Je me suis réveillée et je pouvais lire ce livre précieux

Écrit par une pratiquante de Dafa de la province du Hebei, Chine

(Minghui.org) J’ai pratiqué le Falun Dafa pendant dix-huit ans et j’ai été témoin de nombreux miracles impliquant ma famille et moi. J’aimerais en partager quelques-uns.

On m’avait diagnostiqué un cancer de l’utérus. Le médecin n’avait aucun espoir pour moi et m’a renvoyé chez moi. Je n’avais pas peur de mourir, mais mes enfants étaient encore jeunes et je ne voulais pas les abandonner. Je pleurais tous les jours.

J’ai aussi perdu la vue progressivement. Le médecin a dit que c’était dû à la cataracte et que j’avais besoin d’être opérée.

Mon mari avait été licencié et il n’y avait pas d’autres parents pour nous aider, donc je ne pouvais pas me payer la chirurgie.

Disparition du cancer utérin

Alors que je souffrais, une amie est venue me rendre visite.

Elle a dit : « Va apprendre le Falun Dafa. J’ai entendu dire qu’il peut être très efficace. »

« Je n’y crois pas ! Les hôpitaux ne peuvent pas m’aider. Comment le Falun Dafa le pourrait-il ? » ai-je dit.

Mon amie a répondu : « Tu n’as rien à perdre. Pourquoi ne pas essayer ? C’est gratuit ! »

Quand j’ai entendu le mot « gratuit », j’ai décidé que je devais essayer.

On m’a mise en contact avec une personne qui pratiquait le Falun Dafa et qui avait organisé un groupe d’étude du Fa. Ils étaient en train de lire le livre principal du Falun Dafa : le Zhuan Falun.

J’étais illettrée, donc je me suis assise et je les ai écoutés lire. J’ai apprécié ; tout dans le livre dit aux gens d’être bon. J’en suis venue à comprendre le sens de la vie et j’ai aussi commencé à comprendre la raison de mes maladies.

En l’espace d’une semaine, j’ai ramené chez moi un exemplaire du Zhuan Falun.

Je savais que le Maître et Dafa étaient bons tous les deux. Mais j’étais illettrée, donc j’emportais le livre avec moi partout et je demandais à mes proches et mes amis de le lire pour moi.

J’étais inexplicablement heureuse et j’ai oublié ma situation et mes maladies. Mes filles me le lisaient également chaque fois qu’elles me rendaient visite. Au groupe d’étude, Je tenais le livre dans mes mains pieusement.

Dix jours plus tard, quelque chose a suinté de mes yeux. Une semaine après cela, mes pupilles étaient visibles et je pouvais voir ! J’étais si heureuse !

Après dix jours supplémentaires, le saignement causé par le cancer s’est arrêté. Ma qualité d’éveil était encore faible et je ne pouvais pas croire que mon cancer utérin était guéri. Donc je suis allée à l’hôpital pour un bilan de santé et on m’a dit que je n’avais plus de cancer.

Ma famille entière était sous le choc. Je n’avais alors plus de doute que Dafa était bon. Mon fils et ma fille ont aussi adopté la pratique !

Je me suis réveillée et pouvais lire ce livre précieux

Je ne pouvais toujours pas lire, mais je voulais étudier Dafa. Une nuit, je me suis endormie en tenant le Zhuan Falun dans les mains et j’ai fait un rêve merveilleux. Dans mon rêve, j’avais une douleur dans ma tête entre les sourcils. J’ai pensé que peut-être c’était une nouvelle maladie.

J’ai alors entendu une voix dire : « La qualité d’éveil de cette personne est médiocre. »

J’ai vu un cheval lever son sabot et me donner un coup de pied dans la tête. J’ai senti chaque caractère du Zhuan Falun flotter dans mon cerveau. Je me suis réveillée brusquement et à partir de ce moment j’ai pu lire le Zhuan Falun. J’étais extrêmement heureuse !

Je peux maintenant lire tous les livres de Dafa. C’est magique !

