Le Parti communiste chinois craint les mots Authenticité Bienveillance Tolérance

Écrit par Ming De

(Minghui.org)

Le Falun Gong est basé sur le principe Authenticité Bienveillance Tolérance. Le Parti communiste chinois (PCC) persécute le Falun Gong depuis 1999. Le régime craint ces trois mots énonçant le principe du Falun Gong et ordonne à ses forces de sécurité d’incarcérer ceux qui les soutiennent ouvertement.

Incarcéré dans des camps de travaux forcés pour avoir affiché les trois caractères sur le mur d’un bâtiment

M. Wen Yujie de Jieshou dans la province du Anhui a beaucoup bénéficié de la pratique du Falun Gong. En 1997, il a souhaité permettre à davantage de gens d’en bénéficier eux aussi. Il a décidé de faire afficher les trois caractères chinois : « Authenticité Bienveillance Tolérance » sur le mur de son immeuble de cinq étages donnant sur la rue principale.

Il en a parlé à l’adjoint du maire, Zhang, responsable de la construction dans la ville de Jieshou et Zhang a trouvé que c’était une bonne idée et a accepté la proposition d’une réunion l’après-midi même.

Trois grands caractères « Authenticité Bienveillance Tolérance » de couleur or ont été soigneusement encastrés sur le mur de plus de quinze mètres de haut. Ils attiraient les regards et étaient visibles de loin. De nombreux passants ont exprimé leur contentement à la vue des caractères.

Lorsque le PCC a initié la persécution du Falun Gong en 1999, le gouvernement de la ville de Jieshou s’est joint à la persécution et a envoyé la police pour forcer M. Wen a recouvrir les caractères de peinture. M. Wen a alors gentiment expliquer comment il avait personnellement bénéficié du Falun Gong, mais ça n’a été d’aucune aide.

Sa maison a été fouillée huit fois entre 1999 et 2005. Il a été détenu quatre fois et incarcéré dans un camp de travaux forcés pendant deux ans. Il a été brutalement battu. Sa femme, Mme Wu Cuiying, a été elle aussi incarcérée dans un camp de travaux forcés pendant deux ans. M. Wen a dû partir de chez lui pour éviter davantage de persécution.

Emprisonné quatre ans pour avoir offert des cartes du Nouvel An portant les trois caractères à des élèves

M. Ma Qingping, un professeur d’art à Puyang dans la province du Henan, a préparé 200 cartes de vœux avant les vacances d’hiver de 2009. Sur les cartes étaient imprimés les trois caractères « Authenticité Bienveillance Tolérance ». Il les a distribuées à ses élèves.

Le directeur de l’école l’a dénoncé à la police et a ordonné à plusieurs élèves d’être témoins afin d’inculper M. Ma. Le directeur a aussi aidé la police à forcer plus de 170 étudiants à rendre les cartes de vœux offertes par leur professeur.

Plus de 50 étudiants ont refusé de rendre les cartes et ont soutenu leur professeur. M. Ma n’en a pas moins été illégalement condamné à quatre ans de prison.

Un directeur d’école primaire meurt de la persécution pour avoir imprimé les trois caractères

M. Nian Shaotang est décédé à l’âge de 76 ans en raison de la persécution. Il était le directeur de l’École primaire de Taikang, bourg de Yuanyingjie, canton de Bin, province du Heilongjiang.

La police a pénétré dans sa maison le matin du 7 novembre 2000. Ils ont dit qu’ils avaient reçu l’ordre de le surveiller lui ainsi que sa famille. Les agents ont vu des feuilles de papier imprimées avec les trois caractères « Authenticité Bienveillance Tolérance » sur une table.

Ils ont emmené M. Nian et son fils Nian Jingsheng au centre de détention n° 2 du canton de Bin. Nian Jingsheng a été emmené au camp de travaux forcés de Changlinzi pour un an. Le directeur Nian a été détenu pendant 56 jours et torturé presque jusqu’à la paralysie avant d’être finalement relâché.

La police locale a harcelé le directeur à de nombreuses reprises et l’a intimidé ainsi que les membres de sa famille. Il a été arrêté encore deux fois et détenu pendant 86 jours. La torture physique et mentale et le fréquent harcèlement des policiers ont eu raison de sa santé.

Il est décédé le 1er juillet 2005, alors que son fils était toujours détenu dans le camp de travaux forcés de la province du Guandong. Dix mois plus tard, l’épouse du directeur est décédée elle aussi.

Traduit de l’anglais en Europe

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2016/1/13/154788.html
Version chinoise : 中共如此惧怕“真、善、忍”三个字


Rapport annuel Minghui 2015 : Nouvelle vague de poursuites judiciaires contre Jiang Zemin

Publicités

Les pratiquants de Falun Gong de Pintung, Taïwan, souhaitent une bonne fête du Nouvel An à Maître Li Hongzhi

(Minghui.org) Le 20 décembre, les pratiquants de Falun Gong de Pingtung, Taïwan, se sont réunis à la muraille de la ville historique de Hengchun pour souhaiter au fondateur du Falun Gong, Maître Li Hongzhi, une bonne fête du Nouvel An.

