Appel à la liberté pour le Falun Gong au centre de la Liberty Bell [Cloche de la liberté]

(Minghui.org) Même si le temps était très chaud avec 32°C, John Blystone, producteur et réalisateur sur la chaîne WAG TV au Royaume-Uni, s’est assis avec les pratiquants de Falun Gong sur la pelouse en face de la Liberty Bell à Philadelphie.

Portant une lourde réplique en métal de l’armure d’un noble chevalier britannique du 13e siècle, Blystone écrivait un documentaire sur la Magna Carta [Grande Charte des libertés d’Angleterre] et l’esprit occidental traditionnel de liberté à Philadelphie quand il a rencontré des pratiquants de Falun Gong devant la Liberty Bell le 19 juin 2016.

Blystone avait entendu parler du Falun Gong et de la persécution en Chine. Il a dit qu’il soutenait la résistance pacifique du Falun Gong.

2016-7-10-falun-gong-philly-00
John Blystone, un producteur et réalisateur de télévision britannique (à gauche, en armure de métal), a déclaré qu’il soutenait la liberté, qu’il pense être le thème principal de la Magna Carta.

Les pratiquants de Falun Gong à Philadelphie ont régulièrement organisé des événements à la Liberty Bell et dans le quartier chinois cet été pour sensibiliser le public à la persécution du Falun Gong par le régime communiste chinois.

2016-7-10-falun-gong-philly-01
Une pratiquante de Falun Gong (au milieu, en jaune) informe le public sur la persécution.

Dominique Richaidson, qui travaille dans les hôpitaux locaux, a passé près des banderoles des pratiquants et a salué leurs efforts. Elle a lancé : « Plus de gens doivent savoir cela. Je ne peux imaginer un crime aussi brutal », se référant à la mise à mort, autorisée par l’État de Chine, de pratiquants de Falun Gong pour utiliser leurs organes dans des transplantations

2016-7-10-falun-gong-philly-02
Dominique a demandé des documents sur le Falun Gong et a dit qu’elle voulait en savoir plus sur la pratique méditative. « Cela semble paisible. J’aime ça. Je vais en parler à mes amis. Les gens devraient aider à mettre fin à la persécution. »

2016-7-10-falun-gong-philly-03
Luann Ruyak, une enseignante locale, avec son petit-fils, a croisé les pratiquants de Falun Gong dans le quartier chinois. Luann a été choquée par la persécution. « Il ne fait aucun doute que tout le monde devrait avoir la liberté de croyance », a-t-elle dit.

M. Wang, de Xi’an, en Chine, était en visite chez sa fille. Il a vu l’événement du Falun Gong dans le quartier chinois et a parlé aux pratiquants pendant un long moment.

M. Wang a dit : « La Chine est dans le chaos maintenant. Tous les responsables du gouvernement sont corrompus. Les bonnes personnes ne peuvent pas vivre là-bas. L’ensemble du système est complètement pourri et de bonnes personnes sont persécutées. Je ne veux plus adhérer au Parti communiste. »

M. Wang a traversé le processus de démissionner du Parti avec l’aide des pratiquants. Avant de partir, il leur a dit : « Je vous remercie de m’avoir aidé à démissionner du Parti. Je sais que les pratiquants de Falun Gong sont un groupe de bonnes personnes. »

M. Lin du Guangxi, Chine, a également eu l’occasion de parler aux pratiquants dans le quartier chinois. Il a dit : « Vous ne pouvez pas comparer la Chine à l’Amérique. Nous ne pouvons pas apprendre la vérité en Chine. J’ai lu le journal plus tôt au déjeuner et j’ai appris les prélèvements forcés d’organes. Les responsables gouvernementaux tuent des gens pour le profit. C’est terrifiant. Le Parti communiste est vraiment pervers. »

M.Lin a également démissionné du Parti avec l’aide des pratiquants.

2016-7-10-falun-gong-philly-05
Irine Foxson (à droite) a tenu la banderole du Falun Gong au soleil pendant trois heures.

Irine Foxson, une employée de banque locale, a déclaré que si les gens savaient à quel point le Falun Gong était merveilleux, ils se joindraient à la pratique. « Le Falun Gong a changé ma vie. Je suis heureuse et plus détendue. Je suis plus efficace au travail et je traite les autres plus gentiment. »

Irene a poursuivi : « Mais beaucoup de Chinois ont été trompés par la propagande du Parti communiste. Je veux qu’ils sachent ce qu’est vraiment le Falun Gong et qu’ils [les pratiquants de Falun Gong] sont persécutés en Chine. »

Traduit de l’anglais au Canada

Version anglaise :
http://en.minghui.org/html/articles/2016/7/12/157781.html
Version chinoise :
http://www.minghui.org/mh/articles/2016/7/11/331208.html

Royaume-Uni : Le Falun Gong au Festival du bien-être pour le corps et l’esprit de Birmingham

Écrit par Tang Xiuming

(Minghui.org) Les pratiquants de Falun Gong de Birmingham, Royaume-Uni, ont participé au Festival du bien-être pour le corps et l’esprit de Birmingham, qui s’est déroulé du 11 au 13 septembre 2015 au Centre d’Exposition National (NEC).