Ma belle-fille enfante deux fois

Mon fils et ma belle-fille essayaient d’avoir un bébé depuis de nombreuses années. Elle avait eu une grossesse extra-utérine et avait dû avoir une chirurgie. Le médecin avait dû exciser la moitié d’un de ses ovaires et aussi sectionner la trompe utérine. Le médecin a dit à ma belle-fille qu’il était peu probable qu’elle soit capable de tomber enceinte.

Nous n’avons pas bronché ! Toute la famille croyait en Dafa et en le Maître.

Nous avons alors été témoin de deux nouveaux miracles. Ma belle-fille a donné naissance à deux enfants. Leur fille est maintenant à l’école élémentaire et leur fils a cinq ans.

Les enfants sont tous deux intelligents et bien élevés. Chaque jour, ils rivalisent par jeu pour réciter les poèmes de Hong Yin.

Le Falun Dafa est merveilleux ! Je souhaite que tout le monde puisse bénéficier de Dafa !

Traduit de l’anglais en France

Version anglaise :
http://en.minghui.org/html/articles/2016/10/29/159725.html

Version chinoise :
http://www.minghui.org/mh/articles/2016/10/9333515.html

Ce qu j’ai vécu en éliminant des maux de tête persistants

Écrit par un pratiquant occidental

(Minghui.org) Autrefois, en tant que personne ordinaire, je n’avais jamais de maux de tête, encore moins de migraine. J’ai eu une crise de maux de tête au moment de commencer à cultiver et je l’attribuais à l’élimination du karma. Dans l’ensemble, elles étaient de courte durée.

Cette année, surtout au cours de l’été, j’ai développé une migraine persistante. J’ai essayé de l’ignorer, de l’éliminer avec la pensée droite et simplement de l’endurer avec patience. Je ne savais pas ce qui la causait. J’ai même pensé que c’était la chaleur de l’été et une illusion a été créée par le fait que le mal de tête s’atténuait quand je mettais en route la climatisation. C’est alors que je me suis souvenu que le Maître avait dit que les pratiquants ne sont touchés ni par la chaleur ni par le froid, donc comment était-ce possible ?

J’ai cherché des articles sur le site web Minghui traitant de sujets similaires, mais il y en avait très peu et je ne savais toujours pas ce qui en était la cause. J’ai néanmoins trouvé dans ces articles que les maux de tête avaient peut-être une relation avec un usage excessif de l’ordinateur et d’absorber trop d’information des gens ordinaires.

Pendant des années, je me servais de l’ordinateur pour clarifier la vérité aux gens. Je cherchais des gens sur le net pour leur clarifier la vérité, je mettais des messages sous des vidéos de YouTube ou j’écrivais des articles. Sur Internet, on trouve toutes sortes de choses et sans m’en rendre compte, j’avais probablement absorbé beaucoup de substances nocives.

J’ai décidé de ne plus du tout me servir de l’ordinateur. Ce n’était pas facile au début. J’étais toujours porté à ouvrir l’ordinateur et à regarder quelques vidéos chaque jour ou à aller sur les réseaux sociaux. J’ai remarqué que quand je faisais cela, mes maux de tête revenaient.

Aujourd’hui, je me sers de l’ordinateur surtout pour télécharger des articles du site Minghui et pour des brèves rencontres avec la famille. J’essaie de ne pas passer trop de temps sur l’ordinateur et d’éliminer les attachements qui s’y rattachent. Je me concentre sur d’autres activités de clarification de la vérité. J’essaie aussi d’être plus en relation directe avec les gens. Mes maux de tête ont complètement disparu.

J’écris ce partage afin d’aider d’autres pratiquants qui pourraient avoir le même type de problème.

Traduit de l’anglais en France

Version anglaise :
http://en.minghui.org/html/articles/2016/10/21/159624.html

Des symptômes de maladie ont disparu au moment de ma première lecture du Zhuan Falun

Écrit par Yuguang, une pratiquante de Dafa en Chine continentale

(Minghui.org) Avant de commencer la pratique du Falun Dafa, j’avais des problèmes de foie, de rein, de rate et d’estomac. Je souffrais aussi de rhumatismes, de névrose et d’une sévère douleur au dos. La douleur m’empêchait de dormir et je pouvais à peine marcher quelques pas sans avoir à me reposer.

