Australie : La Conférence de partage d’expériences du Falun Dafa organisée à Melbourne

Écrit par Mu Wenqing et Hua Qing, correspondants pour Minghui

(Minghui.org) Près de 1000 pratiquants ont assisté à la Conférence de partage d’expériences du Falun Dafa à l’hôtel de ville de Melbourne en Australie le 4 septembre 2016. Vingt-trois pratiquants, chinois et occidentaux, ont parlé sur scène sur la façon dont ils avaient bénéficié du Falun Dafa, regardaient à l’intérieur pour s’élever et travaillaient pour remplir leurs vœux historiques.

2016-9-5-australia-fahui-01

2016-9-5-australia-fahui-02
Conférence de partage d’expériences du Falun Dafa 2016 à l’hôtel de ville de Melbourne en Australie le 4 septembre

Se cultiver soi-même

Mme Zhao, une coordonnatrice de l’Association du Falun Dafa, a partagé comment elle avait élevé son xinxing. Elle a expliqué comment elle craignait souvent que les pratiquants n’aient pas bien marché sur leurs chemins, mais un jour, elle s’est rendu compte que d’être trop inquiète à ce sujet indiquait effectivement qu’elle manquait de foi en le Maître et le Fa.

« Les coordinateurs peuvent ne pas être nécessairement ceux qui cultivent le mieux ni les plus intelligents, alors quand les pratiquants ont des opinions différentes, il est important de les accueillir et de les encourager, au lieu de, tout simplement dire non, insistant sur ses propres idées. » Un coordinateur doit être responsable de l’ensemble du groupe et en même temps impliquer davantage de pratiquants, a-t-elle expliqué.

Mme Mei, une coordinatrice régionale, a également parlé. Elle a raconté comment elle avait pu améliorer la qualité de son étude du Fa. Cela lui a permis de promouvoir Shen Yun avec un cœur plus pur et l’a aidée à s’élever en regardant à l’intérieur et à réfléchir sur les choses en se basant sur le Fa lorsqu’on éprouve des conflits. En outre, elle a commencé à essayer de mieux comprendre chaque pratiquant afin que leurs compétences particulières et leur sagesse soient pleinement réalisées.

Mme Li travaille dans plusieurs projets de Dafa. En conséquence, elle a appris plus sur la façon d’abandonner les conceptions humaines et l’égoïsme. Dans le passé, elle se limitait à ses propres pensées et attachements. Maintenant, elle est plus large d’esprit et se rend compte que nous devrions considérer les choses du point de vue d’aider le Maître dans la rectification de Fa. Cela, a-t-elle fait remarquer, est la seule voie vers le nouvel univers.

2016-9-5-australia-fahui-03

2016-9-5-australia-fahui-04
Des conférenciers à la Conférence de partage d’expériences du Falun Dafa d’Australie 2016 sauvent les gens

Mme Tao a pratiqué le Falun Dafa pendant 23 ans. Au cours des dernières années, elle a expliqué les faits sur le Falun Dafa aux Chinois qui visitent les sites touristiques locaux et a fait des appels téléphoniques en Chine, expliquant pourquoi démissionner du Parti communiste chinois (PCC) était essentiel pour leur avenir. « J’explique que puisque le Parti a commis tant de mauvaises actions en nuisant à des innocents, toute personne qui lui est affiliée subira des conséquences graves », a-t-elle dit.

En tant qu’instructrice bien connue en Chine, Mme Zhao a dit qu’elle a été en mesure de lâcher son attachement à la renommée et à l’intérêt matériel après avoir pratiqué le Falun Dafa.

En parlant aux Chinois sur les sites touristiques et sur Internet, elle était généralement perturbée en raison de l’influence de la culture du Parti qu’elle observait chez les personnes avec qui elle parlait.

Elle a réalisé qu’elle devrait abandonner cela et a commencé à agir en se conformant davantage au principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance, en regardant vers l’intérieur plutôt que vers l’extérieur. En conséquence, elle a été en mesure de communiquer plus efficacement avec les gens, lui rendant la tâche de les sauver beaucoup plus facile.

Mme Shi de Sydney a donné des exemples sur le maintien des pensées droites et des actions droites lors de la promotion de Shen Yun. « Nous devons être clairs sur ce que nous faisons. Lorsque des problèmes surgissent, l’occasion se présente pour dire les faits aux gens et pour les sauver. » Elle a dit qu’il était important de prêter attention aux différentes mentalités des diverses personnes et de les prendre en compte en communiquant avec elles.