C’est il y a 38 ans qu’a été organisé pour la première fois dans le monde un grand rassemblement entièrement dédié à la recherche de styles de vie plus sains, créatifs et épanouissants. Les pratiquants de Falun Gong ont cette année partagé les bénéfices du Falun Gong avec des milliers de personnes assistant au festival.

2015-9-11-Birmingham-2
Les pratiquants de Falun Gong de Birmingham ont présenté le Falun Gong lors du Festival du bien-être pour le corps et l’esprit de Birmingham au NEC du 11 au 13 septembre.

Parmi près de 100 stands d’exposition, le Falun Gong se distinguait par un affichage bien visible et des pratiquants en costumes traditionnels faisant la présentation des exercices sur une paisible musique chinoise. Ils ont aussi distribué des imprimés et des fleurs de lotus en papier, et expliqué aux gens les bénéfices du Falun Gong.

2015-9-11-Birmingham-4
Des visiteurs apprennent les exercices

De nombreux visiteurs du festival ont été intéressés à apprendre les exercices, enseignés à quatre reprises dans la journée. De nombreuses personnes ont personnellement fait l’expérience des effets appréciables de la pratique.

Les organisateurs du festival apprécient le Falun Gong

2015-9-11-Birmingham-5
Un responsable du festival filme les pratiquants de Falun Gong.

Les organisateurs du festival ont reconnu la contribution des pratiquants de Falun Gong et les ont invités à y participer à nouveau l’an prochain.

Un des organisateurs a choisi le stand du Falun Gong comme un des exposants particulièrement représentatif et a filmé à deux reprises les activités du Falun Gong.

Interviews des médias

2015-9-11-Birmingham-6

2015-9-11-Birmingham-7
SKY TV interviewe un pratiquant de Falun Gong.

Le 12 septembre, un journaliste de SKY TV a interviewé un pratiquant sur son expérience du Falun Gong et a filmé l’exercice de méditation pour un programme de culture asiatique.

Le Falun Gong favorise l’harmonie

2015-9-11-Birmingham-8
Neelam est fascinée par le Falun Gong.

Neelam, médium, s’est approchée du stand de Falun Gong et a demandé si elle pouvait jeter un coup d’œil sur les livres. Lorsqu’elle en a ouvert un, elle a découvert sa connexion avec le Falun Gong. Elle a déclaré : « Je pratique aussi la méditation. Ces mouvements m’apparaissent si familiers ! »

Elle était encore plus enthousiaste en voyant la représentation du Falun dans le livre. « Regardez ! Regardez cette image ! Cela me rappelle une image que mon père dessinait toujours avant de prier. Il me disait que ce symbole représente l’univers tout entier, que les divinités sont partout et qu’ils apportent une énergie positive à l’univers entier. »

Neelam a dit qu’elle avait toujours été intéressée par les choses spirituelles et les différentes cultures. Même si c’était la première fois qu’elle rencontrait le Falun Gong, elle était convaincue que c’était une pratique extraordinaire. Son emploi du temps ne lui a pas permis d’assister à la séance d’enseignement des exercices, mais elle a affirmé qu’elle allait s’informer davantage sur Internet.

Authenticité-Bienveillance-Tolérance sont ce que chacun souhaite pour le monde

Les sœurs Sukhueer et Gurpreet sont toutes deux professeurs et apprécient l’une et l’autre la méditation. Elles ont été fascinées par le Falun Gong et ont appris les exercices lors de l’événement. L’une d’elles a notamment déclaré : « C’était très relaxant. Cela m’a calmé, en particulier si je me souviens que nous sommes au milieu de tout ce bruit. C’est magnifique ! »

« Je pense qu’Authenticité, Bienveillance et Tolérance sont ce que chacun veut pour le monde. Les gens vivant au 21e siècle sont si occupés à ne penser qu’à eux-mêmes, mais ils oublient l’unité et la connectivité entre les vies. La compassion connecte chacun à l’univers. Donc nous devrions traiter toutes choses avec compassion, y compris chaque personne, chaque animal et la nature. »

Un champ d’énergie puissant

2015-9-11-Birmingham-9
Les sœurs Sukhueer et Gurpreet font l’éloge du Falun Gong après avoir essayé les exercices.

2015-9-11-Birmingham-10
Dean Roberts apprend le Falun Gong.

Dean Roberts, entraîneur personnel, pratique la méditation depuis quatre ans. Il a été attiré par le puissant champ d’énergie en passant devant le stand du Falun Gong le premier jour du festival.