J’avais aussi souvent peine à respirer et je n’étais soulagée que quand mon mari m’enfonçait ses poings dans le dos ou quand mon fils de 10 ans me marchait sur le dos. Chaque fois que j’allais voir des médecins chinois, je rentrais souvent chez moi avec un gros sac de médicaments.

J’étais épouvantable à regarder, avec des boutons noirs sur tout le visage. Les camarades de classe de mon fils avaient même peur de me regarder. J’avais perdu tout espoir de pouvoir être un jour en bonne santé.

Un jour, en 1997, une collègue de travail a laissé un exemplaire du livre Zhuan Falun sur mon bureau. Je l’ai ouvert et la personne sur la photo à l’intérieur m’a paru familière. J’ai emprunté le livre à ma collègue et je l’ai emporté chez moi.

J’ai fini de lire le livre la nuit même. Plus je lisais, plus je l’aimais. J’ai senti mon corps devenir chaud.

Le lendemain matin, mon corps semblait avoir été remplacé par un nouveau corps ! Je n’avais plus aucune douleur ! Je sentais mon corps si léger, presque comme si je flottais quand je marchais.

C’était incroyable ! Toutes les maladies que j’avais depuis tant d’années avaient complètement disparu après avoir lu le livre une seule fois !

Ce jour-là, je suis devenue pratiquante de Falun Dafa. Vingt ans plus tard, je suis toujours en très bonne santé et pleine d’énergie. Le Falun Dafa m’a donné une deuxième vie. Aucun mot ne peut totalement exprimer ma gratitude envers le Maître !

Le Parti communiste essaye d’empêcher les gens de pratiquer le Falun Dafa

Après que le Parti communiste chinois (PCC) a commencé à persécuter le Falun Dafa, cinq responsables locaux du Comité des affaires politiques et juridiques, le Département de police et le Bureau (Échelon le plus haut de mon entreprise) sont venus sur mon lieu de travail. À cette époque j’étais la secrétaire du Parti de l’entreprise. Il sont venus ce jour-là pour me forcer à arrêter la pratique du Falun Dafa.

Je leur ai dit que le Falun Dafa avait guéri toutes mes maladies, ce que les médecins n’étaient pas arrivés à faire, et que le Falun Dafa enseigne aux gens à être bons et améliore leur santé. J’ai dit que Jiang Zemin avait tort de persécuter les pratiquants de Falun Dafa. Je leur ai aussi parlé de la Révolution culturelle, quand tant de gens ont été gravement persécutés et plus tard réhabilités.

Voyant qu’ils ne pouvaient pas me convaincre, ils m’ont demandé de faire un choix : Le Falun Dafa ou le poste de secrétaire du Parti.

J’ai répété que le Falun Gong est bon. Il ne fait que de bonnes choses.

Le secrétaire du Parti du Bureau a immédiatement annoncé que ma position de secrétaire du Parti dans mon entreprise était révoquée et que mon salaire serait diminué.

Ils ont aussi dit que quelqu’un de la Commission d’inspection disciplinaire viendrait pour « parler avec moi » dans l’après-midi. Ils m’ont menacée, disant que si je continuais à insister pour pratiquer, je serais virée et envoyée dans un camps de travaux forcés.

Je ne voulais pas abandonner la pratique de Dafa. J’étais très ferme à ce sujet. Pourtant personne n’est jamais venu de la Commission d’inspection disciplinaire. J’ai appris plus tard que le directeur de mon entreprise s’était porté garant pour moi, disant qu’une personne aussi bien que moi était difficile à trouver.

