Washington DC : Devant l’ambassade de Chine, un fils appelle à la libération de sa mère emprisonnée en Chine

(Minghui.org) Lors d’une conférence de presse tenue devant l’ambassade de Chine à Washington DC le 27 mai 2016, Du Haifan, pratiquant de Falun Gong, a déclaré : « De 1999 à 2016, une persécution longue de dix-sept années a amené de nombreux jeunes chinois comme moi à vivre sous la terreur d’être persécutés. Leur jeunesse, le meilleur moment de la vie, a été assombrie par les soucis et la répression mauvaise, en raison du régime communiste. »

Du était accompagné par des pratiquants de Falun Dafa, ils manifestaient devant l’ambassade de Chine, demandant au régime communiste de libérer sa mère, Yuan Xiaoman, également pratiquante de Falun Dafa, arrêtée à son domicile dans la ville de Dalian, province du Liaoning, le 12 mai 2016, pour avoir déposé plainte contre l’ancien dictateur Jiang Zemin l’année dernière.

2016-5-12-washingtondc-falun-dafa-1
Du Haifan, un résident de Washington DC, a manifesté devant l’ambassade de Chine le 27 mai, demandant au régime de libérer sa mère, Yuan Xiaoman, arrêtée à son domicile de Dalian il y a deux semaines pour sa plainte déposée contre l’ancien dictateur Jiang Zemin l’année dernière.

2016-5-12-washingtondc-falun-dafa-2
Des agents du poste de police de la rue Kunmin ont fouillé le domicile de Yuan Xiaoman le 12 mai et l’ont détenue au centre de détention de Yaojia de la ville de Dalian parce qu’elle a déposé plainte contre l’ancien dictateur Jiang Zemin.

Son examen physique a montré une pression artérielle systolique supérieure à 180, plus élevée qu’il n’est acceptable pour garder une personne en détention. Cependant, les autorités ont ignoré son état de santé et ont aussi interdit les visites de sa famille.

Les autorités ont également intimé à son mari de se taire et de ne pas créer de problèmes.

Le Falun Dafa apporte une vie de famille heureuse

Le père de Du Haifan a commencé à pratiquer le Falun Dafa en 1995, après avoir lu pour la première fois le Zhuan Falun, le livre principal des enseignements du Falun Gong , et il a été surpris de voir sa maladie des yeux disparaitre sans aucun médicament.

Son caractère emporté a changé, son état de santé s’est amélioré et on ne l’a plus entendu proférer de gros mots après un mois de pratique.

Étonnée par de tels changements, sa femme Yuan Xiaoman et son fils Haifan ont également commencé à pratiquer le Falun Dafa.

Les exercices ont rapidement amélioré aussi la santé de Xiaoman. Son anémie sévère s’est calmée et elle a repris des forces. Au travail, ses supérieurs faisaient souvent son éloge pour son inspiration au travail et l’énergie qui était la sienne quand on lui demandait de faire des heures supplémentaires.

À la maison, sa relation avec ses beaux-parents s’est améliorée quand elle a commencé à les respecter, comme enseigné dans les livres de Falun Dafa.

Après que sa belle-mère ait eu un accident vasculaire cérébral et devienne paralysée en mai 1997, Xiaoman a pris soin d’elle les trois années suivantes jusqu’à sa mort.

Haifan s’est rappelé : « Elle nettoyait le corps de grand-mère tous les jours. Elle la tenait propre de la tête aux pieds. Pendant trois ans, grand-mère n’a jamais eu d’escarre. Grâce à la pratique du Falun Dafa, notre famille connaissait le bonheur et l’harmonie. »

La persécution a détruit une vie paisible

Le père de Haifan a été arrêté en 2000, après que Jiang Zemin a ordonné la persécution du Falun Dafa en juillet 1999. Il a écopé de trois ans de travaux forcés et a été torturé au camp de travail. Il a reçu des décharges de matraques électriques à la poitrine, sur les paumes et les pieds.

Il était mourant lorsqu’il a été libéré en 2003. Toutefois, les exercices de Falun Dafa et les soins de Xiaoman lui ont rendu la santé.

L’amie de Xiaoman, Wang Chunyan, une compagne de pratique du Falun Dafa, assistait elle aussi à la manifestation à Washington DC.

