Paris, France : « Le Falun Gong n’est pas seulement le trésor de la Chine, c’est le trésor du monde »

Écrit par Zhou Wenying, correspondant de Minghui à Paris, France

(Minghui.org) Christian Carpineta, âgé de 26 ans et italien d’origine, se tenait devant des affiches près de la Tour Eiffel, lisant les informations sur la persécution brutale du Falun Gong en Chine. Il a commencé à poser des questions à certains pratiquants qui étaient là pour éveiller les consciences à cette pratique spirituelle qui est persécutée depuis 1999.

Apprenant que le Falun Gong est enraciné dans la culture traditionnelle chinoise avec les principes fondamentaux de Authenticité-Bienveillance-Tolérance, Christian Carpineta a commenté : « Ce n’est pas seulement le trésor de la Chine, c’est le trésor du monde, le trésor de l’humanité. »

2016-6-27-paris-01

2016-6-27-paris-02

2016-6-27-paris-03
De nombreux visiteurs lisent les affiches et s’informent au sujet de la persécution du Falun Gong en Chine.

M. Carpineta est l’un des nombreux visiteurs qui s’est arrêté près des affiches du Falun Gong le 26 juin. Il réside actuellement à Nantes dans l’ouest de la France et travaille dans une maison de retraite. Il a dit à un pratiquant que c’était la première fois qu’il entendait parler de la persécution.

« Je porte une attention particulière aux persécutions, en particulier à celles qui sont contre les croyants. La Chine a une place particulière dans l’histoire. Cependant, à cause de la Révolution culturelle, ses croyances spirituelles sont persécutées et les vestiges historiques détruits. Le pays en est venu à un stade dangereux. »

Encourageant les pratiquants à poursuivre leurs efforts, il a dit : « Nous devons sensibiliser les gens sur ce qui se passe en Chine et chérir cette pratique. »

2016-6-27-paris-04
De nombreux visiteurs lisent les affiches et parlent avec les pratiquants.

Carlos Meldenes a signé la pétition demandant l’arrêt de la persécution après avoir appris l’existence de pratiques approuvées par l’État concernant les prélèvements forcés d’organes sur des pratiquants de Falun Gong vivants incarcérés pour leur foi.

« C’est un génocide, un abattage sanglant. Si cela est fait par un régime, le régime est coupable », a déclaré Meldenes d’un ton indigné. « Il faut que vous disiez à tout le monde que le régime communiste chinois est en train de commettre un crime contre l’humanité. »

Cécile, une parisienne de 80 ans, est chrétienne et comprend la persécution religieuse. Après avoir signé une pétition, elle a dit : « Je veux aider à lutter pour vos droits. Vous faites un excellent travail. Continuez ! »

Traduit de l’anglais au Canada

Version anglaise :
http://en.minghui.org/html/articles/2016/6/29/157614.html
Version chinoise :
http://www.minghui.org/mh/articles/2016/6/28/330638.html

Publicités

Ridiculisée puis respectée : un changement de la part des touristes chinois à Paris, France

Écrit par Zhou Wenying, correspondant pour Minghui à Paris, France

(Minghui.org) Mme Jun met en place des affiches près de la Tour Eiffel tous les jours pour faire prendre conscience de la persécution du Falun Gong [aussi appelé Falun Dafa] par le régime communiste en Chine.

Elle rencontre de nombreux touristes en provenance de Chine chaque jour. Beaucoup d’entre eux, après lui avoir parlé, comprennent ce qu’est la persécution et la remercient pour ses efforts. De temps en temps, certains qui ont été trompés par la propagande du régime chinois contre le Falun Gong l’insultent verbalement. Mme Jun reste calme et polie, et ses gestes amicaux adoucissent leur attitude. Finalement, ils l’écoutent et la traitent avec respect.