La police locale a continué à me harceler. Ils appelaient souvent mon entreprise pour savoir si j’étais allée à Pékin faire appel pour le Falun Dafa. Ils ont aussi envoyé des gens chez moi pour me surveiller. Le gouvernement du canton m’a extorqué 3000 yuans comme soit-disant « dépôt de garantie » que je n’irais pas faire appel.

Quand je souffrais de multiples maladies, c’est le Falun Dafa qui m’a guérie. Mais le PCC a tout essayé pour empêcher les gens de pratiquer le Falun Dafa. C’est une honte !

Traduit de l’anglais en France

Version anglaise :
http://en.minghui.org/html/articles/2016/10/16/159560.html

Version chinoise :
http://www.minghui.org/mh/articles/2016/9/26/335459.html

La puissance du Falun Dafa a changé mon mari

Écrit par une pratiquante en Chine

(Minghui.org) Mon mari, qui avait l’habitude de pratiquer le Falun Dafa mais avait abandonné parce qu’il était trop attaché au confort matériel, a repris en juin. Depuis lors, j’ai vu ses immenses progrès grâce à la puissance remarquable du Falun Dafa.

Cela a commencé après que j’ai décidé de recopier à la main les conférences du Maître. Mon mari a décidé de se joindre à moi et il m’a dit que cela l’a vraiment aidé à comprendre le Fa.

Avec l’encouragement des compagnons de cultivation, il a repris la pratique en étudiant le Fa sérieusement et en faisant les exercices quotidiennement. Il s’est levé à 3h40 tous les jours pour les exercices en groupe. Il a beaucoup transpiré pendant les exercices, mais il savait que c’était le Maître qui purifiait son corps.

Il a fait de grands progrès avec l’élévation de son esprit. Il s’irritait facilement avant. Maintenant, il reste toujours calme. Il a dit : « Je dois regarder à l’intérieur chaque fois qu’il y a des conflits. »

Il était accro au jeu de Go chinois et aux jeux d’échecs avec des gens ou en ligne. Cela lui prenait de nombreuses heures chaque jour, lui faisait mal au dos et lui causait de la fatigue oculaire.

Il n’a plus joué aux échecs ni au Go depuis qu’il a repris la pratique du Falun Dafa. Il n’est plus attaché ni au poisson ni à la viande. Il a également abandonné l’attachement à dormir tard et à la luxure.

Par conséquent, sa santé s’est améliorée. L’eczéma aux jambes l’avait gêné pendant des décennies et aucun hôpital ne pouvait l’aider. Il se grattait les jambes tous les jours parce qu’elles le démangeaient tellement. La peau était devenue épaisse et dure. Maintenant, seulement quelques mois après avoir repris la pratique du Falun Dafa, l’eczéma a complètement disparu et la peau de ses jambes semble déjà être redevenue normale.

Mon fils a été si fier de ses progrès qu’il s’est exclamé : « Papa est vraiment formidable ! » Les améliorations de mon mari m’ont aussi encouragée à être plus diligente dans la cultivation.

Traduit de l’anglais en Suisse

Version anglaise :
http://en.minghui.org/html/articles/2016/9/29/159343.html

Version chinoise :
http://www.minghui.org/mh/articles/2016/9/15/334763.html

Une malade guérie reçoit une nouvelle vie

Écrit par une pratiquante de Dafa de la province du Liaoning, Chine

(Minghui.org) Avant de pratiquer le Falun Gong (aussi appelé Falun Dafa), je souffrais de graves problèmes de santé qui m’ont amenée au seuil de la mort.

Après avoir commencé à pratiquer le Falun Gong, toutes mes maladies ont été guéries et j’ai obtenu une vie saine et merveilleuse.

Tourmentée par des maladies chroniques

Quand j’avais cinq ans, un accès de tuberculose m’a laissé une toux persistante et un corps frêle. Des rhumes mineurs me clouaient au lit et je prenais constamment des médicaments par voie orale et des injections.

Comme notre famille comptait sur le maigre revenu d’agriculteur de mon père, nous devions vivre frugalement pour payer mes traitements médicaux.