2015-12-29-taiwan-pingtng
Les pratiquants de Pingtung envoient à Maître Li Hongzhi leurs vœux pour une bonne fête du Nouvel An

Site touristique populaire, le mur et les portes de la vieille ville attirent des visiteurs du monde entier, y compris de nombreux touristes en provenance de Chine continentale. Les pratiquants se rendent souvent là-bas pour parler aux visiteurs du continent et pour témoigner de comment ils ont bénéficié de la pratique du Falun Gong. Pour de nombreux Chinois, c’est la première fois qu’ils entendent parler du Falun Gong par ceux qui effectivement le pratiquent, étant donné que les informations autres que celles dictées par la propagande négative de l’État sont étroitement censurées dans leur pays d’origine.

Chen Yanting a témoigné qu’elle avait eu autrefois un problème grave de sécheresse oculaire, de l’hypotension et de l’anémie. Elle avait également été opérée 5 fois à cause d’autres maladies. Le taichi et d’autres pratiques de qigong ne l’avaient pas aidée, jusqu’à ce qu’un jour sa sœur lui présente le Falun Gong. Après avoir pratiqué pendant trois mois, Mme Chen s’est rendu compte que le problème de sécheresse oculaire qu’elle avait eu pendant 20 ans avait disparu. Ses autres maladies ont aussi été guéries progressivement.

Mme Chen a dit à un touriste qu’elle était une personne timide avant, qui avait toujours manqué de confiance, mais que maintenant, elle était heureuse et extravertie. Elle a dit en souriant : « Pratiquer le Falun Gong est incroyable. »

Chen Yaohuang, âgé de 66 ans, avait eu de graves allergies la plus grande partie de sa vie. Rien ne l’avait aidé. Quand il a eu 61 ans, il a commencé à pratiquer le Falun Gong avec sa mère et peu de temps après, ses allergies ont disparu. Il sait que pratiquer le Falun Gong purifie continuellement son corps, ce qui l’encourage à pratiquer diligemment selon le principe du Falun Gong Authenticité Bienveillance Tolérance.

Une femme de Chine continentale était heureuse de voir les pratiquants de Falun Gong à l’ancien mur de la ville de Hengchun. Elle a dit : « Vous avez l’air si calmes ! Je crois certainement ce que vous me dites – le Falun Gong est bon. » Puis elle a partagé : « En fait, j’ai commencé à pratiquer le Falun Gong récemment et j’ai dit à mes amis de ne pas croire la propagande du gouvernement. »

Au cours de la journée, de nombreux touristes chinois ont signé une pétition soutenant les poursuites judiciaires des pratiquants de Falun Gong contre l’ancien dirigeant chinois Jiang Zemin pour avoir lancé et dirigé la brutale persécution du Falun Gong ces seize dernières années en Chine.

Traduit de l’anglais au Canada

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2015/12/28/154262.html
Version chinoise : 台湾屏东法轮功学员恭祝师父新年好

Une nouvelle pratiquante : J’ai tellement de chance d’être devenue une pratiquante de Dafa

(Minghui.org) J’ai grandi à la campagne et je n’ai pas reçu beaucoup d’éducation. Après mon mariage, j’ai appris de mon mari que la culture traditionnelle chinoise est une culture divine. J’appréciais la culture traditionnelle du fond du cœur.

J’ai trouvé un jour le livre du Zhuan Falun dans la bibliothèque. Après avoir lu le livre, j’ai senti que c’était un livre qui enseigne aux gens comment être une bonne personne. Je n’arrivais pas à comprendre pourquoi les autorités persécutaient une si bonne pratique. À ce moment-là, je n’ai pas pensé à pratiquer le Falun Dafa

1. Devenir une pratiquante

Avant de pratiquer Dafa, j’avais reçu un exemplaire des Neuf commentaires sur le Parti communiste, des brochures de clarification, des DVD de Shen Yun et un SMS au sujet de la démission du Parti communiste chinois (PCC) et ses deux organisations affiliées. Mon mari utilisait un logiciel qui permettait de contourner le blocus Internet du PCC. Nous avions donc une bonne compréhension de Dafa et nous pouvions lire des sites non censurés. En 2012, mon mari et moi avons décidé que nous voulions pratiquer le Falun Dafa.

Grâce à l’arrangement du Maître, mon mari a fait la connaissance d’un pratiquant local. Ce pratiquant nous a donné les Points Essentiels pour un avancement diligent II. Nous avons lu les livres et avons appris à faire les exercices avec la vidéo des instructions du Maître.

Je me souviens que le 12 décembre 2012, alors que j’apprenais le deuxième exercice, le Maître m’a installé un Falun. J’ai senti un grand Falun tourner entre mes bras. À partir de ce moment, j’ai commencé à pratiquer véritablement. Je suis reconnaissante pour le salut bienveillant du Maître.

2. Les effets miraculeux de Dafa sur la santé et la forme physique

Après avoir donné naissance à mon enfant, je prenais souvent froid et ma santé n’était pas bonne. Depuis que je pratique le Falun Dafa, je ne prends plus froid. Auparavant, je ne pouvais exposer ni mon bras gauche ni mon mollet droit au vent et ils étaient toujours froids. Je devais porter des chemises à manches longues et des pantalons épais, même en été. En moins d’un mois après avoir commencé à pratiquer le Falun Dafa, mon bras et ma jambe sont redevenus absolument normaux et ma jambe est plus forte qu’avant.

