Une femme du Liaoning meurt douze jours après avoir été arrêtée pour sa foi

Écrit par un correspondant de Minghui dans la province du Liaoning

(Minghui.org) Une résidente de la ville de Liaoyang dans la province du Liaoning est décédée moins de deux semaines après avoir été arrêtée pour avoir refusé de renoncer au Falun Gong, une discipline spirituelle persécutée par le régime communiste chinois.

Mme Xu Guixia, 47 ans, a été arrêtée le 27 octobre 2016 et a plus tard été envoyée dans le centre de détention de la ville de Liaoyang.

L’après-midi du 7 novembre, la police a informé le fils de Mme Xu, qui était à l’école hors de la ville, que sa mère était tombée malade et voulait le voir.


http://fr.minghui.org/articles/2016/11/22/60399.html

Publicités

Au moins 14 pratiquants arrêtés dans le canton de Chaoyang pour avoir poursuivi Jiang Zemin en justice

Écrit par un correspondant de Minghui dans la province du Liaoning, Chine

(Minghui.org) Le département de police du canton de Chaoyang dans la province du Liaoning a lancé une autre série d’arrestations illégales de pratiquants ayant intenté des plaintes au pénal contre Jiang Zemin, l’ancien dictateur responsable du lancement de la persécution des pratiquants de Falun Gong en 1999.

Les différents sous-postes de police se sont vu assigner des quotas de pratiquants à arrêter. Au moins 14 pratiquants du canton de Chaoyang ont été arrêtés au cours du mois précédant le 27 octobre 2016.


http://fr.minghui.org/articles/2016/11/15/60346.html

Un avocat demande l’acquittement d’une pratiquante de Falun Gong

Écrit par un correspondant de Minghui de la province du Liaoning

(Minghui.org) Une pharmacienne de la ville d’Anshan a été accusée le 18 octobre d’utiliser une secte pour saper l’application de la loi, un prétexte habituel utilisé par le régime communiste chinois dans sa tentative de piéger et d’emprisonner les pratiquants de Falun Gong.

L’avocat de Mme Dai Yajuan a argumenté qu’aucune loi en Chine ne criminalise le Falun Gong et que sa cliente n’aurait jamais due être poursuivie pour avoir exercé son droit constitutionnel à la liberté de la croyance.

Il a également questionné l’authenticité des preuves présentées par l’accusation et a protesté contre la violation des procédures juridiques perpétrées par la police.

Mme Dai a été saisie chez elle le 28 juin. Aucun des policiers n’a montré de pièce d’identité ou de mandat de perquisition. La police l’a conduite au poste de police avant de revenir pour saccager son domicile.


Un avocat demande l’acquittement d’une pratiquante de Falun Gong

Une femme guérie d’une leucémie grâce au Falun Gong est arrêtée pour ses convictions

(Minghui.org) Une résidente de la ville de Chaoyang a été arrêtée et a obtenu une peine de quinze jours de détention pour avoir parlé aux gens du Falun Gong, une discipline spirituelle persécutée par le régime communiste chinois.

Ce n’est pas la première fois que Mme Mu Lihua est visée pour sa croyance. Sa dernière arrestation a été précédée de six arrestations.

Mme Mu a persévéré dans ses efforts pour informer le public que la persécution est mauvaise car le Falun Gong a guéri sa leucémie et ne ressemble en rien à ce que le régime dépeint dans sa propagande.

Mme Mu avait contracté une leucémie à l’âge de 26 ans et devait avoir recours à de fréquentes transfusions sanguines. Elle est restée une fois hospitalisée pendant huit mois consécutifs. Son mari, écrasé par le fardeau financier et émotionnel, a divorcé quelques années plus tard.

Les parents de Mme Mu l’ont accueillie et ont emprunté de l’argent pour continuer son traitement. Elle se sentait terriblement mal d’être devenue un fardeau pour eux.

Comme rien d’autre ne marchait, en 2003, Mme Mu s’est tournée pour finir vers le Falun Gong, malgré la persécution incessante contre la pratique. Elle a très vite expérimenté les extraordinaires effets que le Falun Gong a sur la santé. Ses symptômes ont cessé et elle n’a plus eu besoin de soins médicaux.

Ses parents ont été enchantés de voir leur fille se remettre d’une maladie incurable et ils attribuent au Falun Gong le fait de lui avoir sauvé la vie et d’avoir ramené l’espoir dans leur famille.

Mme Mu s’est sentie obligée de partager son rétablissement miraculeux avec les gens et de les exhorter à aider à arrêter la persécution. En revanche, elle est rapidement devenue une cible pour la police locale.

Mme Mu se trouve au centre de détention de la ville de Beipiao suite à son arrestation du 24 août de cette année. M. Shuang Yawen, un autre pratiquant de Falun Gong arrêté en même temps qu’elle, se trouve aussi en captivité là-bas.