Bien que nous avons cherché partout et dépensé beaucoup de nos ressources financières en différents traitements, rien n’a guéri ma maladie. En devenant adulte, ma santé a continué à se détériorer.

Pourtant, je continuais à consommer de grandes quantités de médicaments qui ne fonctionnaient pas. Pire encore, je souffrais des effets secondaires des médicaments tels que des palpitations cardiaques, des tremblements, des nausées, des vomissements et de graves douleurs abdominales.

En raison de ma maladie, je ne pouvais pas travailler dans les champs et j’ai donné beaucoup de difficultés à mon mari et à sa famille. Mon mari a été contraint de rester sur place pour cultiver la terre et n’a pas pu aller chercher un emploi en ville.

Notre situation financière était plus tendue parce que j’avais besoin d’un traitement constant auprès du médecin local. Peu importe les gains que mon mari obtenaient de la récolte d’automne, ils étaient utilisés pour payer mes frais médicaux, avec un petit reliquat utilisé pour soutenir notre famille pauvre.

Je pleurais souvent, déplorant ma vie misérable et la souffrance que j’avais apportée à ma famille. À un moment donné, j’ai même envisagé de me suicider. Cependant, les pensées de mon jeune fils et de ma fille tentant de faire face à la perte de leur mère m’ont retenue et m’ont encouragée à persévérer.

En 1997, mon état a empiré. Trop faible pour sortir du lit, mon mari devait m’aider même pour manger.

Dans un dernier effort, les médecins ont prescrit un éventail de médicaments chinois et occidentaux – mais en vain.

Mon état précaire a jeté un vent de tristesse et d’angoisse sur notre famille : ma belle-mère âgée est tombée malade, mon mari pleurait sans cesse en secret et mes enfants me fixaient les larmes aux yeux.

Le Falun Gong me donne un nouveau départ

Parmi les parents qui sont venus me rendre visite, il y avait mon grand-oncle. Plein de compassion face à notre situation, il a rapidement demandé à sa femme, qui vivait dans une autre ville, de revenir à la maison et de m’apprendre à pratiquer le Falun Gong.

Peu après, ma grand-tante est arrivée apportant des livres du Falun Gong et du matériel audio. Elle s’est assise à côté de moi et nous avons écouté les enregistrements des conférences de Maître Li Hongzhi.

Alors que je pouvais à peine bouger, ma grand-tante m’a dit d’essayer de faire les mouvements des exercices autant que je pouvais. Après seulement deux ou trois minutes, je transpirais abondamment.

Ma tante m’a dit de ne pas m’inquiéter, car c’était un signe que mon corps était en train d’être purifié. Elle a ajouté : « Je suis certaine que ta maladie sera bientôt guérie. Le Falun Gong a de tels pouvoirs extraordinaires que même des patients cancéreux ont été guéris. »

Conformément à ce qu’elle avait dit, j’ai passé la troisième nuit à vomir pendant plus d’une heure, crachant de grandes quantités de liquide amer. Le quatrième jour, j’ai commencé à uriner en permanence et vers le septième jour, l’œdème anormal que j’avais sur tout le corps avait disparu. J’ai commencé à me sentir plus forte.

Après seulement trois semaines de pratique du Falun Gong, j’ai commencé à reprendre les tâches ménagères et à accompagner mon mari pour travailler dans les champs. Mon mari s’exclamait à tous ceux qu’il rencontrait : « Le Falun Gong a sauvé ma femme ! »

La nouvelle de mon rétablissement s’est répandue dans tout le village et les gens ont été surpris par la puissance du Falun Gong. Les villageois sont venus nous voir en permanence chez nous pour apprendre la pratique ; en quelques mois, des dizaines de personnes au sein de mon village sont devenues des pratiquants de Falun Gong.

L’inébranlable soutien de mon mari envers le Falun Gong

Après avoir été témoin de la puissance du Falun Gong et des bienfaits qu’apportait la pratique, mon mari a totalement soutenu ma pratique.