Faire bien dans les divers projets

Mme Rui a dit qu’elle avait rejoint Epoch Times en 2002 et s’y consacrait depuis. Au cours de ce processus, elle s’est relâchée dans la cultivation authentique, considérant à tort que travailler sur des projets était la cultivation. Après avoir réalisé son erreur, elle y a apporté des corrections, a éliminé diverses conceptions et a été en mesure de mieux travailler en tant que membre de l’équipe.

Mme Zhang travaille pour Sound of Hope. Elle a dit que pendant une certaine période, elle manquait de motivation. Après avoir réalisé la sacré de la cultivation, elle s’est élevée par l’étude du Fa et la pratique des exercices et a été en mesure de faire beaucoup mieux dans la compilation des nouvelles de Chine pour la station de radio.

Mme Li travaille également pour Epoch Times. Elle a partagé comment elle avait quitté un emploi à l’Université de Melbourne pour travailler à plein temps dans le journal. « Ceci est une bonne occasion et mon cœur est plus pur maintenant », a-t-elle ajouté.

Le pratiquant occidental John interagissait avec des organismes gouvernementaux et divers autres organisations pendant une longue période. Après s’être rendu compte qu’il n’était pas aussi respectueux envers les autres comme il se devait de l’être, il a commencé à participer à d’autres activités avec diverses organisations pour la défense des droits de l’homme.

« J’ai hésité à le faire dans le passé, car cela demande beaucoup de temps et n’est pas directement lié à la persécution du Falun Gong. Maintenant, j’ai changé et je rejoins souvent de tels événements. » Il a constaté qu’il était toujours très bien accueilli et que cela lui fournissait beaucoup de nouvelles occasions pour parler aux gens de la répression du Falun Dafa en Chine.

Nouveaux pratiquants

M. Ren, un nouveau pratiquant de 70 ans, a commencé à pratiquer le Falun Dafa après qu’on lui a diagnostiqué un cancer du côlon. Peu après, sa santé s’est considérablement améliorée et il en est très reconnaissant. Il fait de son mieux pour suivre les principes du Falun Dafa, étudier le Fa et faire les exercices tous les jours et il se rend également sur des sites touristiques pour parler aux gens de la persécution en Chine.

Le jeune pratiquant Ming Zhen est issu d’une famille de pratiquants. Il a fait des appels téléphoniques en Chine et a rejoint diverses autres activités de Dafa. Cependant, il n’a pas bien fait dans la cultivation et est peu à peu devenu accroché aux jeux vidéo. Après avoir réalisé ce problème, il a demandé l’aide du Maître et les choses se sont améliorées de manière significative. « J’ai vraiment été témoin maintenant de combien le Falun Dafa est sacré et puissant », a-t-il dit.

Traduit de l’anglais au Canada

Version anglaise :
http://en.minghui.org/html/articles/2016/9/6/158575.html

Version chinoise :
http://www.minghui.org/mh/articles/2016/9/5/334031.html

Melbourne, Australie : Des pratiquants de Falun Gong participent au défilé du Jour de l’Australie

Écrit par un correspondant de Minghui à Melbourne

(Minghui.org) Le défilé annuel du Jour de l’Australie a eu lieu dans le centre-ville de Melbourne, le matin du 26 janvier 2016. L’Association de Falun Dafa locale a été invitée à participer. La Fanfare du pays céleste, composée de pratiquants de Falun Gong avec des costumes bleu et blanc, étaient accrocheur dans le défilé, qui a eu lieu par une belle journée avec un ciel clair.

2016-2-1-melbourne-au-1

2016-2-1-melbourne-au-2

2016-2-1-melbourne-au-3
Des pratiquants de Falun Gong participent au défilé annuel lors du Jour de l’Australie dans le centre-ville de Melbourne. Les spectateurs sont impressionnés et applaudissent chaleureusement.

La fanfare avait une bonne discipline et était de bonne humeur lorsqu’ils ont joué leur musique, qui a ému les spectateurs. À la suite de la fanfare, il y avait des pratiquants de Falun Gong présentant les exercices et un char bien décoré avec une fleur de lotus. Le cortège du Falun Gong a été acclamé et applaudi, et de nombreux spectateurs ont pris des photos et des vidéos.