Depuis que j’ai commencé à cultiver, être en bonne santé est mon état normal. Comme il y a tellement de gens qui souffrent de symptômes de maladie et qui ne connaissent pas Dafa, je voulais leur donner l’occasion de savoir à quel point Falun Dafa est merveilleux.

3. Me cultiver en faisant les trois choses

Peu de temps après avoir commencé à cultiver, des compagnons de pratique m’ont donné des documents sur l’émission de la pensée droite pour m’aider à comprendre comment le faire. Quand j’émets la pensée droite, je sens que mon corps émet de la chaleur et du gong.

Un jour, mon fils et moi avons vu un homme âgé avec sa petite fille. Je voulais lui expliquer les faits au sujet du Falun Gong, mais mon fils m’a serré la main et ne voulait pas la lâcher. Aussitôt, j’ai émis la pensée droite vers la perversité qui essayait d’interférer avec moi à travers mon fils. Après cela, mon fils était heureux de m’avoir laissé aller clarifier la vérité.

Lors d’une autre occasion, j’ai clarifié la vérité à un homme âgé, membre du PCC. Au début, il n’a pas osé prendre les documents de clarification de la vérité. Mais après que j’ai émis la pensée droite et éliminé les interférences derrière lui, il a accepté les documents.

Peu de temps après avoir commencé la cultivation, j’avais un grand désir d’obtenir la série des livres du Maître. Grâce à l’arrangement du Maître, j’ai pu avoir toute la série des 40 livres. C’était vraiment un moment heureux. Je lisais les livres tous les jours dès que j’avais du temps et j’ai constaté des changements chez moi chaque jour.

Tout comme le Maître l’a dit :

« En tant qu’élève, son cerveau n’étant rempli que de la Grande Loi, cet homme est alors certainement un vrai pratiquant. C’est pourquoi sur le sujet d’apprendre la Loi il faut avoir une compréhension claire,beaucoup lire le livre, le lire souvent à haute voix, c’est le point clé pour s’élever. Plus clairement dit, tant que vous lisez Dafa vous changez, tant que vous lisez Dafa vous vous élevez, la connotation sans limite du Dafa plus le moyen auxiliaire qu’est la pratique, vous permettent d’arriver à la parfaite plénitude. (« Se fondre à la Loi » dans Points essentiels pour un avancement diligent)

J’ai été très occupée avec les choses suivantes depuis que j’ai commencé à pratiquer il y a neuf mois : étudier le Fa, faire les exercices, émettre la pensée droite et continuer à vivre ma vie ordinaire. Cela a été aussi les neuf mois les plus heureux de ma vie.

J’ai pu m’asseoir dans la position du double lotus depuis le début de ma cultivation, augmentant progressivement le temps de la méditation de 20 à 30 minutes puis à 1 heure. Je me suis jointe à un groupe d’étude de la Loi et j’ai reçu beaucoup d’aide d’autres pratiquants locaux qui m’ont donné des documents de la clarification. J’ai clarifié la vérité auprès d’amis, de camarades de classe et de relations de famille.

Un jour, je suis allée clarifier la vérité auprès de ma mère. Ma mère n’a eu aucune réaction ni ne m’a rien dit au début. Ensuite j’ai passé quelques jours chez une camarade de classe. Une fois rentré chez ma mère elle m’a dit avoir brûlé le livre de Dafa que je lui avais donné. J’ai pleuré et j’ai commencé à regarder à l’intérieur. Je me suis rendu compte que je ne l’avais pas bien clarifié. Et que j’aurais dû ranger le livre dans un endroit sûr.

Ma mère s’est agenouillée devant moi et m’a priée d’abandonner la cultivation. Toute la famille présente m’a condamnée. Quelques jours plus tard, ma sœur aînée est venu chez ma mère. J’avais déjà clarifié la vérité auprès de ma sœur et elle croyait en la vérité. Alors, avec son aide, j’ai appris que ma mère n’avait pas brûlé le livre de Dafa, elle l’avait seulement caché. Ma sœur m’a aidé à reprendre le livre. J’ai continué à clarifier la vérité auprès de ma mère. Maintenant ma mère comprend ce qu’est Dafa et elle a une amulette de Dafa sur elle.

Au cours des neuf mois écoulés, j’ai étudié le Fa et regardé des DVD de clarification. Je faisais tout ce qu’il fallait pour rendre mes documents de clarification plus efficaces. Au début je ne n’osais pas clarifier la vérité auprès d’étrangers. Mais bientôt, j’ai passé cet obstacle et j’ai collecté les noms de ceux qui voulaient démissionner du PCC et de ses organisations affiliées. Pendant l’été de 2013, j’ai clarifié la vérité auprès de plusieurs travailleurs saisonniers et je leur ai donné des documents d’information. Tous ceux qui avaient une connexion avec une des trois organisations ont tous démissionné. Trois des ouvriers saisonniers ont voulu pratiquer Dafa après avoir lu le livre de Dafa.