Après avoir écouté la présentation faite par un pratiquant, il est revenu le lendemain apprendre les exercices. À la question de comment il se sentait après la pratique, il a répondu : « Cela nous nettoie l’esprit et c’est très relaxant, de façon positive… J’apprécie la méditation. C’est exactement l’énergie dont j’ai besoin. » Il a aussi mentionné qu’il avait décidé d’essayer le Falun Gong la veille. « Je l’ai ressenti hier ici même, il y a une puissante énergie. »

Traduit de l’anglais en Europe

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2015/9/27/152764.html
Version chinoise : 法轮功在英国“身心灵健康节”获赞誉(组图)

Londres, Royaume-Uni : Apprendre le Falun Gong lors de la Journée internationale du Yoga

Écrit par un pratiquant en Angleterre

(Minghui.org) Les pratiquants de Falun Gong de Londres ont participé à la Journée internationale du Yoga qui s’est déroulée à l’Académie de l’Archevêque Lanfranc, le 21 juin 2015. De nombreuses personnes ont appris les exercices de Falun Gong et se sont renseignés sur les sites de pratique.


Le stand du Falun Gong


Apprendre les exercices.
Desai (l’homme en veste grise) a ressenti un fort champ d’énergie

Bhavin Desai, 40 ans, a pratiqué le yoga pendant plus de dix ans. En tant que grand amateur de méditation, il a participé à trois ateliers de Falun Gong lors de la Journée du Yoga. Il a expliqué qu’il avait ressenti une grande chaleur dans ses paumes et un puissant flux d’énergie traverser ses mains, les faisant vibrer, alors qu’il méditait.

« Après la méditation je me sens très paisible », a déclaré Bhavin, « je vais commencer à pratiquer le Falun Gong. »


Une autre dame, (première à gauche sur la photo), qui a pratiqué le qigong durant de nombreuses années, a elle aussi ressenti un champ d’énergie puissant.

Une autre dame, (première à gauche sur la photo), qui a pratiqué le qigong durant de nombreuses années, a elle aussi ressenti un champ d’énergie puissant lors des exercices de Falun Gong. Elle et ses amis souhaitent assister à davantage d’ateliers de Falun Gong dans le futur.

Un homme d’âge mur a parlé longtemps avec les pratiquants. Il a dit qu’il pensait que le Falun Gong devait être respecté et bienvenu, il ne pouvait pas comprendre la persécution du Parti communiste chinois.

Après avoir signé la pétition condamnant la persécution, il a donné ses coordonnées aux pratiquants. Il a dit qu’il aimerait présenter la cultivation et pratique du Falun Gong aux responsables de sa communauté et a invité les pratiquants à y enseigner les exercices.

« Il y a aura un événement similaire dans ma communauté dans quelques mois », a-t-il déclaré aux pratiquants, « je vous offrirai des chambres gratuites. S’il vous plaît, rejoignez-nous. »

Traduit de l’anglais en Europe

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2015/6/25/151252.html
Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2015/6/24/311389.html

Royaume-Uni : Davantage de gens apprennent les faits concernant le Falun Gong dans le Chinatown de Londres et apportent leur soutien

Par un pratiquant de Falun Gong au Royaume-Uni

(Minghui.org)Les pratiquants, qui ont maintenu une présence régulière les week-ends dans le Chinatown de Londres afin de sensibiliser les esprits sur la persécution du Falun Gong, sont témoins de changements positifs.

De nombreux visiteurs ont appris les faits, grâce aux efforts inlassables des pratiquants à travers le monde ces 15 dernières années, et ils prennent l’initiative d’aider à diffuser la vérité et d’offrir leur aide. En plus de prendre des photos du site, certains Chinois du continent lisent même les messages tels que « Falun Dafa est bon » sur les bannières à leurs parents et amis en Chine via WeChat, une application populaire en Asie.

Beaucoup de ceux qui n’ont pas entendu parler du Falun Gong auparavant sont désireux d’en savoir plus, et signent la pétition appelant à la fin de la persécution après avoir compris la brutalité de la persécution.
Ce qui suit a eu lieu dans le quartier chinois de Londres.

Des étudiants chinois à l’étranger: « Le Parti communiste est une tumeur maligne »

Un jeune homme chinois a lu à haute voix « Falun Dafa » à son camarade noir alors qu’ils se trouvaient face aux panneaux d’affichage témoignant de la popularité mondiale du Falun Dafa.

Xiao Yun, un pratiquant, s’est dirigé vers eux et a demandé au jeune homme s’il savait que le Falun Gong est pratiqué par des gens dans plus de 100 pays à travers le monde et que l' »incident de l’auto-immolation de Tiananmen » a été mis en scène pour diffamer le Falun Gong. L’homme a répondu qu’il avait appris tout cela sur Internet.

Le jeune homme a dit qu’il pouvait facilement dire que l’incident était une supercherie, car il y a beaucoup d’anomalies, en particulier la bouteille de Sprite en plastique remplie d’essence est restée intacte après l’incendie.