L’organisation d’accueil a fourni du matériel audio le long du trajet du défilé, de sorte que les spectateurs le long du parcours pouvaient clairement entendre la présentation faite par l’hôte lorsque le défilé est passé devant la scène principale. L’hôte a présenté le cortège du Falun Gong en disant : « Le Falun Dafa est une pratique basée sur Authenticité-Bienveillance-Tolérance. Il existe des sites de pratique à Victoria et à d’autres endroits en Australie. Il s’est propagé dans plus de 100 pays. Comme vous avez vu ou entendu, la Fanfare du pays céleste est composée de pratiquants de Falun Gong. Merci Falun Dafa ! »

« Je suis ému au-delà des mots »

Giuseppe en provenance d’Italie a déclaré avec enthousiasme après avoir vu la performance du groupe : « Bien qu’il existe plusieurs groupes dans le défilé, la Fanfare du pays céleste m’a le plus impressionné. Je suis ému au delà des mots. » Il a louangé les artistes et la musique mélodieuse. Il a dit : « Si tout le monde suivait Authenticité-Bienveillance-Tolérance, le monde serait pacifique. Je remercie le groupe pour la belle prestation. »

M. Liu, qui a immigré en Australie, a déclaré : « Les touristes chinois doivent être fiers, car il n’y a pas de prestation aussi splendide en Chine. »

2016-2-1-melbourne-au-4
Adrian, un ingénieur, de St-Kilda, et sa femme ont amené leurs enfants pour regarder le défilé. Adrian a félicité le groupe en disant : « Je sens une énergie positive. »

Claire et Keith ont apprécié la prestation du Falun Gong. Keith a dit : « Le cortège du Falun Gong a été le meilleur dans le défilé. Chaque partie était merveilleuse. »

Claire a dit qu’elle aimait les couleurs du cortège du Falun Gong et la prestation du groupe. Elle a dit qu’elle sentait une forte énergie.

« Le Parti communiste chinois doit disparaître »

Sandy Sunnessy en provenance d’Afrique du Sud a déclaré : « La prestation de la Fanfare du pays céleste était si gracieuse. Je suis heureux de voir que la communauté chinoise participe au défilé. » Il a dit que le Parti communiste chinois (PCC) avait peur de la démocratie et que priver les gens de leurs droits est terrible. Il a trouvé odieux que les prélèvements d’organes à vif par le PCC se produisent dans la société moderne et civilisée. Il a dit que le PCC doit disparaître.

2016-2-1-melbourne-au-5
Myrin (deuxième à gauche) de Canberra et ses amis

Myrin de Canberra soutient les pratiquants de Falun Gong et leurs efforts dans la recherche de la liberté de croyance. Elle a dit : « La prestation du groupe était superbe. Respecter les droits de l’homme est une valeur fondamentale. Tout le monde devrait avoir le liberté de croyance. Les pratiquants de Falun Gong sont courageux et sont conformes aux valeurs australiennes. Je leur souhaite de réussir ! »

Traduit de l’anglais au Canada

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2016/1/31/155013.html
Version chinoise : 澳洲国庆日大遊行 观众盛赞法轮功(图)

Melbourne : « Je suis vraiment fier d’eux ! »

Écrit par Xia Chunqing de Melbourne, Australie

(Minghui.org) M. Heath Weva était l’une des 500 000 personnes qui sont venues au centre de Melbourne malgré la chaleur pour regarder les spectacles et les feux d’artifice lors de la Saint-Sylvestre. Il a vu de nombreux pratiquants de Falun Gong sur la place de la ville.

Les pratiquants ont fait la récolte de signatures pour arrêter les prélèvements forcés d’organes en Chine et dénoncer Jiang Zemin au Parquet suprême de la Chine, pour avoir ordonné la persécution du Falun Gong.

Après avoir parlé avec les pratiquants, M. Weva, un travailleur de la construction à Melbourne depuis plus de 10 ans, a signé la pétition pour exprimer son soutien.

M. Weva a dit qu’il soutenait les efforts des pratiquants pour traduire Jiang en justice, il a dit que la persécution était terrible, cruelle et choquante.

« (Les pratiquants de Falun Gong) sont courageux et persévérants. Nous avons absolument besoin de personnes qui s’engagent et le fassent connaître au monde. Je suis vraiment fier d’eux ! », a déclaré M. Weva.

