés du danger d’aller en enfer. Il est difficile d’imaginer à quel point nos esprits seraient devenus dégénérés sans votre salut compatissant. Le Parti communiste chinois (PCC) tente de tirer tout le monde vers le bas pour être enterré avec lui. Nous devons faire connaître les intentions du démon à tous ceux avec qui nous entrons en contact et permettre à tous les gens de voir sa nature perverse, afin qu’ils puissent s’éloigner de lui. »

Tous les employés d’un cabinet d’avocats dans la province du Shandong ont écrit dans leurs vœux : « Nous vous remercions pour votre salut miséricordieux. Quand l’histoire humaine tirait à sa fin, vous avez présenté avec bienveillance le grand Fa de la vertu. Immergée dans la lumière de Bouddha, la nature bienveillante des gens a été rétablie. Nous avons appris à vivre une vie enrichissante et à ne jamais faire des choses contre notre conscience. Toutes les personnes qui ont été sauvées sont remplies de gratitude envers Maître Li. Nous attendons avec impatience le jour où vous reviendrez en Chine pour nous enseigner. »

Un membre de famille d’un pratiquant de Falun Dafa a écrit : « Je suis très chanceux d’être un membre de famille d’un pratiquant de Falun Dafa. Avec sa grande puissance, Maître Li a changé ses élèves en de nobles gens. Ils risquent leur vie clarifiant les faits sur le Falun Dafa aux gens, les sauvant des mensonges empoisonnés du Parti pervers. Nous croyons fermement que les justes prévaudront dans la bataille contre le mal. Moi, comme l’une des personnes sauvées, je remercie le bienveillant Maître Li alors que je me prosterne profondément à genoux. »

Un ancien officier militaire a écrit : « Vénérable Maître Li, bonjour. Nous ne pouvons trouver les mots pour exprimer notre infinie gratitude et admiration envers vous. Nous remercions tous les pratiquants de Falun Dafa ! Leur travail altruiste a touché les gens de conscience et leur évite d’être enterrés avec le Parti communiste chinois. Le PCC est condamné. J’espère que les gens qui ont souffert sous le PCC pourront voir clair et démissionner du PCC pour être en sécurité. Nous accueillerons le jour où le PCC sera traduit en justice. Au nom des personnes sauvées, je remercie le grand Maître Li en m’inclinant profondément à genoux pour votre salut compatissant. »

Les paroles touchantes de ces personnes expriment ce qui habite des millions de Chinois et servent de témoignage de l’histoire. Vingt-trois ans après que Maître Li a présenté le Falun Dafa au public, plus de 100 millions de personnes dans plus de 100 pays ont bénéficié de la pratique. Le persécuteur en chef Jiang Zemin visait à éliminer le Falun Dafa en l’espace de trois mois, mais a fini par l’aider à se propager partout dans le monde. Rien ne peut empêcher l’effondrement du PCC. Comme dit le proverbe : « Les gens peuvent soutenir le régime ou le renverser » et « Celui qui gagne le cœur de la population gagne le pays ; Celui qui opprime son pays perd sa fidélité. »

La forte marée de personnes démissionnant du PCC ainsi que le respect des gens envers Maître Li ont prédit l’avenir.

Traduit de l’anglais au Canada

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2015/5/24/150717.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2015/5/15/309475.html

Pratiquer Dafa est la chose la plus heureuse dans ma vie

Écrit par Xianhui en Chine

(Minghui.org) Je dînais récemment au restaurant et j’ai rencontré plusieurs anciens collègues et surveillants avec qui je travaillais avant de prendre ma retraite. Nous avons tous pratiquement le même âge, Mais plusieurs d’entre eux ont remarqué à quel point j’avais l’air bien. Ils étaient même surpris de savoir que j’étais retraitée, puisque j’avais l’air si bien portante et dynamique.

J’ai appris qu’ils étaient plusieurs à avoir des problèmes de santé et des problèmes d’ordre personnel qui leur causaient du souci. Un collègue, pas encore retraité, trouvait que son travail le laissait vidé, alors qu’on estimait que son travail n’était pas bien lourd. Tous savaient que je pratiquais le Falun Gong depuis des années, mais ils étaient quand même surpris par mon apparence si jeune et en si bonne santé.

Je n’avais pas toujours été en si bonne santé. J’avais souffert de plusieurs maladies que l’on trouve surtout chez les personnes âgées, des migraines sévères, le durcissement des artères, de l’arthrite, hypertension et ostéoporose. À cette époque, j’avais l’air beaucoup plus âgée que je ne l’étais et j’étais très faible. Je n’avais pas d’énergie, alors le fait de travailler et de m’occuper de la maison me fatiguait beaucoup. Mes enfants n’étaient pas solides non plus et ils tombaient tout le temps malades. Une grande partie des revenus de la famille partait en frais médicaux pour nous tous.