Traduit de l’anglais en France

Version anglaise :
http://en.minghui.org/html/articles/2016/9/7/158589.html

Version chinoise :
http://www.minghui.org/mh/articles/2016/8/29/333665.html

Un pratiquant détenu à Shenyang toujours en grève de la faim

Écrit par un pratiquant de Falun Gong dans la province du Liaoning, Chine

(Minghui.org) M. Li Hongwei, un pratiquant de Falun Gong de 53 ans, est en grève de la faim dans le centre de détention de Hunnan depuis plus de dix jours depuis son arrestation. Son état de santé s’est détérioré et il se trouve à présent dans un état critique. Sa mère, qui a le cancer, ne peut plus recevoir des soins de son fils.

M. Li a récupéré de plusieurs maladies après avoir commencé à pratiquer le Falun Gong. Il était impatient de faire connaître le Falun Gong autour de lui. Il a été arrêté le 26 juin alors qu’il affichait de l’information sur le Falun Gong et la persécution perpétrée par le régime communiste chinois.

Dans la matinée du 27 juin, des policiers ont fouillé son domicile et confisqué son ordinateur, une imprimante, un lecteur MP3 et des livres de Falun Gong. Son épouse a également été arrêtée et détenue pendant une journée.

Renseignements sur les malfaiteurs :

Zhou Xu (周旭), chef adjoint, poste de police de Wusan : + 086-24-23813110

Zhang Zhenxing (張振興), instructeur, poste de police du district de Hunnan : + 086-13940474843

Traduit de l’anglais en Europe

Version anglaise :
http://en.minghui.org/html/articles/2016/7/19/157885.html

Version chinoise :
沈阳市李红伟在看守所绝食抵制迫害十余天

Mme Liu Shufan est arrêtée, laissant un mari grabataire sans soins

Écrit par un correspondant de Minghui de la province du Liaoning, Chine

(Minghui.org) Mme Liu Shufan, bientôt septuagénaire, vit dans le district de Huanggu de la ville de Shenyang, province du Liaoning. Alors qu’elle parlait aux gens de la persécution du Falun Gong le matin du 13 mai 2016, elle a été signalée à la police.

Elle a été arrêtée par des agents de la sécurité intérieure du district de Huanggu. La police a mis son domicile à sac et confisqué ses livres du Falun Gong, des ordinateurs portables, des imprimantes et autres effets personnels. Elle a été emmenée au centre de détention n° 1 de la ville de Shenyang.

Son mari grabataire a été laissé seul à la maison sans aucune aide. Il a besoin d’aide et ne peut pas prendre soin de lui tout seul, car la partie inférieure de son corps est paralysée.

liu-shufan
Mme Liu Shufan

Frère détenu pour avoir poursuivi Jiang Zemin en justice

Le frère cadet de Mme Liu, M. Liu Jiaze, est illégalement détenu dans le centre de détention du district de Shenhe depuis plus de six mois.

liu-jiaze
M. Liu Jiaze

M. Liu a intenté un procès contre Jiang Zemin, l’ancien dictateur chinois, en mai 2015. Il a été arrêté le 3 novembre 2015 par les agents du poste de police de Huigong du district de Shenhe et de la sécurité intérieure du district de Shehe.

La police a mis son domicile à sac et a confisqué un ordinateur, des imprimantes, un coupe-papier, du papier pour impression, des cartouches d’impression, des lecteurs MP3, des disques durs externes, des clés USB, des livres du Falun Gong et autres effets personnels. Il est toujours détenu au centre de détention du district de Shenhe.

M. Liu Jiaze, âgé de 64 ans, est un ancien instructeur de l’unité de formation de la Force aérienne. Il avait des problèmes de dos et de jambes, ainsi que des problèmes de genou qu’aucun traitement médical n’avait pu guérir. Il a commencé à pratiquer le Falun Gong en 1998, suivant le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance. Peu après, tous ses maux ont disparu et il a pu arrêter de fumer et de boire.

Traduit de l’anglais en Suisse

Version anglaise :
http://en.minghui.org/html/articles/2016/7/1/157640.html
Version chinoise :
http://www.minghui.org/mh/articles/2016/5/29/329367.html

Une femme sera jugée pour sa foi après une détention prolongée

Écrit par un correspondant de Minghui de la province du Liaoning, Chine

(Minghui.org) Mme Gao Song de la ville de Shenyang a été arrêtée et détenue pour avoir parlé aux gens de la persécution du Falun Gong en septembre 2015. Elle sera maintenant probablement jugée, son cas ayant été transmis à la cour locale.

Elle a été détenue pendant six mois depuis son arrestation, bien au-delà de la peine de prison légalement autorisée. Sa famille n’a rien reçu de plus qu »un avis de 30 jours de détention. Les autorités ont refusé de répondre aux appels de la famille.

Mme Gao a été arrêtée et détenue deux fois – en 1999 et en 2002 – depuis le commencement de la persécution. La police l’a condamnée à un an de travail forcé après sa deuxième arrestation, parce qu’elle refusait de renoncer à sa foi.

Elle a fait une grève de la faim pour protester contre la sentence. Sa santé s’est détériorée et elle a été libérée avant d’être envoyée dans un camp. Elle a quitté son domicile et a erré d’un endroit à un autre pour éviter la persécution.

Les autorités ont confisqué ses papiers d’identification personnelle à sa famille, veillant à ce qu’elle ne puisse pas avoir un emploi normal.

Traduit de l’anglais au Canada

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2016/3/22/156003.html
Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2016/3/12/325244.html