2016-1-14-melbourne-1
M. Heath Weva, un résident de Melbourne en Australie, signe un formulaire de pétition pour dénoncer Jiang Zemin, l’ancien dictateur de la Chine, auprès du Parquet suprême de la Chine.

Les pratiquants sont venus sur la place ces dernières années lors de la Saint-Sylvestre. Ils ont installé des banderoles et des panneaux d’affichage et fait la présentation des exercices du Falun Gong afin de sensibiliser les gens à la persécution et recueillir des signatures pour arrêter les prélèvements d’organes des pratiquants de Falun Gong emprisonnés en Chine.

2016-1-14-melbourne-2

2016-1-14-melbourne-3

2016-1-14-melbourne-4

2016-1-14-melbourne-5
Des pratiquants de Falun Gong collectent des signatures pour traduire Jiang Zemin en justice.

Beaucoup de ceux qui sont passés là ont signé la pétition. Certains touristes chinois ont levé le pouce pour montrer leur respect et les résidents chinois locaux ont souvent passé beaucoup de temps à discuter avec les pratiquants, selon Mme Jina, pratiquante de Falun Gong, présente sur le site.

2016-1-14-melbourne-6
Mme Sullivan d’Albury : « J’espère que les atrocités des prélèvements d’organes seront arrêtés dès que possible. »

Mick Baylis, vendeur pour une entreprise alimentaire à Sydney, est venu à Melbourne pour les vacances. Il avait déjà pris connaissance de la persécution en Chine, il y a environ un an.

« C’est 100% vrai. Personne ne devrait échapper à la punition après avoir commis un crime », a déclaré M. Baylis. Authenticité-Bienveillance-Tolérance est un principe pour chaque société. Personne ne devrait être persécuté pour aucune raison, ni circonstance. »

Il a signé la pétition et a demandé à sa femme et à d’autres membres de la famille de signer le formulaire.

Daniel Reichard, docteur en médecine, et son ami Ofar Shahar sont venus de Geelong, une ville portuaire au sud-ouest de Melbourne.

Le docteur Richard a encouragé une pratiquante après avoir parlé avec elle : « C’est une bonne idée d’inculper Jiang Zemin devant un tribunal. C’est la première fois que j’entends parler de la persécution. C’est terrible et brutal. »

2016-1-14-melbourne-7
Anna Westvlon : « C’est difficile de croire que les prélèvements forcés d’organes peuvent se produire dans une société aussi développée. C’est une bonne idée de poursuivre (Jiang Zemin), et tout le monde devrait signer pour exprimer leur soutien. »

2016-1-14-melbourne-8
Mme Luise Sambucco et ses amis ont tous signé.

Mme Luise Sambuco, une agente immobilière, est une activiste pour la protection des animaux et a beaucoup appris sur la persécution du Falun Gong.

« Je souhaite que plus de gens soient au courant de cela et aident à arrêter la persécution », a déclaré Mme Sambucco après avoir signé la pétition. « Les responsables devraient payer pour ce qu’ils ont fait. Comme les nazis. (Jiang Zemin) doit être jugé pour l’injustice qu’il a créée.

« Je pense que les gens doivent dénoncer la persécution, sinon, vous faites preuve d’indifférence face au crime. »

Traduit de l’anglais au Canada

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2016/1/5/154677.html
Version chinoise : 墨尔本居民:为法轮功学员感到骄傲(图)

Réveillon du Nouvel An à Melbourne : un appel pour mettre fin aux prélèvements d’organes à vif en Chine (Photos)

Écrit par Xia Chunqing, un journaliste de Minghui à Melbourne, Australie

(Minghui.org) Un autre genre d’activité de réveillon du Nouvel An a eu lieu sur la Place de la ville animée de Melbourne en Australie. Tard dans la journée du 31 décembre, les pratiquants de Falun Gong ont installé des banderoles et des panneaux d’affichage d’informations sur le Falun Gong et sur la persécution en Chine. Ils ont présenté les exercices du Falun Gong et collecté des signatures sur une pétition demandant des lois pour empêcher les prélèvements d’organes forcés par le régime chinois sur des pratiquants de Falun Gong encore vivants emprisonnés en Chine.


