Le Falun Dafa a guéri ma dépendance au jeu

Écrit par un pratiquant de Dafa de la province du Heilongjiang en Chine

(Minghui.org) J’ai de la chance d’avoir commencé mon chemin de cultivation dans le Falun Dafa en 1997.

J’ai rejoint l’armée chinoise en 1966 et peu de temps plus tard, j’ai été choisi comme chef de section exemplaire et je suis devenu membre du Parti communiste chinois (PCC).

Quand mon père a été appréhendé comme espion pendant un changement politique lancé par le PCC, notre famille a été affectée à cause de la politique de culpabilité par association du PCC. J’ai été renvoyé de l’armée et je suis retourné dans ma ville natale. Ma sœur cadette a été licenciée de son unité de travail et est devenue sans emploi.

J’ai finalement trouvé un emploi comme gardien d’entrepôt. Cependant, à l’âge de 30 ans, je suis devenu joueur pathologique. Ma dépendance causait non seulement des problèmes à ma femme et mes enfants, mais également à mon travail. De temps en temps, j’étais secoué par de forts sentiments de regret, cependant, ils ne duraient jamais longtemps.

En ayant une dépendance au jeu, j’ai perdu non seulement de l’argent, mais aussi l’amour de ma famille et de mes amis. J’ai également perdu ma dignité.

Deux options : voir un médecin ou pratiquer le Falun Dafa

Un collègue de ma femme lui a dit que le Falun Dafa enseignait les gens à cultiver le corps et l’esprit, et qu’il était remarquablement efficace pour guérir toute maladie.

Sans hésitation, ma femme est allée avec son amie à un site de pratique de Falun Dafa. Ce jour-là, elle s’est engagée sur sa voie de cultivation. Elle a raconté qu’elle était destinée à obtenir le Fa et la pratique du Falun Dafa, et qu’elle ne s’était jamais sentie aussi légère qu’en faisant les exercices du Falun Dafa et en écoutant la musique des exercices.

J’ai souffert d’une grave maladie de l’épiderme en 1997. Mon visage était enflé et du sang suintait à plusieurs endroits de mon visage et de mon corps. J’ai dépensé beaucoup d’argent pour un traitement médical à l’hôpital de notre localité, mais le problème ne s’est pas résolu.

Finalement, ma femme m’a donné deux options : aller à Harbin voir un médecin ou la rejoindre dans la pratique du Falun Dafa – j’ai choisi la dernière option.

Environnement harmonieux

Après avoir fait les exercices du Falun Dafa pendant quatre jours, ma peau a commencé à peler et le sixième jour, j’ai été guéri de ma maladie de la peau. J’ai été témoin du pouvoir de guérison énorme du Falun Dafa sans avoir dépensé un sou ni avoir pris un médicament. Grâce à l’étude du Fa, j’ai compris la raison pour laquelle je devrais être une bonne personne et aspirer à un niveau spirituel plus élevé. J’ai appris beaucoup sur la cultivation et pratique grâce au Zhuan Falun, y compris le concept de rétribution karmique. J’ai abandonné le jeu et la cigarette, et j’ai remarqué un changement radical en moi-même.

J’ai essayé de suivre le principe du Falun Dafa Authenticité-Bienveillance-Tolérance et j’ai traité avec gentillesse non seulement ma femme et mes enfants, mais aussi toutes les personnes autour de moi. Finalement, les rires égayaient notre maison et nous avons fait l’expérience d’un environnement harmonieux.

Ma femme et moi avons démarré une épicerie dans le quartier. Chaque jour, de nombreux clients, y compris des enfants et adultes, venaient à notre magasin pour acheter leurs besoins quotidiens. Tous ceux qui me connaissaient ont compris que c’était le Falun Dafa qui m’avait guéri de ma dépendance au jeu, m’avait changé et avait apporté cette nouvelle vie magnifique à ma famille.

La persécution : expulsé du PCC

Quand la persécution illégale du Falun Dafa a été lancée par le PCC en 1999, ma femme et moi nous sommes rendus avec d’autres pratiquants aux bureaux du gouvernement provincial à Pékin, où nous avons fait appel pour le droit de pratiquer le Falun Dafa.