4. Cultiver le xinxing

Mon mari s’était trouvé une amie par Internet. J’étais très jalouse d’elle avant de commencer à pratiquer. Ils parlaient pendant longtemps tous les jours au téléphone, ce qui me mettait en colère. Après avoir commencé à pratiquer, je lui ai dit combien Dafa est formidable. Mon mari et moi lui avons clarifié la vérité et plus tard elle est devenue pratiquante. Maintenant nous sommes tous des compagnons de pratique.

Merci Maître grand et bienveillant. Je suis fière d’être une pratiquante de Dafa.

Traduit de l’anglais en France

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2014/5/19/1232.html

Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2014/4/22/290316.html

Mme Sun Fengjie émaciée suite à la persécution dans la Prison pour femmes du Heilongjiang

Par un correspondant de la Province du Heilongjiang, Chine

(Minghui.org) Suite aux nouvelles mesures de torture des pratiquantes de Falun Gong de la Prison pour femmes du Heilongjiang , Mme Sun Fengjie de Shuangyashan a perdu 20 kilos en un mois et est à présent méconnaissable.

En amont de la 18ème Conférence du Congrès du Parti communiste chinois (PCC), la prison a commencé un nouveau cycle de persécution de pratiquantes qui refusaient de renoncer à leurs convictions. Le chef du  » bureau 610 «  et les capitaines de différents groupes dans la prison ont transféré les pratiquantes de Falun Gong qui refusaient d’être  » transformées «  dans le 9ème quartier pour une persécution intensifiée. Les gardes ont acheté des détenues criminelles pour leur faire surveiller les pratiquantes une à une. Elles n’ont pas permis aux pratiquantes de dormir et les ont forcées à s’asseoir sur de petits tabourets de plastique pendant au moins 14 heures par jour. Durant ce temps, les pratiquantes ont aussi subi des abus physiques et verbaux.

Mme Sun est  » illégalement détenue «  dans la Prison pour femmes du Heilongjiang depuis 10 ans et a subi une torture inhumaine. Mme Sun et Wang Guanrong (qui est morte suite à la persécution en avril 2009) ont été arrêtées le 7 décembre 2002. Elles ont été torturées, interrogées et condamnées à 13 ans de prison. La veille de la Fête de la mi-automne 2003, Mme Sun a été emmenée dans la Prison pour femmes du Heilongjiang. Elle a d abord été détenue dans un ‘groupe d’entraînement intensifié.’Plus tard, elle a été emmenée dans le 2ème quartier de la Prison.

Vers 10h00 le 3 juillet 2012, quand le mari de Mme Sun est venu lui rendre visite, elle se trouvait toujours dans le 2ème quartier. Plus tard, parce qu’elle refusait d’être ‘transformée’, elle a été emmenée au 9ème quartier, avec d’autres pratiquantes refusant aussi de renoncer à leurs convictions. Quand ses sœurs sont venues lui rendre visite, on ne leur a pas permis de la voir. Sa sœur aînée a alors essayé de trouver le surveillant de prison, mais s’est entendu répondre : « Le surveillant n’est pas là . » Les autorités carcérales ont alors prétendu qu’un groupe d’inspection venait dans la prison pour forcer les sœurs à partir.

Vers 9h00 dimanche 7 septembre, le mari de Sun Fengjie, suivant les règlements de la prison, est arrivé dans le hall pour s’inscrire pour une visite de la famille. La personne responsable de l’ enregistrement a appelé le 9ème Quartier et a annoncé son mari, mais il n’y a eu aucune réponse. Ce dernier a demandé à l’agent femme dans la zone de réception : « Comment se fait-il qu’il n’y ait aucune réponse ? » La femme lui a dit d’attendre. Quelques minutes plus tard, la personne responsable du 9ème Quartier a appelé et a dit :  » Elle n’a pas droit aux visites de sa famille. »

Le mari de Sun Fengjie a protesté, en disant : « La dernière fois que les sœurs de Sun Fengjie sont venues lui rendre visite, vous avez dit qu’elle avait été transférée au 9ème Quartier. Vendredi est le jour de visite des familles pour le 9ème Quartier. Dans le passé, le 2ème Quartier avait des visites chaque mois le mardi. La dernière fois, on nous a dit de venir ici vendredi pour les visites. Aujourd’hui est jour le visite. Pourquoi ne me permet-on pas de la voir ? Je dois la voir aujourd’hui. » La garde a dit : « Le capitaine du 9ème Quartier sera bientôt là pour parler avec vous. Attendez un petit peu. » Le mari de Mme Sun savait qu’ils gagnaient du temps, alors il a demandé : « Quand le capitaine sera-t-il ici ? » La réponse a été : « C’est difficile à dire.  » Il était déjà 10h. Selon les règlements de la prison, 11h30 à 13h30 est l’heure du déjeuner, après quoi les visites sont terminées.