Mon père, professeur à la retraite, m’a présenté le Falun Dafa en octobre 1997. Il tenait absolument à ce que je lise le livre Zhuan Falun, il a donc dit qu’il m’interrogerait dessus plus tard. J’ai décidé d’essayer.

J’ai vu des Falun qui tournaient sur le livre et ensuite j’ai senti quelque chose tournoyer dans mon bas-ventre. Sans vraiment me rendre compte de ma vitesse de lecture, j’ai vite terminé le livre. J’avais le sentiment de revenir d’une autre vie et j’étais envahi par un sentiment de joie. Mon esprit troublé, plein de soucis et de dépression, était parti.

C’est comme ça que j’ai commencé à pratiquer le Falun Dafa. Je me suis jointe aux compagnons de pratique pour faire les exercices, lire le Fa et présenter la pratique aux autres gens. En un mois, toutes mes maladies avaient disparu ! À ce moment-là, j’ai pu faire les travaux ménagers sans problèmes. Même les travaux lourds étaient faciles, par exemple arranger le lit de briques chaudes dans la maison, porter du charbon pour l’usage ménager, et même déplacer des meubles. J’étais capable de m’occuper de mes deux enfants et au travail j’avais de l’énergie.

Ceci était un bonheur tel que je n’en avais jamais ressenti. La vie était devenue pleine d’espoir et belle comme un champ de fleurs qui s’ouvre au printemps. L’hiver sombre et froid du passé était parti.

Mes enfants se sont joints à moi pour faire les exercices, et eux aussi ont retrouvé santé et énergie. Nous étions tous en bonne santé et nous ne dépensions plus d’argent en médicaments. Notre qualité de vie s’est grandement améliorée.

Voyant les changements en moi et ma famille, quelques collègues ont commencé à apprendre le Falun Dafa. L’un d’entre eux m’a demandé : « Est-il vrai que toutes les maladies disparaissent si je pratique le Falun Dafa ? » J’ai répondu : « Ça dépend si vous voulez vraiment améliorer votre caractère. »

Les collègues ayant appris Dafa ont également eu des amélioration dans leur santé.

Alors que je profitais de ma nouvelle vie, la persécution du Falun Dafa par le Parti communiste chinois (PCC) a commencé en 1999. La persécution m’a rappelé de nombreuses catastrophes dues à la main de l’homme à l’époque de la Révolution culturelle et j’ai eu trop peur pour continuer ma pratique. Le résultat fut que mes maladies d’autrefois sont revenues et j’ai eu recours aux médicaments pour les soigner. Mais rien ne marchait.

La souffrance physique m’a poussée à repenser à la critique, la calomnie et la propagande que le PCC avait jeté sur le Falun Dafa. Le Falun Dafa est-il bon ou mauvais ? Les pratiquants de Falun Dafa ont-ils raison ou tort ?

En y réfléchissant, j’ai compris la vérité : Falun Dafa est bon ! Alors, mes enfants et moi avons repris notre pratique du Falun Dafa et nous sommes restés diligents.

Je parle à tout le monde de mon expérience : « Pratiquer Dafa est la chose la plus heureuse de ma vie ! »

Traduit de l’anglais en France

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2015/5/9/150120.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2015/4/13/307458.html

Un jeune pratiquant : « Difficiles décisions, grandes récompenses »

(Minghui.org) Vénérable Maître, chers compagnons de pratique :

Je suis un jeune homme de Hongrie, qui a commencé à pratiquer le Falun Dafa en 2010. J’aimerais partager certaines de mes expériences.

Abandonner les attachements à propos de mon avenir

J’ai été diplômé du secondaire en 2011 et j’ai intégré une faculté pour étudier la médecine dentaire, ce que mes parents avaient prévu pour moi depuis des années. J’ai fait de mon mieux pour suivre mes études, la cultivation et faire les trois choses, mais c’était trop. En regardant en arrière, je vois que j’étais trop attaché à obtenir de bonnes notes et incapable de réellement voir les choses d’un point de vue plus large, bien que le Maître m’ait envoyé des signes pendant cette période.

Lors d’un partage, un compagnon de pratique m’a aidé à comprendre que valider le Fa en réussissant dans mes études était une bonne chose, mais que je devais aussi travailler au salut des êtres.

« Si tu penses : Je suis encore jeune, je veux trouver du temps pour étudier, cela n’est pas un problème. Mais il faut aussi participer aux projets de Dafa et faire des choses, et en même temps tirer le meilleur parti de ton temps pour étudier. » (« Enseignement de Fa à la Conférence de Fa de San Francisco 2014 »)

Grâce à cette compréhension, les choses se sont améliorées, et j’ai découvert des occasions de clarifier la vérité. Nous avons aussi modifié l’heure de notre manifestation hebdomadaire devant l’ambassade de Chine afin que je puisse me joindre à l’activité, mais en regardant les choses d’une perspective plus large, je ne pouvais toujours pas bien gérer la situation et me sentir à l’aise.