Wang Chunyan a déclaré : « Elle (Yuan Xiaoman) est une très bonne personne. Elle est gentille et toujours prête à aider. Tout le monde l’aime. C’est absolument mauvais d’emprisonner quelqu’un comme elle. »

Ge Min, porte-parole de l’Association de Falun Dafa de Washington DC, a appelé les fonctionnaires de l’ambassade de Chine, des consulats et des différents niveaux du gouvernement à résister au Parti communiste chinois dans la persécution du Falun Dafa et à libérer inconditionnellement tous les pratiquants emprisonnés.

Ge Min a dit : « Agissez pour compenser les crimes que vous avez commis lorsque vous avez violé la loi chinoise en persécutant le Falun Dafa, et pour sauver votre propre avenir. »

« Libérez ma mère Yuan Xiaoman immédiatement ! » a ajouté le jeune homme.

Traduit de l’anglais en Europe

Version anglaise :
http://en.minghui.org/html/articles/2016/5/31/157230.html
Version chinoise :
http://www.minghui.org/mh/articles/2016/5/29/329384.html

Washington DC : des intervenants à un forum racontent des actes de torture et font appel à la justice

Écrit par un pratiquant de Falun Gong à Washington, DC

(Minghui.org) Un forum concernant les « Atrocités des droits de l’Homme en Chine et traduire les coupables en justice » a eu lieu au Rayburn House Office Building le 26 mai 2016. Dix pratiquants de Falun Gong ont raconté les tortures qu’ils ont endurées, et ont soumis les noms de plus de 200 auteurs au gouvernement des États-Unis, demandant de nouvelles enquêtes et que justice soit faite.

Des responsables du Parti communiste chinois et des policiers ont été cités et l’ancien dictateur Jiang Zemin, la personne qui a initié la persécution, en faisait partie. Toutes les informations sur les auteurs provenaient du site Internet Minghui.org.

Des représentants du Congrès américain, du ministère des Affaires étrangères et de la Commission américaine sur la liberté religieuse internationale (USCIRF) ont assisté au forum. La loi Frank R. Wolf sur la liberté religieuse internationale de 2015, qui a été présentée le mois dernier, vise à renforcer la protection de la liberté religieuse par une coopération accrue entre les agences et des sanctions contre les pays et les personnes coupables d’exactions.

2016-5-31-washingtondc-forum-1
Les intervenants lors du forum « Atrocités des droits de l’homme en Chine et traduire les coupables en justice », qui a eu lieu au Rayburn House Office Building le 26 mai 2016.

Une survivante du « lit de la mort » fait appel à la justice

Le « lit de la mort » est l’un des nombreux dispositifs de torture utilisés par la police du Parti communiste chinois sur les prisonniers de conscience, en particulier les pratiquants de Falun Gong. La victime est attachée à un lit en métal et non autorisée à se déplacer pendant une longue période. D’autres types de torture, tel que le gavage, sont utilisés en même temps.

« Ils [les gardiens dans le camp de travaux forcés de Heizuizi] m’ont attaché les membres à un lit métallique et m’ont inséré un tube en caoutchouc dans l’estomac pour me gaver. Ils ont poussé et tiré le tube en caoutchouc pour m’infliger de la douleur. Je vomissais partout de la pâte de maïs salé ainsi que du sang. Ils riaient. J’ai remarqué que l’un d’eux prenait des photos », a déclaré Mme Ma Chunmei du nord-est de la Chine, une « survivante du lit de la mort » qui a décrit l’une des façons dont elle a été torturée en novembre 1999. Elle a obtenu le statut de réfugiée des Nations Unies et s’est établie aux États-Unis en septembre 2009.

Mme Ma a été menottée à la partie supérieure d’un lit superposé en 2000 après avoir dénoncé dans la cafétéria du camp de travail le fait qu’elle avait été torturée. Elle a été suspendue, ses pieds ne touchaient pas le sol, de sorte que ses bras et ses poignets menottés portaient tout son poids. Elle a vomi et s’est évanouie.

« Après avoir repris conscience, je me suis aperçue que les gardiens avaient menotté mes membres tendus sur un lit en métal. J’ai été retenue dans cette position pendant trois jours et trois nuits sans nourriture ni eau. Après avoir été libérée du lit de la mort, je ne pouvais pas bouger. »

Mme Ma a présenté une liste de 79 auteurs responsables de sa souffrance dans une persécution visant à forcer les citoyens à abandonner leur croyance.

Survivre à une sœur : « Notre chagrin ne prendra jamais fin »

2016-5-31-washingtondc-forum-2
Mme Ma Chunmei

2016-5-31-washingtondc-forum-3
Mme Gao Rongrong

Mme Gao Rongrong est morte à l’âge de 37 ans, le 16 juin 2005. Le 7 mai 2004, elle a souffert pendant six à sept heures de chocs électriques à haute tension et a été défigurée.