Xiao Yun a ajouté que le Parti communiste est habitué à falsifier les informations. Si quelqu’un est la cible de persécutions, il fabriquera des mensonges pour diffamer la personne et porter de fausses accusations contre elle.

Le jeune homme a acquiescé et a dit: « Vous avez raison! Le Parti communiste est une tumeur maligne! »

Il a dit à Xiao Yun que sa grand-mère est une pratiquante de Falun Gong et qu’elle irradie la santé depuis qu’elle a commencé à pratiquer. Même son grave diabète a disparu. Toute sa famille la soutient.

« Nous allons lire attentivement les Neuf commentaires »

Deux jeunes hommes chinois ont parlé avec Xiao Yun pendant plus de 30 minutes et posé beaucoup de questions sur les faits essentiels à propos du Falun Gong et de la persécution, y compris sur ses bénéfices de santé largement rapportés et la persécution brutale par le régime chinois, en particulier le prélèvement forcé d’organes sur des pratiquants de Falun Gong de leur vivant.

Après avoir obtenu des réponses à leurs questions, l’un des hommes, préoccupé par le sort de la Chine sans le Parti communiste chinois (PCC), a demandé à Xiao Yun qui gouvernerait la Chine si le PCC s’effondrait.

Xiao Yun a répondu: « La Chine n’a-t-elle pas existé depuis plus de 5000 ans bien avant que le PCC ne prenne le pouvoir? L’histoire prouve que quand une dynastie s’en va, une autre dynastie prend sa place. Nous ne devrions pas être inquiets à propos de qui sera au pouvoir après la chute du PCC. » Le jeune homme a hoché la tête en signe d’acquiescement.

Ils ont pris chacun une copie des Neuf commentaires sur le Parti communiste et ont dit qu’ils allaient le lire attentivement après leur retour chez eux.

« Je vais faire de mon mieux pour aider »

Une dame indienne en costume noir s’est dirigée vers les pratiquants qui tenaient des bannières et leur a dit qu’elle était avocate de première instance et qu’elle avait beaucoup appris sur la persécution du Falun Gong en assistant aux conférences des droits de l’homme tenues dans les différents pays. Elle a également rencontré David Kilgour et David Matas et avait lu le livre Blood Harvest: The Killing of Falun Gong for Their Organqu‘ils ont co-écrit.

Elle a dit: « Vous avez vraiment bien fait. Je vous soutiens. J’espère que davantage de gens pourront apprendre ces choses. » Elle a donné sa carte de visite à un pratiquant et a dit: « Laissez-moi savoir si je peux aider de quelque façon que ce soit. Je ferais de mon mieux pour vous aider! »

Signer la pétition pour montrer son soutien

Une dame poussant une femme âgée dans un fauteuil roulant est passée devant le stand d’information et a pris un dépliant. Elle a posé à un pratiquant certaines questions spécifiques et a été bouleversée par ses réponses. Elle a dit: « Je vous soutiens. Je vais signer la pétition. » Après avoir signé, elle a expliqué à la dame âgée en fauteuil roulant qui a également signé. La dame a demandé à quelques compagnons qui les rejoignaient: « Venez, s’il vous plaît signez! »

Une autre fois, une jeune femme est venue avec une autre jeune femme. Elle a dit à un pratiquant: « J’ai signé la semaine dernière, et j’en ai parlé à mon amie. Elle veut signer également. »

Traduit de l’anglais en Europe

Version anglaise:http://en.minghui.org/html/articles/2014/4/2/146179.html

Version chinoise:伦敦唐人街 中西民众在这里找到真相

Royaume-Uni : La première séance d’information sur le prélèvement forcé d’organes en Chine au Parlement du Pays de Galles, soulève de vives inquiétudes

Écrit par Tang Xiuming

(Minghui.org) La première séance d’information au sujet des crimes de prélèvement forcé d’organes en Chine – Tuer des pratiquants de Falun Gong pour leurs organes, tenue à l’Assemblée nationale du Pays de Galles – a suscité de vives inquiétudes et une vigoureuse discussion pour des solutions potentielles.

Le Membre de l’Assemblée M. Rhodri Glyn Thomas, co-présidant la séance d’information, a promis d’initier une motion pour exiger la fin de tels crimes.

Mme Cecilia Love, conseillère municipale de Cardiff, d’ascendance chinoise, s’est félicité de cet exposé comme étant « un précieux premier pas ».

Des médias, des professionnels religieux et des étudiants de l’Université de Cardiff ont tous exprimé leur profonde inquiétude concernant la question et prévu de prochaines étapes dans leur sphère d’influence pour faire passer le message et obtenir du soutien pour mettre fin à ces crimes.

2013-11-19-minghui-uk-01
Une réunion d’information sur le crime de prélèvement d’organes sur des pratiquants de Falun Gong en Chine a eu lieu à l’Assemblée nationale du Pays de Galles le 12 novembre 2013.