Au cours de la persécution du Falun Gong en 1999, j’ai été détenue illégalement après m’être rendue à Pékin pour faire appel. Certains membres du personnel du Parti communiste chinois (PCC) ont recherché mon mari. Ils lui ont demandé : « Est-ce que le Falun Gong est vraiment bon ? »

Il a dit : « Le Falun Gong est vraiment très bon. La maladie incurable de ma femme a été guérie par le Falun Gong. »

Pendant cette période, mes tentatives pour effacer la calomnie contre le Falun Gong et Maître Li Hongzhi ont fait de moi une cible de la persécution.

Pour des raisons de sécurité, j’ai été forcée de quitter ma maison et d’entrer en clandestinité. Incapable de me trouver, la police s’est mise très en colère et a arrêté mon mari à la place.

Ils l’ont emmené au poste de police et ont exigé de savoir où je me trouvais, ainsi que l’emplacement des autres pratiquants de Dafa. La police l’a menacé avec une matraque électrique. Pourtant, il a fermement répondu : « Je ne sais pas. »

Quand la police m’a trouvée, ils m’ont détenue illégalement pendant plus de cinq ans. Pendant ce temps, mon mari a assumé toutes nos tâches ménagères, sans se plaindre.

Il a élevé tout seul notre fils, tout en s’occupant de la ferme et de nos cochons. Avec l’aide de la famille, des amis et des autres villageois, il a rénové notre maison et a construit une cour tout autour pour m’accueillir à la maison.

J’ai été touchée par son amour et son soutien envers le Falun Gong.

Récompenser une personne droite

En raison de la croyance inébranlable de mon mari dans la bonté du Falun Gong, il est sorti indemne d’un grand nombre de situations potentiellement mortelles.

Une fois, alors qu’il conduisait une charrette remplie de tiges de maïs et traversait une voie de circulation, un camion roulant vite a manqué entrer en collision avec lui de quelques pouces. Le conducteur du camion en a eu des sueurs froides et s’est exclamé : « On a vraiment eu de la chance. »

À une autre occasion, alors qu’il conduisait notre charrette tirée par un âne, notre âne a rué et le chariot s’est renversé. Bien que mon mari a été jeté à une certaine distance, il n’a eu aucune blessure.

Après ma sortie de prison, j’ai repris mes fonctions pour m’occuper de la ferme alors que mon mari est allé dans une autre ville à la recherche de travail. Il a finalement trouvé du travail comme ouvrier de base et moins d’un mois après avoir commencé son nouvel emploi, il a été promu superviseur en raison de son travail acharné et de son attitude bienveillante.

Ensuite, un an plus tard seulement, mon mari a été à nouveau promu par le directeur de l’entreprise.

L’unité de mon mari a atteint une efficacité élevée et constante de production, et a été l’une des unités les plus rentables de la municipalité. En tant que tel, il a reçu beaucoup d’éloges de ses supérieurs.

Il est difficile de croire que mon mari, âgé de 60 ans, sans instruction et inexpérimenté, ait pu atteindre ce grand succès si tard dans la vie. Je crois que ce succès est venu de son soutien indéfectible envers le Falun Gong et de sa croyance dans la bonté du Falun Dafa.

Une famille heureuse

Notre fils est maintenant marié et heureux, et nous avons récemment eu la joie d’accueillir la naissance de notre petit-fils. Notre famille comprend la bonté du Falun Dafa et mon fils et sa femme ont démissionné du PCC.

Pendant que mon mari et mon fils sont partis travailler dans une autre ville, je m’occupe de notre ferme. Notre famille de cinq ne manque de rien et nous vivons une vie heureuse et agréable.

Je suis reconnaissante envers le Falun Gong qui m’a accordé la santé, une nouvelle vie et un foyer chaleureux et heureux.

Je souhaite sincèrement à tout le monde de comprendre la vérité sur le Falun Gong, de reconnaître les mensonges propagés par le PCC et d’apporter leur soutien à cette pratique juste.