Le mari de Mme Sun a trouvé le surveillant de la Branche Politique de la Prison et a demandé une visite familiale. La personne responsable a dit : « Vous devriez parler au bureau 610 de la prison. Ils sont responsables des pratiquants de Falun Gong. » Son mari, qui est âgé, est allé ensuite au quatrième étage où se trouve le bureau 610 et il a essayé de raisonner avec eux. La femme responsable, qui se faisait appeler « directrice Guo, » a dit qu’elle discuterait du cas avec le chef de la prison et lui a demandé d’attendre. Le mari de Mme Sun a attendu pendant encore 30 minutes. La ‘directrice Guo’ lui a dit :  » J’ai appelé le capitaine du 9ème Quartier. Vous pouvez la voir. Mais si vous pratiquez aussi le Falun Gong, vous ne pouvez pas la voir. » Alors elle a demandé au mari de Mme Sun s’il était pratiquant. Il lui a dit : » Le bien sera récompensé, le mal sera puni. » La directrice Guo a dit : « on dirait un pratiquant de Falun Gong. » Le mari de Mme Sun n’a rien dit.

Après pas mal de difficultés, le mari de Mme Sun est finalement arrivé à la voir. Il n’a pas pu retenir ses larmes. Il pouvait à peine la reconnaître. Elle ressemblait à un squelette et pouvait à peine marcher ou se tenir debout. Ses cheveux étaient très longs et une grande partie étaient devenus gris. Ses côtes se voyaient clairement et elle avait complètement perdu l’allant qu’elle avait eu jusque-là lors des précédentes visites.

Les 30 minutes de conversation entre le couple, ont été interrompues deux fois par les gardes. Son mari a vu Sun Fengjie parlant aux gardes avec une expression sérieuse. Après que la conversation ait repris, elle lui a dit :  » Ma santé est très mauvaise. Apportes moi des médicaments. J’ai perdu récemment 20 kg « . Elle semblait très énervée et lui a dit : « Dorénavant, tu dois venir me voir une fois par mois. Comprends-tu ce que je veux dire ? » Il a dit : « Je comprends. »

Sun Fengjie a dit à son mari qu’elle était constamment privée de sommeil. Chaque jour elle doit s’asseoir sur un petit tabouret pendant 14 heures. Dans la cellule elle n’a habituellement aucune liberté de mouvement.

Mme Sun et beaucoup d’autres endurent une persécution sévère. Toutes les pratiquantes de Falun Gong dans la Prison pour femmes du Heilongjiang qui ont refusé d’être ‘transformées’ sont actuellement soumises à une persécution inhumaine.

Nous espérons sincèrement que les gens à l’intérieur et à l’extérieur de la Chine aideront à mettre fin aux actes pervers du PCC. Nous espérons que les pratiquants de Falun Gong dans le monde entier utiliseront leurs pensées droites pour désintégrer et éliminer le mal qui persécute les pratiquants de Falun Gong et secourront les pratiquants comprenant Sun Fengjie, Hu Qili, Wang Lihua et Xu Qilan. Nous espérons les faire sortir de prison bientôt !

Articles correspondants :

“The Persecution of Dafa Practitioners Sun Fengjie and Wang Guanrong at the Jixian County Detention Center”
“Ms. Sun Fengjie Barbarically Tortured at Heilongjiang Province Women’s Prison”

Traduit de l’anglais en Europe

Version anglaise :http://en.minghui.org/html/articles/2012/9/24/135568.html

Version chinoise :http://www.minghui.org/mh/articles/2012/9/11/262657.html

Se débarrasser de l’athéisme et valider Falun Dafa en tant que science extraordinaire

Écrit par Li Ru, un pratiquante de Falun Dafa de la ville de Yantai, province du Shandong

(Minghui.org) J’ai commencé à pratiquer le Falun Gong en 1996. Ici je voudrais partager plusieurs aspects de mon expérience de cultivation.

L’athéisme est un énorme obstacle

Certaines personnes de Chine continentale ne veulent pas accepter les faits à propos du Falun Gong. La plupart d’entre eux ont été soumis au lavage de cerveau de la culture du Parti communiste chinois (PCC) et contrôlés de près. Ils croient ce que leur dit le parti pervers et ils n’ont pas de pensée indépendante. Ils n’ont pas de concepts de vrai ou aux, bien ou mal. Ils croient aux mensonges du PCC sur le Falun Gong. Dès qu’ils entendent les mots « Falun Gong » ils pensent: superstition.

Les agents du bureau 610 m’ont arrêtée en 2007 tandis que je disais aux gens les faits à propos du Falun Gong. Ils ont tenté de me « réformer » et chaque jour, trois personnes de mon lieu de travail étaient assignées à faire cela. Certains disaient que j’étais superstitieuse et demandaient: « Où sont donc ces êtres divins? » Je leur disais qu’ils existent vraiment.

Un adage chinois dit « pêcher en l’air », signifiant que refuser l’existence des êtres divins équivaut à monter dans un arbre pour attraper un poisson.

Les cinq mille ans de civilisation chinoise représentent une culture divine. Le confucianisme, le bouddhisme et le taoïsme ont traversé des milliers d’années. Ils reposent sur la foi dans le divin, apprendre aux gens à faire de bonnes choses, et savoir que les dieux les puniront s’ils commettent de mauvaises actions. Lorsque le PCC est arrivé au pouvoir, ils ont interdit aux gens de croire au divin, ils ont détruit les temples, brûlé les livres, ruiné les statues de Bouddha et ont même tué des moines et des nonnes. Les dirigeants du PCC ne croient pas au divin, ils ne croient pas non plus que « le bien sera récompensé et le mal puni » . Les gens qui ne croient pas au divin font toutes sortes de mauvaises choses.