Mme Gao Weiwei, sa sœur aînée, a déclaré lors du forum : « Rongrong a été détenue au secret pendant les trois derniers mois de sa vie. Nous ne savons pas tout ce qu’elle a souffert. Le chagrin de notre famille ne prendra jamais fin. »

Le Bureau 610, une émanation du Parti en charge de la sécurité et de la persécution du Falun Gong, ainsi que la police locale ont continué de harceler la famille après la mort de Gao Rongrong. Son frère aîné, qui était rédacteur en chef d’un journal, s’est trouvé dans l’obligation de quitter son domicile et de se déplacer fréquemment pour éviter le harcèlement.

Mme Gao Weiwei, ainsi que son père et une autre sœur cadette, sont arrivés aux États-Unis en mai 2014. Elle a présenté une liste de 88 noms de personnes personnellement responsables de la mort de sa sœur cadette, Gao Rongrong.

Soutien des fonctionnaires américains

2016-5-31-washingtondc-forum-4
Mme Abiola Afolayan, représentante de la membre du Congrès Sheila Jackson Lee

« Les pratiquants de Falun Gong ont été longtemps soumis à la répression et à une persécution systématique, brutale, sanglante, et tout à fait injustifiée », a déclaré la membre du Congrès Sheila Jackson Lee du Texas dans sa déclaration.

« Je vais continuer à travailler avec mes collègues sur diverses initiatives législatives, à exhorter le gouvernement chinois à mettre fin aux abus perpétrés sur les pratiquants de Falun Gong et à se lancer sur un chemin vers la paix, l’harmonie, et l’inclusion de toutes les personnes en Chine. »

2016-5-31-washingtondc-forum-5
Mme Tina Mufford, analyste politique, secteur Asie-Pacifique oriental, Commission des États-Unis sur la liberté religieuse internationale

« Les histoires de votre bravoure, de votre courage, de votre persévérance, et de votre survie sont vraiment inspirantes », a déclaré Mme Tina Mufford, analyste politique, secteur Asie-Pacifique oriental, à USCIRF. Elle a dit de la persécution : « horrible, extrême, ahurissante ».

« Vos témoignages ici aujourd’hui sont si importants pour permettre au monde de comprendre ce qui se passe dans votre pays, ce que les violations religieuses signifient vraiment, comment ils ont détruit tant de vies, et comment vous survivez toujours malgré tout ce que vous avez vécu. »

2016-5-31-washingtondc-forum-6
Mme Wang Chunyan présente des photos de ses amis qui ont été torturés à mort parce qu’ils ont refusé d’abandonner leur croyance dans le Falun Gong.

2016-5-31-washingtondc-forum-7
Mme Yin Liping a été violée dans le tristement célèbre camp de travaux forcés de Masanjia. Elle a présenté les noms des 42 auteurs.

Traduit de l’anglais au Canada

Version anglaise :
http://en.minghui.org/html/articles/2016/5/31/157229.html

Version chinoise :
华府召开中国人权灾难及追究迫害者罪责研讨会(图)

Washington, D.C. : Les pratiquants de Falun Gong appellent le président chinois Xi Jinping en visite à traduire Jiang Zemin en justice

Écrit par Li Jingfei, correspondant de Minghui

(Minghui.org) « C’est une leçon importante pour mes enfants. Il n’y a pas de liberté d’expression ni de droits de l’homme en Chine, mais nous parlons rarement de ce sujet et il n’y a pas de couverture appropriée dans les médias », a dit Petra Socolovsky, une journaliste qui avait amené ses deux enfants voir la scène près de l’hôtel du président chinois Xi Jinping à Washington, D.C. le 24 septembre 2015 au soir.

Les pratiquants de Falun Gong ont saisi l’occasion de la visite de Xi aux États-Unis, les 24 et 25 septembre 2015, pour l’exhorter à traduire en justice Jiang Zemin, l’ancien chef du Parti communiste chinois (PCC), pour ses abus de pouvoir dans l’orchestration de la persécution du Falun Gong en Chine.

Le 24 septembre 2015 au soir, ils ont tenu de grandes banderoles avec les mots « Traduire Jiang Zemin en justice » le long des rues près de l’hôtel quand il est arrivé. Le cortège de Xi est passé devant les banderoles trois fois.

Petra a dit à ses enfants que le Falun Gong est persécuté en Chine et a expliqué pourquoi les gens vêtus de rouge qui souhaitaient la bienvenue à Xi, tentaient de cacher les banderoles des pratiquants.