Nous avons été arrêtés et persécutés par les agents du PCC de nombreuses fois au cours de ces dix-sept dernières années. Aussi, quelques personnes de mon lieu de travail sont venues à mon domicile. Ils ont lu un document qui annonçait que j’avais été expulsé du PCC pour ne pas avoir obéi aux règles et ils m’ont demandé de signer ce document. Je l’ai fait sans hésitation.

Je leur ai raconté comment le Falun Dafa m’avait enseigné à être une bonne personne et qu’il m’avait accordé une nouvelle vie. J’ai dit d’un air décidé qu’aucun mot ne pouvait exprimer ma gratitude envers le Falun Dafa et que j’étais très content de me dissocier du PCC pervers. Comme des centaines de millions de pratiquants de Falun Dafa, ma femme et moi étions prêts à défendre le Falun Dafa.

Je me rends très bien compte que, si je n’avais pas pratiqué le Falun Dafa, ma vie aurait été perdue. Je me serais noyé dans la perversité et la corruption morale. Le Falun Dafa a non seulement guéri mes maladies, mais a également sauvé mon âme.

Traduit de l’anglais en Belgique

Version anglaise :
http://en.minghui.org/html/articles/2016/11/2/159776.html
Version chinoise :
http://www.minghui.org/mh/articles/2016/10/4/332562.html

Publicités

Femme de Daqing doit être jugée après plus de quatre mois en détention

Écrit par un correspondant de Minghui dans la province de Heilongjiang en Chine

(Minghui.org) La pratiquante de Falun Gong Mme He Shufang de la ville de Daqing a été arrêtée pour avoir distribué des documents informatifs sur le Falun Gong le 13 juin 2016. Elle a été illégalement détenue pendant plus de quatre mois.

Le Parquet du district de Saertu a transmis son dossier au Tribunal du district de Saertu dans la ville de Daqing.

Preuves fabriquées

Elle a été arrêtée par Liu Tiejun et des policiers du Département de police de Huizhan, district de Saertu, le 13 juin. Elle a été emmenée au centre de détention de la ville de Daqing. La police a transmis son dossier au Parquet du district de Saertu, mais l’affaire a été renvoyée faute de preuves.

Liu Tiejun et d’autres ont fabriqué des preuves contre elle et ont présenté l’affaire au Parquet au début du mois d’août. Le Parquet a finalement soumis le dossier de Mme He au Tribunal du district de Saertu à la fin du mois de septembre et a suggéré que le tribunal condamne Mme He à un maximum de deux ans.

Après que l’affaire de Mme He a été transmise au Parquet de Saertu, sa famille a demandé à plusieurs reprises une mise à jour sur le statut de son dossier. Cependant, ils ont été tenus à l’écart du Parquet et n’ont rencontré qu’une seule fois Zhang Dajun, le représentant responsable de l’affaire de Mme He.

Zhang Dajun a dit qu’il ne s’occupait que des avocats et ne leur a donné aucune information.

L’avocat de Mme He a exhorté Zhang Dajun à abandonner l’affaire en raison du manque de preuves et de libérer Mme He. Au lieu de cela, l’affaire a été renvoyée à la cour.

La famille de Mme He s’est renseignée à plusieurs reprises en octobre au sujet de l’affaire pendante de Mme He, mais on lui a dit que le personnel du tribunal ne parlerait qu’avec des avocats.

Famille dévastée

Mme He, 52 ans, vivait dans le district de Saertu, ville de Daqing. Elle a récupéré de sa maladie cardiaque après avoir appris le Falun Gong et a également bénéficié des enseignements et du principe fondamental Authenticité-Bienveillance-Tolérance.

Elle a pris soin de sa belle-mère, qui était au lit, pendant plusieurs années. Sous les soins de Mme He, la santé de sa belle-mère s’est améliorée et elle a finalement pu marcher.

Après l’arrestation de Mme He, sa belle-mère a été dévastée et a dû être hospitalisée pendant plus d’une semaine.

Le mari de Mme He souffre d’un diabète grave. Il a perdu son emploi il y a quelques années lorsque la société pour laquelle il travaillait a fait faillite. Il ne pouvait pas trouver un autre emploi et devait compter sur Mme He pour soutenir la famille.