J’étais athée et je riais des pratiquants qui croyaient au divin. Je pensais alors que cette croyance était une légende lointaine. J’ai finalement développé des maladies et cherché des traitements. J’ai finalement trouvé le Falun Dafa. Lorsque j’ai lu pour la première fois le livre Zhuan Falun, j’ai senti que ce livre était vraiment bon; chaque mot dans le livre me touchait profondément dans l’âme et j’étais en larmes. J’ai eu l’impression de retrouver ma famille depuis longtemps perdue.

Après le Nouvel An de 1996, j’ai commencé à pratiquer les exercices le matin et à étudier le Fa le soir. Un jour, environ trois mois après avoir commencé à pratiquer Dafa, avant d’aller dormir, j’ai senti ma main s’étirer toute seule sur le côté du lit. À ce moment-là une main a touché mes doigts; un être regardait la paume de ma main et m’a ensuite serré la main. J’ai réalisé que le fashen du Maître m’avait trouvé et m’encourageait à cultiver. C’était ma première expérience divine. Je me suis résolue à bien cultiver.

Quelque temps plus tard, une nuit avant d’aller dormir, je me suis couchée sur le côté. Mon corps s’est lentement tourné sur la gauche et finalement sur le dos. À ce moment-là une main a atteint mon cœur, puis j’ai eu un élan de douleur. J’ai réalisé que Maître Li avait retiré le karma de mon cœur et qu’il avait enlevé la cause fondamentale. Le Maître a enlevé la cause fondamentale pour moi à deux reprises et plus tard il a continuellement purifié et ajusté mon corps. J’ai directement fait l’expérience de la miséricorde de Maître Li.

Les gens qui ont subi le lavage de cerveau de l’athéisme ont moins tendance à accepter la vérité. Ils ont souvent un regard engourdi ou horrifié lorsque vous leur parlez du divin. Je comprends profondément que si je ne pratiquais pas le Falun Dafa, je serais pareille à eux.

Falun Dafa est une science extraordinaire

J’ai eu une expérience très difficile tôt dans ma vie. J’ai fait de la neurasthénie alors que j’avais une vingtaine d’années. Avec l’âge, j’ai développé une variété d’autres problèmes de santé. Après que j’aie commencé à pratiquer le Falun Gong, le Maître a enlevé certaines des causes fondamentales et m’a équipé d’un Falun à l’intérieur et à l’extérieur de mon corps. En étudiant le Fa et cultivant le xinxing le Falun faisait tourner les mécanismes et les systèmes d’énergie 24 heures sur 24. Les maladies ont été évacuées de cette façon.

J’avais de sérieux problèmes à la tête et à la jambe droite, alors il y avait un petit Falun à chaque endroit, tournant comme un petit ventilateur, jusqu’à ce que les maladies soient parties. En 1999, je suis devenue une personne sans maladie et en bonne santé. C’était comme une renaissance. J’ai décidé de résolument cultiver avec le Maître jusqu’à la fin, et j’ai déterminé que peu importe ce qui allait arriver, personne ne pourrait me faire abandonner ma pratique.

Depuis 1999, j’étais en très bonne santé. Un jour d’ avril 2006, je me suis soudain sentie très faible et j’ai senti qu’il y avait quelque chose de dur dans le bas de mon ventre. Ensuite j’ai eu des urines douloureuses avec du sang, comme la néphrite aigüe que j’avais eue plus jeune. J’ai pratiqué Dafa pendant tellement d’années, je savais que ce n’était pas une maladie. Mais mon état de cultivation était alors médiocre, alors la perversité a profité de mes lacunes pour me persécuter. Le quatrième jour, je tremblais et mon mari a apporté mon urine à l’hôpital pour la faire analyser. L’analyse a montré un décompte des globules blancs dépassant deux mille. J’ai prié le Maître pour qu’il m’aide à surmonter cette tribulation. J’ai compris que je ne devais pas me mettre au lit et que je devais plutôt étudier le Fa. Mais je ne pouvais pas voir les mots parce que lorsque je tenais le livre, mes mains tremblaient. J’ai insisté pour lire. Lorsque j’ai lu la deuxième leçon, je ne tremblais plus autant. L’après-midi suivant, après avoir terminé de lire le Zhuan Falun, mes symptômes ont complètement disparu. Le Maître m’a aidée à surmonter cette tribulation, et j’ai fait l’expérience de la nature extraordinaire du Falun Dafa. Ma famille était stupéfaite de ce qui était arrivé.

Les officiers de police m’ont arrêtée en novembre 2007, alors que je parlais aux gens des faits à propos du Falun Dafa, et ils m’ont emmenée au centre de détention. Le policier de service a dit que si la température de mon corps était de de 37.5 degrés Celsius ou plus, ils n’allaient pas m’accepter. La température de mon corps était exactement de 37.5 degrés, alors ils ne m’ont pas acceptée. Ils ont vérifié à nouveau. Cette fois la lecture indiquait 38.5 degrés. Alors ils ont dû me ramener à la maison. Je savais que Maître Li m’avait aidée. Les cinq représentants du centre de détention ont été surpris de ce qu’ils ont vu.