« Mes enfants – l’un a neuf ans et l’autre quatre ans – sont assez vieux pour être informés de ceci. Je suis journaliste. Tout le monde connaît le Falun Dafa et la persécution et ils savent qu’il n’y a pas de liberté d’expression ni de liberté de croyance en Chine. »

2015-9-25-washington-dc-1
Les pratiquants de Falun Gong tiennent une banderole où on peut lire : « Traduire Jiang Zemin en justice » devant laquelle le cortège du président chinois Xi est passé trois fois le 24 septembre 2015 au soir.

2015-9-25-washington-dc-2
Les pratiquants de Falun Gong déploient des banderoles où le cortège de Xi est passé le 24 septembre.

2015-9-25-washington-dc-3
Le cortège du président Xi est passé trois fois devant les banderoles des pratiquants.

2015-9-25-washington-dc-4
Un policier confisque un drapeau chinois d’une personne qui l’utilisait pour cacher les banderoles des pratiquants.

2015-9-25-washington-dc-5
Un policier écoute une pratiquante lui parler de comment elle a été persécutée.

2015-9-25-washington-dc-6
Les pratiquants de Falun Gong tiennent des banderoles près de la Maison Blanche quand le président Obama a rencontré son homologue chinois, Xi Jinping, le 25 septembre.

2015-9-25-washington-dc-7
Un journaliste d’un média grand public interviewe une pratiquante de Falun Gong près de la Maison-Blanche le 25 septembre.

2015-9-25-washington-dc-8
Les pratiquants faisant la méditation assise attirent l’attention des passants près de l’hôtel du président Xi, le 24 septembre au soir.

Le cortège de Xi est arrivé à l’Hôtel du Parc Marriott Wardman peu de temps après 18 h, le 24 septembre. Les pratiquants ont tenu de grandes banderoles le long des rues menant à l’hôtel. Les gens du cortège les ont lues pendant qu’ils passaient devant.

Xi et sa délégation ont quitté l’hôtel pour la Blair House pour le repas du soir, une heure et demi plus tard. Plusieurs Chinois ont essayé de cacher la banderole avec les mots « Traduire Jiang Zemin en justice » avec leurs drapeaux rouges. La police les a arrêtés et leur a dit de reculer alors que le cortège de Xi passait.

Vers 20 h, quand le cortège de Xi est revenu à l’hôtel, ils sont de nouveau passés devant les banderoles que les pratiquants tenaient.

Mme Yu Jing est venue aux États-Unis il y a à peine quelques mois. Elle a été arrêtée en Chine et elle a été torturée presqu’au seuil de la mort. Elle a dit qu’elle souhaitait ajouter sa voix à ceux qui demandent de traduire Jiang en justice.

M. Zhang Huidong a tenu une grande banderole avec les mots : « Traduire Jiang en justice » de 17 h à 20 h le 24 septembre. Originaire de Dalian, province du Liaoning, Chine, il a été torturé pour sa pratique du Falun Gong et est devenu handicapé. Sa mère et ses deux sœurs ont été arrêtées plusieurs fois et ont été forcées à faire des travaux forcés. Ses parents sont décédés à cause de la persécution. Il a exhorté Xi à poursuivre Jiang en justice, appelé à la dissolution du PCC et exigé la fin de la persécution.

La manifestation paisible des pratiquants attire l’attention

Nancy, qui travaille pour le département de l’agriculture, a pris des photos des pratiquants faisant la méditation assise avec son téléphone portable.

Quand elle a entendu parler de la persécution du Falun Gong en Chine, elle a dit : « Ils devraient avoir la liberté de pratiquer. C’est leur droit. Je ne comprends pas pourquoi le gouvernement communiste chinois persécute de telles personnes. Je souhaite que les médias rapportent sur la persécution en Chine, pour que tout le monde soit informé à ce sujet. »

Larry Williams et Marsha Myers, deux éditeurs en chef à la retraite du The Baltimore Sun, ont accepté de prendre un dépliant du Falun Gong, l’ont lu et ont parlé avec les pratiquants. Myers a dit : « Ils sont très pacifiques ».

Plusieurs médias grand public interviewent les pratiquants

Pendant la visite de Xi, le PCC a organisé la présence de nombreux étudiants chinois et des organisations pour l’accueillir. De nombreux Chinois étaient heureux de voir la banderole avec les mots « Traduire Jiang Zemin en justice ». Certains se sont fait prendre en photo devant la banderole.