‘en suis finalement venu à la compréhension que je n’étais tout simplement pas capable de passer le temps que je voulais à sauver les êtres. Mais j’avais aussi besoin de plus de temps pour mes études, et les deux ensemble étaient tout simplement trop pour moi. Donc, j’ai commencé à penser que je faisais peut-être fausse route.

Après un semestre, j’ai essayé d’expliquer ma situation à mes parents non pratiquants, pour leur faire savoir que le métier de dentiste n’était peut-être pas fait pour moi. Mais ils ont continué à me pousser, donc j’ai entamé un second semestre.

Il y avait de plus en plus d’indications que ce domaine d’étude n’était vraiment pas pour moi, et qu’être enchaîné par des études pour les cinq années à venir semblait représenter beaucoup de temps par rapport à mon rôle dans la rectification de Fa.

Comme je suis un pratiquant, j’ai supposé que les choses iraient tout simplement bien, mais ce n’était pas le cas. C’était la première fois depuis que je pratiquais que je ne faisais pas bien dans mes études et j’ai commencé à me demander : « Si les gens ordinaires peuvent faire mieux que moi, et que je suis un pratiquant, alors peut-être que je ne suis pas à ma place. » Je me suis rendu compte que devenir dentiste était ce que mes parents voulaient, pas moi, et que j’étais attaché au fait d’être d’accord avec eux et de répondre à leurs exigences.

« Alors en tant que pratiquant, les exigences que vous vous imposez doivent se conformer à la nature de l’univers et non aux normes des gens ordinaires. » (Zhuan Falun)

Me remettre entre les mains du Maître

Un jour, j’ai eu la pensée certaine que je devais épouser la pratiquante avec qui j’entretenais des relations depuis quelques mois. Ce soir-là pendant que nous discutions, elle a dit qu’elle avait eu la même idée. Je l’ai pris comme un signe du Maître et nous nous sommes fiancés.

Nous avons décidé de nous marier dès que possible, afin de ne laisser aucune faille aux forces anciennes, car nous avions constaté quelques mauvais exemples parmi les autres pratiquants. Ils avaient éprouvé des difficultés inutiles, parce qu’ils avaient rencontré des problèmes avec les sentiments, même s’ils étaient fiancés l’un à l’autre. Le mariage est une chose, si je comprends bien, alors qu’être fiancé est quelque chose de très différent.

Nous nous sommes mariés par une belle journée de mars. Depuis lors, nous avons façonné nos vies dans une direction où nous pouvions accomplir davantage dans notre cultivation et faire les trois choses.

Surmonter les difficultés d’argent

Nous avons eu de l’argent en cadeaux de mariage, mais nos revenus couvraient à peine nos frais. J’avais quitté l’école et pris un nouvel emploi pour soutenir ma nouvelle famille, mais c’était très peu payé. Je voulais vraiment sortir de cette situation, et je dois admettre que ce fut une motivation pour moi dans ma cultivation.

Les choses ont empiré les mois suivants. Le FXH européen a organisé une réunion en Allemagne, et ma femme, sa belle-sœur et moi avons décidé d’y aller ensemble en voiture. La veille de notre départ, nous avons perdu l’argent que nous avions prévu d’emmener avec nous, aussi nous en étions réduits à nos derniers centimes.

La réunion a été très bénéfique, avec une étude du Fa intensive pendant trois jours. J’ai également acquis une compréhension utile sur la question des finances. Nous avons demandé à un pratiquant riche de bien vouloir partager sa compréhension de l’argent, après lui avoir expliqué notre situation.

Il a dit qu’il voit l’argent comme un être vivant. Il ressent qu’il y a un malentendu chez certains pratiquants, que « puisque nous sommes pratiquants, nous ne devrions être attachés à rien », de sorte que leur attitude est « Je ne suis pas attaché à l’argent » – signifiant : « Je ne veux pas de l’argent. » Mais puisque l’argent est un être vivant, s’il voit que vous ne voulez pas de lui, il ne viendra pas à vous. Ce fut utile pour moi, parce que j’ai réalisé que c’était effectivement mon attitude.

Cependant nos épreuves n’étaient pas terminées. Sur le chemin du retour, notre voiture est tombée en panne dans un autre pays. Heureusement, nous étions proches de chez nous et un compagnon de pratique est venu avec sa voiture et nous a tractés.

Mon patron m’a averti un jour que je ne faisais pas bien mon travail, et que si les choses n’allaient pas mieux, il trouverait quelqu’un d’autre. J’ai commencé à me fâcher, puis je me suis calmé et j’ai regardé en moi en tant que pratiquant. Il avait raison, et j’ai compris que le problème était que je ne voulais tout simplement pas travailler. J’avais eu une vie confortable en tant qu’étudiant, et le fait d’être sur le marché du travail était beaucoup plus difficile.