Signer la pétition pour arrêter les prélèvements d’organes à vif en Chine


Prendre des photos devant les panneaux d’affichage tout en attendant le feu d’artifice.


Yaadwander Sangh et Sandy Kaur pressent le gouvernement australien d’agir pour arrêter les prélèvements d’organes à vif.

Les rues du quartier d’affaires étaient encombrées de gens qui s’étaient rassemblés pour regarder les feux d’artifice spectaculaires de la Saint-Sylvestre. Cet événement annuel est très populaire auprès des Australiens.

Outre les feux d’artifice, il y avait de la musique jouée par un certain nombre d’artistes ethniques, y compris les pratiquants de Falun Gong. Le calme des pratiquants et la présentation des exercices paisibles a attiré de nombreux passants qui se sont arrêtés et ont pris des photos. Beaucoup d’entre eux ont parlé avec les pratiquants pour en apprendre plus au sujet du Falun Gong. Un grand nombre ont signé la pétition demandant de mettre fin aux crimes des prélèvements d’organes forcés commis par le Parti communiste chinois (PCC). Beaucoup d’immigrants chinois et de touristes en provenance de Chine ont démissionné du PCC et de ses organisations affiliées après avoir été informés des crimes commis par le Parti.

Grande démonstration de soutien envers le Falun Gong

Une femme âgée Chrétienne était indignée par les atrocités des prélèvements d’organes. Elle a signé la pétition et a dit : « Tuer peut se produire n’importe où dans le monde, mais les prélèvements d’organes est le pire et le plus cruel des crimes. Il est incroyable que le PCC prélève systématiquement des organes sur des prisonniers de conscience encore vivants. Cela doit cesser. Je prierai pour vous. »

M. Yaadwander Sangh, un ingénieur d’origine indienne du district de Dandenong, et sa petite amie, Mme Sandy Kaur, ont étudié attentivement les panneaux d’affichage de clarification de la vérité du Falun Gong. Ils ont signé la pétition et ont pris des brochures. Ils ont dit qu’ils avaient vu les activités du Falun Gong auparavant et ils savaient que le PCC persécutait son propre peuple, mais ils n’avaient pas entendu parler des prélèvements d’organes auparavant.

Mme Kaur a dit : « Je suis choquée. Mon Dieu ! C’est horrible. Nous devons faire quelque chose. Le gouvernement australien doit prendre des mesures. C’est vraiment mauvais. Je vois par ces informations que les prélèvements d’organes continuent d’avoir lieu en Chine et sur une grande échelle. C’est injuste. C’est inacceptable. »

M. Jamie Lingard, un prêtre retraité, a déclaré après avoir signé la pétition : « J’espère que les gens persécutés en Chine puissent retrouver leur liberté. »

Une importante activité en cours

Tout au long de l’année, les pratiquants de Falun Gong assurent la permanence du stand sur la place de la ville pour attirer l’attention sur les 14 années de persécution en Chine. M. Hsu, un pratiquant participant à l’activité sur la place de la ville, a déclaré que ce stand de clarification de la vérité tout au long de l’année était un moyen pour que tous les habitants de Melbourne soient informés sur les atrocités commises en Chine. Il estime que cela aide les touristes à comprendre pourquoi les pratiquants de Falun Gong travaillent si dur pour mettre fin à la persécution.

M. Hsu a ajouté qu’ils reçoivent un soutien quotidien pour le Falun Gong. Il a dit : « J’ai montré des documents d’information de Falun Gong à un groupe de jeunes touristes un peu hippies il y a deux jours. Un garçon a immédiatement signé la pétition et les autres l’ont félicité.

« À une autre occasion, quelques jeunes gens portant des masques jouaient un jeu bruyant près de notre stand. Je leur ai fait signe et leur ai expliqué les faits à propos du Falun Gong. Ils sont devenus sérieux et ont enlevé leurs masques. Ils ont signé la pétition et m’ont serré la main. »

Mme Liu, également pratiquante, a déclaré : « Une jeune fille de 10 ans est venue voir les activités avec sa grand-mère. Après avoir lu les panneaux d’affichage, elle a demandé à sa grand-mère de signer la pétition. Peu de temps après leur départ, la jeune fille est revenue et a demandé plus de brochures parce qu’elle voulait les donner à son professeur et à ses camarades de classe. »