Plusieurs étudiants chinois ont parlé avec les pratiquants pour apprendre les faits au sujet de la persécution. Une étudiante de Zhejiang a dit être sous le choc quand elle a découvert que le PCC avait mis en scène les auto-immolations de Tiananmen pour diffamer le Falun Gong dans le but de monter les gens contre la pratique.

Traduit de l’anglais au Canada

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2015/9/27/152795.html
Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2015/9/26/316476.html

Un rassemblement devant le Capitole des États-Unis soutient la résistance pacifique

(Minghui.org) Le 16 juillet 2015, quatre membres du Congrès américain ainsi que des représentants d’une douzaine d’organisations non-gouvernementales (ONG) ont exprimé leur soutien à la résistance pacifique du Falun Gong lors d’un rassemblement sur la colline du Capitole. Les pratiquants de Falun Gong et des sympathisants de partout dans le pays ont participé au rassemblement.

Le 20 juillet 1999, le Parti communiste chinois a instauré la répression du Falun Gong. Des représentants d’organisations non-gouvernementales ont déclaré que les 16 années de persécution sont un échec et les pratiquants de Falun Gong ont révélé avec succès les faits de la persécution à la communauté internationale. Un membre du Congrès américain, Ted Poe du Texas, a dit qu’il croit que le principal instigateur de la persécution et ancien chef communiste, Jiang Zemin, devrait être traduit en justice.


Le 16 juillet 2015, les pratiquants de Falun Gong et des sympathisants de partout dans le pays ont fait un rassemblement devant le Capitole des États-Unis.

Ted Poe, membre du Congrès du Texas : « Il est temps de traduire Jiang en justice »

Ted Poe, membre du Congrès du Texas, qui était juge avant de devenir membre du Congrès, a déclaré dans son discours au sujet de la résistance du Falun Gong : « Tous les jours je voyais des causes et le résultat de cette cause doit toujours être la justice. Et tout ce que vous demandez est d’avoir la justice dans votre propre pays. »


Ted Poe, membre du Congrès du Texas, s’exprime lors du rassemblement.

« Pour pratiquer votre croyance vous avez été persécutés ! Vos amis et votre famille ont été mis en prison. Ils ont été battus ! Ils ont été torturés ! Ils ont été pourchassés par le gouvernement communiste de la Chine. »

Montrant plusieurs banderoles du doigt lors du rassemblement, sur lesquelles on pouvait lire « Traduire Jiang Zemin en justice », faisant écho au flot récent de poursuites judiciaires du Falun Gong contre Jiang, Poe a dit : « Comme la pancarte le dit ici, je peux le lire, il est temps de traduire Jiang en justice. »

« Il est celui qui doit être emprisonné et non pas le Falun Gong. Il est celui qui doit être jugé pour le crime commis contre vous, il vous persécute, il doit donc être traduit en justice. Dommage que je ne sois pas juge dans cette cause, car en me basant sur les choses que j’ai entendues, le résultat ne serait pas en sa faveur. »

Ileana Ros-Lehtinen, membre du congrès de Floride : Présenter la Résolution 343 de la Chambre qui exprime une préoccupation pour les prélèvements d’organes

Ileana Ros-Lehtinen, membre du Congrès de Floride, a récemment présenté la Résolution 343 de la Chambre, une résolution qui exprime une grande préoccupation pour les prélèvements systématiques d’organes approuvés par l’État sur des prisonniers non-consentants, des prisonniers d’opinion, dans la République populaire de Chine.


Ileana Ros-Lehtinen, membre du Congrès de Floride, parle lors du rassemblement.

Dans son discours lors du rassemblement, elle a dit : « Pratiquants de Falun Gong, tous et chacun d’entre vous, vous êtes pacifiques, vous êtes compatissants, vous êtes tolérants. Vous êtes des gens qui devriez être respectés pour votre croyance, au lieu d’être impitoyablement persécutés par les tyrans communistes à Pékin. »

Elle a dit : « Nous pouvons envoyer un message au régime communiste de Pékin, que nous observons. Que nous savons ce qu’ils sont en train de faire et que nous condamnons leur comportement. Nous pouvons envoyer un message que nous savons que la Chine communiste répand de fausses informations à travers les médias d’État pour calomnier les pratiquants de Falun Gong. Nous savons que les pratiquants de Falun Gong ont été torturés. Ils ont été assassinés en toute impunité par le régime communiste. »

« Voilà pourquoi je suis fière de présenter la Résolution 343 de la Chambre », a-t-elle dit.