2016-5-23-paris-1

2016-5-23-paris-2

2016-5-23-paris-3

2016-5-23-paris-4
Des affiches et des banderoles près de la Tour Eiffel

D’abord insultée et ridiculisée puis complimentée

Mme Jun a essayé de parler à un groupe de touristes chinois un jour. Ils ont refusé d’écouter, l’ont ridiculisée et sont montés dans le bus. Avant de partir, Mme Jun leur a dit au revoir et a dit : « Soyez prudents. Si vous vous rappelez ‘Falun Dafa est bon’, cela vous apportera de la chance, à vous ainsi qu’à votre famille. »

Le même groupe est revenu à la Tour Eiffel le lendemain et Mme Jun n’a pas hésité à leur parler à nouveau au sujet du Falun Gong. L’un d’eux lui a dit : « Vous voulez encore nous parler ? Nous nous sommes moqués de vous hier. N’êtes-vous pas en colère ? » Elle a répondu : « Non, nous pratiquons ‘Authenticité-Bienveillance-Tolérance’. Je voulais juste que vous soyez informés des pratiquants qui sont persécutés en Chine. »

Le touriste lui a dit qu’ils ne pensaient pas qu’elle serait là à cause de ce qu’ils lui avaient fait la veille. « Quand vous nous avez dit d’être prudents et que vous nous avez souhaité bonne chance après que nous soyons montés dans le bus, nous nous sommes sentis mal. Nous avons pensé que vous, une pratiquante de Falun Gong, étiez tout à fait formidable parce que vous n’aviez pas été irritée par nos paroles. »

Six d’entre eux ont écouté Mme Jun et ont démissionné du Parti communiste chinois (PCC) et de ses organisations pour la jeunesse, pour montrer qu’ils désapprouvaient la décision du régime de persécuter le Falun Gong.

Des touristes chinois défendent le Falun Gong

Une autre fois, Mme Jun a essayé de parler à un groupe de touristes sur le fait de démissionner du Parti communiste chinois à la lumière des crimes commis par le régime.

L’un d’eux a contesté : « Nous croyons au PCC. Pourquoi devrions-nous démissionner ? » Mme Jun leur a expliqué que plus de 80 millions de Chinois sont morts de cause non naturelle depuis que le PCC a pris le pouvoir en 1949. Elle a continué : « Vous ne voulez pas faire partie du PCC et lui consacrer votre vie comme vous l’avez juré lorsque vous avez rejoint le Parti. »

Lorsque Mme Jun a parlé de la fausse histoire des auto-immolations sur la Place Tiananmen en 2001, une touriste chinoise l’a interrompue. « S’il vous plaît, laissez-moi parler pour vous », a dit la femme. « Comme j’ai regardé encore et encore cette soi-disant information en 2001, j’ai soupçonné que cela avait été mis en scène par le PCC. »

Elle a dit qu’elle était pompier et qu’« une couverture anti-feu était tellement lourde qu’elle ne pouvait pas avoir été jetée facilement en l’air avant de tomber sur la personne en feu. En outre, la personne n’aurait pas pu rester assise si cette lourde couverture lui était tombée dessus. Elle aurait été poussée à terre. En troisième lieu, la couverture a eu l’air d’apparaître juste après que la personne ait fini de crier. Le timing parfait montrait que cela avait dû être répété. Je n’ai pas réussi à me convaincre que les choses s’étaient passées de cette façon. Le PCC a tout organisé pour diffamer le Falun Gong. »

Mme Jun était d’accord et a ajouté : « Tout à fait. En outre, les cheveux et la bouteille en plastique sur ses genoux sont restés intacts, mais son visage et ses vêtements ont été gravement brûlés après que l’incendie ait été éteint. Ce n’était pas possible. »

À ce moment-là, d’autres touristes ont dit à Mme Jun qu’ils étaient convaincus. Environ 20 d’entre eux ont démissionné du PCC et de ses organisations pour la jeunesse.

Traduit de l’anglais au Canada

Version anglaise :
http://en.minghui.org/html/articles/2016/5/25/157152.html

Version chinoise :
大陆游客在巴黎 从辱骂嘲笑到称赞

France : Rassemblement à la Tour Eiffel pour souhaiter une bonne fête du Nouvel An chinois à Maître Li Hongzhi

(Minghui.org) Les pratiquants de Falun Dafa en France se sont rassemblés devant la Tour Eiffel pendant le week-end avant le Nouvel An chinois pour envoyer des vœux au fondateur du Falun Dafa, Maître Li Hongzhi. Ils souhaitaient exprimer leur reconnaissance pour sa transmission de cette ancienne cultivation et pratique dans le monde entier.