J’ai commencé à travailler de tout mon cœur, et deux semaines plus tard, un pratiquant dans un autre pays m’a contacté et m’a offert un travail. Depuis lors, notre situation s’est améliorée, et nous pouvons participer à davantage d’activités de Dafa qui nécessitent plus de déplacements. Je suis très reconnaissant envers le Maître pour cela.

Ce sont mes compréhensions à mon niveau actuel. Veuillez indiquer ce qui n’est pas correct.

Merci, vénérable Maître ! Merci, compagnons de pratique !

Traduit de l’anglais en Europe

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2015/5/21/150669.html

Mon dos voûté depuis 30 ans redressé en 3 jours

Écrit par une pratiquante de Dafa de la province de Jilin en Chine

(Minghui.org) J’ai commencé à pratiquer le Falun Gong en décembre 1998. Durant toutes ces années de cultivation, j’ai expérimenté personnellement le pouvoir miraculeux de Dafa. Le Maître a purifié mon corps et redressé mon dos voûté. De tout cœur, je remercie le Maître pour sa grâce infinie.

Je suis née dans une famille d’agriculteurs pauvres. J’ai cessé d’aller à l’école après la deuxième année, parce que je devais aider aux travaux des champs. Je devais également chercher de l’eau. Le poids lourd constant a fait que mon dos s’est voûté lentement à un jeune âge. Ensuite, après mon mariage, le travail acharné a continué de voûter mon dos.

Lorsque je ne faisais pas les travaux aux champs, je cousais jour et nuit. J’étais profondément bouleversée par l’état de mon dos et je souhaitais qu’il soit normal comme ceux des autres.

Un jour peu de temps après être devenue une pratiquante, lorsque je faisais les exercices du Falun Gong, j’ai pensé : « Ce serait merveilleux si je pouvais être là où le Maître enseigne la Loi. Il redresserait sûrement mon dos voûté. » Une autre pensée m’est venue : « Le Maître nous a enseigné : ‘Un vrai pratiquant de Dafa peut obtenir le même résultat en lisant ce livre …’ » (2e Leçon du Zhuan Falun) Alors je me suis vue sur un site d’enseignement du Fa dans une autre dimension et le Maître nettoyait tout le monde, moi y compris.

Au moment de faire le troisième exercice « Pénétrer les deux pôles cosmiques » j’ai soudain entendu un son « crac, crac, crac » venant de mon dos. Je ne me sentais pas bien et pendant trois jours, je ne pouvais pas tourner la tête sans ressentir une douleur traversant tout mon corps. Trois jours plus tard, cependant, je me sentais légère et détendue. J’ai alors réalisé que le dos voûté que j’avais eu pendant plus de 30 ans avait été redressé !

J’ai presque 60 ans, mais j’ai l’air plus jeune. Je suis pleine d’énergie. Mon visage est si rose et lumineux, alors les gens ont dit qu’ils pensaient que j’étais la mère de ma petite-fille. Les membres de ma famille ont dit : « Le Falun Gong est vraiment merveilleux ! » Les gens qui me connaissent pensent que le Falun Gong est miraculeux et que son pouvoir est inimaginable !

Traduit de l’anglais en Suisse

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2015/1/11/147925.html

Version chinoise : 三十多年的驼背三天直起来了

Je suis reconnaissante envers le Maître de m’avoir éveillée à la vérité de la vie

Écrit par une nouvelle pratiquante de Falun Gong en Chine

(Minghui.org) Réfléchir à la vérité de la vie et de l’univers faisait partie de ma vie avant que je commence à pratiquer le Falun Gong. J’aimais lire les livres de philosophie lorsque j’allais dans les librairies, j’ai une fois essayé la religion lorsque je me sentais désespérée et je me suis prise à vouloir en apprendre plus sur l’univers, en conséquence de ma curiosité envers les prophéties maya.

De mes propres recherches, j’ai fini par comprendre que la vie, l’âme, la religion et l’univers sont liés entre eux. J’ai commencé à attendre d’immenses changements pour l’univers et l’humanité et je pensais qu’un Sage de Chine deviendrait le catalyseur de ces changements. Mais je n’en savais pas beaucoup plus.

Je suis restée dans ce genre d’ornière jusqu’en juillet 2012, lorsque j’ai rencontré une femme qui m’a présenté le Falun Gong. Selon ses recommandations, j’ai lu le livre Zhuan Falun. J’étais heureuse de trouver les réponses que j’avais cherchées et j’ai commencé à pratiquer le Falun Gong avec elle.

Traiter le karma de maladie avec des pensées droites

Mon esprit s’est éclairci au sujet de la cause des maladies après que j’ai pratiqué le Falun Gong. Avec mes pensées droites, la majorité de mes maladies et autres gênes physiques ont disparu. Cependant, la douleur que j’endurais au cours de mes règles était un défi, alors j’ai fait une pause dans ma pratique des exercices lorsque j’ai eu mes règles au cours du premier mois de pratique.