Traduit de l’anglais au Canada

Version anglaise :
http://en.minghui.org/html/articles/2016/9/15/158933.html

Version chinoise :
http://www.minghui.org/mh/articles/2016/8/21/333235.html

Le Falun Dafa m’a aidée à guérir d’une hernie discale lombaire

Écrit par une pratiquante de Falun Gong en Chine

(Minghui.org) J’ai vécu avec une hernie discale lombaire pendant des décennies. Dès l’âge de 16 ans, de fréquentes douleurs au dos me rendaient impossible de faire tout travail intensif.

Après que je me suis mariée au milieu des années 90, mon mari a commencé à souffrir de fortes migraines. Il a perdu son emploi comme chauffeur de taxi et ne pouvait pas travailler dans les champs. J’ai été forcée de travailler de longues heures pour emballer des nouilles dans une usine alimentaire.

Un jour, au travail, mon dos me faisait tellement souffrir que je me suis penchée en avant et ne pouvais plus me remettre droite. Pendant des années après une opération au dos, j’ai été alitée à cause de la douleur et je ne pouvais même pas aller toute seule aux toilettes.

J’ai entendu parler pour la première fois du Falun Dafa en 1997, mais je ne l’ai pas étudié sérieusement jusqu’à ce que ma sœur aînée me le recommande de nouveau en 2005. Elle avait souffert d’une toux chronique depuis l’enfance. J’ai été témoin du fait que sa toux avait complètement disparu après qu’elle a commencé à cultiver et pratiquer le Falun Dafa. Cette fois-ci, j’ai pris son conseil au sérieux.

Quand j’ai essayé de faire les exercices de Falun Dafa la première fois, mon dos me faisait encore plus mal que d’habitude, comme si des aiguilles me piquaient. Je me souviens que le Maître a parlé de cela dans une conférence.

« Quand vous vous sentirez au plus mal, cela signifie qu’une chose parvenue à l’extrême se transforme en son contraire ; tout votre corps va être purifié, il doit être totalement purifié. La racine de la maladie a déjà été extirpée, il ne reste qu’un peu de qi noir qui se dégage tout seul, il est là pour que vous enduriez un peu de difficultés et que vous éprouviez un peu de souffrances, car il n’est pas possible que vous n’enduriez rien du tout. » (Zhuan Falun)

Ma fille m’a encouragée à ne pas abandonner. Chaque jour j’avais de moins en moins mal.

Un jour, la soeur cadette de mon mari est venue nous rendre visite. « Ta sœur a dit que le Falun Dafa avait des effets étonnants sur la santé », a-t-elle dit. « Peux-tu marcher vers la porte avec le dos droit et sans douleur ? »

Je lui ai dit que je pouvais. Je me suis levée et j’ai marché vers la porte tenant le dos bien droit. Elle a été tout à fait convaincue et, à partir de ce moment-là, elle est devenue une personne qui soutient fermement le Falun Dafa.

J’ai guéri complètement de l’hernie. Maintenant je peux marcher et courir comme le vent.

Élever mon esprit

Le Falun Dafa m’a également appris à être une bonne personne. Auparavant, j’étais facilement irritée. Quand je me disputais avec mon mari, je cassais des ustensiles. Les enseignements du Falun Dafa m’ont guidée à être compatissante et tolérante quand il se met en colère.

Auparavant, j’était très attachée à l’argent et je voulais profiter de la famille de mon mari. Tous les enseignements du Falun Dafa m’ont fait comprendre que je dois considérer les autres d’abord. Je ne me bats plus pour l’argent. Au contraire, j’envoie des cadeaux ou de l’argent à la famille et aux connaissances lors des événements particuliers. Nos relations se sont améliorées graduellement.

Mon mari a été élevé par sa tante, parce que sa mère est décédée quand il était petit. Nous voulions lui envoyer de l’argent pendant le Nouvel An chinois, même quand nous avions moins de revenus qu’auparavant.

Sa tante n’a pas toujours accepté l’argent, mais elle a été très touchée que nous la traitions comme si elle était ma belle-mère. Même si elle ne pratique pas le Falun Dafa, elle croit aux enseignements et à la puissance du Falun Dafa.