Le Falun Dafa sauve les gens

Le Falun Dafa a non seulement des effets de guérison et de remise en forme miraculeux, mais il purifie aussi notre esprit et améliore notre moralité. J’ai abandonné la mauvaise habitude de fumer, l’alcoolisme et la dépendance aux drogues que j’avais développée au cours de plusieurs années. J’ai commencé une nouvelle vie.

Les conflits que j’ai eu avec mon mari, ma belle-mère, mon frère et mes voisins ont disparu. Lorsque nous rencontrions un conflit, nous regardions aussi à l’intérieur, et c’est pourquoi les disciples de Dafa sont capables d’abandonner la gloire, l’intérêt personnel et d’autres attachements venant des émotions humaines. C’est ainsi que nous sommes capables de traiter avec la persécution cruelle et d’y résister, et d’offrir le salut aux êtres.

Falun Dafa s’est répandu dans plus de cent pays jusqu’à maintenant dans le monde. Le parti pervers se désintègre même en continuant sa persécution.

Traduit de l’anglais en Europe

Version anglaise: http://en.minghui.org/html/articles/2012/5/7/133127.html
Version chinoise: http://www.minghui.org/mh/articles/2012/4/8/255347.html

Chicago: Le peuple chinois a, avec enthousiasme, démissionné le PCC au quartier chinois (images)

Site Clartés et Sagesse

Écrit par un pratiquant de Falun Gong à Chicago

Le 3 octobre 2011, dans le quartier chinois de Chicago, les pratiquants ont présenté le Falun Gong et exposé la persécution brutale du Parti communiste chinois (PCC) au cours des douze dernières années. Beaucoup de Chinois ont démissionné du PCC et de ses organisations affiliées.


Les pratiquants de Falun Gong présentent le Falun Gong et exposent la persécution au quartier chinois de Chicago


Les jeunes apprennent les exercices de Falun Gong


Les passants se renseignent sur le Falun Gong

Pendant une journée chaude d’automne, les pratiquants de Falun Gong ont préparé des panneaux d’affichage et des banderoles transmettant des messages tel que «Falun Dafa» et «Authenticité-Bienveillance-Tolérance.» Leur démonstration d’exercices a attiré beaucoup de personnes. Certains ont demandé, «Qu’est ce que c’est le Falun Gong», «Pourquoi le PCC persécute une pratique si magnifique?» Certains ont soigneusement lu les affichages et ont posé des questions, alors que d’autres apprenaient les exercices sur place.

Les Chinois ont appris que plus de 100 millions de personnes avaient démissionné du PCC et de ses organisations affiliées. Ils ont choisi de faire la même chose pour le bien de leur propre futur. Trente-deux Chinois ont démissionné le PCC et de ses organisations affiliées en quelques heures.

Une Américaine a dit qu’elle a amené sa fille au quartier chinois pour faire l’expérience de la culture chinoise. Quand elle est passée devant l’activité des pratiquants du Falun Gong, elle s’est soudainement sentie très confortable. Le monsieur qui est venu avec elle, avait entendu parler de la persécution avant et a demandé à un pratiquant si la persécution continuait toujours. Le pratiquant leur a parlé au sujet de la persécution continue et le crime du prélèvement des organes sur des pratiquants de Falun Gong encore vivants, par le PCC.

Un groupe de jeunes s’est tenu en rangée pour apprendre les exercices du Falun Gong. L’un d’entre eux a senti une forte énergie et on lui a donné des informations détaillées sur le Falun Gong et la persécution.

Une jeune dame a pris des photos de l’activité avec le grand intérêt. Elle recherchait un sujet pour ses études [et elle a dit qu’] elle l’avait finalement trouvé. Elle a dit qu’elle trouverait plus d’informations sur l’Internet et l’étudierait de profondeur.


Une jeune dame trouve un grand sujet pour ses études après s’être renseignée sur le Falun Gong


Les Chinois apprennent les faits sur le Falun Gong

Les Chinois qui sont passés devant l’activité, incluaient des étudiants, des immigrés et des touristes. Ils ont pris des documents d’introduction et ils ont lu les affiches. La pratiquante Mme Jiang a dit: «Je peux dire clairement qu’aujourd’hui, de plus en plus de Chinois se réveillent, particulièrement les jeunes étudiants. Ils apprennent les faits de la persécution proactivement et démissionnent du PCC et ses organisations affiliées pour être sécurisés.

Une dame de la Chine continentale s’est sentie très proche des pratiquants de Falun Gong dès qu’elle les a vus. Elle avait rencontré quelques pratiquants quelque part avant. Elle était très fidèle au PCC, mais elle a été par la suite emprisonnée par le parti. Elle a connu des pratiquants de Falun Gong en prison et a découvert qu’ils étaient de bonnes gens. C’était le PCC qui était pervers. Elle a décidé de quitter la Chine, parce que le PCC était trop mauvais. En entendant parler de démissionner du PCC, elle a immédiatement dit: «Je démissionne!»

Une autre dame chinoise a dit aux pratiquants du Falun Gong: «Ce que le peuple chinois a besoin, c’est la moralité. Je vois l’espoir de la Chine à travers vous.»