Le mois suivant est arrivé avec les crampes menstruelles habituelles. Durant ces quelques jours, je me jetais sur le divan dès que je rentrais du travail à la maison. La femme qui m’avait présenté le Falun Gong, que je désignerai ci-après comme mon amie pratiquante, est un jour venue me rendre visite.

Alors que je parlais avec elle, une pensée m’est soudain apparue que je devais pratiquer quoi qu’il arrive. Le soir même, j’ai donc décidé de pratiquer. De façon assez surprenante, je n’ai ressenti aucune douleur.

J’ai essayé de ne pas penser à l’inconfort lorsque la douleur a repris et progressivement, la douleur a diminué. Autrefois, j’évitais de toucher des choses froides pendant mes règles, mais désormais, je pouvais laver des vêtements à l’eau froide et apprécier de manger de la crème glacée sans aucune crainte.

Réussir à méditer pendant une heure

La méditation assise avec les deux jambes pliées l’une par-dessus l’autre a été pour moi un défi au début. Il semblait que je ne puisse pas dépasser 40 minutes de méditation assise. Dans une tentative de m’aider, mon amie pratiquante a partagé qu’un pratiquant occidental avec l’œil céleste ouvert avait observé que le Maître ajuste le corps des pratiquants pendant qu’ils méditent.

Encouragée par le partage et la persévérance des autres pratiquants pendant la méditation de plusieurs heures, j’ai réussi à méditer pendant une heure pour la première fois.

Le Maître a enseigné dans le Zhuan Falun :

« Quand vous êtes vraiment en plein désastre ou au milieu des épreuves, essayez donc ; c’est difficile à endurer, endurez-le quand même ; lorsque cela vous paraît impossible à faire, ou si on dit que c’est difficile à faire, essayez donc pour voir si c’est vraiment impossible. Si vous pouvez vraiment y arriver, vous découvrirez qu’après avoir passé sous l’ombrage des saules, il y a l’éclat des fleurs et un autre village à l’horizon. »

Je suis devenue plus confiante en sachant que je pouvais méditer pendant une heure, mais durant les deux semaines suivantes, j’ai pleuré chaque jour pendant la méditation. Mes jambes me faisaient tellement souffrir que mon esprit n’était plus en paix non plus. Je voulais déplier les jambes, mais une voix me disait que je devais continuer. J’ai dit au Maître dans mon cœur : « Maître, je ne déplierai pas les jambes. »

Deux semaines plus tard, je ne ressentais plus autant de douleur qu’avant. Mon amie et moi avons continué de nous encourager l’une l’autre pendant la méditation assise. Maintenant, je peux sentir un fort champ d’énergie pendant l’exercice assis et j’arrive souvent à entrer dans l’état de tranquillité comme le Maître a dit dans le Zhuan Falun :

« […] une sensation merveilleuse apparaît, comme si vous étiez installé dans une coquille d’œuf, c’est une sensation extrêmement agréable […] »

Les livres du Falun Gong et les livres ordinaires

J’aimais lire, comme j’étais diplômée en arts libéraux. Je m’étais même fixé un objectif lorsque je venais de commencer à pratiquer le Falun Gong – je lirais encore quelques livres ordinaires chaque jour, 50 pages pour être précise. Plus tard, j’ai pris conscience que les livres du Falun Gong (ou Falun Dafa) sont essentiels à la pratique et que je dois donc les lire plus afin de guider ma cultivation.

J’ai progressivement abandonné mon désir de lire d’autres livres, même lorsque je sentais que ces livres pourraient être utiles à mon travail. J’ai pris conscience qu’ils véhiculaient divers messages qui pourraient interférer avec ma pratique, comme ceux de différentes voies de cultivation ou différentes cultures influencées par le Parti communiste chinois (PCC).

Cela étant dit, les connaissances et les aptitudes pertinentes dans ces livres sont toujours nécessaires pour devenir un étudiant ou un chercheur scientifique accompli. Par exemple, apprendre une langue étrangère est nécessaire à ceux qui prévoient d’étudier à l’étranger. La clé est de trouver un équilibre entre les livres du Falun Gong et les livres ordinaires. Nous devons lire des livres ordinaires afin d’acquérir les connaissances nécessaires à notre travail, mais la cultivation reste toujours notre plus grande priorité, ce qui veut dire que nous devrions lire les livres du Falun Gong autant que possible.

En progressant dans la pratique, j’ai découvert que je suis plus sage qu’avant et que je suis devenue aussi plus apte et efficace dans mon travail.

Éliminer mon attachement à l’Internet

Dans le passé, j’avais l’habitude de naviguer sur Internet à la recherche d’informations et de blogs. J’ai développé divers attachements, comme la curiosité au sujet des informations, un esprit de compétition dans les débats ou sur les informations négatives et un attachement à la luxure. Il m’a été difficile d’arrêter de naviguer sur Internet même après avoir commencé à pratiquer le Falun Gong.