La réunion d’information du 12 novembre a été présidée par les membres de l’Assemblée galloise M. Kirsty Williams et M. Rhodri Glyn Thomas. Des membres de l’Assemblée galloise, des membres du Conseil municipal de la ville de Cardiff, des étudiants en droit et en médecine ainsi que des militants des droits de l’homme ont participé à cet événement à Cardiff, la capitale du Pays de Galles.

M. David Kilgour, ancien secrétaire d’État canadien pour la région Asie-Pacifique, M. Ethan Gutmann, expert de la Chine et auteur de Losing the New China, et le professeur Li Huige, représentant européen de DAFOH (Médecins contre le prélèvement forcé d’organes) ont présenté leurs rapports d’enquête sur les crimes de prélèvement d’organes sur des pratiquants de Falun Gong de leur vivant.

Ils ont également reconnu le mérite de la communauté internationale pour ses efforts pour faire cesser la persécution.

M. Rhodri Glyn Thomas : Nous devons assumer la responsabilité morale de respecter les droits humains des victimes.

2013-11-19-minghui-uk-03
Rhodri Glyn Thomas, un membre de l’Assemblée galloise, est interviewé à la séance d’information.

M. Rhodri Glyn Thomas a déclaré que tout le monde devrait être très préoccupé par la question du prélèvement d’organes à vif, qui a lieu en Chine, où le Parti communiste chinois (PCC) fait des profits immoraux sur les transplantations d’organes. M. Thomas a déclaré que l’Assemblée nationale galloise, en tant que forum démocratique, doit déclarer sa position sur ce crime contre l’humanité et assumer la responsabilité morale.

Il a proposé de soulever la question à l’Assemblée nationale galloise.

Il a dit : « Le prélèvement d’organes à but lucratif est totalement inacceptable, peu importe où il se produit. Nous avons tous l’obligation morale de protéger celui ou celle confronté à de tels sévices.

« C’est une question prioritaire de droits humains. En tant que membres de l’Assemblée nationale galloise, élus par le peuple du Pays de Galles, nous devrions sérieusement envisager comment assurer que la question des droits de l’homme soit pleinement débattue à l’Assemblée nationale du Pays de Galles, ainsi qu’au sein du Parlement britannique responsable de la politique étrangère britannique. Nous devons également veiller à ce que le débat sur la question des droits de l’homme se produise non seulement au Royaume-Uni, mais dans d’autres pays également.

« Nous avons évidemment une population chinoise au Pays de Galles. Nous avons la responsabilité de les protéger. En fait, nous avons une responsabilité pour les droits de l’homme dans le monde entier. »

M. Thomas a déclaré qu’il allait initier une motion en termes de mettre fin aux crimes de prélèvements d’organes sur des pratiquants de Falun Gong vivants. Il était d’avis que le débat sur la question à l’Assemblée nationale du Pays de Galles était primordiale.

Une conseillère municipale de Cardiff : Aucun parti n’acceptera de tels abus des droits humains

Cecilia Love, conseillère municipale du Parti travailliste de la ville de Cardiff, a une ascendance chinoise dans sa lignée. C’est la première fois qu’elle était informée des prélèvements d’organes sur des pratiquants de Falun Gong par le PCC. Elle a été choquée.

Après l’exposé, Mme Love a continué à discuter de la question avec les participants et a accepté une interview. Elle a d’abord confirmé l’importance de la conférence de presse permettant à plus de gens d’apprendre quelque chose qu’ils n’auraient jamais cru possible. Elle a dit : « Il est vraiment choquant de savoir qu’il y a eu des crimes aussi inattendus et à si grande échelle pour de sombres et énormes profits …. Je crois que la séance d’information d’aujourd’hui est d’une grande importance. C’est une première étape importante pour les personnes qui cherchent à améliorer leur conscience du crime aussi bien dans une perspective inter-partite que pour la défense des droits humains. »

Mme Love a également souligné que le crime de prélèvement d’organes à vif – qui est un crime contre l’humanité – doit être combattu à l’unanimité et stoppé au Pays de Galles. Elle a dit : « Ces atrocités sont une violation des droits de l’homme, transcendant le contexte culturel et posant un défi à l’humanité. J’espère que les politiciens britanniques n’éluderont pas le problème dans la perspective des droits de l’homme. Je sais qu’au Pays de Galles, il existe une valeur traditionnelle qui veut que les droits de l’homme passent en premier. Aujourd’hui, il y a des membres du Conseil à la réunion qui viennent de différents partis politiques, ce qui indique que nous sommes tous préoccupés par la question des droits de l’homme. Je pense qu’aucun parti n’acceptera de telles violations des droits de l’homme. »

Un animateur radio de Cardiff : C’est une question qui nous concerne tous

2013-11-19-minghui-uk-04
Big Scott, animateur populaire de la radio de Cardiff

Big Scott, animateur populaire de la radio de Cardiff, a dénoncé à son émission de radio les crimes de prélèvement d’organes à vif du PCC sur des pratiquants de Falun Gong. Il a souhaité, après avoir assisté à la séance d’information, que plus de gens puissent se voir offrir la chance de connaître la vérité choquante de la persécution qui a lieu en Chine. Il pense que ceux qui comprendront la vérité de cette affaire envisageront de façon sérieuse comment apporter leur contribution pour arrêter le génocide des pratiquants de Falun Gong par le PCC.