Après qu’elle a été arrêtée, la santé de son mari a décliné. Des plaies sur ses pieds suppuraient, ce qui le faisait boiter en marchant. Sa vue s’est affaiblie. Même ainsi, il devait s’occuper de sa mère.

Les personnes responsables de la persécution de Mme He :

Zhang Dajun, Parquet du district de Saertu : +86-459-6666232, +86-13359590230

Zhou Lixin, juge, Parquet du district de Saertu : +86-459-6683211, +86-13351890911

Voir aussi : Une femme du Heilongjiang arrêtée pour sa croyance – le mari et la belle-mère laissés sans soins

Traduit de l’anglais au Canada

Version anglaise :
http://en.minghui.org/html/articles/2016/11/4/159810.html
Version chinoise :
http://www.minghui.org/mh/articles/2016/10/16/336371.html

Un couple marié fait partie d’une arrestation en masse dans la ville de Hegang

Écrit par un correspondant de Minghui dans la province du Heilongjiang, Chine

(Minghui.org) Les pratiquants de Falun Gong M. Zhou Chuanzhi et son épouse Mme Gao Jinfeng sont du district de Gongnan, ville de Hegang, province du Heilongjiang. La police les a arrêtés près du tribunal de la ville de Baoquanling le 30 juin 2016.

Plus d’une douzaine de pratiquants de Falun Gong et leurs familles ont été arrêtés ce jour-là, la majorité sont sortis ce soir-là.

M. Zhou, Mme Gao et Mme Liu Yu ont été emmenés au centre de détention de Hegang et détenus là jusqu’au 15 juillet 2016.

Les arrestations antérieures de M. Zhou et Mme Gao

M. Zhou et Mme Gao ont été arrêtés chez eux le 21 avril 2002 par la police du poste de police de Jiefanglu et emmenés au centre de détention no 2 de la ville de Hegang.

Mme Gao a été gardée pendant quarante-neuf jours avant d’être transférée au camp de travaux forcés de Jiamusi pour une peine de trois ans.

M. Zhou a reçu deux ans de travaux forcés.

Le couple a bénéficié de la pratique du Falun Gong

Mme Gao, une femme d’affaires, a commencé à pratiquer le Falun Gong en juin 1998. Avant de se mettre à pratiquer, elle souffrait d’artériosclérose et d’insomnie. Après avoir pratiqué pendant seulement une semaine, l’insomnie et les douleurs corporelles de Mme Gao ont disparu. Elle s’est conduite comme une pratiquante en suivant le principe du Falun Gong Authenticité-Bienveillance-Tolérance.

L’époux de Mme Gao, M. Zhou, a commencé à pratiquer le Falun Gong le 1er janvier 1999. Il a obtenu une bonne santé peu de temps après le début de la pratique.

Traduit de l’anglais au Canada

Version anglaise :
http://en.minghui.org/html/articles/2016/8/11/158215.html

Version chinoise :
http://www.minghui.org/mh/articles/2016/7/12/331257.html

Une fille détenue pendant 8 mois pour avoir demandé que son père soit libéré

Écrit par un correspondant de Minghui de la province du Heilongjiang

(Minghui.org) Une jeune femme de la ville de Harbin a été condamnée à 8 mois pour avoir tenté de faire libérer son père qui a été arrêté pour sa pratique du Falun Gong, une discipline spirituelle qui est persécutée par le régime communiste chinois.

Mme Liu Wenru est elle-même une pratiquante de Falun Gong qui a été arrêtée le 9 novembre 2015 et a reçu une peine de prison au début de cette année. Sa date de remise en liberté était prévue pour le 8 juillet, mais elle n’a pas retrouvé facilement sa liberté.

Un groupe d’officiers du poste de police de Xinfa a saisi Mme Xu alors qu’elle sortait de l’établissement pénitentiaire. Elle tenait fermement la main de sa mère, qui l’attendait pour la ramener chez elle et a crié : « La police veut m’arrêter de nouveau ! Je veux aller à la maison ! »

Sa mère était furieuse et a grondé la police bruyamment. Comme les passants s’arrêtaient pour voir ce qui se passait, les policiers ont cédé et lâché leur emprise sur Mme Xu, mais pas avant de forcer sa mère à signer une déclaration promettant qu’elle allait garder un œil sur sa fille.