Traduit de l’anglais au Canada

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2014/1/5/144203.html

Version chinoise : 新年夜的墨尔本民众 一定要制止活摘器官

Les médias australiens révèlent qu’un grand nombre de patients continuent de se rendre en Chine pour la transplantation d’organes

Écrit par Xia Chunqing un correspondant de Minghui de Melbourne en Australie

(Minghui.org) « Il y a cinq ans passé, tout un groupe de patients se sont envolés vers la Chine ensemble et sont revenus avec des greffes de rein. Les donneurs étaient des condamnés sur le point d’être exécutés et le sang et les types de tissus avaient déjà été assortis. »

C’est ce que le néphrologue Dr David Goodman de Melbourne en Australie a déclaré à un journaliste de Fairfax Media, l’une des plus grandes entreprises médiatiques de l’Australie, lors d’une récente interview.

Ce que le Dr Goodman a dit indique indirectement qu’il existe une banque de « donneurs » vivants non consentants dont les organes sont réservés au prélèvement. Le nombre dépasse de loin celui des Chinois reconnus coupables de crimes capitaux en attente d’exécution.

The Age et The Sydney Morning Herald, deux journaux de Melbourne ont publié un article écrit par Mandy Sayer le 5 octobre 2013.

L’article stipulait : « Aujourd’hui, la liste d’attente de donneurs en Australie accuse 1 600 personnes tandis qu’en 2010, la liste était de l’ordre de 13,8 donneurs par million d’habitants. »

Selon l’article, cela est dû surtout à la situation nationale en Australie. L’Australie est un pays culturellement diversifié, les différentes communautés ont une variété de styles de vie et de croyances religieuses. L’article donne des exemples tels que : « Les musulmans n’aiment ni donner ni recevoir des organes. Les Australiens indigènes non plus et certaines parties de la communauté juive [disent non face à ce geste]. »

L’article dit que le temps d’attente moyen pour une greffe de rein en Australie est de quatre ans. « La dialyse peut maintenir les patients en vie indéfiniment, tandis que ceux qui sont diagnostiqués avec une insuffisance cardiaque, pancréatique ou du foie n’ont aucune forme de soutien de vie et beaucoup mourront en attente d’un donneur, ce qui explique la longueur de la liste d’attente de greffes de rein », a déclaré le Dr David Goodman néphrologue, à l’Hôpital Saint-Vincent, Melbourne.

Les patients se rendent en Chine pour une greffe de rein

Tandis que les patients attendent la disponibilité des organes, des rumeurs ont circulé qu’ils peuvent obtenir rapidement des organes correspondants en Chine.

Le journaliste de Fairfax Media a questionné le Dr Goodman au sujet du tourisme d’organes : « N’avez-vous jamais vu des patients dialysés disparaître, pour réapparaître deux semaines plus tard avec une cicatrice sur le torse. »

« Plusieurs fois », a déclaré le Dr Goodman. « Il y a environ cinq ans, tout un groupe d’entre eux sont partis pour la Chine ensemble et sont revenus avec une transplantation de rein. Les donneurs étaient des détenus sur le point d’être exécutés et le sang et les types de tissus avaient déjà été assortis. »

Dr Goodman a ajouté : « J’ai de fortes objections au tourisme d’organes. Les donneurs se sentent violés. Il n’y a pas de suivi médical en Chine et d’autres pays. Les patients ne reçoivent qu’environ cinq jours de soins après l’opération, alors ils retournent en Australie, prennent un taxi qui se dirigera directement de l’aéroport vers la salle d’urgence. »

Kevin Green, président de Transplant Australia à Victoria est aussi un patient du rein. Il a dû se fier à la dialyse pendant huit ans avant de recevoir un rein en 2009.

Lorsque le journaliste lui a demandé s’il avait déjà considéré le tourisme d’organes au cours de sa longue attente, il a admis qu’il y avait songé. « Après environ cinq ans sous dialyse, j’en avais assez et j’étais tenté d’aller en Chine. »

Mais ensuite, il a changé d’avis. « Tout d’abord, le coût est de 25 000 $ et doit être payé à l’avance. C’est seulement une option pour les riches. Et d’autre part, si votre corps rejette cet organe, vous ne pouvez jamais revenir sur la liste de transplantation en Australie », a-t-il révélé.