Big Scott a déclaré : « J’espère que tous ceux qui ressortiront de cette salle diffuseront la vérité de la persécution à plus de personnes et plus de députés. J’espère qu’ils pourront dire clairement aux gens à quel point cette question est importante afin que les personnes qui reçoivent la vérité puissent réaliser que cela concerne chacun d’entre nous, et disent immédiatement : « Je dois assister à la séance d’information pour découvrir la vérité par moi-même. » Ce n’est pas du tout la même question que celles habituellement âprement débattues au Parlement par les députés. Il est essentiel que tout le monde fasse un gros effort pour mettre un terme aux atrocités du PCC.

« C’est véritablement un crime contre l’humanité. Quelle absurde notion qui consiste dans la société d’aujourd’hui à mettre une personne en prison pour prélever ses organes pour en faire commerce ! C’est presque de la même manière qu’on traite les animaux. Ce sont tout simplement des bouchers assassins ! Nous ne devons pas laisser les choses se produire ainsi. Où que nous vivions, nous ne pouvons pas l’ignorer ! Nous devons ouvrir les yeux face à la réalité. Nous devons faire quelque chose pour arrêter ce crime. »

« La signature que chacun soumet est certainement d’une immense puissance ! »

Un prêtre catholique : La communauté internationale doit être unanime dans la condamnation de violations des droits de l’homme extrêmement graves

2013-11-19-minghui-uk-05
Dr Gareth A. Jones, un prêtre catholique de l’Université de Cardiff, assistait à l’exposé avec un groupe d’étudiants en médecine et en droit de l’Université de Cardiff.

Pour lui, l’atrocité de prélèvement d’organes sur des pratiquants de Falun Gong de leur vivant est une violation des droits humains extrêmement grave, qui doit être unanimement condamnée par la communauté internationale.

Dr Jones a déclaré : « Toute donation non consentante d’organes et le prélèvement forcé d’organes sur des êtres humains sont considérés comme de très graves violations des droits humains. Ils doivent être condamnés peu importe dans quel pays et à quel moment les crimes sont commis … Je crois que chaque personne civilisée sur terre serait choquée par une si terrible atrocité en réalité. Chacun d’entre nous est supposé signer le formulaire de pétition (DAFOH).

« Le prélèvement d’organes à vif et le trafic d’organes impliquent la question des droits humains la plus élémentaire, ce qui ne s’arrête pas à des limites telles que les nationalités, les croyances religieuses et les points de vue politiques. Il s’agit de problèmes juridiques fondamentaux dans la société humaine, et devrait être considéré dans le cadre juridique international en vigueur. Par conséquent, le problème concerne largement le gouvernement britannique, le gouvernement local, les étudiants en droit, et les étudiants en médecine, etc. »

Dr Jones a souligné que le Gouvernement britannique joue un rôle clé s’agissant du fait qu’une décision puisse être prise sur cette question sérieuse. Il espère que le gouvernement britannique ne sacrifie pas les principes des droits humains sous la pression du PCC. Il a appelé les jeunes étudiants qui assistaient à l’exposé à considérer sérieusement l’information transmise et à faire cesser les violations des droits humains à travers leurs efforts communs.

La présidente de la Société de droit de l’Université de Cardiff : Nous devrions nous assurer qu’un tel crime ne se produise jamais plus

2013-11-19-minghui-uk-06
Enfys Jenkins, présidente de la Société de Droit de l’Université de Cardiff, a soulevé certaines questions à l’exposé organisé par DAFOH.

Lors de la présentation, Enfys Jenkins, présidente de la Société de Droit de l’Université de Cardiff, était choquée par le crime de prélèvement d’organes sur des pratiquants de Falun Gong de leur vivant par le PCC. Elle a posé sa question à l’organisateur et aux invités à l’exposé : En tant qu’étudiants, que pouvons-nous faire pour faire cesser ces atrocités ?

Mme Jenkins a par la suite donné son plan d’action lors d’une interview : Dans son mandat en tant que présidente de la Société de Droit de l’Université de Cardiff, elle ferait le meilleur usage des moyens d’information au sein de l’université, tels que le système de mail, les magazines, et les journaux, etc, afin que davantage de professeurs et d’étudiants soient au courant du crime, et de les encourager à signer le formulaire de la pétition DAFOH.

Elle a poursuivi : « Nous nous engageons à faire ce que nous pouvons en tant qu’étudiants pour aider à mettre fin à cette atrocité, et assurer que cela ne se reproduise jamais plus dans le futur. »

En réponse aux questions soulevées par Mme Jenkins, M. Williams qui présidait la réunion l’a encouragée elle et les autres participants à frapper aux portes de leurs propres Membres de l’Assemblée (AM) et des Membres du Parlement (MP), afin de directement exprimer leurs demandes et leurs souhaits dans un effort commun pour mettre fin à ce terrible crime.