2016-2-france-falun-gong
Souhaiter une bonne fête du Nouvel An à Maître Li Hongzhi

« Pratiquer le Falun Dafa a changé ma vie et ma vision du monde », a dit Hélène, une Française qui a commencé à pratiquer le Falun Dafa en 1999.

« Je suis devenue plus optimiste », a-t-elle dit. « Quand nous rencontrons des difficultés, j’ai confiance que je peux les surmonter, parce que le principe que je suis dans ma vie de tous les jours, Authenticité-Bienveillance-Tolérance, me donne de la force. Je sais que tant et aussi longtemps que je respecte le principe, je peux vaincre toutes difficultés. »

Hélène a poursuivi : « Nous sommes rassemblés ici et souhaitons à Maître Li Hongzhi une bonne fête du Nouvel An. C’est notre manière d’exprimer notre reconnaissance. Je souhaite remercier Maître Li Hongzhi et le Falun Dafa pour avoir renouvelé ma vie. »

Isabelle, de Marseille, a dit qu’elle a reçu un dépliant de Falun Dafa il y a longtemps, mais qu’elle l’avait à l’époque juste mis de côté et n’y avait pas pensé jusqu’en 2009. Un jour, elle s’est soudainement souvenue du dépliant et elle est allée le chercher. Sur le dépliant, elle a trouvé le site Internet du Falun Dafa. Elle a téléchargé le livre principal, le Zhuan Falun, et a fini de le lire en trois jours.

« Je crois tout ce que Maître Li a dit dans ce livre », a expliqué Isabelle. « C’est ce que j’ai toujours cherché. »

Isabelle a dit que pratiquer le Falun Dafa a guéri son problème de genoux et l’a aidée à devenir une personne joyeuse, efficace et digne de confiance.

Lors de l’événement, une pratiquante chinoise, Mme Gao, a dit : « Tous les ans devant la Tour Eiffel, nous prenons des photos et envoyons des vœux du Nouvel An à Maître Li. Je suis reconnaissante que Maître Li nous enseigne la Grande Loi. J’ai trouvé les réponses à de nombreuses questions profondes dans mon cœur. Il n’y a pas de mots pour exprimer ma gratitude envers Maître Li. »

Traduit de l’anglais au Canada

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2016/2/6/155127.html
Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2016/2/5/323447.html

Les atrocités de prélèvement forcé d’organes en Chine présentées aux élèves infirmiers de l’IFSI pour la Journée des droits de l’homme

France – La Réunion

19 décembre 2015

2015-12-18-captecrkaplan
Capture d’écran de la vidéo : »Tués pour leurs organes: Le marché de la transplantation, un secret d’état chinois »

A l’invitation de la Directrice des Instituts d’Études en Santé, IES Nord de la Réunion, un pratiquant de Falun Gong de l’ile s’est vu offrir l’opportunité d’une intervention de 30 minutes sur les prélèvements forcés d’organes sur les pratiquants de Falun Gong en Chine, le 10 décembre 2015, Journée internationale des droits de l’homme

La présentation a eu lieu à L’IFSI (Institut de Formation de Soins Infirmiers) devant les élèves infirmiers de 2è année avec la diffusion de la vidéo: »Tués pour leurs organes: Le marché de la transplantation, un secret d’état chinois » .

Le pratiquant de Falun Gong invité à faire la présentation a abordé le sujet en prenant le système chinois comme contre-exemple d’un système de transplantation basé sur l’éthique comme le système français; Il a ensuite fait ressortir les facteurs ayant amené le système chinois à une telle dérive et de telles violations.

Il a parlé de la persécution du Falun Gong et expliqué que les pratiquants de Falun Gong sont les cibles privilégiées de ces pillages d’organes.