Le Maître m’a rappelé ce problème à plusieurs reprises. L’ordinateur était déconnecté chaque fois que je voulais naviguer sur Internet. J’ai compris le message, mais ensuite j’ai continué à l’oublier rapidement. J’ai continué à naviguer sur Internet, alors même que j’avais juré d’arrêter.

Le Maître m’a rappelé ce problème dans un rêve, dans lequel mon bras était couvert de toiles d’araignée sur laquelle rampait une araignée. J’ai pris conscience de mon problème de céder à l’Internet et après m’être réveillée, je me suis déterminée à changer. Il est intéressant de noter que depuis, il n’y a plus jamais eu de problème de connexion à Internet.

En effet, notre cœur humain interfère avec notre pratique, comme le Maître l’a dit dans le Zhuan Falun :

« Si vous voulez vous élever, vous devez chercher à l’intérieur de vous-même et concentrer vos efforts sur votre esprit. Et c’est seulement alors que vous pourrez vraiment vous élever et entrer dans la tranquillité pendant la méditation assise ; la capacité d’entrer dans la tranquillité, c’est déjà du gong ; la profondeur de votre force de recueillement est l’indication de votre niveau. »

Abandonner les attachements aux émotions humaines

Mon téléphone portable a été volé alors que je rentrais dans ma ville natale après avoir rendu visite à ma mère pendant la période des fêtes.

Je me suis d’abord inquiétée parce que mon téléphone contenait les livres de Dafa, mon CV et d’autres informations personnelles. Je me suis calmée après avoir espéré que la personne qui aurait trouvé mon téléphone en apprendrait plus sur le Falun Gong.

Comme je l’avais promis, j’ai appelé ma mère après être rentrée chez moi dans l’après-midi. Mais personne n’a décroché le téléphone. Personne ne semblait être là lorsque j’ai appelé plusieurs fois dans la soirée. Je me suis à nouveau inquiétée que la famille ait eu des problèmes en raison de mon téléphone portable volé. Je ne pouvais pas me concentrer sur l’étude du Fa et je ne pouvais m’empêcher de pleurer.

Mon amie pratiquante m’a suggéré de rester calme avec des pensées droites et m’a assurée que les choses s’arrangeraient. En suivant son conseil, j’ai commencé à réciter « Qu’y a-t-il à craindre » dans Hong Yin II. J’ai retrouvé mon calme une demi-heure plus tard.

Mon amie m’a rappelé qu’il était possible que le téléphone de ma mère ait un problème quelconque. J’ai suivi son conseil et le lendemain matin, j’ai appelé l’entreprise de téléphonie de ma ville natale. Rapidement, ma mère m’a appelé, disant que le problème de téléphone avait été réglé.

J’ai fini par voir que tout cela était une épreuve pour déterminer si je pouvais éliminer mes attachements. La situation aurait pu se transformer en mal si j’avais été submergée par ce qui s’était passé.

S’habiller de façon appropriée

Autrefois, je me maquillais et m’habillais bien chaque jour, mais après avoir commencé à pratiquer le Falun Gong, j’ai prêté de moins en moins attention à mon apparence. Au contraire, je me suis davantage concentrée pour progresser dans ma cultivation. Progressivement, j’ai perdu intérêt dans les nouveaux vêtements et je n’ai plus utilisé de maquillage. Je portais une paire de grosses lunettes et j’avais l’air très quelconque.

L’autre jour, ma colocataire a acheté une jolie robe et voulait me la vendre. Je l’ai essayée et les compliments ont commencé à pleuvoir. Lorsque j’ai rendu visite à une pratiquante d’âge moyen, elle m’a dit : « Vous paraissez si belle dans cette robe. Il est important que nos pratiquants de Falun Gong s’habillent de la sorte. »

Je suis d’accord avec cette pratiquante. S’habiller de façon appropriée sans attachement est ce que nous devons faire. Dès lors, j’ai recommencé à me maquiller et bien m’habiller. Lorsque nous faisons bonne impression, les gens à qui nous clarifions la vérité seront plus réceptifs envers les sujets que nous abordons.

Abandonner mon esprit de compétition

Cela a été un défi pour moi d’abandonner l’esprit de compétition dans ma cultivation en raison de la façon dont je traite les désagréments ou les conflits. Une de mes collègues est très attentive aux détails et elle aime examiner chaque petit détail de ses projets. J’étais énervée chaque fois qu’elle essayait de corriger mes erreurs.

J’ai essayé d’accepter ses critiques, mais au début, ce n’était pas facile. Un jour, je me suis sentie mal et j’ai fini par avoir les larmes aux yeux après m’être disputée avec elle. Mais j’étais déterminée à faire mieux la fois suivante, au moins en surface. Elle a aussi semblé s’élever d’une façon ou d’une autre.