Traduit de l’anglais au Canada

Version anglaise: http://clearwisdom.net/html/articles/2011/10/16/128803.html
Version chinoise: http://minghui.ca/mh/articles/2011/10/14/247879.html

Mme Jiao Xuemei en prison après 10 ans de persécution

Site Clartés et Sagesse

Écrit par un correspondant de Minghui de la province du Hebei, Chine

Nom : Jiao Xuemei (焦雪梅)
Genre : Féminin
Âge : Inconnu
Adresse : Inconnu
Profession : Employé de la compagnie d’énergie thermique de Tangshan
Date de la dernière arrestation : 16 juin 2008
Dernier lieu de détention : Prison pour femmes de la province de Hebei (河北省女子监狱)

Ville : Tangshan

Province : Hebei
Persécution endurée : La condamnation illégale, l’emprisonnement, l’extorsion, la maison fouillée, la détention

Avocat de la défense : Tang Jitian (唐吉田)

Mme Jiao Xuemei a appris le Falun Gong de sorte qu’elle a pu améliorer sa santé. Peu après qu’elle a commencé la pratique, son infection de sinus et vitiligo ont été guéris. Le Parti communiste chinois (PCC) l’a persécutée pendant les 10 dernières années pour sa croyance dans le Falun Gong et dans les principes de l’Authenticité-Bienveillance-Tolérance. Mme Jiao a été arrêtée quatre fois pour sa croyance entre 1999 et 2009. Elle est détenue dans la Prison pour femmes de la province du Hebei depuis le 1er avril 2009.

Le 16 juin 2008, bien avant les Jeux olympiques de Pékin, Mme Jiao a été illégalement arrêtée sur son lieu de travail par les policiers du commissariat de police de Xishandao, à Tangshan. En septembre 2008, le tribunal départemental de Lubei a organisé un procès et l’a condamnée à trois ans de prison sur des accusations « d’obstruer la justice et d’utiliser des organismes de culte. » La condamnation a été basée entièrement sur le rapport du procureur et aucune preuve physique n’a été fournie. Mme Jiao a immédiatement faire appel de la sentence après l’audience.

Quand l’avocat de Mme Jiao, Tang Jitian, est allé rencontrer Mme Jiao au premier centre de détention de Tangshan, on lui a dit d’utiliser la salle de visite numéro 3, laquelle avait un éclairage défectueux. Quand il a demandé au policier en service (badge numéro 083306) un changement de salle, le policier a répondu : « Voulez-vous la rencontrer ou non ? Si oui, faites-le ici. J’ai l’autorité de ne pas vous laisser la rencontrer du tout. » M. Tang a à plusieurs reprises expliqué au policier que le droit de l’accusé de rencontrer son avocat est protégé par la loi. Cependant, le policier a exigé l’enregistrement de la cause de l’avocat.

Le juge d’instance du tribunal des appels, Li Fuqiang, a demandé M. Tang de soumettre son argumentaire de la défense, d’un autre côté, il a évité de le rencontrer pour toutes sortes d’excuses. Il a également pris la décision que le cause ne serait pas jugé dans un procès public, ce dont M. Tang a protesté. M. Tang a indiqué que le procès devant le tribunal du première instance a « confondu les faits et que les preuve étaient manquantes » que « les preuves » ont été toute détruites pendant la période d’enquête et n’ont pas été examinées par le procureur, et qu’aucun contre-interrogatoire n’a eu lieu pendant le procès. Il a déclaré que parce que le procès a sérieusement violé le processus légal et la loi, la cour suprême devait juger la cause dans un procès public. Cependant, le juge de la cour suprême de Tangshan a fait fi de la loi et a confirmé le verdict de la Cour inférieure.

Résumé partiel de la persécution antérieure

Mme Jiao a été condamnée à un an de travaux forcés en septembre 2004. Les autorités du PCC ont fait pression sur sa famille et à son lieu de travail pour dépenser d’énorme somme d’argent pour son traitement médical en dehors du camp de travail.

La compagnie qu’elle travaillait, a succombé à la pression et elle a déduit son salaire et ses avantages. Entre 2001 et 2008, Mme Jiao a été refusée trois fois une augmentation de salaire . Entre juin 2007 et juin 2008, on ne lui a payé que 580 yuans, le minimum d’assistance sociale dans la province de Hebei. (Son salaire mensuel était 1.700 yuans.)

Le 30 avril 2007, la police a fouillé la maison de Mme Jiao, l’a arrêtée le 2 mai et l’a détenue au Premier centre de détention de Tangshan. Elle a été libérée le 9 mai 2007. Elle, sa famille et son employeur ont été constamment harcelés par les autorités. Remplie de peur, sa famille a donné au policier en charge de son cas 5.000 yuans, en espérant que l’harcèlement cesserait, mais les autorités ont continué à les harceler après avoir pris l’argent.

Des rapports précédants :

http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2009/5/11/107205.html
http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2009/3/1/105219.html
http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2009/2/1/104450.html

Traduit de l’anglais au Canada

Version anglaise :
http://www.clearwisdom.net/html/articles/2011/2/28/123520.html
Version chinoise :
http://www.minghui.org/mh/articles/2011/2/10/236109.html