Traduit de l’anglais en Europe

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2013/12/5/143504.html

Version chinoise : 英国威尔士议会大厦里的正义呼声(图)

Royaume-Uni – Londres : Les passants sont touchés par la détermination des pratiquants de Falun Gong à Trafalgar Square

Écrit par le correspondant de Minghui Tang XiuMing du Royaume-Uni

(Minghui.org) Le samedi 15 avril 2013, les pratiquants du Royaume-Uni se sont rassemblés en face de l’église St-Martin-in-the-Fields à Trafalgar Square afin de clarifier la vérité aux passants.

Bien qu’il ait plu pratiquement tout l’après-midi, les pratiquants n’en ont pas moins fait la démonstration des exercices, distribué des dépliants, informé les gens au sujet du Falun Dafa et collecté des signatures pour mettre fin à la persécution du Falun Gong en Chine.

Grâce aux efforts persistants des pratiquants de Dafa toutes ces années, beaucoup de gens à Londres, y compris des touristes du monde entier, en sont venus à comprendre la vérité à propos du Falun Gong.


Démonstration des exercices sous la pluie


Les pratiquants font signer une pétition.

Bien qu’il ait plu presque tout l’après-midi avec des moments de fortes averses, les pratiquants du Royaume-Uni n’ont pas été du tout perturbés. Souvent, quand un pratiquant parlait de Dafa à un passant ou faisait signer une pétition, un autre pratiquant leur tenait un parapluie.

Vers 17 h, un orage a soudainement frappé la région, et les pratiquants ont rapidement couvert leur stand d’information avec des bâches en plastique. Trois pratiquants ont continué à faire le quatrième exercice au son de la musique de Dafa.

La grosse averse a surpris tout le monde, et les gens ont couru partout à la recherche de l’abri le plus proche. Les rues animées sont rapidement devenues calmes à part le bruit de la pluie et la musique des exercices de Falun Dafa. Voir les trois pratiquants debout sous la pluie faisant les exercices avec leurs vestes de Dafa était vraiment une scène émouvante !


Les pratiquants font signer une pétition soutenant le Falun Gong.

Lorsque les fortes averses se sont enfin calmées, quatre jeunes hommes se sont approchés du stand de Falun Dafa. « Pouvez-vous s’il vous plaît me dire de quoi il s’agit ? », a demandé l’un d’eux. « Il semble que vous êtes impliqués dans une campagne pour les droits de l’homme ce qui est exactement ce que nous faisons. »


Les pratiquants clarifient la vérité à quatre jeunes hommes d’origine turque.

Il s’est avéré que les jeunes hommes venaient de Turquie et faisaient leurs études en Grande-Bretagne. Ils collectaient des signatures demandant la libération des prisonniers de conscience dans leur propre pays d’origine.

Ils n’avaient jamais entendu parler du Falun Gong auparavant, et après avoir rapidement regardé les panneaux d’affichage, ils ont commencé à poser des questions.

Après environ 30 minutes, les étudiants ont compris la vérité au sujet du Falun Gong et ont signé la pétition appelant les députés britanniques à aider à mettre fin au prélèvement d’organes sanctionné par le PCC, sur des pratiquants de Falun Gong de leur vivant.


Des étudiants turcs signent la pétition.

Basés sur leurs propres expériences des questions des droits de l’homme en Grande-Bretagne, tous ont réalisé que le régime chinois commettait des crimes innommables contre l’humanité. Ils ont exprimé leur reconnaissance envers les efforts des pratiquants et ont dit qu’ils soutenaient la fin de la persécution.

« Sous un régime autoritaire, il peut y avoir toutes sortes de persécution », a expliqué l’un des étudiants. « Ce que vous faites est extrêmement significatif. La justice doit être appliquée sans hésitation. »

« Les fortes averses ne sont rien comparées à être torturé ou faire face à la mort. Nous nous battons pour les droits humains sans aucun de ces facteurs potentiellement mortels. En fait, vous voir debout sous la pluie, nous a permis de réaliser que nous devrions faire plus. Ces graves violations des droits humains ne sont pas couvertes par la presse britannique, donc nous devrions faire plus pour atteindre notre objectif ! »


De nombreux passants se sont arrêtés pour regarder la démonstration des exercices.


Les pratiquants font les exercices et demandent aux passants de signer une pétition

Après que la pluie ait cessé, le soleil est sorti et la place s’est de nouveau remplie rapidement. Beaucoup de gens se sont arrêtés pour regarder les pratiquants faire le cinquième exercice, accompagnés par la paisible musique de Dafa.

C’est avec joie qu’ils ont accepté les brochures des pratiquants et la plupart ont signé la pétition pour aider à arrêter la persécution.