Quatre jours plus tard, le père de Mme Xu a été mis en procès. Il reste à enquêter sur les détails de l’audience.

Voir aussi :

Une fille arrêtée parce qu’elle demande la libération de son père

Une fille arrêtée pour avoir essayé de porter secours à son père

Traduit de l’anglais au Canada

Version anglaise :
http://en.minghui.org/html/articles/2016/7/21/157907.html
Version chinoise :
http://www.minghui.org/mh/articles/2016/7/18/88-331505.html

Quatre pratiquantes âgées de Qiqihar condamnées à des peines de prison

Écrit par un pratiquant de Falun Gong de la province du Heilongjiang, Chine

(Minghui.org) Quatre pratiquantes de Falun Gong de la ville de Qiqihar ont été condamnées à de trois à trois ans et demi de prison. Toutes étaient âgées de plus de 70 ans.

Mme Zhao Xiuzhi, 78 ans ; Mme Li Guizhi, 76 ans ; Mme Li Fengqin, 72 ans ; et Mme Peng Shurong, 70 ans ; ont été arrêtées par des policiers du poste de police de Liming. Mme Wang Qiuyan, une autre pratiquante, a également été arrêtée. Les cinq pratiquantes ont été emmenées alors qu’elles collaient des affiches d’information sur le Falun Gong dans les communautés de quartier le 21 octobre 2015. Elles ont été interrogées puis emmenées au centre de détention N° 1 de Qiqihar. Mme Wang a fait une grève de la faim pendant neuf jours. Elle a été libérée le 3 novembre.

Les quatre pratiquantes âgées ont été détenues dans le centre de détention et jugées par la cour du district de Jianhua les 18 et 20 avril 2016.

Un jour avant le procès, les autorités judiciaires ont emmené Mme Peng et Mme Li dans la salle d’audience et y ont convoqué les membres de leurs familles. Le fils de Mme Peng l’a maltraitée et grondée, puis il s’est mis à genoux et l’a priée de renoncer au Falun Gong et de rejeter son avocat. Le tribunal a promis d’alléger sa peine si elle renvoyait l’avocat. Mme Peng a succombé à leur pression et a décidé de renvoyer son avocat.

Le tribunal a délivré des cartes d’admission à tout membre de la famille qui ferait pression sur Mme Peng ou Mme Li. Les autres membres de la famille n’ont pas été autorisés à entrer dans la salle d’audience à la date du procès.

Mme Li Fengqin avait de nombreux ulcères dans la bouche pendant plus d’un mois avant le procès et ne pouvait pas manger ni dormir. Son avocat a demandé au tribunal de la libérer, mais cela a été refusé. Le jour du procès, elle a dû se traîner de la voiture à la salle d’audience.

Le tribunal a condamné les quatre pratiquantes six semaines plus tard.

Information de contact de la cour du district de Qiqihar Jianhua :

Zhang Fang, juge présidente : + 86-452-2565327 (Bureau),+ 86-138-36293888 (Mobile)

Shi Yan, juge suppléant : + 86-452-2561214 (Bureau), + 86-139-45268058 (Mobile)

Traduit de l’anglais en Europe

Version anglaise :
http://en.minghui.org/html/articles/2016/7/15/157826.html
Version chinoise :
http://www.minghui.org/mh/articles/2016/6/30/330703.html

[Célébrer la Journée mondiale du Falun Dafa] Un homme mourant ramené à la vie

Écrit par un pratiquant de Falun Dafa de la province du Heilongjiang en Chine

(Minghui.org) Un homme qui avait une septicémie et avait été déclaré incurable par son médecin a décidé de mettre sa foi en le Falun Dafa. Une semaine plus tard, il était capable de manger et de marcher. Il n’avait plus besoin du cercueil que sa femme avait préparé pour lui. Il a partagé son expérience avec d’autres, dont plusieurs ont plus tard aussi appris le Falun Dafa.

Voici son histoire.