Les médias australiens dénoncent « l’assassinat à la demande » de prisonniers pour des organes par le régime chinois

Les patients australiens n’ont jamais réalisé qu’ils deviennent des clients qui « tuent sur demande » des prisonniers pour leurs organes. Le régime chinois exécute 2 000 à 3 000 prisonniers condamnés à mort chaque année. D’après leurs données publiées, il y a eu 20 000 transplantations d’organes en 2005 ; et en 2008 86 800 greffes de rein, 14 643 greffes de foie, bien plus que le nombre de détenus condamnés à mort.

D’où provenaient ces grands nombres d’organes ?

Le journal australien News Weekly a publié un commentaire écrit par Jeffry Babb, le 11 mai 2013. Le titre de l’article était : « Droits de l’homme : le vol macabre d’organes en Chine : leur crime, notre honte. »

L’article souligne : « Personne ne quitte cette boucherie en vie, c’est pourquoi personne n’en parle. Personne ne sait combien de pratiquants de Falun Gong en Chine ont été soumis à ces « prélèvements d’organes non consentis. »

M. Babb a dit : « Pourquoi savons-nous ce qui se passe ? Tout d’abord, nous avons des rapports fiables sur ce qui se passe. Deuxièmement, la Chine offre des services de transplantation qui ne peuvent être fournis que si les donneurs sont « abattus sur demande. »

Le prélèvement forcé d’organes est une violation des droits de l’homme les plus fondamentaux

Le Professeur Maria Fiatarone Singh, professeure de médecine et sciences des sports et de l’exercice à l’Université de Sydney, et contributrice à la publication Organes de l’État : Abus de transplantations en Chine, a déclaré : « Tuer quelqu’un pour vendre leurs organes pour la transplantation… constitue une violation du droit de l’homme le plus fondamental – le droit à la vie elle-même. »

Source: « Nous n’avons aucune excuse pour nous taire sur ce qui se passe en Chine »(http://fr.minghui.org/articles/2012/12/3/41552.html)

Traduit de l’anglais au Canada

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2013/11/8/143085.html

Version chinoise : 澳最大英文媒体揭大批患者去中国换器官

Melbourne : Un rassemblement soutient le mouvement pour démissionner du Parti communiste chinois (Photos)

Un rassemblement dans le centre-ville de Melbourne célébrait les 150 millions de Chinois qui ont renoncé à leur adhésion au Parti communiste chinois (PCC) et à ses organisations associées. Une bénévole du Centre de service pour démissionner du PCC a déclaré : « Plus de gens se lèveront contre le PCC, plus vite il va s’effondrer. Nous créons l’histoire. »

(Minghui.org) Le 3 novembre 2013, les pratiquants de Falun Gong australiens ont tenu un rassemblement au centre-ville de Melbourne pour soutenir les 150 millions de Chinois qui, à ce jour, ont démissionné du Parti communiste chinois ( PCC) et de ses organisations associées.

Lucy, une bénévole locale du Centre de service pour démissionner du Parti qui participait au rassemblement, a expliqué que de plus en plus de Chinois avaient commencé à voir la nature perverse du PCC depuis la publication du livre des Neuf commentaires sur le Parti communiste en 2004. C’est ainsi qu’a commencé le mouvement parmi les citoyens chinois de renoncer à toutes les adhésions au Parti, se libérant de son contrôle de l’esprit et prenant position contre l’injustice. « Plus de gens se lèveront contre le PCC, plus vite il va s’effondrer. Nous créons l’histoire », a déclaré Lucy.

2013-11-4-minghui-melbourne-01
Mme Leigh Smith, publiciste pour le film « Free China : le courage de croire » en Australie, prend la parole lors du rassemblement.

2013-11-4-minghui-melbourne-02

2013-11-4-minghui-melbourne-03

2013-11-4-minghui-melbourne-04

2013-11-4-minghui-melbourne-05

La Fanfare de la Terre divine et l’équipe des tambours de ceinture du groupe du Falun Dafa ont joué lors du rassemblement. Les pratiquants ont aussi reconstitué les tortures que le PCC utilise dans la persécution contre le Falun Gong et dénoncé les faits sur les prélèvements d’organes. De nombreux citoyens et touristes ont signé la pétition, appelant à mettre fin à la persécution.