Environ une centaine d’étudiants ont pu assister à l’intervention et ont manifesté un vif intérêt pour ce sujet largement passé sous silence. L’intervention a été largement applaudie à la fin et il y a eu quelques questions des étudiants bien que l’horaire imparti était déjà dépassé …Plusieurs étudiants sont venus trouver l’intervenant à la fin pour avoir son contact ou poser d’autres questions.

L’association des étudiants de l’établissement a relayé l’information, le lien vers le site www.stop-pillage-organes-chine.org et d’autres documents sur la liste email des élèves.

* * *

http://fr.clearharmony.net/articles/a118160-France-La-Reunion-Les-atrocites-de-prelevement-force-d%E2%80%99organes-en-Chine-presentees-aux-eleves-infirmiers-de-l%E2%80%99IFSI-pour-la-Journee-des-droits-de-l%E2%80%99homme.html
Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d’en citer la source.

France – Dix ans de résistance pacifique à la persécution du Falun Gong sur l’esplanade du Trocadéro

(Minghui.org) Chaque dimanche après-midi ces dix dernières années, des parisiens et des touristes du monde entier ont pu voir les pratiquants de Falun Gong présenter les exercices et distribuer des documents sur l’Esplanade du Trocadéro (parvis des droits de l’homme).

De nouveau, le 13 juillet, panneaux et banderoles ont été mis en place et de nombreux touristes sont venus se renseigner sur la persécution du Falun Gong en Chine. Ils ont signé la pétition exprimant leur soutien à cette résistance pacifique.


Exercices de groupe devant la Tour Eiffel


Prendre attentivement connaissance de l’information


Signature de la pétition pour soutenir le Falun Gong

Un groupe de touristes chinois était très étonné et enthousiaste en voyant le Falun Gong et ils ont pris photos et vidéos. Certains ont demandé des documents. L’un d’eux a dit : « Dans ma ville natale, tous les pratiquants de Falun Gong sont des personnes de bien. » Il a accepté de quitter le PCC.

Beaucoup de gens ont exprimé leur intérêt pour les exercices et demandé les coordonnées détaillées des sites d’exercices locaux.

Traduit de l’anglais en Europe

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2014/7/17/2083.html

Version chinoise : 艾菲尔铁塔下 游人明真相

France : Rassemblement devant l’Ambassade de Chine à Paris lors de la visite d’un représentant du PCC

Écrit par Wenying Zhou, correspondant de Minghui à Paris

(Minghui.org) Après un rassemblement à Lyon, France, quelques jours avant, les pratiquants de Falun Gong en ont organisé un autre devant l’ambassade de Chine à Paris le 27 mars 2014. Ces rassemblements coïncidaient avec la visite de Xi Jinping, secrétaire général du Parti communiste chinois (PCC) et les pratiquants ont demandé que les principaux auteurs de la persécution du Falun Gong soient traduits en justice.


Des pratiquants parlent aux Parisiens devant l’Ambassade de Chine le 27 mars 2014.

M. Alain Tang, président de l’Association de Falun Dafa France, a pris la parole lors de l’événement : « Au cours de la visite du dirigeant du PCC Xi Jinping en France, ce rassemblement devant l’ambassade de Chine prend beaucoup d’importance. Nous demandons à M. Xi de traduire en justice « les principaux auteurs – Jiang Zemin, Luo Gan, Zhou Yingkang, Zeng Qinghong et Li Lanqing – et de mettre fin à la persécution du Falun Gong en Chine. »

Il a poursuivi : « Au moins 3745 décès ont été confirmés. Des centaines de milliers de pratiquants ont été détenus dans des prisons, des hôpitaux psychiatriques, des camps de travail et des centres de lavage de cerveau. »

Le Dr Harold King, un représentant français de DAFOH (Médecins contre les prélèvements forcés d’organes), a appelé à la fin immédiate des prélèvements forcés d’organes sur des personnes innocentes en Chine. Selon le Dr King, presque tous les organes des transplantations en Chine sont ceux de prisonniers, dont beaucoup sont des prisonniers d’opinion, surtout des pratiquants de Falun Gong. Les tuer pour leurs organes viole l’éthique médicale de base.

M. Tang s’est engagé à poursuivre les efforts pour dénoncer les crimes du PCC dans le monde et mettre fin à la persécution.