Les choses se déroulaient de différentes façons parfois, mais j’ai remarqué que son attitude changeait si je restais positive. En d’autres termes, l’environnement changeait en fonction des changements dans mon propre cœur. En réalité, c’était une occasion pour moi de m’élever et j’aurais dû la remercier de m’avoir offert une telle occasion.

Tandis que je m’élevais davantage, elle a aussi significativement changé. Nous sommes devenues bonnes amies, nous mangions et marchions ensemble. Elle a aussi obtenu une meilleure compréhension du Falun Gong. En réalité, le Maître a enlevé tant de mauvaises choses en moi lorsque je me suis déterminée à mieux faire.

Mémoriser les enseignements de Dafa

Étudier le Fa est très important pour la cultivation. Avec mon emploi du temps chargé, j’essayais de me lever tôt pour étudier le Fa autant que possible. Encouragée par mon amie pratiquante et d’autres pratiquants, j’ai commencé à aller chez mes voisins à 5 h chaque matin pour réciter le Fa.

Tout en m’assimilant à Dafa, j’ai accompli des progrès substantiels dans ma cultivation. Aujourd’hui, je ne m’inquiète plus de grand-chose comme je le faisais autrefois. Lorsque je rencontre un conflit, je peux rester calme et me contrôler comme le Maître l’a enseigné dans le Zhuan Falun :

« Si vous avez toujours le cœur plein de bonté et de compassion, lorsqu’une difficulté surgit brusquement, vous aurez de la marge pour l’amortir et y réfléchir. »

Sauver les gens avec diligence

Grâce à l’étude du Fa, j’ai eu les idées plus claires au sujet de la rectification de Fa et du danger auquel font face les Chinois. Je voulais aider à sauver les êtres. J’ai donc commencé à passer des appels téléphoniques, distribuer des documents et parler aux gens directement afin qu’ils puissent prendre conscience de ce qui se passe concernant le Falun Gong.

Parler aux gens au téléphone peut refléter combien nous nous sommes cultivés et si notre cœur est pur et calme. Si je lis les informations liées au Parti communiste chinois et que mon esprit de compétition émerge, la personne à l’autre bout du fil se dispute généralement avec moi. Donc, étudier davantage le Fa m’aide à sauver les gens.

Un jour, une personne m’a demandé : « Avez-vous peur que je vous dénonce ? »

J’ai répondu : « C’est pour votre propre bien. J’espère que vous pourrez être sauvé. Vous êtes vraisemblablement une bonne personne et je parie que vous ne ferez pas une telle chose. »

Mes pensées droites l’ont changé. Nous avons discuté et il m’a dit qu’il avait en réalité lu le Zhuan Falun auparavant.

Les forces anciennes interféraient parfois avec moi lorsque j’essayais de passer des appels téléphoniques. Un jour j’ai ressenti une terrible douleur d’estomac avant de passer des appels téléphoniques. J’ai dit au Maître : « Maître, veuillez m’aider à nier l’interférence des forces anciennes afin que je puisse sauver plus de gens. » Et je me suis sentie bien lorsque j’ai réellement commencé à passer des appels téléphoniques.

Remarque finale

J’espère que mon expérience de ces deux dernières années sera utile aux nouveaux pratiquants. Élevons-nous comme un seul corps, répondons aux attentes du Maître et remplissons nos vœux.

Traduit de l’anglais en Belgique

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2015/1/17/148001.html

Version chinoise : 感谢师尊让我得到苦寻的答案

Il n’est jamais trop tard pour commencer à cultiver

Écrit par les journalistes Su Rong et Sun Bai de Tainan, Taiwan.

(Minghui.org)

80 ans n’est pas trop vieux pour commencer à cultiver

Mr You Jingshan a 84 ans tout comme son épouse. Ils ont tous deux commencé à pratiquer le Falun Dafa il y a quatre ans.

2015-01-falundafa-taiwan-01
M. You Jingshan et son épouse

M. You a travaillé dur toute sa vie. Quand il est devenu âgé, il avait de l’argent mais était en mauvaise santé. Il avait une tension artérielle élevée, une maladie cardiaque et une inflammation chronique des articulations.

Il a fait de la marche ainsi que d’autres exercices physiques et s’est fait masser dès l’âge de 60 ans. Mais 20 ans plus tard, il ne se sentait pas mieux. En fait, il avait mal partout. Tous les hivers il attrapait un rhume qui durait plusieurs mois. Il devait voir son docteur si souvent qu’ils sont devenus amis.

L’épouse de M. You avait aussi de nombreux problèmes de santé. Elle se plaignait de mal de dos et avait de la sinusite. Elle prenait un certain nombre de médicaments. Sa santé s’est empirée, et elle n’avait plus que la peau sur les os. Elle sentait qu’elle avait atteint la fin de sa vie.