M. Fan, la personne de contact pour l’Association Falun Dafa de Victoria en Australie, a brièvement passé en revue les faits des prélèvements d’organes par le PCC sur les pratiquants de Falun Gong en Chine. Il a également appelé les Chinois à reconnaître la nature perverse du PCC et à démissionner du Parti pour s’assurer un avenir brillant pour eux-mêmes.

Mme Leigh Smith, publiciste pour le film « Free China : le courage de croire » en Australie, a pris la parole lors du rassemblement. Elle a souligné que les citoyens australiens qui ont voyagé en Chine pour des greffes d’organes ne savaient pas que la plupart des organes provenaient de pratiquants de Falun Gong innocents. Elle a appelé les législateurs australiens à adopter des lois qui empêchent les Australiens de recevoir des transplantations illégales d’organes à l’étranger.

Lors de l’événement, beaucoup de citoyens se sont arrêtés pour exprimer leur soutien. Michael Eldridge de Melbourne a été choqué en entendant parler de la persécution brutale. Outré par les crimes du Parti communiste, il a affirmé : « Ils n’ont jamais rien fait de bon. Les gens ont la liberté en Australie. C’est un système social correct. Vous ne pouvez pas parler contre le régime en Chine. C’est mal. J’aime la démocratie, qui permet aux gens de jouir de leurs droits. Je peux dire ce que je veux sur la Chine sans m’attirer des ennuis », a-t-il dit.

Mme Lin vient de Taïwan. Elle a dit : « Je suis ici depuis deux ans et j’ai vu beaucoup d’activités organisées par le Falun Gong. Ils ont fait un bon travail. Je ne savais pas grand-chose sur les affaires de la Chine continentale, car le PCC bloque toutes les informations. Les pratiquants de Falun Gong ont révélé un grand nombre de faits choquants sur la Chine et renseignent le public sur ce qui se passe en Chine. Je ne peux pas croire que la persécution perdure toujours. Lors de l’événement d’aujourd’hui, j’ai découvert que beaucoup de gens ont démissionné du PCC. J’ai également été choqué par les prélèvements d’organes. La résistance pacifique des pratiquants de Falun Gong est grandiose ! »

Traduit de l’anglais au Canada

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2013/11/7/143073.html

Version chinoise : 墨尔本集会声援一亿五千万中国人退出中共组织

Australie : les pratiquants de Falun Gong de Melbourne informent le public des prélèvements forcés d’organes en Chine

(Minghui.org) Le 31 août, les pratiquants de Falun Gong de Melbourne ont tenu une activité au centre commercial Springvale, informant le public de la persécution du Falun Gong, particulièrement des prélèvements d’organes sur des pratiquants vivants en Chine. Les pratiquants ont mis en place un stand, des panneaux, des bannières et distribué des documents. La plupart des clients qui fréquentent ce centre commercial sont des Asiatiques. Ils ont été bouleversés par la brutalité de la persécution.


Lire les documents d’information


Signer la pétition de soutien au Falun Gong

La fanfare Terre divine (Tian Guo), constituée de pratiquants locaux, a joué lors de l’événement, ce qui a attiré beaucoup de monde.

M. Nguyen et M. Van sont du Vietnam. Ils ont fui la tyrannie du parti communiste il y a 30 ans de cela, et ils étaient bien au courant de la perversité inhérente au parti. M. Nguyen a dit : « Nous devons aider à stopper la persécution. Le monde entier doit venir en aide. » Tous les deux ont signé la pétition.

Un des principaux coupables de la persécution du Falun Gong en Chine, Bo Xilai, a été jugé le mois dernier en Chine. Bien que le gouvernement chinois ait tenté de dissimuler son rôle dans les crimes des prélèvements forcés d’organes, beaucoup de gens l’ont appris. La semaine dernière, un enregistrement audio a été rendu public, dans lequel Bo Xilai admettait sa participation quand il était en visite en Allemagne en 2006.

M. Hjad, un citoyen local, est arrivé de l’Inde il y a cinq ans. Il a aimé les performances de la fanfare. « Ils sont bien entraînés. C’est formidable », a-t-il dit. Il avait entendu parler de la persécution du Falun Gong. Après avoir signé la pétition, M. Hjad a dit qu’il en parlerait à ses amis et aux membres de sa famille et leur demanderait également d’aider à y mettre fin.

Traduit de l’anglais en Europe

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2013/9/6/141853.html

Version chinoise : 闹市区揭活摘真相 墨尔本各族裔民众震惊