Il a souligné lors de la manifestation : « Le PCC exerce des pressions sur les pays occidentaux par des moyens économiques et diplomatiques pour éviter d’être condamné pour ses crimes contre l’humanité. »

En effet, le rassemblement du 27 mars a failli ne pas se produire. En raison des pressions du PCC, le département de police de Paris avait refusé la demande de rassemblement le 26 mars, un jour avant l’événement.

L’Association Falun Dafa France a lancé un appel urgent au Tribunal administratif de Paris qui a ensuite tenu une audience dans l’après-midi du 26 mars.

Le juge Doumergue a statué que l’interdiction émise par le Service de police de Paris était illégale et violait la liberté d’expression et de rassemblement. Elle a ordonné au service de police de retirer l’interdiction et de payer 1 500 euros à l’Association de Falun Dafa France.

La décision, remise à l’Association Falun Dafa et au Ministre de l’intérieur, avec copie au directeur du Service de police de Paris, a confirmé les droits constitutionnels des pratiquants de Falun Gong et l’importance de la tenue d’un rassemblement devant l’ambassade de Chine lors de la visite de Xi Jinping en France.

Les extraits suivants figuraient dans la décision du tribunal :

« L’association requérante est dans le droit de déclarer que […] ce refus constitue une violation grave et manifestement illégale à la liberté de manifester et à la liberté d’expression. Son application doit donc être suspendue, le directeur de police doit être invité à laisser la manifestation se produire selon les conditions décrites ci-dessus sans avoir à imposer d’amendes et d’injonctions : »

(6e conclusion)

« 6. Considérant que, dans les circonstances de l’affaire, l’État, la partie perdante dans la présente instance, doit être condamné à payer le coût de 1 500 euros à l’Association de Falun Gong France (Falun Dafa France) requis par l’article L.761-1 du code de la justice administrative. »

Le Procureur Gabard, conseiller juridique de l’Association Falun Dafa France, a applaudi la décision. Il a dit que la police de Paris avait minimisé l’importance de l’emplacement et le moment du rassemblement.

M. Gabard a également précisé que le rassemblement n’était pas une manifestation contre M. Xi, mais contre la politique de persécution du Falun Gong. Il ne convient pas à la police de Paris de positionner le rassemblement comme un événement hostile envers M. Xi.


e Procureur Gabard devant le Tribunal administratif de Paris après l’audience du 26 mars.

Article lié en langue chinoise : 巴黎法庭判决 法轮功将如期在中使馆前反迫害

Traduit de l’anglais au Canada

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2014/3/30/146137.html

Version chinoise : 巴黎中使馆前集会 呼吁惩办迫害元凶

France : L’Art de Zhen Shan Ren à Rennes : Une exposition « bouleversante de beauté »

Écrit par une pratiquante de France

(Minghui.org) L’exposition internationale L’Art de Zhen-Shan-Ren (Authenticité – Bienveillance – Tolérance) a été accueillie du 14 au 19 février 2014 à l’Orangerie du Thabor à Rennes située dans un parc référencé comme l’un des plus beaux jardins publics de France.

1-Orangerie_ext
L’Orangerie du Thabor à Rennes où l’exposition L’art de Zhen Shan Ren a été présentée.

L’Art de Zhen Shan Ren permet de découvrir la culture de la Chine ancestrale à travers le Falun Gong, appelé également Falun Dafa, un ancien système de cultivation et de pratique de l’esprit et du corps, et de prendre conscience de la détresse du peuple chinois. Les artistes, pour la plupart d’origine chinoise, témoignent de l’oppression que subissent depuis bientôt 15 ans les pratiquants de cette discipline dans leur propre pays. Une partie de l’exposition évoque les épreuves que les artistes eux-mêmes ont traversées.

2-Orangerie_entree
Plusieurs centaines de visiteurs par jour sont venus voir L’Art de Zhen Shan Ren à l’Orangerie du Thabor.