Dana Rohrabacher membre du Congrès de Californie : « Vous rappelez à notre pays ce que nous représentons »

Dana Rohrabacher, membre du Congrès de la Californie, a remercié les pratiquants de Falun Gong de « jouer un rôle très important, parce que vous rappelez à notre pays ce que nous représentons. »


Dana Rohrabacher, membre du Congrès de Californie, parle lors du rassemblement.

Il a dit : « Je tiens à vous remercier de nous rappeler l’engagement de notre pays et d’attirer l’attention des membres du Congrès et du Président. Nous ne devrions jamais avoir une discussion avec les représentants de la clique qui dirige maintenant la Chine, sans évoquer l’oppression de son peuple et en particulier l’oppression du Falun Gong. »

Rohrabacher, membre du Congrès, a dit : « Le Président des États-Unis ne devrait pas s’asseoir avec un responsable de la Chine sans lui rappeler que nous prenons en considération votre oppression et celles des autres croyants, parce que vous êtes ceux qui en sont les victimes, mais ce sont les États-Unis qui doivent vous défendre. »

« Voilà ce qu’est censée être l’Amérique, ce que ce drapeau, survolant notre Capitole, est supposé signifier », a-t-il dit à la fin.

Keith J. Rothfus, membre du Congrès de Pennsylvanie : « L’histoire est de votre côté »

Keith J. Rothfus, membre du Congrès de Pennsylvanie, a encouragé les gens d’opinion à continuer à se battre et à rester debout. « L’histoire est de votre côté », a-t-il dit.


Keith J. Rothfus, membre du Congrès de Pennsylvanie, parle lors du rassemblement.

Il a dit : « Ne serait-il pas merveilleux de voir un tel rassemblement en Chine pour avoir la liberté de défendre sa foi à travers tout le pays de la Chine ? Aucun gouvernement ne devrait s’opposer à la liberté d’exercice de la religion, parce que beaucoup de changements viennent des gens de foi et des gens d’opinion et les gens d’opinion changent le monde. »

Des représentants d’organisations non-gouvernementales : Les poursuites judiciaires contre Jiang Zemin sont encourageantes

Plusieurs orateurs d’organisations non-gouvernementales ont insisté sur le flot récent de poursuites intentées contre Jiang Zemin pour avoir instauré et dirigé la persécution du Falun Gong.

Suzanne Scholte, la présidente de Defense Forum Foundation, a déclaré : « Il est très encourageant de voir que plus de 60 000 pratiquants de Falun Gong et les membres de leurs familles ont déposé des plaintes pénales contre Jiang Zemin, en moins de deux mois. »

« Le nombre est de taille, quand on réfléchit sur ce que cela signifie », a-t-elle dit. « Ces plaintes portent sur l’emprisonnement illégal, la privation des citoyens de leur droit constitutionnel à la liberté de croyance, l’abus de pouvoir et sur de nombreux autres crimes. »


Suzanne Scholte, présidente de Defense Forum Foundation, prend la parole lors du rassemblement.

Dan Fefferman, président de la Coalition internationale pour la liberté religieuse, a dit : « [Le nombre des poursuites judiciaires] montre que de nombreuses personnes en Chine sont courageuses, défendent la justice, les droits humains et la liberté religieuse. Je les salue pour leur courage et j’espère que vous vous joindrez à moi pour leur donner une salve d’applaudissements !»


Dan Fefferman, président de la Coalition Internationale pour la liberté Religieuse, parle lors du rassemblement.

Courtney Doucet, la coordonnatrice des relations gouvernementales et des projets spéciaux de Jubilee Campaign des États-Unis, a aussi exprimé une opinion similaire : « Nous ne devons pas renoncer à nos efforts de voir les dirigeants qui ont soutenu cette persécution traduits en justice. Nous devons soutenir cette action courageuse de traduire le dictateur communiste en justice. »


Courtney Doucet de Jubilee Campaign lors du rassemblement.

La persécution du Parti communiste a complètement échoué

La résistance pacifique des pratiquants de Falun Gong qui perdure depuis 16 ans a encouragé de nombreux représentants d’organisations non-gouvernementales.

Daniel Calingaert de Freedom House croit que la persécution a complètement échoué. Dr Katrina Lantos Swett, commissaire à la Commission des États-Unis sur la liberté religieuse internationale, a félicité les pratiquants d’avoir été un grand modèle de puiser du courage de leur croyance et d’exercer avec persistance leur croyance en faisant face à la brutale répression et à la torture.


Dr Katrina Lantos Swett de la Commission des États-Unis sur la liberté religieuse internationale lors du rassemblement.