Leur beau-fils, qui pratiquait le Falun Dafa depuis plus de 10 ans, leur a suggéré de faire de même : « Vous deux, vous entrez et sortez de l’hôpital tout le temps. Falun Dafa est bon. Pourquoi ne pratiquez-vous pas ? » Ils en ont parlé et ont dit « Notre beau-fils a raison. Il n’a pas vu de médecin du plus loin que nous nous souvenions, alors que nous allons constamment chez le docteur. Pourquoi n’essayerions nous pas le Falun Dafa ? »

Ils se sont rendus sur le site de pratique de Dongning pour apprendre. En seulement quelques jours, M. You s’est beaucoup amélioré. Il pouvait marcher si vite que c’était presque comme s’il volait. C’était nouveau pour lui. En raison de sa mauvaise santé, il avait pensé qu’il ne pourrait pas participer à une telle activité. Il s’est dit, « Ce Dafa est vraiment puissant. Je vais continuer à le pratiquer. »

Il n’a pas mis les pieds dans un hôpital depuis quatre ans. Il a dit à son docteur qu’il pratiquait le Falun Dafa et qu’il n’avait plus besoin d’aller à l’hôpital. Le médecin à dit, « C’est fantastique ! J’ai entendu dire que le Falun Dafa est très bon. Je vais le recommander à mes autres patients. »

La santé de la femme de M. You s’est aussi améliorée après qu’elle ait commencé à cultiver dans Dafa. Même son caractère a changé. Elle avait eu un mauvais caractère. En cultivant, elle a appris que tout ce qui arrive est à cause de relations karmiques. Elle est plus détendue, et toutes ses maladies sont parties.

Après leur retraite, ils ont voyagé à l’étranger pendant une période mais ont dû arrêter à cause de leur mauvaise santé. Après avoir appris le Falun Dafa, leur santé s’est améliorée, et ils ont participé à des conférences de partage d’expériences du Falun Dafa à l’extérieur de Taiwan. Ils ont même marché dans des parades durant quatre heures.

Le couple se disputait souvent. Maintenant ils vivent en harmonie. Leur fils et leur belle-fille on vu comment ils ont changé et ils ont eux aussi commencé à pratiquer le Falun Dafa. Maintenant la famille toute entière pratique le Falun Dafa.

Renaître après avoir pratiqué le Falun Dafa

Mme Wang Yuxia, 78 ans, a commencé à pratiquer le Falun Dafa à l’âge de 66 ans. Douze ans plus tard, son visage est rayonnant et pratiquement sans rides. C’est difficile de croire qu’elle a près de 80 ans. « Sans le Falun Dafa, je serais peut-être couchée et dans une maison de retraite. »

2015-01-falundafa-taiwan-02
Mme Wang Yuxia

Mme Wang se plaignait autrefois de différents problèmes de santé. Ses muscles, articulations et os lui faisaient mal constamment. Parfois elle avait l’impression qu’un tournevis tournait en elle. Elle ne pouvait pas rester assise à cause d’une douleur intense et devait manger debout ou accroupie. Elle toussait constamment et parfois des vaisseaux sanguins dans ses poumons éclataient à cause de la toux. Elle avait des troubles du sommeil et des problèmes d’estomac.

Sa belle-fille a commencé à pratiquer le Falun Dafa après avoir participé à un séminaire sur le Falun Dafa pour les enseignants. Elle a recommandé à sa belle mère de pratiquer aussi. Mme Wang à écouté mais n’a pas pratiqué.

Sa belle-fille a dit un jour « Ma mère va participer à un séminaire de neuf jours pour apprendre le Falun Dafa. Veux-tu aller avec elle ? » Elle a accepté. À sa grande surprise, après les neuf jours, elle ressentait moins de douleurs. Elle a donc participé à un autre séminaire de neuf jours, et à encore un autre. Elle a participé à six séminaires de neuf jours les uns après les autres.

Sa belle-fille a acheté un exemplaire du livre principale du Falun Dafa, Zhuan Falun, pour qu’elle le lise. Mais cela a fait peur à Mme Wang, parce qu’il était si épais. Elle a dit « Un livre si lourd. Vais-je arriver à le comprendre ? » Un jour elle est descendue avec un gros mal de tête. Pour s’occuper, elle a mis ses lunettes de lecture et a commencé à lire le livre. Dans les 5 minutes, elle a senti un choc dans sa tête, et son mal de tête avait disparu !

Aujourd’hui elle lit le livre et fait les cinq exercices du Falun Dafa quotidiennement. Sous la pluie ou le soleil, elle va au site de pratique de Dongning à vélo. Elle a recouvré la santé et se sent renaître. Elle dit à tout le monde, « C’est le Falun Dafa qui m’a rendu ma bonne santé. »

Traduit de l’anglais en Europe

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2014/11/11/146796.html

Version chinoise : 老年入道修炼 再现生命光辉(图)