Ma gratitude envers le Falun Dafa dépasse toute expression. Ayant été paralysée pendant des années, maintenant je vis comme une femme en bonne santé et pleine d’énergie. Tous les membres de ma famille et toutes mes connaissances soutiennent la cultivation et pratique. Je suis la personne la plus chanceuse du monde.

Traduit de l’anglais en Belgique

Version anglaise :
http://en.minghui.org/html/articles/2016/9/6/158572.html

Version chinoise :
http://www.minghui.org/mh/articles/2016/8/24/333426.html

[Célébrer la Journée mondiale du Falun Dafa] Le Falun Dafa met fin au sort de ma famille

Écrit par un pratiquant du canton de Pingjiang, province du Hunan

(Minghui.org) Pendant quatre générations, la famille du côté de mon père a souffert d’asthme allergique si grave que personne n’a survécu passé 60 ans. Mon père et ses quatre frères et sœurs sont tous décédés des complications de cette maladie avant d’atteindre l’âge de 60 ans, et un de mes oncles est décédé à l’âge de 30 ans. C’était un processus mortel auquel personne de la famille n’a pu échapper jusqu’à moi.

On m’a diagnostiqué un asthme allergique quand je servais dans l’armée de l’air. Au cours des neuf années suivantes, j’ai été hospitalisé sept fois et j’ai subi des tests d’allergies trois fois. Je réagissais à littéralement tous les tests allergiques cutanés, alors mon médecin a décidé de ne pas me faire passer tous les 30 tests qu’il avait planifiés pour moi. Il m’a dit : « Ce n’est pas nécessaire de continuer – vous réagirez probablement à la totalité d’entre eux. Vous êtes si allergique aux choses que vous pourriez tout aussi bien vivre sous vide. »

Je suis devenu si faible que mon cou semblait avoir rentré dans mes épaules. Je devais porter un masque facial quand je sortais à l’extérieur, parce que la poussière de l’air me faisait mal aux yeux et au nez, ma bouche me grattait et l’asthme se déclenchait. J’étais fortement dépendant des médicaments ce qui me rendait léthargique tout le temps.

J’ai cherché un traitement dans de nombreuses grandes villes et j’ai consulté plusieurs médecins et hôpitaux réputés. J’étais si désespéré que je visitais les temples et priais pour avoir une bonne santé. Rien ne fonctionnait – j’ai dépensé une fortune, mais mon état allait de pire en pire.

Juste au moment où j’avais perdu tout espoir, une porte s’est soudainement ouverte pour moi. Un jour en mai 1999, ma femme m’a donné un exemplaire du Zhuan Falun et m’a dit : « C’est vraiment un bon livre et la pratique peut aider à améliorer ta santé. »

J’ai commencé à lire le livre sur le champ et j’étais tout à fait d’accord avec les principes. J’ai appris par moi-même les exercices et j’ai commencé ma cultivation dans le Falun Dafa.

J’ai retrouvé la santé en l’espace de quelques mois, à un point tel où en juillet, quand la persécution a été lancée, je n’avais aucun symptôme bien que c’était le pic de la saison du pollen. Depuis seize ans, je n’ai dépensé aucun argent ni pris de médicament et je jouis d’une bonne santé depuis lors. Je suis aussi devenu une personne plus honnête et aimable en vivant selon les principes de Dafa.

Le sort que ma famille avait connu était enfin brisé. Ayant été témoin d’un tel miracle et de l’amélioration de mon caractère, ma famille a grandement soutenu ma pratique, même durant les heures les plus sombres de la persécution.

Le Maître et Dafa ont changé mon destin et je serai reconnaissant à jamais. C’est mon sincère espoir que plus de gens puissent jouir des bienfaits dont j’ai fait personnellement l’expérience.

Traduit de l’anglais au Canada

Version anglaise :
http://en.minghui.org/html/articles/2016/5/26/157160.html

Version chinoise :
http://www.minghui.org/mh/articles/2016/5/19/327713.html