De près de mourir à une santé parfaite

On m’a diagnostiqué une septicémie en 2011. Le médecin a dit que la seule façon de prolonger ma vie était d’avoir une transfusion de sang, mais il m’a averti que même si je pouvais me le permettre, j’allais quand même mourir bientôt. Il m’a renvoyé chez moi et m’a conseillé de passer les jours qu’il me restait avec ma famille. Quelques jours plus tard, je ne pouvais plus manger ni boire et je n’avais pas d’énergie pour parler.

Près de la fin de l’année, ma femme est allée faire fabriquer un cercueil pour moi. Sur son chemin du retour, elle a rencontré une amie. L’amie, me voyant horriblement enflé et pouvant à peine respirer, m’a dit que ma dernière chance de vivre était le Falun Dafa. Elle m’a dit de réciter sincèrement : « Falun Dafa est bon, Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon. »

Je me méfiais au début, mais j’ai pensé que j’allais essayer, puisque je n’avais rien à perdre. J’ai répété ce qu’elle m’avait dit nuit et jour. Quelques jours plus tard, j’ai pu m’asseoir, manger et boire. Quelques jours plus tard, je marchais lentement.

Je suis allé remercier l’amie qui m’avait parlé du Falun Dafa. Quand les gens qui me connaissaient m’ont vu, ils ont été étonnés, parce qu’ils pensaient que j’aurais dû être déjà mort. L’amie de ma femme était tellement heureuse pour moi qu’elle m’a donné une copie du Zhuan Falun, le livre principal du Falun Dafa.

J’ai fini de lire le livre aussi vite que j’ai pu. J’avais pratiqué le bouddhisme pendant dix ans dans le passé, mais ce n’est qu’à ce moment-là que j’ai compris que je ne savais pas ce que la cultivation et le vrai but de la vie étaient. J’avais enfin trouvé mes réponses.

À partir de ce moment-là, j’ai étudié les enseignements tous les jours. Six mois plus tard, j’ai commencé à faire les exercices de Falun Dafa et ma santé a continué à s’améliorer. Pendant environ 20 jours, j’ai eu de la diarrhée tous les jours et j’ai perdu beaucoup d’eau. Je n’étais plus gonflé. Les membres de ma famille ont été tellement surpris qu’ils sont aussi devenus pratiquants.

Un jour j’ai soudainement eu un grave saignement de nez. Quand j’ai essayé de pincer mon nez, le sang giclait de ma bouche. Ma femme était terrifiée, mais je me sentais très calme, car je savais que la pratique aidait encore poour ma santé. Le saignement s’est arrêté après que j’aie recueilli un demi-seau de sang. Je n’étais pas étourdi du tout et j’ai continué à faire le travail que je faisais. La même chose est arrivée à sept reprises au cours des deux années suivantes. La dernière fois que j’ai eu un saignement de nez c’était en 2014 et depuis lors ma septicémie est partie.

Je savais que la pratique avait rétabli ma santé et m’avait sauvé la vie.

Parler à la police et aux gardes à propos du Falun Dafa

Lorsque le régime chinois a commencé à persécuter le Falun Dafa en 1999, j’ai décidé que je devais sortir et parler aux autres des faits derrière la persécution et des bienfaits de la pratique. Un jour, je distribuais des dépliants de Falun Dafa et j’ai été arrêté. Je leur ai dit ce qui m’était arrivé et parlé à propos de la propagande du gouvernement. Ils m’ont libéré le jour même.

Neuf mois plus tard, la police m’a arrêté ainsi qu’un autre pratiquant alors que nous distribuions des dépliants de Falun Dafa. On nous a mis dans un centre de détention. J’avais un gâteau avec moi que j’avais acheté ce jour-là. Au cours des 20 jours suivants, je n’ai rien mangé d’autre que ce gâteau. L’autre pratiquant a fait une grève de la faim pendant 11 jours pour protester contre l’arrestation illégale.

Aucun de nous n’avions d’inconfort physique. Les gardiens et les autres détenus étaient dans l’incrédulité après avoir vu ce qui nous était arrivé. Ils nous ont écoutés expliquer les faits sur le Falun Dafa et ils étaient d’accord avec nous. Plus de 40 détenus et une dizaine de gardiens ont décidé de démissionner du Parti communiste chinois et de ses organisations affiliées pour montrer leur désapprobation de la persécution.