Dr T. Kumar d’Amnesty International USA et Margaux Ewen de Reporters sans frontières ont encouragé les pratiquants à garder courage et ont appelé à la fin de la persécution.


Dr T. Kumar d’Amnesty international USA


Margaux Ewen de Reporters sans frontières

Mme Yi Rong, du Centre de service mondial pour démissionner du Parti, a dit à l’auditoire que, jusqu’ici, plus de 200 millions de Chinois ont reconnu la nature perverse du Parti communiste chinois et ont démissionné du Parti et de ses organisations affiliées.


Faith McDonnell, directrice de Religious Liberty Programs à l’Institut de la Religion et la Démocratie, a dit soutenir les 200 millions de Chinois qui ont démissionné du Parti. Elle est aussi encouragée par les poursuites judiciaires contre Jiang Zemin.

Traduit de l’anglais au Canada

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2015/7/18/151611.html
Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2015/7/17/312579.html

La sénatrice américaine Barbara A. Mikulski déclare la journée mondiale du Falun Dafa

Écrit par un correspondant de Minghui à Washington DC

(Minghui.org) La sénatrice américaine Barbara A. Mikulski du Maryland à récemment envoyé ses félicitations en l’honneur de la journée mondiale du Falun Dafa à l’Association du Falun Dafa de Washington DC. Elle a écrit : « Mes salutations aux membres et invités de l’Association du Falun Dafa de Washington DC, alors que vous vous réunissez pour célébrer la Journée mondiale du Falun Dafa… Les évènements d’aujourd’hui enrichissent nos vies à tous, car chacun de nous cherche à atteindre l’authenticité, la bienveillance et la toléance. »


La sénatrice américaine Barbara A. Mikulski.


Lettre de salutations de la part de la sénatrice Mikulski en l’honneur de la Journée mondiale du Falun Dafa.

Traduit de l’anglais en Suède

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2015/5/17/150585.html
Version chinoise : http://www.minghui.org/mh/articles/2015/5/14/309505.html

Washington DC : La musique de « Falun Dafa est bon » résonne sur Constitution Avenue (photos)

Écrit par Li Jingfei, correspondant de Minghui à Washington, DC

(Minghui.org) Des pratiquants de Falun Gong, la seule présence chinoise, ont participé au défilé annuel de la St-Patrick à Washington, DC, le 16 mars.


Le groupe de tambours de ceinture composé de pratiquants de Falun Gong a défilé sur Constitution Avenue à Washington DC.

Une banderole verte faite sur mesure pour l’occasion portant les mots « Falun Dafa, Authenticité Bienveillance Tolérance » conduisait le groupe, suivi par des tambours de ceinture. Les tambours ont joué « Falun Dafa est bon », entre autres pièces, et ont été chaleureusement accueillis par les spectateurs.

La diversité culturelle du Falun Gong est appréciée


Kathryn et son mari ont amené au défilé leur petite fille de 4 ans qu’ils ont adoptée en Chine.

Kathryn et son mari se sont rendus au défilé avec Alice leur fillette de 4 ans, qu’ils ont adoptée en Chine. « Les enfants ont vraiment beaucoup de plaisir de voir les différentes cultures », a déclaré Kathryn. « J’ai fait remarquer les tambours de ceinture à Alice, et elle a vraiment aimé. Je ne voulais pas manquer une chance pour elle de découvrir la culture chinoise. »

Steven de Londres était enthousiaste de voir le défilé. « C’est vraiment un grand défilé. En Angleterre, nous célébrons la Journée de St-Patrick aussi, mais à une échelle beaucoup plus petite », a-t-il dit, « je ne m’attendais pas à voir autant de cultures différentes représentées dans le défilé. Cela nous ouvre les yeux. »

Steven n’avait jamais vu les pratiquants de Falun Dafa en action et s’est extasié : « Les prestations des tambours étaient fabuleuses. »

Allen, un touriste irlandais, était d’accord : « C’est intéressant de voir les tambours de ceinture et des groupes de différentes cultures qui célèbrent cette fête. C’est génial. »

John, qui est d’origine écossaise, a pris beaucoup de photos et a exprimé son admiration pour la culture chinoise.

Des touristes chinois ravis de voir le Falun Gong

M. Cao de Tianjin, en Chine, a été surpris de voir le Falun Gong dans le défilé. Il a souri et a dit : « C’est génial. Ils contribuent beaucoup au défilé. L’Amérique est vraiment un pays libre, vous ne pourriez pas voir un tel défilé en Chine. »


Une famille de Californie a regardé les panneaux pendant un long moment.