Traduit de l’anglais en Europe

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2013/6/25/140654.html
Version chinoise : 雨中一幕 土耳其青年在伦敦邂逅法轮功(图)

Royaume Uni : Les britanniques condamnent les atrocités de récolte d’organes à vif

Par un pratiquant du Royaume Uni

(Minghui.org) Chaque samedi ont lieu à St Martin Square, en plein centre de Londres, des activités pour éveiller les consciences au sujet du Falun Gong et de la persécution par le Parti communiste chinois. Toutefois, le 12 octobre 2012 l’activité était légèrement différente et visait principalement à rassembler des signatures condamnant le crime brutal d’extraire des organes sur des pratiquants de Falun Gong de leur vivant et presser les Nations Unies de mener une enquête indépendante pour y mettre fin. L‘activité a reçu un grand soutien des Britanniques.


Les pratiquants de Falun Gong révèlent les atrocités de récolte d’organes à vif à St. Martin Square à Londres.


Signer la pétition pour montrer son soutien


Pippa, styliste de mode, signe la pétition avec ses trois amis.


M. Hera, professeur d’anglais, signe la pétition.


M. Martin signe la pétition.

Comme d’habitude, les pratiquants de Falun Gong ont installé une table d’information. Outre les posters, ils ont aussi suspendu des banderoles exhortant l’ONU à initier une enquête indépendante sur les atrocités de récolte d’organes à vif. Durant les cinq heures d’activité, quelques pratiquants ont fait la démonstration des exercices du Falun Gong alors que d’autres distribuaient des dépliants et discutaient avec les passants.

En cet après-midi de samedi, des centaines de milliers de personnes sont passés par St Martin Square. Beaucoup ont pris l’information tandis que d’autres se sont arrêtés pour regarder la démonstration des exercices du Falun Gong. Parmi eux certains ont dit que c’était la première fois qu’ils entendaient parler du Falun Gong, d’autres qui en avaient déjà entendu parler apprenaient les crimes de récolte d’organes. Tous, sans distinction de nationalités, religions, professions et âges, ont signé sans hésitation la pétition destinée aux Nations Unies dans l’espoir d’aider à mettre fin à ces crimes inhumains.


Emma une jeune britannique a attentivement lu l’information sur les panneaux et a signé la pétition.

Emma une jeune britannique, vit à proximité de l’ambassade de Chine à Londres. Bien que sachant qu’il y avait une manifestation vingt-quatre heures sur vingt-quatre tenue par les pratiquants de Falun Gong, elle ne s’était jamais informée davantage. En marchant au centre-ville avec sa mère elle est tombée de nouveau sur les pratiquants du Falun Gong. La jeune fille a lu l’information sur les panneaux et a été choquée par le crime de prélèvement d’organes à vif par le PCC. Elle a été bouleversée. Encouragée par sa mère Emma a signé la pétition.

Parmi les centaines de personnes qui ont signé la pétition, M. et Mme White étaient tous deux chrétiens. M. White est un fonctionnaire du gouvernement. Après avoir lu attentivement le contenu de la pétition pour une enquête indépendante des Nations Unies sur le crime de récolte d’organes à vif, ils se sont exclamés : “C’est impératif pour nous de signer cette pétition, cela concerne chacun d’entre nous. Nous ne pouvons pas oublier l’histoire et la persécution cruelle des Chrétiens.”

Pas mal de Chinois du continent dont des étudiants se sont arrêtés pour regarder la démonstration des exercices du Falun Gong et ont été informés sur la persécution. Trois étudiants chinois de Manchester se sont rendus directement à la table d’information et ont demandé à un pratiquant occidental de leur parler un peu plus du Falun Gong. Ils ont dit qu’ils venaient d’arriver de Chine et que c’était la première fois qu’ils entendaient parler du crime de récolte d’organes à vif par le PCC. Après une longue discussion une des filles a soumis sa déclaration de démission du PCC et les deux autres ont exprimé leur soutien.


Jack un jeune acteur a été impressionné par le calme des pratiquants du Falun Gong.

Vers 17h00 alors que l’activité allait se terminer, un jeune britannique déjà passé au stand deux heures plus tôt est revenu à St Martin Square. Il est resté debout à regarder silencieusement les pratiquants du Falun Gong. Il était accompagné de son ami qui a discuté longuement avec les pratiquants et a signé la pétition. Quand on lui a demandé pourquoi il était revenu, le jeune homme a répondu qu’il appréciait l’énergie paisible qui se dégageait des pratiquants du Falun Gong. Il a félicité les pratiquants en disant : “C’est étonnant et formidable de traiter la plus violente perversité de manière aussi pacifique. La nature calme et pacifique de la protestation est exactement ce dont les gens en difficulté ont besoin aujourd’hui. Les pratiquants de Falun Gong sont un bon exemple pour nous tous.”

Traduit de l’anglais en Europe

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2012/10/29/136077.html
Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2012/10/23/264390.html