Quand nous avons été libérés, le chef du centre de détention est venu nous dire que si d’autres pratiquants de Falun Dafa étaient envoyés là-bas : « Je vais bien les traiter. Falun Dafa est vraiment bon. »

Traduit de l’anglais au Canada

Version anglaise :
http://en.minghui.org/html/articles/2016/5/25/157153.html
Version chinoise :
http://www.minghui.org/mh/articles/2016/5/16/327530.html

Une nouvelle pratiquante de Falun Gong se sent renaître

Écrit par une nouvelle pratiquante de Falun Gong de Mudanjiang, province du Heilongjiang

(Minghui.org) L’été 2014, mes maux d’estomac chroniques sont soudainement devenus très douloureux. Je suis allée consulter dans plusieurs hôpitaux, mais aucun docteur de la médecine occidentale ou chinoise ne pouvait m’aider. Après avoir dépensé plus de 10 000 yuans en médication, je ne pouvais plus dormir, j’étais incapable de me lever et de manger. Tout ce que je mangeais, je le régurgitais.

J’ai pensé me rendre à l’hôpital de Pékin. Mon mari m’a dit : « J’ai entendu dire que le Falun Gong avait des pouvoirs de guérison surprenants. Pourquoi n’essaies-tu pas ? »

Mais suite à la propagande du Parti communiste, j’avais une compréhension incorrecte du Falun Gong. Mon mari a continué à essayer de me convaincre de pratiquer : « L’urticaire de mon collègue a été guéri avec le Falun Gong. » Mes enfants m’ont également demandé d’essayer.

J’ai finalement cédé. Le 2 octobre 2014, je suis allée voir le collègue de mon mari. Ils m’ont transportée chez lui, car je n’avais aucune force pour marcher. Ensuite, ils m’ont raconté à quel point ils avaient bénéficié de la pratique du Falun Gong.

Nous avons regardé les conférences vidéo de Maître Li Hongzhi pendant toute la journée. Mon estomac a commencé à aller un peu mieux et j’ai pu manger un peu de soupe de riz. J’ai commencé à croire dans le Falun Gong. Le deuxième jour, j’ai cessé de prendre les médicaments. Lorsque je fus capable de me tenir assise quelques jours plus tard, j’ai commencé à lire le Zhuan Falun, le texte principal du Falun Gong.

Les deux semaines qui ont suivi, je suis restée chez eux et j’ai lu le livre et regardé les vidéos continuellement. Je sentais que la vie reprenait graduellement en moi. Je me suis dit en moi-même : « Pourquoi le gouvernement réprime-t-il une pratique aussi bonne ? C’est tellement bénéfique pour les gens et la société entière. Je ne peux pas manquer cette chance. Je dois pratiquer. »

Deux semaines plus tard, je me sentais beaucoup mieux et j’ai remercié chaleureusement le collègue de mon mari et sa femme et leur ai dit au revoir.

Aussitôt que je suis revenue chez moi, j’ai commencé à faire les exercices. La pratique n’a pas simplement guéri mon problème à l’estomac, mais aussi mes colites, ma maladie coronarienne et mes allergies de la peau. Ma myopie a également disparu. Je peux maintenant lire de petites caractères sans lunettes.

Encore plus significatif est le fait que le Falun Gong a également amélioré mon humeur. J’essaie de suivre le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance et de traiter tout le monde avec gentillesse.

Témoin des changements à l’intérieur de moi — physique et mental — mes amis et ma famille me disent que je suis une nouvelle personne. Ils sont tous heureux pour moi et m’écoutent lorsque je leur dis la vérité sur le Falun Gong. Mon environnement est maintenant harmonieux. Mon frère veut aussi apprendre le Falun Gong.

Il est impossible d’exprimer ma reconnaissance envers Maître Li Hongzhi et le Falun Gong avec des mots.

Ici, j’aimerais partager ma propre expérience pour dire aux gens à quel point le Falun Gong est merveilleux — ne soyez pas trompés par la propagande du Parti communiste. J’espère que plus de gens vont venir apprendre ce qu’est réellement le Falun Gong et que davantage de gens vont pouvoir en bénéficier.

Traduit de l’anglais au Canada

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2016/3/28/156072.html
Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2016/3/16/325421.html