Les gens apprennent les faits sur le site de clarification de la vérité à proximité

À l’extérieur du Musée national de l’air et de l’espace, non loin du départ du défilé, les pratiquants avaient installé des panneaux clarifiant la vérité, pour sensibiliser les gens à la persécution et au Falun Gong. Une famille de Californie s’est arrêté et a regardé les panneaux d’affichage pendant un long moment. La mère a signé la pétition pour demander la fin de la persécution, et a expliqué à ses deux enfants pourquoi il était important de le faire.

Mme Wang, une pratiquante locale a dit : « Après le défilé, de nombreux touristes se sont arrêtés, nous ont parlé et ont appris au sujet du Falun Gong. »

Traduit de l’anglais au Canada

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2014/3/20/145988.html

Version chinoise : “法轮大法好”乐曲响彻宪法大道

États-Unis – Washington DC : Campagne de signatures du Falun Gong lors du 50e anniversaire de la Marche sur Washington

Écrit par Jingfei Li de Washington DC

(Minghui.org) Le 24 août 2013, près de 100 000 personnes se sont rassemblées à Washington DC, afin de commémorer et célébrer la « Marche sur Washington pour les emplois et la liberté » et le discours « J’ai fait un rêve », du Dr Martin Luther King Jr, 50 ans plus tôt. La marche a débuté prés du parc du Mémorial de la Seconde Guerre Mondiale.

Les pratiquants de Falun Dafa sont arrivés au parc du Mémorial de la Deuxième Guerre Mondiale en début de matinée avec des panneaux d’affichage et de l’équipement audiovisuel. Ils ont expliqué les faits sur la persécution de Falun Gong en Chine et collecté des signatures parmi les participants à la marche pour une pétition demandant la fin du prélèvement forcé d’organes sur des pratiquants de Falun Gong en Chine.

Ils ont mis en place des panneaux d’affichage doubles. Un côté avec des photos d’un pratiquant occidental faisant les exercices et l’autre avec des photos et des informations sur le prélèvement criminel d’organes sur des pratiquants de Falun Gong de leur vivant, par le Parti communiste chinois. De nombreux participants ont été informés sur la persécution en Chine et ont signé la pétition. Certains ont appris les exercices de Falun Gong. Plusieurs étudiants de Taïwan et d’autres touristes ont pris des photos devant les panneaux d’affichage. Ils ont déclaré connaître le Falun Gong, parce que des pratiquants de Falun Gong clarifiaient les faits sur chaque site touristique majeur à Taïwan.

2013-8-27-minghui-washington-dc-01
Campagne de signatures lors des célébrations du 50e anniversaire de la Marche sur Washington, 50 ans plus tôt.

2013-8-27-minghui-washington-dc-02

2013-8-27-minghui-washington-dc-03
Apprendre les exercices de Falun Gong

M. Keith Ware est un pratiquant de Falun Dafa. Il a parlé de sa propre expérience de la pratique du Falun Gong, ainsi que celle de son épouse, et des 14 années de persécution de la méthode par le Parti communiste chinois.

M. Ware, dont la famille a vécu à Washington DC pendant quatre générations, a entendu parler du Falun Gong le 25 avril 1999. « J’ai entendu une histoire sur NPR [Radio Publique Nationale] en avril 1999. Il s’agissait d’un groupe de pratiquants de Falun Gong impliqués dans une manifestation pacifique à Pékin. Je ne savais pas ce qu’était le Falun Gong et je ne connaissais rien à la situation en Chine. Mais l’histoire m’a ému. J’ai été touché par le courage immense manifesté par les pratiquants de Falun Gong. »

Le 1er janvier 2000, il a vu un groupe important de gens effectuant les exercices de Falun Gong sur le National Mall, alors lui et son épouse ont rejoint le groupe pour apprendre et ils ont commencé la cultivation et pratique. « La santé de mon épouse s’est rapidement améliorée. Ma pression mentale a été soulagée. » Depuis lors, il a rejoint les autres pratiquants de Falun Dafa pour expliquer au monde entier ce qu’était le Falun Gong, la vérité sur la persécution en Chine, et appeler à l’aide pour mettre fin à la persécution.

Il a expliqué : « Je ne cesserai pas d’œuvrer pour mettre fin à la persécution tant que les coupables ne seront pas traduits en justice. Le Parti communiste chinois doit immédiatement mettre fin à la persécution du Falun Gong. »

Traduit de l’anglais en Europe

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/articles/2013/9/4/141829.html

Version chinoise : 华府法轮功学员征签反迫害