L’Art de Zhen Shan Ren, qui a parcouru plus de 50 pays, a attiré plusieurs dizaines de milliers de personnes à travers le monde. Les œuvres présentées n’ont laissé personne indifférent…

3-Marcel_Rogement
Marcel Rogemont, député à l’Assemblée nationale : le combat pour la liberté de conscience est un combat continu que nous devons mener.

Marcel Rogemont, député à l’Assemblée nationale, a été marqué par le réalisme des tableaux et la thématique qui concerne la liberté de conscience : « Le combat pour la liberté de conscience est un combat continu que nous devons mener ici comme en Chine, car c’est un combat de tous les jours, » a-t-il affirmé. Faisant référence au tableau intitulé « L’appel de l’innocence » de Xiaoping Chen où une petite fille tient un panneau sur lequel il est écrit « Killed for their belief (en français : Tués pour leur foi – ndlr) » dans le but d’éveiller les consciences sur l’assassinat des pratiquants de Falun Gong en Chine, Marcel Rogement a répété : « Dans le respect de la liberté de conscience, dans le respect de croire, il est inadmissible de mourir parce qu’on croit à quelque chose, c’est une tâche pour les démocraties et particulièrement pour la démocratie dans laquelle je vis qui est celle de la France. »

4-Orangerie_int
Les peintures sont majoritairement dans le style classique occidental. Les artistes nomment leur forme d’art « nouvelle renaissance »

Pour Nasra Casani, artiste peintre iranienne, l’exposition est extraordinaire en termes de technique de peinture au niveau de la lumière et de l’espace, et très touchante du fait que les peintures sont très réalistes et que l’on sent directement ce qui se passe.

Plusieurs visiteurs ont dit avoir versé une larme en regardant les tableaux. « Je trouve triste que des gens soient persécutés pour leur croyance, toutes les tortures infligées aux femmes, aux hommes comme aux enfants de n’importe quel âge, j’ai versé des larmes, c’est très touchant, » a confié une étudiante en communication. Impression partagée par Odile Dubauièse, puéricultrice venue voir l’exposition : « J’ai failli pleurer en voyant certains tableaux, c’est une exposition qui m’interpelle et me laisse presque sans voix. Ce qui me touche c’est la souffrance, mais en même temps c’est un plaisir de voir cette exposition, certaines toiles ont de la lumière, de la tristesse, de la violence ; certaines ont tout réuni sur une même toile, c’est beau, bravo d’avoir réussi à faire passer le message … L’exposition est bouleversante de beauté, » a ajouté Xavier Emere, ingénieur.

5-Orangerie_int
Les nombreux visiteurs ont exprimé un encouragement à continuer à informer sur la tragédie qui touche les pratiquants du Falun Gong en Chine.

Pour Groa Salan, étudiant en graphisme, l’exposition a été une belle découverte : « Les dessins sont fins et doux, mais le message est fort, ce qui fait un joli contraste entre le trait du dessin et le message porté. Par rapport à la spiritualité montrée dans certains tableaux, cela rappelle la force des dessins de la renaissance, » a-t-il remarqué. « Je trouve intéressant de revenir à tout ce qui est paradis et divinités, il faut continuer dans cette voie-là. Merci à tous les artistes qui ont accompli ces tableaux merveilleux et je conseille à tous les Français qui ont entendu parler de cette exposition, d’aller la voir. »

Les nombreux visiteurs ont encouragé à poursuivre l’action d’information sur cette tragédie qui touche les pratiquants du Falun Gong en Chine, qui reste inconnue du public français. Les œuvres ont éveillé des émotions d’admiration. « Des très belles toiles, un réel talent, des messages qui me touchent directement au cœur. De quoi réfléchir à la vie ! » disait le message laissé par un visiteur dans le livre d’or. Un autre a écrit : « Cette exposition est très belle. Il en ressort un art et une vérité impressionnants ».

La prochaine exposition L’Art de Zhen Shan Ren en France aura lieu du 16 au 28 avril 2014 à Dijon.

Les commentaires des visiteurs cités dans l’article proviennent des interviews pour la télévision NTD.

Voir le reportage de NTD Television en chinois : http://www.ntdtv.com/xtr/gb/2014/03/02/a1072409.html